Découverte de la Domus du Commandant, à Rome

Rome

Découverte de la Domus du Commandant, à Rome. Les découvertes archéologiques se succèdent, en France comme à l’étranger. Ainsi, la découverte en 2017 d’une villa gallo-romaine du 3e s dissimulée à seulement 50 cm de la surface et de ses mosaïques, dans la ville d’Auch, ou encore en 2016 de la mosaïque romaine du 1e s à Uzès, composée de pièces blanches, noires, rouges et orange, tient en haleine les passionnés d’histoire et d’archéologie.

Découvrir la Domus du Commandant, à Rome

Découverte de la Domus du Commandant, à Rome Découverte de la Domus du Commandant, à Rome

En Italie, c’est dans la Rome Antique que cela se passe. Si les fouilles archéologiques autour de la nouvelle station Amba Aradam de la ligne C du métro (devant aboutir en 2020 aux Forums impériaux (terminus Fori Imperiali) ont commencé fin 2015, c’est en 2016 que les archéologues ont retrouvé la Casa del Comandante (ce bâtiment ne pouvant en effet être une demeure privée, car bien trop proche d’une demeure impériale, les archéologues supposent qu’elle devait être la résidence du commandant de la place, d’où le nom donné au site). Car forcément à Rome, les monuments historiques sont de véritables attractions touristiques. Que ce soit le Colysée, la villa Borghese, la fontaine de trévis ou le Vatican et sa chapelle sixtine, dans tous les cas, le passé vous rattrape dans le cadre d’un voyage à Rome. Visiter Rome, c’est découvrir des monuments historiques à chaque coin de rue.

Sur le chantier de la nouvelle station, proche du Colisée, 2 bâtiments ont ainsi été découverts sur ce site archéologique, des catacombes à 12 m de profondeur, près de la caserne romaine mise au jour auparavant. Faisant sans aucun doute partie du complexe militaire du 2e s, ces 2 ailes se trouvent en contrebas de 3 m par rapport au reste de la caserne, suivant ainsi le relief du terrain descendant au nord, vers le fleuve.

Un chantier colossal

La Domus di Commandante à Rome La Domus di Commandante à Rome

Rendus publics début mars 2018 par la Superintendencia Arqueológica de Roma, les résultats des découvertes sont extrêmement positifs : On accède à l’aile est en descendant quelques marches. De forme rectangulaire et d’environ 300 m2, son couloir pavé en opus spicatum (appareil en chevron) donne accès à 14 pièces entourant une cour centrale, avec fontaine. Le sol, en opus sectile (appareil découpé) de marbre blanc et ardoise grise, et la mosaïque en opus signinum (mortier rose), sont entourés de murs en enduit blanc ou de couleur, avec parfois des fresques encore visibles.

Si d’autres mosaïques magnifiquement conservées sont présentes dans la domus, reprenant des dessins géométriques, floraux, etc, ce ne sont pas les seules à avoir été mises au jour. Ainsi, des objets du quotidien ont refait surface, comme “des bagues en or, le manche en ivoire sculpté d’un poignard, des amulettes”, etc (R.it Roma).

Une découverte magistrale

L’aile ouest, symétrique à la précédente, au sol également en appareil en chevron, est sans doute bien plus spacieuse que ne le laisse voir les fouilles actuelles, et devait servir de réserve. La découverte de restes de bois, utilisé pour la construction des murs, des poutres, des meubles, etc, découverte au demeurant très rare à Rome, permettra aux spécialistes d’en savoir plus sur l’édification du bâtiment. Selon les archéologues, l’aile est et l’aile ouest, tout comme la caserne, ont été abandonnées puis rasées, les habitations dépouillées et enterrées peu après la moitié du 3e s, à l’époque de la construction du mur d’Aurélien (271/275), afin de ne pas offrir de refuge aux ennemis éventuels.

Les archéologues ajoutent que l’excellent état de conservation de cet ensemble militaire est dû aussi à sa position par rapport à la “ceinture d’édifices militaires (castra) retrouvés entre le Latran et le Celio : les Castra Priora Equitum Singularium via Tasso, les Castra Nova Equitum Singularium sous la basilique de Saint Jean-de-Latran, les Castra Peregrina sous l’église Saint Etienne-le-rond et les casernes des vigiles de Rome, près de la basilique Santa Maria in Domnica”.

A savoir :

Les 2 nouvelles stations de la ligne C du métro sont San Giovanni et Amba Aradam Ippodio. La ligne C finira alors, au lieu de Lodi, juste avant San Giovanni, au nouveau terminus, Fori Imperiali.

Source : Remerciements au Ministro dei Bieni e delle Attività Culturali del Turismo, Soprintendenza Speciale di Roma Archeologia Belle Arti Paesaggio pour les photographies.

Infos pratiques

Découvrir les visuels

La mosaïque du Domus di Commandante à Rome La mosaïque du Domus di Commandante à Rome