Share

Croisière sur le Mississippi, au cœur des élections américaines

Croisière Etats-Unis

Croisière sur le Mississippi, au cœur des élections américaines. Forcément quand on est une Française perdue sur un bateau à roue sur le Mississippi, on se sent tout petit. Plus spécialement un soir d’élection aux Etats-Unis. C’était l’occasion pour moi de m’immiscer dans les conversations ou de laisser une oreille dans des conservations à l’occasion de cette croisière. Décryptage d’un voyage aux Etats-Unis.

Croisière sur le Mississippi, au cœur des élections américaines

Croisière sur le Mississippi

Croisière sur le Mississippi, au cœur des élections américaines

D’abord, j’ai senti comme un regard complaisant. Une manière de vous faire comprendre avec deux ou trois sourires que non décidément, ils n’avaient rien à dire et que ces vacances en croisière, ils les avaient mérités après une vie à avoir travaillé dur. « De toute façon, voter pour qui ? Pour une menteuse ou un fou ? A quoi ça sert ? » Car incontestablement, j’ai souvent entendu ça sur mon magnifique bateau.

Pourtant en ce soir d’élection, tous ces Américains qui avaient décidé de sécher leur devoir de citoyens, n’en menaient pas large. Dès 18heures, certains s’étaient retrouvés autour d’un des bars du bateau, certains équipés de tablettes pour suivre les élections en direct. Je me suis donc gentiment invitée à la fête avec humour. J’ai clairement affirmé que j’étais journaliste espérant ainsi un peu de retenue de leur part dans leur propos. Pourtant, il n’en fut rien.

Georges, 68 ans, était le plus véhément. A sa manière de tenir son verre de whisky, il affichait clairement sa colère contre le système politique. « Je n’arrive pas à comprendre comment les Etats-Unis d’Amérique ont pu proposer de telles élections. On s’est fait voler notre démocratie et notre manière de penser. J’ai honte et peur pour l’avenir de mes petits enfants, ce soir. En même temps, je n’ai pas été voté parce que je n’y crois plus. Mais alors plus du tout. Vous savez, j’ai voté Démocrates pendant tellement d’années. Et quand tu vois ce qu’a pu faire Barack Obama, c’est triste. Je suis dégoûté. Mais tellement que vous n’avez même idée »,  confie le retraité, ancien médecin dans un hôpital.  » Sincèrement, il y a de quoi. J’ai bossé toute ma vie et aujourd’hui, ma retraite n’est pas aussi facile que ce qu’on pourrait imaginer. » Un peu plus, je pleurerai. Mais je me retiens de répliquer. J’écoute sagement ses répliques.

Il y a Steve aussi, un journaliste américain, qui semble tellement désabusé. A son attitude, on le sent distant de ce qui se joue ce soir. « Je ne crois plus du tout à ce système électoral. Hillary Clinton a quand même volé des adresses email. Même si en 48h, le FBI nous dit que non, c’était une erreur. Non mais sans rire, comment voulez vous que les gens y croient encore ? Et le mec en face est un homme d’une vulgarité et d’un mépris hallucinant. Donald Trump est une injure pour notre système politique. Je n’ai jamais vu un mec aussi raciste que lui. Quand tu l’écoutes, il veut et fera-j’en suis sur- nous dresser les uns contre les autres. »

L’abattement et la consternation face aux résultats

Puis arrivent les premiers résultats au cours de la nuit pour nous. Très vite, Donald Trump se détache. Des écrans télévision ont été placés un peu partout sur le bateau comme pour mieux suivre les résultats. Certains Américains ne cachent pas leur désamour de Donald Trump. Au delà de la colère, c’est surtout  » une immense mascarade « . Certains lèvent le verre en chantant l’hymne national américain  » au moins ça, on pourra pas nous le voler.  » D’autres pleurent discrètement. L’ambiance est maussade.

Sarah, 63 ans, n’a pas été voté et ne comprend pas les résultats : « Je n’ai pas été votée parce que je me disais que cela ne changerai rien. Mais là, maintenant, on se retrouve avec un homme qui est misogyne, raciste et je ne sais quoi encore. J’ai honte. En fait, je suis surtout en colère contre moi. Ma nonchalance, je vais devoir la regarder tous les jours maintenant pendant 4 ans. Hillary n’était peut être pas la meilleure personne mais elle méritait d’y accéder à la place suprême. Elle a bossé toute sa vie pour ça. Mais d’une certaine manière, c’est le monde d’aujourd’hui. Aujourd’hui, vous avez beau avoir fait des études et être diplômés, vous ne trouvez pas de travail derrière. C’est un peu ce qui lui arrive, aussi. Elle n’a pas eu le poste qu’elle convoite depuis si longtemps. Mais là, aujourd’hui, ça m’attriste vraiment. Parce que j’ai peur pour mon pays. »

Dès que le nom de Donald Trump apparait sur les écrans de télévision, les gens n’en reviennent pas. Les 288 grands électeurs pour Donald Trump signent sa victoire. Certains préfèrent en rire. John me croise et me dit d’une voix enjouée : « Tu as vu ça ? We did it !  » Moi, je suis un peu sonnée par ce qu’il vient de se passer. Je retourne discrètement à ma cabine, totalement abattue par ce que je viens de vivre. Même si je ne suis qu’observatrice, lors de voyage sur le Mississippi.

Notez ce produit

Croisière sur le Mississippi, au cœur des élections américaines

par

Jet-lag Magazine

5 (basé sur 2 avis)

Rédigé par Christel Caulet

le 09 novembre 2016

Tags :

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

1 Comment

Leave a comment