Aveyron : Le Laguiole prend des accents japonais

France

Aveyron : Le Laguiole prend des accents japonais avec une alliance de savoir-faire ! Quand une marque aussi belle que celle des couteaux Laguiole a l’intelligence de se tourner vers de nouveaux produits, ici, on frappe dans les mains ! De la rencontre de couteliers aveyronnais et Japonais est né un couteau rare, inattendu, le Laguiole-Kyoumei®. Késako que ce truc là ? Une lame multicouches dans la plus pure tradition japonaise, montée sur un couteau fermant Laguiole, alliance d’excellences et de savoir-faire !

Aveyron : Le Laguiole prend des accents japonais Aveyron : Le Laguiole prend des accents japonais

Aveyron : Le Laguiole s’allie au Japon

Aveyron : Le Laguiole prend des accents japonais ! Si la traduction exacte du mot japonais Kyoumei en français est résonance, il peut  aussi se traduire par entrer en sympathie, être en écho. Le Laguiole-Kyoumei® est l’illustration parfaite de cet écho entre les savoir-faires de deux pays dans le domaine du couteau. Car les Japonais sont les maîtres des couteaux artisanaux même si du côté de l’Aveyron, à Laguiole en Aubrac, les couteliers sont passés grand maître dans l’art du couteau fermant de fabrication artisanale et arrivent encore à innover avec excellence et malice. Des couteaux de collection prennent alors forme. Et si les couteaux de poche devenaient culte ? Ce couteau multifonctions venus d’Aveyron s’impose toujours parmi les plus beaux couteaux de France. Un couteau pliant facile à utiliser…

Une véritable pièce d’art ? 

Les manches sont des œuvres d’art réalisées dans des matériaux de grande qualité : manche bois, manche ivoire, bois exotiques, en bois précieux, cornes de zébu ou de bison, ivoire ou os de mammouth fossilisé. La Fonderie de Laguiole propose un large choix de matières pour personnaliser son couteau. Les ressorts sont guillochés à la lime et au ciseau. Le montage de la lame est effectué à la main par un coutelier. Cela assure aux couteaux de la Fonderie de Laguiole Aveyron solidité et longévité. L’affutage sera indissociable de cette renommée tant la maitrise de cet art révèle une aptitude à choisir sa pierre à lime avec ces lames acier ou lames inox. Sans oublier l’aiguisage qui permet de polir la lame acier.

Des lames d’excellence

La réputation des maîtres forgerons de lames japonais n’est plus à faire. Les forgerons artisanaux d’aujourd’hui sont les héritiers des fournisseurs de sabres des samouraïs d’autrefois. La lame du Laguiole-Kyoumei® est une lame damas 3 couches en sandwich. Dans un premier temps, un damas 14 plis est réalisé à base d’acier de frittage, SUS420J2, et de Nickel. Ce damas vient ensuite envelopper en sandwich le cœur de lame en acier inoxydable de haut de gamme, le D2 Steel, très dur, bien qu’affutable et aiguisable. L’ensemble est forgé à la main. Une fois toutes ces opérations terminées la lame damas possède 29 couches. Car quand il s’agit de choisir son couteau, en général, les grands chefs n’hésitent guère : Couteau de chef, couteau céramique, couteau à découper, couteau de poche, couteaux à fromage, couteaux professionnels, couteaux à steak, couteaux de table, planche à découper, couteaux de cuisine… Des couteaux pour émincer, tailler, trancher, ciseler, sculpter par tous les temps… Quand il s’agit d’être un symbole de la coutellerie française, l’Aveyron fait rarement défaut. Qui plus est quand deux nations devenues spécialiste de la coutellerie s’allient !

Un ouvrage aveyronnais japonais

Comme souvent, le bel ouvrage naît de la rencontre entre des hommes passionnés. Encore plus quand leur métier est transcendé par l’alchimie magique du feu et de l’acier. En 2009, deux Japonais de Sanjo, de la famille des couteliers Masashi, viennent en France. Jean-Paul Spetebroot, lors d’une rencontre sur un salon de coutellerie, les convie à Laguiole, dans l’Aveyron. Après 12 heures d’avion et un atterrissage à Clermont-Ferrand, ils se dirigent immédiatement vers l’une des forges de la zone Laguiole, accompagnés par Jean-Paul. Et, là, commence un échange surréaliste. Jean-Paul ne parle pas japonais. Monsieur Masashi ne parle pas français. Leur anglais respectif est rudimentaire. Alors, pour se faire comprendre, Monsieur Masashi pose la veste, retrousse les manches, enfile un tablier de cuir et se met à forger ces couteaux pliants. Des couteaux japonais parfaitement aiguisés, fait en Aveyron ! C’est un peu le top couteau qui vient d’être fabriqué ici. Les mots deviennent alors inutiles. Les trois hommes se retrouvent dans une bulle commune : la «Coutellerie». A force de travail, de lissage, d’affutage, on découvre alors le joyau commun à ces deux pays.

Alliance de Savoir-faire

L’artisan coutelier Jean-Paul Spetebroot gardera l’enthousiasme de cette expérience enfouie, telle une braise au cœur d’une forge. D’où va rapidement surgir l’idée de faire forger à Monsieur Masashi des lames de couteau Laguiole, montées ensuite par la Forge de Laguiole. De cette alliance d’excellences, le Laguiole-Kyoumei® est né ! La Fonderie de Laguiole dévoilera le Laguiole-Kyoumei®  au Salon IWA de Nuremberg, hall 5, stand 227, du 8 au 11 mars 2013, en avant-première. Le Laguiole-Kyoumei® sera ensuite présenté en France, sur le Salon Coutellia à Thiers, les 18 et 19 mai 2013. Les passionnés y seront aussi ! Nul doute qu’ils embarqueront avec eux une bonne pierre à limer et une pierre à aiguiser, histoire de mettre en pratique leur savoir-faire local.

Notez ce produit
snipet-image

Laguiole

par

Aveyron

5 une etoileune etoileune etoileune etoileune etoile (basé sur 1 avis)