Share

Anne Heurtematte fait voyager le textile

Exposition

C’est à Toulouse cette fois qu’Anne Heurtematte a choisi de présenter sa prochaine exposition  du 19 février au 17 mars 2013  à l’Espace EDF Bazacle – Galerie de l’Oeil –  Après Paris et Marseille, c’est donc en plein cœur de Toulouse sur un site unique  au bord de la Garonne, qui accueillera les œuvres de cette photographe passionnée par l’eau, sa fluidité, ses reflets et son incroyable spectacle de couleurs et de formes. Anne Heurtematte fait voyager le textile… Voyage à Toulouse

Anne Heurtematte fait voyager le textile

Anne Heurtematte fait voyager le textile

Anne Heurtematte fait voyager le textile

Le site est stratégique car l’usine hydroélectrique qui fonctionne depuis un siècle et alimente toujours aujourd’hui un quartier de 3 000 habitants, est aussi depuis 1989 un espace d’expositions temporaires accueillant plus de 100 000 visiteurs chaque année.

C’est donc en toute logique que les œuvres photographiques d’Anne Heurtematte dédiées à l’eau y trouveront bonne place dans la « Galerie de l’œil », comme si la vision de cette photographe y était sublimée !

Photographe passionnée

Anne Heurtematte, photographe passionnée, nous fait partager à travers ses photos sa vision de l’eau, toujours en mouvement.  Son œil s’attarde sur l’aspect reflet mais également sur l’aspect solide de l’eau qu’elle sait capter et immortaliser selon la lumière du moment.

A Paris, à Séville, à Stockholm … Anne Heurtematte saisit le mouvement de l’eau, et parvient à nous faire partager l’émotion de l’instant, comme un témoignage de vie. Et si l’eau permet la vie, elle l’exalte aussi : les reflets font partie intégrante de l’eau, de sa magie et lui donnent une matérialité que seuls la glace et le givre lui confèrent. La réflexion est omniprésente : du plus grand cours d’eau à la plus petite flaque et bien sûr, la goutte d’eau, quintessence microscopique du reflet et miroir grossissant de son support.

Anne Heurtematte explique : «Toutes mes photos représentent des paysages observés dans la nature. Qu’elles donnent à voir de la glace ou des reflets sur l’eau, mes images ont un trait commun : elles sont éphémères. Cette fragilité du réel, puisqu’il s’agit d’une représentation du réel, a quelque chose de très structurant, de fortifiant : le réel est là et bien là mais son reflet me montre l’aspect fugace, non stable de cette réalité. »

Le voyage comme source d’inspiration

Aucune des photos d’Anne Heurtematte n’est retouchée ni recadrée, la nature se suffit à elle-même ! « Dire l’imperceptible, rendre la mémoire d’une image minuscule et secrète comme manifestation tangible du réel, en faire surgir une poésie dont la force réside dans la concision, » : voilà l’œil d’Anne Heurtematte qui devient le témoin précieux de la nature.

Après Paris puis Marseille où elle a présenté une sélection unique de ses œuvres, Anne Heurtematte poursuit en permanence son voyage artistique et complète à chacun de ses voyages sa collection déjà riche de plus d’un millier de clichés réalisés depuis 2 ans.

Pour en savoir plus

  • Consultez nos articles sur les expositions et jetez un coup d’oeil à nos articles culture. N’hésitez pas à nous laisser un petit message…

Après des études de psychologie, Anne Heurtematte suit une formation artistique aux Beaux-Arts de Bourges et un stage textile à la Manufacture des Gobelins à Paris où un atelier de tissage se trouve à l’époque. C’est la réalisation d’une vocation et le point de départ d’une expérimentation personnelle qui lui permet de s’approprier les techniques et de mettre au point son propre vocabulaire créatif textile.

C’est également la découverte d’un métier qui va vite devenir une passion : création et mise au point technique par le tissage de nouvelles qualités de tissus pour l’industrie textile, ameublement et principalement pour l’univers exigeant de la mode, de l’amont : fabricants de fibres (DuPont de Nemours…), filateurs (Lurex), tisseurs, à l’aval : couture (Chanel …), prêt-à-porter haut de gamme (Karl Lagerfeld…).

Anne Heurtematte créée aussi parfois des accessoires pour les particuliers (écharpes, étoles…). Ce qu’elle aime avant tout, c’est la période de recherche si passionnante, et l’objectif du résultat parfois loin de l’idée de départ. « Car le tissu est un matériau vivant » dit-elle, « qui échappe parfois au projet qu’on lui a tracé et qui vit finalement sa propre vie ! » Pour Anne Heurtematte, la photo c’est la liberté. La liberté de la contemplation et la liberté des choix. Ses images montrent ce que tout le monde pourrait voir mais ce à quoi personne ne fait attention. « Ce que j’aime par-dessus tout, c’est exprimer le mouvement, l’éphémère, l’instantané et offrir à chacun de par mes images un instant capturé et fugace de notre élément naturel. »  Et, aujourd’hui, presque comme une évidence, Anne Heurtematte marie ces 2 passions en imprimant ses photos sur voile. L’effet est magique, presque féérique, l’eau redevient mouvement et fluidité.

Artiste complète, Anne Heurtematte par l’expression de sa sensibilité, offre et partage sa vision de la vie, simple, naturelle et enthousiaste.

 

Exposition de Anne Heurtematte, une artiste du textile 01
Exposition de Anne Heurtematte, une artiste du textile 02
Exposition de Anne Heurtematte, une artiste du textile 03
A propos...
snipet-image

Anne Heurtematte

alias Anne Heurtematte

Artiste

http://www.anneheurtematte.com/dynamic/index.php

Rédigé par Christel Caulet

le 11 février 2013

Tags :

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

1 Comment

Leave a comment