Share

Sur la route vers les Devil’s Marbles, arrêt à Tennant Creek

Australie

Sur la route vers les Devil’s Marbles, arrêt à Tennant Creek… Après mes 2 jours passés à Ayers Rock, je repars vers Tennant Creek pour 2 jours. Une impression de ville fantôme un peu inquiétante me gagne…

Sur la route vers les Devil’s Marbles, arrêt à Tennant Creek

Sur la route vers les Devil's Marbles, arrêt à Tennant Creek

Sur la route vers les Devil’s Marbles, arrêt à Tennant Creek

Quand j’entre dans Tennant Creek, j’ai vraiment l’impression d’être dans une ville fantôme. Rues désertes, de vieux bâtiments datant de la ruée vers l’or, et carcasses de voitures abandonnées sur le bord de la route trônent là… Rien de vraiment rassurant à vrai dire. Et puis l’environnement de la terre rouge rajoute une dramaturgie à cette arrivée. A vrai dire, je me demande un peu pourquoi et comment je suis arrivée là… Mais bon, à y être, autant essayer de trouver quelque chose à faire. Ce qui n’est pas forcément évident tant la ville semble inhabitée. Même un kangourou aurait été le bienvenue… Je me sens seule.

Finalement alors que je commence à regretter d’être venue jusque-là, je croise un aborigène qui me conseille d’aller au bar de la ville. De l’extérieur, le lieu est guère engageant. Mais je finis par y entrer. A l’intérieur, c’est un peu dingos. J’ai l’impression d’y croiser toute la ville. Les gens sont assis ou jouent au billard, ambiance un vieux western. Après discussion, certains m’avouent à demi-teinte qu’ils n’aiment pas trop les nouveaux arrivants par ici. Je leur explique alors que je suis venue dans le cadre d’un road-trip en Australie et que je suis française. Dès cet instant, ils semblent comme rassurés de ma venue.  L’arrêt s’avère alors intéressant. On m’explique l’art aborigène et l’histoire des aborigènes tout en mangeant un morceau avec eux.

Devil’s Marbles et ses croyances

Les deux gros rochers de Devil's Marbles

Les deux gros rochers de Devil’s Marbles

Finalement, après cette très longue conversation, je file à Devil’s Marbles ! Rien que le nom en ferait frémir plus d’un. Le site se trouve sur le chemin, enfin une piste. Pour y arriver, c’est très bien indiqué. Grosso modo, le site ressemble à un amas de gros rochers de granit rose arrondis. Les Devils Marbles se trouvent sur les terres ancestrales des peuples Warumungu, Kaytetye, Alyawarra et Warlpiri. Ces populations les ont baptisés Karlu Karlu, ce qui signifie littéralement « blocs rocheux arrondis ». J ‘en fais le tour en même pas 15min.

Des gros rochers de granit arrondis

Des gros rochers de granit arrondis

L’histoire de ces pierres retracent l’origine de la formation des Devils Marbles. Cette légende du Temps du Rêve raconte l’histoire d’un ancêtre, « Arrange », qui traversa ces terres. Son idée : se fabriquer une ceinture en cheveux, une parure traditionnelle portée exclusivement par les hommes aborigènes initiés. Alors qu’il torsadait les cheveux, il fit tomber des mèches au sol qui se transformèrent en énormes rochers rouges. Arrange retourna ensuite d’où il venait, une colline du nom d’Ayleparrarntenhe, où, selon la légende, il vivrait encore aujourd’hui. Un peu mystique comme histoire mais c’est la légende aborigène qui est décrite ici. Je m’en satisfais alors que je retourne à mon van où je vais passer ma nuit. Car je suis quand même à pratiquement 400 kilomètres de Alicia Springs.


Rédigé par Christel Caulet

le 15 juin 2014

Tags :

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

Leave a comment