Share

Visite de Céret

Espagne Idée voyage

Visite de Céret. Petite commune des Pyrénées Orientales, Céret est dominée par les hauts sommets pyrénéens, dont le Canigou (2 784 m). A seulement 200 km de Montpellier, 180 de Barcelone, et seulement 30 de Perpignan, Céret, capitale de la région de Vallespir, n’est distante de la frontière franco-espagnole que d’un peu plus de 13 km.

Visite de Céret

Visite de Céret Visite de Céret

Très connue pour sa Fête de la cerise du mois de mai, qui rythme pendant 2 jours le centre-ville, Céret se découvre aussi avec plaisir le reste de l’année, notamment en automne, alors que les arbres colorent de touches chaudes la ville et ses alentours. La visite commence dès l’arrivée à Céret, alors que l’on traverse le pont moderne au-dessus de la rivière Tech, parallèle au pont du diable du 14es. C’est la première surprise que nous réserve la ville lors de cette Visite de Céret.

La promenade se poursuit par la porte de France, entourée de ses deux tours rondes, dont les origines remontent au 13e s. Elle est, avec la porte d’Espagne, une des deux entrées de la muraille d’antan de Céret. A voir juste à côté, la maison de maître du 19e s et sa façade néo-renaissance lors d’une Visite de Céret.

Découvrir Céret

A peu de distance, nous rencontrons le musée d’art moderne. Ce rendez-vous obligé des amoureux d’art contemporain garde aussi l’empreinte des grands artistes du tournant du 20e s qui trouvèrent à Céret, la “mecque du cubisme” selon le poète et critique d’art André Salmon, et jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale, l’inspiration : Soutine, Braque, Matisse, Chagall, Manuel Martinez Hugué, Picasso… Cubisme et Nouveau Réalisme forme l’axe artistique de ce musée créé en 1950 par les peintres Pierre Brune, premier directeur du musée, et Frank Burty Haviland. En dehors des expositions temporaires, la collection permanente comprend parmi tant d’autres le don de 53 œuvres de Picasso et 14 dessins de Matisse, mais aussi des œuvres d’art contemporain arrivées dès les années 60, et la contribution du barcelonais Antoni Tapiès avec des œuvres de la fin des années 80.

Au musée d'art moderne à Ceret Au musée d’art moderne à Ceret

Continuer la route

En continuant notre chemin, nous croisons la porte d’Espagne, deuxième accès aux murailles de la ville, et connue également sous le nom de portail des Maures. Juste derrière la fontaine de la sardane, inaugurée en 2013, reprend sur une plaque de lave émaillée le dessin d’encre noir sur papier vélin Sardane de la paix, que Picasso réalisa en 1953 et présent dans la collection du musée d’art moderne de Céret.

Pont de Céret Pont de Céret

Voilà  bientôt  la fontaine des 9 jets, une des plus célèbres de la ville. Couronné par un lion représentant l’emblème de la Castille, on peut lire sur son socle depuis l’annexion de la Catalogne du nord à la France Venite Ceretens, leo factus est gallus, Venez Cérétans, le lion s’est fait coq.

Balade dans Ceret

En suivant notre itinéraire, on arrive à la belle église Saint-Pierre, classée aux monuments historiques depuis 1988. Installée sur les restes d’une église préromane, on y voit le superbe clocher à bandes lombardes du 11e s d’une autre église, et le portail en marbre gris d’une église gothique, qui se démarque à merveille sur la façade aux couleurs chaudes. S’y ajoute le plan d’une 4e église, baroque cette fois et la coupole, à l’intérieur, prenant son inspiration sur celle de Saint-Pierre de Rome. A savoir : Soutine a peint en 1922 Le clocher de l’église Saint-Pierre à Céret, actuellement au musée d’art de l’université de Princeton.

Le chemin de la liberté Le chemin de la liberté

Pour terminer, n’oubliez pas de vous arrêter devant la plaque dédiée aux Chemins de la liberté. Entre 1940 et 1944 en effet, “le chemin que vous empruntez fut un chemin de fuite et d’espoir pour des résistants pourchassés et menacés de mort ou de déportation, un chemin de liberté qu’ils empruntaient au péril de leurs vies”, fit remarquer le sous-préfet Philippe Saffre, lors son inauguration sur le boulevard Simon Batlle.

Pour en savoir plus

Pour le séjour, l’atout charme revient au 3*** Le Mas Trilles, un mas restauré dès 87 par les parents du présent propriétaire. Avec les montagnes en toile de fond, Le Mas Trilles se trouve idéalement situé au bord de la rivière. Parfait pour le farniente estival, avec sa piscine et son cadre bucolique, il est également idéal comme pied-à-terre lors d’un circuit touristique entre Céret et la région environnante.

Notre chambre Notre chambre

Sa carte de tapas saura plaire à ceux qui préfèrent un dîner gourmand près du jardin : mention spéciale aux tartines de chèvre et truite fumée, sauce gravlax et au nougat glacé et son coulis de fruits rouges maison.

Au Mas Trilles Au Mas Trilles

A voir aussi dans la région : Le château d’Aubiry, Les Orgues d’Illes, Les gorges de la Fou, le Fort de Bellegarde au Perthus, Prats de Mollo.

Testé et approuvé : le Pass Patrimoine 66, pour visiter malin le patrimoine en terre catalane. La brochure sur www.ledepartement66.fr

La bonne adresse : Céret, Hôtel Le Mas Trilles Le pont de Reynes, 66 400 Céret (Châteaux & Hôtels Collection), Musée d’art moderne de Céret, 8 bd Maréchal Joffre, les produits Le carré gourmand. Fête de la Cerise 2018,  Office de tourisme intercommunal Vallespir, pour en savoir plus sur les “Chemins de la liberté” l’article de l’Indépendant, de Fanny di Francesco.


Rédigé par Nancy Besse

le 26 octobre 2017

Tags :

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

2 Comments

Leave a comment