Restaurant asiatique

L’empereur de Hûé à Toulouse

L’empereur de Hûé à Toulouse. Sarah Truong est chef de « L’empereur de Hûé », un restaurant vietnamien toulousain vient de créer avec l’aide de Jean-Pierre Dujon Lombard, créateur de Criollo Chocolatier une nouvelle carte de saveurs pour cet été à Toulouse. Et c’est avec la même délicatesse qu’elle a partagé ses connaissances aromatiques pour proposer des chocolats qui provoquent une véritable tornade en bouche. Voyage à Toulouse.

L’empereur de Hûé à Toulouse L’empereur de Hûé à Toulouse

Des chocolats uniques chez L’empereur de Hûé

C’est avec un charme affolant et un sourire dévastateur que Sarah Truong vous accueille dans son restaurant « l’empereur de Hûé », rue des couteliers à Toulouse.  Elle vous mets à l’aise et vous invite au coin d’une table pour vous proposer la nouvelle gamme de chocolats qu’elle a imaginé et conçu avec Jean-Pierre Lombard, créateur de Criollo Chocolatier. « Cela s’est fait très naturellement en fait. Une évidence en quelques sortes. » Celle qui avait abandonné ses études en langues étrangères pour se lancer dans la pâtisserie est finalement revenue à ses premiers amours. « Le chocolat, je l’avais travaillé quand j’étais en apprentissage. Évidemment je n’ai pas été toute seule. Mais notre collaboration avec Jean-Pierre s’est faite très simplement. »

Au restaurant l’empereur de Hûé à Toulouse

L’homme talentueux qui s’est vu décerné l’award du chocolat par le Club des Croqueurs de chocolats en le classant parmi les 11 meilleurs chocolatiers de France, l’a épaulé. « Je suis un habitué de sa table. Et c’est vrai que ce qui me plait dans sa cuisine je l’ai retrouvé dans sa manière de travailler le chocolat. » Car ce qui étonne dans ces harmonieux mélanges de cacao, c’est l’arôme en bouche. « Au Vietnam, quand on ajoute les épices à la fin de la cuisson, on ressent alors toute l’énergie et leur puissance. C’est ce que j’ai voulu avec ses chocolats. Je voulais qu’ils dégagent plusieurs saveurs à la fois», précise la jeune femme.

Une cuisine atypique chez L’empereur de Hûé

Sarah de L’empereur de Hûé à Toulouse propose une véritable cuisine asiatique  atypique et authentique. On y retrouve toutes les saveurs du Vietnam, « aussi poivrée que pimentée, pleine d’herbes aromatiques » : Rouleaux de printemps, raviolis, nouilles de riz, porc au caramel, canard laqué,… en mélangeant les ingrédients traditionnels de la cuisine asiatique : lait de coco, nuoc nam, coriandre, champignons noirs, riz gluant, sauce sauja, cacahuètes… Elle initie alors son partenaire chocolatier à la découverte de ses saveurs si particulières. « Moi, je n’y connaissais rien, il y 8 mois. J’avais juste adoré mangé à sa table. J’ai découvert toute la mesure de  ces alliances possibles», rigole le spécialiste du cacao.

S’en suivent des rencontres avec chacun des fournisseurs de Sarah, la visite des marchés et commence alors le travail  dans l’atelier de 150m². « Les idées sont venus simplement. Plus progressivement on a commencé à mettre au point certaines recettes. Ensuite on s’est fait approvisionné et là, c’était parti », raconte celle qui adoré cette expérience. Des heures à revoir le dosage du gingembre, de la citronnelle puis du basilic, à faire des mélanges aussi audacieux que surprenants. « Sarah de L’empereur de Hûé à Toulouse a voulu utilisé du basilic, chose que je n’aurai jamais fait par exemple. Son expérience a été cruciale », souligne Jean-Pierre Lombard dans le prestigieux restaurant à Toulouse.

Un dosage unique chez L’empereur de Hûé

Arrive enfin la première présérie où les dosages sont revus et corrigés. Au final c’est une dizaine de parfums différents qui se matérialisent en petits lingots de douceurs pour le palais. « Les saveurs remontent dans le palais et c’est ce que je voulais. Sur les 10 chocolats qu’on a créés, on en a gardé 10. » Pas de place pour l’échec pour cette sélection pointue qui sera présentée à l’occasion du salon du chocolat qui se tiendra  les 10 et 11 mars prochain à L’Union sous la grande halle.

Une préférence pour…

Et quand on leur demande lequel des chocolats ils préfèrent, ils répondent unanimement Sông Huong, qui se traduit par l’expression Rivière des parfums, une ganache aux épices et herbes du Pho mélangée à du chocolat Kéréma. Nous aussi, c’est notre préféré !

Ouverture : Mar-Sam

Horaire : 19h30-23h

Tarifs : Plat à partir de 25€ ; menu découverte à 39€ du mardi au jeudi.

Et vous lequel est votre préféré de L’empereur de Hûé à Toulouse ?

Pour en savoir plus

  • Consultez nos articles sur les restaurants que l’on a testés et jetez un coup d’oeil à nos articles gastronomie. N’hésitez pas à nous laisser un petit message…

Découvrir les visuels

Les chocolats de l'Empereur de Hué à Toulouse Les chocolats de l’Empereur de Hué à Toulouse

Plein de saveurs différentes pour l'Empereur de Hué à Toulouse Plein de saveurs différentes pour l’Empereur de Hué à Toulouse

L'empereur de Hué et le chocolatier Criollo pour une expertise unique L’empereur de Hué et le chocolatier Criollo pour une expertise unique

Le tandem créatif pour ces chocolats uniques Le tandem créatif pour ces chocolats uniques


Notez ce restaurant
snipet-image

La bonne adresse

L'empereur de Hûé à Toulouse

17 Rue des couteliers,

31000 Toulouse

05 61 53 55 72

5 une etoileune etoileune etoileune etoileune etoile (basé sur 3 avis)

Rédigé par Sophie Bousquet

le 17 septembre 2012

2 commentaires

  • […] Parce qu’il est tout simplement atypique ! D’abord il y a le décor avec ces nacelles suspendues dans le coin latino-américain. Commandez un mojito et installez-vous… Et puis vient le moment où on se lasse d’entendre ces rythmes endiablés latinos, aucun problème : Optez pour la plage africaine dans ce restaurant à Toulouse. […]

  • […] Envie d’une entrecôte grillées au feu de bois ? Installé en Centre-ville Toulouse, le Restaurant Le Bruit qui court, c’est le genre d’endroit où il vous faudra impérativement réserver pour avoir une table à Toulouse tant ce restaurant est devenu à la mode. Ici, près de la place du Capitole et des Carmes, on n’hésite pas à faire swinguer les fourchettes pour proposer des mets et vins uniques. On comprend mieux pourquoi. Discrétion et ambiance chaleureuse seront se mélanger pour vous assurer un repas en toute tranquillité avec une carte des plus sensationnelles de la ville rose. Du plat du jour au plats à emporter, ce petit restaurant traditionnel à Toulouse offre un cadre chaleureux pour savourer une cuisine originale et moderne. Des formules Plat dessert au menu découverte en font une bonne table où aller quand on est dans Toulouse Métropole, près d’Esquirol. Un cadre superbe pour un tête à tête amoureux dans un des restaurants romantiques de la ville les plus prisés avec un menu dégustation qui se laisse apprécier. […]

Un petit mot à ajouter ?