X
popup newsletter

Besoin d'astuces pour voyager stylées ? Inscris-toi et tu recevras nos meilleures infos voyage, hôtels et mode...

Hébergement > [ Hôtel de luxe ]

L’hôtel Normandy à Deauville

Récemment, j’ai eu l’occasion de retourner dans un établissement dont le prestige n’est plus à comparer : L’hôtel Normandy à Deauville. Un hôtel luxe qui m’avait offert une superbe expérience en 2003 quand j’y avais été dans le cadre du Festival de Deauville pour la sortie d’un film. Découverte.

Dormir à l’hôtel Normandy à Deauville

L'hôtel Normandy à Deauville L’hôtel Normandy à Deauville

Je me souviens très bien de mon arrivée dans cet hôtel de charme en front de mer situé idéalement en plein centre-ville. A l’époque, je travaillais pour une chaîne de télévision française et avais été conviée dans ce sublime endroit qu’est l’hôtel restaurant Normandy à Deauville. Pour sûr, l’immense comptoir dès l’entrée vous projette dans une autre galaxie. Indiscutablement. Tout pour un séjour authentique, chaleureux, cosy et détente en Normandie où je ne connaissais que les plages du débarquement, le mont Saint-Michel et un aquarium immense dans des chambres spacieuses.

Un hôtel spa face à la mer

Puis on m’avait alors donnée le numéro de ma chambre spacieuse grand confort avec vue mer : une suite dans un cinq étoiles en plein festival. J’avais foncé, tête baissée, sans même regarder ce qu’il y avait autour. J’étais juste niveau timing, la faute à un train qui m’avait amenée depuis Paris avec du retard. Pas trop le temps de faire des repérages, que j’avais une interview avec un réalisateur qui m’attendait. Quand j’étais entrée dans la chambre confortable, je me souviens que j’avais été presque « choquée » par ces toiles de Jouy toutes rouges qui habillaient les murs, les rideaux et même le lit. Overdose en vue, pour être totalement sincère. Une bonne literie avec ce lit king size, un écran plat de télévision que je n’allumerai même pas, un coffre-fort et un minibar bien achalandé constituaient l’essentiel du mobilier de la chambre. Une salle de bains privative et attenante avec sèche-cheveux offrait un esprit belle époque à l’ensemble avec de confortables peignoirs pour ce séjour en Normandie.

Des rencontres uniques

Il faut croire que j’étais peu instruite à l’époque parce que cela m’avait fait autant d’effet qu’un caramel mou. Puis j’avais couru pour rencontrer le réalisateur du film dont je ne me souviens même plus le  nom, c’est vous dire. En revanche, ce qui est certain, c’est que je n’ai rien oublié de l’histoire que je m’apprête à vous raconter.

Dans ces murs, l’hôtel Normandy à Deauville, dans un coin de Normandie par définition est un hôtel de caractère qui en a vu passer quelques stars éphémères ou de pacotille et des légendes vivantes. Pas toujours facile de voir l’une plutôt que l’autre mais bon, peu importe. J’avais fait mon interview, j’avais rencontré les initiateurs du film et nous avions tellement bien sympathisé que nous étions allés manger un morceau dans un de ces restaurants qui longent la si belle plage de Deauville et qui servent une cuisine traditionnelle.

Dans les couloirs de l’hôtel Normandy

Les extérieurs de l'hôtel Normandy à Deauville Les extérieurs de l’hôtel Normandy à Deauville

A mon retour tardif, je m’étais endormie sans me démaquiller dans le King-bed et avais rencontré Morphée très vite. Le lendemain matin, alors que je m’apprêtais à quitter ma chambre de luxe, je sortais dans le couloir quand une voix masculine m’avait sortie de ma torpeur. Diable, en quoi j’allais bien pouvoir l’aider ? Moi, qui étais juste là de passage. Je me suis retournée et j’ai reconnu Harrison Ford qui cherchait la signalétique pour avoir un petit déjeuner sur mesure dans sa chambre qui était face à moi-même. Ah je vous jure, ça change littéralement l’expérience ! Harrison Ford, le héro des films de mon adolescence… Mon Indiana Jones venait de me parler ! Je n’en revenais pas !  J’avais dormi juste à côté de lui, indirectement, non ?

Très sincèrement, je ne me souviens même pas ce que je lui ai répondu. Sans doute de prendre celle qui était juste à côté sans se prendre la tête. Il a rigolé. Soit mon accent anglais l’avait fait rire, soit ma réaction ou mes yeux émerveillés l’avaient, qui sait, peut être charmés l’instant d’une fraction de seconde. Et là, voilà-t-il pas que Callista Flockhart, mon Ally McBeal, était sortie aussi de la chambre et m’avait sourit. Puis elle avait baragouiné quelques mots à Harrison Ford tellement rapidement que je n’avais rien entendu. L’inoxydable Harrison Ford m’avait regardée une seconde fois et m’avait remerciée de mon aide, avait attrapé le panneau et l’avait accroché à sa porte avant de  refermer la porte de ces chambres confortables. « With pleasure, my dear. »

Un lieu gravé dans ma mémoire

Entre temps, l’ascenseur de ce grand hôtel Normandy à Deauville était finalement arrivé et j’avais pu gagner la salle du petit déjeuner. Et là, encore, je vous garantis, cet endroit est une pépite d’or ! Alors que je me servais au buffet, qui je n’avais pas croisé ? A côté de moi, Sophia Loren  attrapait quelques fruits. J’avais souris bêtement. Elle m’avait souri aussi. Nous avions  souri. Bêtement. Naïvement. Sans doute. Le buffet petit déjeuner continental était immense et très bien garni. Je retournais déjà à ma table où mon caméraman et mon preneur de son m’attendaient. Avec mes yeux qui devaient clignoter comme un feu électrique, c’est sûr, ils n’avaient pas fini de se moquer de moi….

Les salons de l'hôtel Normandy à Deauville Les salons de l’hôtel Normandy à Deauville

Alors vous dire que c’est endroit vient d’être redécoré par l’architecte d’intérieur Nathalie Ryan ne changera pas une ligne de cet article car pour moi, le Normandy hôtel restera à tout jamais le symbole même de ma rencontre certes fugace avec Harrison Ford ! Et ça, ça n’a pas de prix !

Infos pratiques !


Rédigé par Christel Caulet

le 26 juillet 2017

Un petit mot à ajouter ?