Share

Nieves, la première île des Caraïbes 100% green ?

Caraibes

J’ai une chance sur 10 de vous parler aujourd’hui d’une île que vous ne connaissez probablement pas. Et très sincèrement, je ne vous en voudrez pas. Pourquoi ? Parce qu’elle est aussi microscopique qu’un stroumph. 93 m² de surface, c’est donc rien de vous en parler aujourd’hui. Niéves se trouve dans les Caraïbes au nord plus précisément, à l’est de Porto Rico. Découverte d’une île au tempérament affirmé en matière d’écologie. Nieves, la première île des Caraïbes 100% green ?

Nieves - première île des Caraïbes 100% green

Découvrez Nieves, la première île des Caraïbes 100% green

Nieves, la première île des Caraïbes 100% green ?

C’est vrai que je connais très bien les Antilles pour avoir habité en Martinique et en Guadeloupe lors de mes expériences professionnelles. J’ai également réalisé il y a à peine un an une croisière avec Costa Croisières qui m’a réellement enchantée. Pour celles qui suivent ce blog voyage, nul doute que je fais très souvent référence à ma croisière dans les Caraïbes. J’y repars très prochainement à l’occasion d’une croisière qui me mènera sur le Mississippi et vers la Louisiane. On a souvent une image très caricaturale de ces îles des Caraïbes avec les clichés stéréotypés des cocktails à gogo et des plages idylliques.

Si ces clichés ont la vie dure, il n’empêche que certaines de ces îles ont une volonté en matière énergétique qui devrait être une véritable source d’inspiration pour beaucoup d’autres pays. Nièves fait partie de celles-là. Forcément quand il s’agit de vacances idylliques, les Américains et les Anglo-saxons connaissent ce petit territoire mieux que quiconque. Pourquoi ? Parce qu’ici, tout est facile. Se relaxer prend beaucoup d’énergie mine de rien. Du choix de la bonne crème solaire à la sélection du bon cocktail sans parler du bon restaurant où aller…

Indépendance énergétique en 2017

Avec 12 000 habitants, Niéves a besoin de beaucoup d’énergie mine de rien : 7 mwatt par jour. Entre les ipads à charger, les hôtels de luxe à illuminer, les filtres d’eau de piscine à alimenter, les golfettes à conduire et les repas à préparer sans vous parler des administrations plus classiques comme les hôpitaux, les écoles, les voitures et les maisons des habitants, cela fait beaucoup d’énergie au final.  Mais c’est une île charmante facile à vivre. Seulement voilà plus de 2/3 de l’économie de Niéves est d’origine touristique. Actuellement la petite île aurait besoin de 500 barils de gasoil pour 24 heures.

Quand on regarde Niéves, forcément on est séduit par ces petites criques de sable blanc et son épaisse végétation tropicale. Cela ressemble à une île idéale pour des vacances aux tropiques. Charlestown, sa capitale, vous donnera envie de profiter de sa cuisine avec une route qui vous emmène au Paradis, un restaurant qui est même référencé au guide Michelin. C’est dire. Niéves a aussi une histoire de pirates, de culture de sucre de canne et des événements plus dramatiques avec des ouragans qui sont passés par là et des tremblements de terre.

Pourtant malgré les besoins énergétiques importants dus à une clientèle touristique exigeante, Niéves est sur le point de devenir la première île indépendante énergétiquement au monde. 100% en autosuffisance et entièrement auto-alimentée par ses propres productions énergétiques. De quoi faire réfléchir à l’heure où l’accord sur la transition énergétique de Paris a du plomb dans l’aile. Concrètement, Niéves est sur le point de rejoindre les 4ères destinations les plus green au monde qui sont l’Islande, la Finlande, la Suède et le Danemark.

Une volonté économique

Une fois colonisé par les Britanniques et couvert de plantations de sucre, Nièves et sa petite sœur St Kitts ont obtenu leur indépendance en 1983. Huit ans plus tard, la direction du groupe de l’hôtel Four Seasons est arrivé et a décidé de faire de leur site la première station balnéaire des Caraïbes autosuffisante. En l’espace de quelques années, l’île est passée d’une économie basée principalement sur l’agriculture de subsistance à un resort de tourisme de luxe. Aujourd’hui, l’île se concentre sur le luxe et regarde du coin de l’œil les paquebots de croisière passés au loin chez sa petite sœur Saint Kitts.

Forcément, on s’interroge sur la méthode. Nieves obtient toute sa puissance à la manière ancienne. Un petit parc éolien contribue à apporter quelques mégawatts, mais, à l’heure actuelle, tout le reste des besoins en électricité de Nièves sont alimentés par huit grands générateurs diesel. L’hôtel des Quatre Saisons utilise à lui seul jusqu’à 30 pour cent de cette production électrique.  Tout le monde – sauf peut-être le fournisseur actuel du pétrole du gouvernement – admet que les dispositions actuelles ne sont pas idéales. Comme avec d’autres pays, la dépendance au pétrole rend Nièves vulnérable aux fluctuations des prix mondiaux (parfois l’électricité est devenue si chère que cela prend plus de la moitié du budget des ménages en moyenne). Heureusement, Nièves est riche. Non seulement riche en gens riches, mais riche en ressources. L’île se trouve directement sur la même veine tectonique capricieuse. A Nièves, vous pourriez même voir des endroits où l’eau et le soufre forment des bulles à la surface, la preuve que, même si la vie semble calme au-dessus de la mer des Caraïbes, il se passe sous l’eau beaucoup de choses…

Au 18e siècle, des ressorts de bain ont été construites sur le bord de Charlestown. Les eaux ont toujours été réputées pour avoir des pouvoirs de guérison, bon pour apaiser la peau et les muscles de détente. Pendant la journée, les ressorts attirent surtout des touristes, mais, à travers les nuits et tôt le matin, les habitant de Niéves viennent là pour papoter après une journée de travail difficile. La puissance de ces sources, non seulement comme une source de guérison est carrément monstrueuses. Elle produit de l’énergie, connue depuis des siècles, mais l’île a compris qu’elle était assise sur une mine d’or de la géothermie.

Sous ses pieds il y avait assez d’énergie pour alimenter non seulement Nièves mais plusieurs grandes îles voisines. Les forages exploratoires ont eu lieu dans plusieurs secteurs, trois sites ont été affectés avec des puits, et puis … il y avait une très longue pause. Il y avait une bataille au sujet de l’argent, une affaire judiciaire, une autre affaire judiciaire (toutes deux que le gouvernement a gagné), puis on n’en parlait plus.

Au total, ces forages ont été estimées à environ 50 M $.  Non seulement il y aurait le potentiel de réduire de moitié les factures d’électricité des ménages, mais, si le projet fait ses preuves, il permettrait de réduire la dépendance de l’île pour le tourisme  et gagner les récompenses d’être l’une des destinations les plus vertes du monde. Finalement, les forages ont eu lieu et ont permis d’annoncer selon les premières estimations que l’île deviendrait auto-suffisante dès 2017.
>

Notez ce produit
snipet-image

Nieves, la première île des Caraïbes 100% green ?

par

Nièves

5 une etoileune etoileune etoileune etoileune etoile (basé sur 1 avis)

Rédigé par Christel Caulet

le 12 octobre 2016

Tags :

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

1 Comment

  • […] J'ai une chance sur 10 de vous parler aujourd'hui d'une île que vous ne connaissez probablement pas. Et très sincèrement, je ne vous en voudrez pas. Pourqu  […]

Leave a comment