Share

Concert d’Angus et Julia Stones à Toulouse

Musique

Concert d’Angus et Julia Stones à Toulouse. Angus & Julia Stone feront une escale musicale le vendredi 20 octobre 2017 à 20h au Zénith à Toulouse.  Un show à ne pas rater pour les amateurs de folk américaine. Une musique à adopter pour vos playlist pour les road-trips

Concert d'Angus et Julia Stones à Toulouse

Concert d’Angus et Julia Stones à Toulouse

Concert d’Angus et Julia Stones à Toulouse

Les premières notes de Snow vous transportent immédiatement. La guitare agit comme un souvenir rêche et boisé, posé sur un moment de silence. Le beat de l’orgue doucement propulsif émerge et vous emmène, c’est le début du nouveau voyage enchanteur auquel nous convie ce duo du frère et de la sœur, Angus et Julia Stone. « Courant depuis le début, nous voici à nouveau », chante Julia. « Courant depuis le début, nous y allons à nouveau », fait la réponse de son frère.

« Snow, c’est nous deux », dit Angus du morceau titre et premier single du quatrième album d’Angus & Julia Stone. « Nous nous sommes assis et l’avons écrite ensemble. » En ce sens, l’’album prolonge un processus commencé par le frère et la sœur à la suggestion du producteur Rick Rubin sur leur album éponyme de 2014. « C’était la première fois que nous commencions vraiment à écrire ensemble, dans la même pièce, et je suppose que nous avons pris exemple sur ce disque. Cette fois-ci, pourtant, nous avons écrit chaque chanson du disque ensemble », dit Angus. En ce qui concerne l’’intrigue, SNOW est une nouvelle avancée confiante dans une histoire qui compte déjà plus d’un demi-million d’’albums vendus rien qu’en Australie, le pays natal d’’Angus & Julia. Le frère et la sœur, nés à Sydney, l’’ont produit et en grande partie enregistré eux-mêmes, dans le studio du cottage d’’Angus, Belafonte, dans l’’arrière-pays de Byron Bay.

Folk naturelle

« C’’était assez magique, parce qu’’Angus et moi n’’avions jamais passé autant de temps ensemble, rien que nous deux », dit Julia. « Il y avait toujours au moins un ingénieur du son ou un manager, mais dans la dernière phase d’’écriture et d’’enregistrement, ça a été huit semaines, juste lui et moi, et le calme de la campagne. C’était un moment merveilleux. » La béatitude sonne comme des ondulations sur l’’eau calme, dans les profondeurs carillonnantes de « Château », une chanson de pur contentement, dans le temps et dans l’’espace. Et elle se balance comme un rocking chair dans la brise acoustique de « Nothing Else To Do ». « Il n’’y a rien d’’autre à faire ici que de tomber dans tes bras », chantent Angus et Julia, en une harmonie naturelle.

« C’’était l’’une de ces après-midi où j’’ai eu une idée, j’’étais assise sur la véranda, à chanter pour moi-même », se souvient Julia. « Angus est sorti et a commencé à jouer de cette vieille basse faite avec une boîte à cigare, de la même façon qu’’on jouait avant que tout ceci n’’arrive : rien que deux gamins paresseux qui aiment jouer de la musique. » Depuis que le duo a commencé à se produire ensemble, en 2006, « tout ceci » est arrivé avec un magnétisme presque magique qui a galvanisé le monde entier. Leurs quatre albums ont engrangé des ventes multi-platines et de nombreuses récompenses aux ARIA et APRA, dans leur pays, et leur ont acquis des millions de fans au cours de tournées au Royaume-Uni, en Europe et en Amérique du Nord. Chaque mois, plus de 5 millions d’’auditeurs se connectent pour écouter leur musique en streaming un peu partout dans le monde.

Balade sur les routes

Leurs chansons tranquillement hypnotiques ont pénétré l’’univers du cinéma et de la télévision, du récent film de Woody Harrelson, The Edge of 17, jusqu’à des émissions télé comme Pretty Little Liars, Suits & Revenge. Ils ont jeté un sort sur tous les principaux festivals : Coachella, Lollapalooza, Bonnaroo, Outside Lands, Rochweichter, Hurricane, Austin City Limits, Electric picnic, Splendour, The Great Escape. Ce n’’est pas un secret, ces demandes qui s’’intensifiaient ont failli faire éclater le duo en deux carrières solo parallèles en 2012, avant que Rick Rubin n’’insiste pour qu’’ils se réunissent et enregistrent cet album éponyme à Los Angeles. Ce qui a naturellement conduit à d’’autres tours du monde, à un nouveau but et à une nouvelle cohésion, qui ont se sont retrouvés dans les premières séances du groupe pour SNOW.

« Quelque chose a changé en nous », dit Angus. « Une philosophie et un feeling… qui viennent simplement du fait de mieux connaître la route. Comme quand tu joues, et que tu trouves cette niche dans la musique. La raison pour laquelle tu peux rester à l’’intérieur, c’est que tu acceptes d’’être simplement là, dedans. Alors, tu apprends à aligner ce concept avec la façon dont tu te déplaces dans le monde. » En tant qu’’auteurs de chansons et interprètes, poursuit-il, « Nous avons vu beaucoup de choses ensemble, mais elles ressortent de nos esprits et de nos cœurs de différentes façons. Nous avons des souvenirs communs, mais des perceptions différentes, ce qui rend vraiment intéressant le fait de créer ensemble. » Julia ajoute, « Nous pouvons être en train de parler de la même chose, mais la façon dont nous en parlons, dont nous la ressentons, est différente. Je pense que, pour nous, c’est ce qui rend excitant le fait d’’écrire ensemble. Il y a une ligne qui nous relie. Mais il y a beaucoup de façons différentes de parler de cette ligne. »

Son hypnotisant

« Cellar Door » est un très bon exemple, avec son titre emprunté au film Donnie Darko et son sujet tiré de l’’expérience intensément personnelle qu’’a représenté l’’enterrement du grand-père du frère et de la sœur. Sur « My House Your House », ils trouvent un groove fait d’’appels et de réponses qui dépeint un endroit commun, vu depuis des angles différents. « Il y a beaucoup de choses comme ça dans cet album, Angus trouvait l’’histoire dans le couplet et je la trouvais dans le refrain, et nous trouvions ensemble un chemin tout du long », dit Julia. « Nous avons des styles d’’écriture très différents, mais ils semblent bien fonctionner ensemble. En un sens, ce sont ces différences qui font que ça sonne comme ça. »

« Je n’’aurais jamais pu imaginer qu’Angus et moi travaillerions toujours ensemble dix ans plus tard — je me sens assez chanceuse que nous ayons pu faire de la musique ensemble. Nous avons traversé tant de choses, nous avons tant d’’expériences et de souvenirs partagés. » Ainsi que tant d’autres avec eux. Comment les attentes de millions de gens nourrissent-elles le processus de création, quand deux gamins de Sydney devenus adultes se retrouvent ensemble sur la véranda d’une ferme sous les étoiles d’’été ? « C’est excitant de partager de nouvelles musiques avec les gens, c’est sûr… mais pour être honnête, ce n’est pas la raison pour laquelle je me suis mis à écrire de la musique », dit Angus. « Pour moi, ça a toujours été simplement un moyen d’’expression… mais c’’est une super sensation quand les gens l’’apprécient. »

Ouverture de la billetterie le vendredi 16 juin


Rédigé par Christel Caulet

le 13 juin 2017

Tags :

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

1 Comment

  • […] de découvrir le concert d’Angus et Julia Stones ? Consultez nos articles musique et jetez un coup d’oeil à nos articles culture. […]

Leave a comment