Share

Tendance : Les restaurants de luxe se la jouent minus

Manger

Et si le luxe avait vocation aujourd’hui à être petit ? Les restaurants de luxe se la jouent minus !  Fini le temps où les buildings poussaient comme des champignons, finie l’époque où les restaurants de luxe s’affichaient en grand format. Aujourd’hui, le petit devient tendance et chic ! Décryptage…

Tendance : Les restaurants de luxe se la jouent minus

Tendance : Les restaurants de luxe se la jouent minus

Oubliez les grosses machines de guerre de la cuisine et la gastronomie française. Cà, c’était avant ! Désormais, on travaille en petit comité et sur des espaces plus réduits. On assiste aujourd’hui en quelque sorte à une révolution dans le luxe. Jean François Piège a récemment quitté le prestigieux établissement Le Crillon, juste pour ouvrir un petit restaurant avec sa femme.

Jean-François Piège, chef des cuisines du Crillon à Paris (VIIIe) et de son restaurant gastronomique « Les Ambassadeurs », va quitter l’hôtel en août « pour se concentrer sur des projets personnels ». Jean-François Piège, 38 ans, dirigeait les cuisines des Ambassadeurs (deux étoiles) depuis 2004.

Tendance : Les restaurants de luxe se la jouent minus

Mais alors pourquoi ? Jean-François Piège a racheté au début de cette année la brasserie parisienne Thoumieux (VIIe) en association avec Thierry Costes, l’un des dirigeants de l’empire Costes (hôtels et restaurants). »La cuisine est à un tournant. Je vais prendre ce tournant et je proposerai dans les mois qui viennent quelque chose de différent », a déclaré Jean-François Piège. « Je ne pars pas du Crillon pour ne faire qu’une brasserie », a ajouté le chef. « Un restaurant gastronomique, on sait tous ce que c’est, on sait tous ce que ça coûte. Je le proposerai dans un prix différent, avec une proposition différente ».

D’où l’ouverture récente de sa brasserie Thoumieux. Il a même ouvert un corner Pâtisserie comme pour revenir à l’essentiel. Mais également un corner design culinaire : « Avec ce qu’on vit en ce moment, ça se comprend facilement, non ? », a-t-il précisé en faisant référence à la crise.

Autre établissement à proposer un nouveau concept : Le Septime. Une cave à vin à côté du restaurant et déjà que c’était pas simple avant, mais alors maintenant… Après un prix Fooding Guide 2012, y dîner est devenu très compliqué. Car ici, on ne prend pas de réservation. Ou alors le jour même et au bon créneau horaire. Compliqué donc ?! Mais c’est le prix à payer pour être accueilli comme une princesse, profiter d’une atmosphère unique, et voir arriver des assiettes minimalistes. Autre principe : les tarifs affichés sont très éloignés des prix des établissements traditionnels du luxe ! Le menu déjeuner est à 28 € le midi. Autant dire que c’est cadeau !

Autre chef à quitter les grands hôtels : Michel Roth quitte le Ritz. Le chef de L’Espadon, le restaurant 2 étoiles de l’hôtel de la place Vendôme à Paris, ne reprendra pas du service à la réouverture au printemps 2015. On ne connaît pas encore ses projets mais c’est sûr, la volonté trendy du moment est au petit  !

Affaire à suivre donc !


Rédigé par Christel Caulet

le 05 août 2014

Tags :

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

1 Comment

Leave a comment