Share

En immersion avec James Cameron

Cinéma

C’est le retour tant attendu ! James Cameron, le réalisateur des success-stories du cinéma Avatar et Titanic, devrait sortir The Dive, en 2012. Un film qui retrace l’histoire de deux plongeurs en apnée, parvenus à descendre jusqu’à des profondeurs record.

En immersion avec James Cameron

En immersion avec James Cameron

En immersion avec James Cameron

 Évidemment on peut imaginer déjà l’astucieuse habileté du créateur à vous faire frissonner lors d’une descente à 170 mètres de profondeur, le tout romancé autour de l’histoire d’amour et passionnelle d’Audrey Mestre et de Francisco « Pipin » Ferreras, spécialiste de la plongée en apnée à très grande profondeur (no limits), avec plus de 600 plongées à plus de 100 mètres, et détenteur du record du monde de plongée en apnée.

Pour les aficionados de plongée, ces deux noms ne seront certainement pas étrangers. Pour les néophytes, un petit rappel des faits s’avère nécessaire. Née le 11 août 1974 dans le nord de la France, Audrey Mestre est initiée par ses parents à la chasse sous-marine. En 1990, un premier voyage au Mexique et trois ans plus tard, le bac en poche, elle se lance dans des études de biologie marine, à l’université de La Paz, près de la mer de Cortez (côte Ouest du Mexique).

Une plongée en apnée

Elle se consacre entièrement à la plongée jusqu’à acquérir une parfaite maîtrise de la discipline. En mai 1995, elle débute une thèse sur la physiologie des plongeurs. C’est dans ce cadre là qu’elle rencontre Francisco « Pipin » Ferreras. Elle cherche alors à prouver une théorie selon laquelle les poumons de Pipin se remplissaient de plasma quand il atteignait de hautes pressions. A son contact, elle apprend, maîtrise sa discipline et tombe amoureuse du plongeur.

Le 12 octobre 2002, en présence de Francisco « Pipin » Ferreras, Audrey Mestre tente de battre un record de plongée en apnée, en République Dominicaine, lorsqu’elle est victime d’un accident mortel. La plongée devait durer environ trois minutes. Mais neuf minutes et 44 secondes plus tard, des plongeurs remontent de l’eau son corps inerte.

Accident de plongée

L’accident s’est produit près de la plage de La Romana, à l’est de Saint-Domingue. Audrey Mestre avait déjà réussi la profondeur de 171 mètres à l’entraînement deux jours avant. Treize plongeurs supervisaient la descente. L’un d’entre eux lui avait fourni de l’oxygène au cours de sa remontée, l’obligeant ainsi a respecter des paliers de décompression très longs. Trop longs, visiblement…

Quelques jours avant le drame (le 4 octobre 2002), Audrey avait atteint 163,36m sans reprendre sa respiration. Elle était devenue championne du monde de plongée « no limits » le 13 mai 2000 avec une performance de 125 mètres. L’année suivante, elle avait décroché le record du monde de « no limits » dames en plongeant à une profondeur de 130 mètres au large de Fort Lauderdale (Floride). Une plongée qui lui a valu d’être classée cinquième au palmarès des champions du monde de la discipline.

L’adaptation sur grand écran de cette tragédie devrait offrir au spectateur une expérience cinématographique immersive et une histoire spectaculaire, riche en émotions., Les films de James Cameron se caractérisent souvent par des personnages principaux féminins forts. Avec The Dive, prévu pour 2012, Audrey Mestre le sera assurément.

Pour en savoir plus

  • Consultez nos articles cinéma et jetez un coup d’oeil à nos articles culture. N’hésitez pas à nous laisser un petit message…

No limits

Le « no limits » est la discipline de plongée où les records sont les plus profonds mais elle est aussi considérée comme la plus dangereuse. C’est celle qu’avait montrée Luc Besson dans son film « Le Grand Bleu ». La mer exerce toutes les fascinations. Passionnelle, tourmentée, dangereuse, elle joue son rôle de décor, riche incontestablement de signification.

 


Rédigé par Christel Caulet

le 31 décembre 2011

Tags :

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

2 Comments

Leave a comment