Share

Caillebotte, peintre et jardinier

Exposition

Caillebotte, peintre et jardinier : Sous l’intitulé Caillebotte, Pintor y Jardinero se cache une belle exposition organisée par le musée Thyssen-Bornemisza en collaboration avec le musée des impressionnismes de Giverny, du 19 juillet au 30 octobre 2016.

Exposition - Caillebotte -peintre et jardinier

Exposition de Caillebotte, peintre et jardinier

Caillebotte, peintre et jardinier

Le national et très parisien peintre Gustave Caillebotte quitte à regret son jardin pour devenir madrilène tout cet été et une partie de l’automne, pour le plus grand plaisir des passionnés de peinture française.

Évolution thématique et stylistique de l’impressionniste Caillebotte (1848/1894), de ses débuts à Paris jusqu’à ses toiles de jardins, au travers de 65 toiles provenant de collections privées, de musées internationaux, tels le musée Marmottan Monet de Paris, le Brooklyn Muséum de New York, ou encore la National Gallery of Art de Washington D.C.

Un sens artistique de la culture

4 sections pour profiter au maximum des œuvres de Caillebotte, et d’étapes décisives dans l’évolution de son style et de ses sujets :

  • Le Paris de Haussmann, un univers minéral : Caillebotte s’inspire en cela de sa propre expérience, vivant pendant quelques années dans un des nouveaux quartiers créés par le Baron. Il peint alors, entre autres, Un balcon, Boulevard Haussmann en 1880.
  • Vacances à Yerres : Caillebotte aime à passer ses étés dans la maison familiale de Yerres entourée d’un grand jardin de style anglais. Il y apprend le plaisir de peindre à l’extérieur, et se laisse volontiers influencer part la nature – couleurs, parfums, doux couchers de soleil… A découvrir ou redécouvrir Le jardin potager, peint en 1877.
  • Margerites Caillebotte

    Margerites de Caillebotte

  • La Seine et les voyages en Normandie : Petit Gennevilliers devient dès 1881 la retraite de la famille Caillebotte suite à la vente de la maison de Yerres. La proximité de la propriété du bord de Seine lance le peintre vers la conception de voiliers (25 plans au total) avec lesquels, comme Dahud ou Roastbeef, il participe à des régates. Son jardin et son potager deviennent toujours plus une véritable source d’inspiration. La Normandie qu’il visite aussi en été lui permet de retrouver parfois Monet dans sa propriété de Giverny, échangeant des conseils pour la peinture et le jardinage.
  • Le jardin de Petit Gennevilliers : après le jardin  dont il organise les parterres et les plantations et le potager, arrive une serre d’hiver. Retrouvons ainsi les toujours resplendissantes Orchidées, un tableau peint en 1883.
    Sur la rivière -Caillebotte

    Sur la rivière de Caillebotte

Pour en savoir plus

  • Consultez nos articles sur les expositions et jetez un coup d’oeil à nos articles culture. N’hésitez pas à nous laisser un petit message…

A savoir :

Tour à tour mécène et grand défenseur de l’impressionnisme, Caillebotte est sans aucun doute influencé dans cela par ses études artistiques et sa participation  dans sa jeunesse à l’atelier d’art du peintre et collectionneur français Léon Bonnat (1833/1922). Il organise des expositions impressionnismes (1877, 1879, 1880 et 1882) et devient collectionneur privé, regroupant de nombreux tableaux de peintres comme Pissarro, Degas, Renoir, Sisley, Cézanne ou encore Monet, auteur d’Un coin d’appartement, la première toile que Caillebotte achète en 1876. Toutes les toiles sont léguées à sa mort à l’état français.

A Paris- Caillebotte

A Paris par Caillebotte

Gustave Caillebotte aime toute sa vie les bateaux. La vingtaine de cadres qu’il peint à ce sujet à Yerres entre 1875 et 1878 en est la preuve.

Un tableau - Caillebotte

Un tableau de Caillebotte

L’exposition est présente au Musée des Impressionnismes à Giverny jusqu’au 3 juillet 2016.

Tableau - Madrid- Caillebotte

Tableau à Madrid de Caillebotte

A consulter la présentation de la Propriété Caillebotte

Boulevard Haussman -Paris - Caillebotte

Boulevard Haussman à Paris par Caillebotte

Ouverture :  du mardi au samedi, de 10 h à 22 h, les dimanches de 10 h à 19 h.

Tarif : Billets 12 €, tarif réduit 8 €, gratuit – 12 ans. Vente des billets aussi sur le site du musée

Notez ce lieu
snipet-image

La bonne adresse

28014

3 une etoileune etoileune etoilegrey stargrey star (basé sur 1 avis)

Rédigé par Nancy Besse

le 29 juin 2016

Tags :

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

1 Comment

Leave a comment