Trip Interview

Trip Interview d’Hélène Altmann

Trip-Interview d’Hélène Altmann qui s’est lancée dans la location de robes de luxe sublimes via son site C’est ma robe. Cette ex-journaliste de l’Officiel de la mode a trouvé le temps de répondre à nos questions voyage. Rencontre avec une spécialiste mode et une véritable passionnée des belles choses.

Trip Interview d’Hélène Altmann Trip Interview d’Hélène Altmann

Rencontre avec Hélène Altmann

Trip-Interview d’Hélène Altmann qui nous confie son programme voyage au planning, ses meilleures adresses et ses envies. Découverte.
Vit : entre Paris et Marnes la coquette.
Métier : Fondatrice C’est ma robe, location de robes de luxe.
Destinations préférées : L’Italie, le Portugal, New-York, l’Inde. Un mix de calme et d’énergie.
Crève d’envie de visiter : le Japon, la Nouvelle Zélande, le Bhoutan, l’Argentine, l’Écosse, la France,  plus si affinités.
Je ne partirai jamais sans : un livre, un carnet, un crayon et mon téléphone portable
La manière de vous détendre dans un avion : un casque et de la musique, un coussin, un grand plaid.
En avion je pars toujours avec : un bandeau pour les yeux et une crème hydratante.

Les essentiels voyage d’Hélène Altmann

Mon moyen de transport préféré : A pied ou à vélo. Voire à cheval. L’avion pour aller loin.
Le meilleur hôtel pour moi : Il Pellicano à Porto Ercole. Plus loin, le Umaid Bhawan  Palace à Jodhpur. Encore plus loin Le Six Senses à Con Dao.
Tout voir ou y aller à la cool : Tout voir pour un premier voyage. Y aller à la cool pour un 2e. Cela dépend des destinations, des envies, du pays et de la longueur du séjour en fait.
La chose la plus étrange que j’ai vue lors d’un voyage :  des pèlerins dans le Rajasthan qui marchent en une file continue sur des centaines de kilomètres pour venir prier 15 minutes… et qui repartent. Pas étrange en soi, mais incroyable à voir et à comprendre.
Les équipements indispensables dans un hôtel : Un très grand lit, de bons oreillers et un service de massage si possible.
Je rêve de manger : le canard laqué du China Club à Bangkok, les palourdes dans un restaurant de pêcheurs les pieds dans le sable à Culatra (Algarve) du pain avec de l’huile d’olive des Pouilles.
Partout où je vais : j’ouvre les yeux le plus grand possible.
Quand j’arrive dans un nouvel endroit : je regarde par la fenêtre, je checke le wifi et je commande un thé.
Je ramène toujours de mes voyages : des photos
Je ne retournerai jamais en : aucune idée.
Je voyage pour :  le plaisir, la découverte, le plaisir de découvrir la famille autrement.
Le voyage le plus fréquent que je fais : le Portugal.
En voyage, je : m’évade.
Un voyage, ça:  enrichit, étonne, interpelle, donne envie de recommencer.
Voyage organisé ou débrouillard :  on a une agence qui s’occupe tellement bien de nous qu’on lui confie nos projets les yeux fermés (Exclusif voyages si on peut la citer) sinon  un minimum d’organisation. Je n’arrive pas à voyager très léger.
Dans ma valise, j’embarque toujours : des produits solaires pour ma peau fragile, une robe, un grand sac, mon tapis de yoga.
La devise lors des voyages : carpe diem
Prochain voyage : le Portugal, puis la Grèce.
Un voyage dont je ne me lasserai jamais : le Portugal, l’Inde, le Sud de la France. (j’ai du mal à me restreindre…)

Infos pratiques

Pour découvrir d’autres interviews de people !

A propos...
snipet-image

Hélène Altmann

alias Hélène Altmann

Journaliste et créatrice de C'est ma robe


Rédigé par Christel Caulet

le 21 avril 2015

7 commentaires

  • […] sources d’inspirations de voyageuses stylées, découvrez nos rencontres comme la rencontre avec Helène Altmann, la rencontre avec Magali Bertin et enfin la rencontre avec la styliste et créatrice de mode […]

  • […] Découvrir notre rencontre avec Hélène Altmann […]

  • […] Partez à la rencontre de Hélène Altmann, créatrice pleine d’idées […]

  • […] Vous préférez découvrir notre interview d’Hélène Altmann […]

  • […] Consultez notre rencontre avec Hélène Altmann […]

  • […]  Découvrir notre interview de Hélène Altmann […]

  • […] Pour retrouver notre interview d’Hélène Altmann […]

Un petit mot à ajouter ?