Share

Arriver enfin à Pucon !

Chili Road trip

Arriver enfin à Pucon ! On continue. La route. Toujours et encore. On enfile les kilomètres sans se rendre compte. D’ailleurs, il vaut mieux ne pas y penser d’une certaine manière. Notre but : rejoindre Pucon. Enfin ! Peut être ? Car le route se fait plus difficile.  Vous aurez l’impression de traverser de véritables déserts d’altitude. 

Arriver Pucon

Arriver enfin à Pucon !

Arriver enfin à Pucon !

Ici, le panorama  reste grandiose avec la Cordillère des Andes en arrière fond qui se rapproche pour mieux se distancier. En poursuivant notre road-trip au Chili, on traverse la « Region de Araucania », située juste au-dessus de la région des lacs. C’est vert et  vallonné, direction le parc national Conguillío qui nous rapproche de Pucon. Nous ne serons qu’à 2h30 normalement. En fait on mettre 3 bonnes heures pour arriver enfin à Pucon !

Arriver - Pucon - Road-trip Chili

Arriver enfin à Pucon !

C’est assez facile d’accès car très bien indiquée. La route zigzague dans la montagne et on prend de l’altitude progressivement sans s’en rendre compte. Après renseignement à l’accueil du parc, on nous recommande de faire la randonnée « Sierra Nevada ». Grosso modo, c’est physique mais accessible grâce à un chemin à suivre qui enlace le volcan Llaima. N’hésitez pas à prendre un baton de bois. Vous serez bien content de l’avoir pris. On se retrouve au coeur de la nature entourée par une végétation dense de Araucarias mais aussi de micro-bambous… Cette rando est vraiment géniale car elle bénéficie de l’ombre et de la fraicheur des arbres. Ça fait du bien !

Direction la lune !

Une fois que vous arrivez tout en haut la vue depuis le volcan Llaima est absolument remarquable. En fait on est quand même à   3125 m de haut. Continuez encore un peu à grimper et vous découvrirez les neiges éternelles. Paysage lunaire totalement hallucinant mais la sensation est incroyable. Ces neiges ne fondent jamais. On a un peu de mal à se rendre compte en fait. Après ces 12,5 Kms effectués, je suis totalement amorphe mais l’expérience était totalement euphorisante.

On reprend la voiture pour filer vers Pucon et gagner un bon lit, du moins on en rêve. Je m’endors dans la voiture sans même m’en rendre compte. Quand j’ouvre les yeux, on est proche de Pucon. Sincèrement, j’ai l’impression d’arriver dans une station de ski. Pucon est réputé pour ses thermes et  est très connu au Chili car vous êtes dans la « Région des lacs »  entre des volcans comme celui de Villarica qui est assez connu.

La ville de Pucón ressemble donc à une station de ski avec ses chalets en bois et ses multiples boutiques et restaurants créés pour le confort des touristes. Même si c’est très mignon, cela manque d’authenticité. on sent le piège à touristes à chaque coin. Mais bon, j’avoue à cet instant précis je m’en fous un peu. L’essentiel étant de se reposer avant de partir à l’assaut du Parc National de Villarica.  Même si on a pris une tente avec nous, on a préféré opté pour un hôtel, manière d’avoir un peu plus de confort. De plus, les campings y sont extrêmement chers.

 Les thermes « Los Pozones » à Pucon

Sincèrement, c’est pas donné. Les guides profitant d’augmenter les prix comme ils le veulent. Mais comme il est déconseillé de gravir un volcan au Chili sans la présence d’un guide, on n’a pas vraiment d’autre choix. A moins de renoncer à gravir un volcan. Ce qui serait dommage, vue la route qu’on vient de faire.  En fait, cela s’explique par le fait que ces volcans sont pour la plupart encore actifs et la montée peut s’avérer dangereuse et difficile. Mais cela coute cher, comptez  85000 pesos chilenos par personne (soit 120€ par personne). On passe notre fin de journée à organiser nos futures aventures avant d’aller enfin se reposer et profiter des thermes de la ville. De plus, mon corps réclame du bien-être alors autant en profiter, non ?

En fait, vous avez le choix : 14  thermes sont installés autour de Pucón, chacun rivalisant d’arguments commerciaux. Finalement on se décide pour aller se détendre dans les  termes « Los Pozones »  situées en pleine nature.  C’est super bien foutu. Grosso modo, vous avez plusieurs bassins, tour à tour avec une température d’eau qui part du froid au chaud. J’ai l’impression de revivre. Le problème, c’est que pour changer de bassin il faut sortir de l’eau, sachant qu’il est bon d’y rester 15 minutes dans chacun.  Je sors de là complètement à l’ouest…

Infos pratiques !

  • Prix du Parc National Conguillío : 6000 pesos chilenos.
  • Les Termes « Los Pozones » : situées à 36km de Pucón. Nous y sommes allés en voiture.
    Prix : 8000 pesos chilenos par personne de 11h à 20h et 10.000 pesos chilenos par personne de 20h à 00h
    Température des bains : de 32° jusqu’à 40°, des plus éloignées jusqu’à la plus proche.
  • Pour dormir à Pucon : Nous avons opté pour une chambre d’hôtel à l’Hostal La Maison qui a le mérite d’être tenu par un Français. C’est toujours hyper agréable de parler français quand on est à l’étranger quand même. Étienne, le propriétaire, est donc particulièrement à l’écoute de vos besoins et serviable. La maison est très agréable. Ce n’est pas le luxe mais c’est authentique. L’avantage : sa bonne connaissance de la région qui vous aidera à planifier vos futures randonnées.
Notez ce produit

Arriver enfin à Pucon !

par

Jet-lag-trips.com

5 (basé sur 3 avis)

Rédigé par Christel Caulet

le 10 mars 2017

Tags :

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

Leave a comment