Visite guidée de Florence

Florence

Visite guidée de Florence. Paradis d’architecture et de culture, Florence, diamant de la Toscane, charme et fascine. Entre histoire et modernité, Olivier Vincent nous raconte son expérience unique…

Visite guidée de Florence Visite guidée de Florence

Visiter Florence

Alors prêtes pour ces vacances en Italie ? Dans un centre historique rendu aux piétons, l’étonnement est perpétuel dans des rues sans âge aux bâtiments architecturaux tous plus historiques les uns que les autres. Ils content l’histoire exceptionnelle d’une cité qui, en son temps, a rayonné culturellement, politiquement et financièrement sur toute l’Europe. Pallazi, églises, halles : les pierres témoignent des modes, des époques, du raffinement et de la grandeur de la ville, du XIIe au XIXe, époque où Florence fut, brièvement, sacrée capitale d’Italie. Une époque où les maitres de l’histoire de l’art, de Léonard de Vinci à Michelangelo en passant par Boticelli, vivaient dans la ville italienne, Florence. Dans tous les cas, cette belle ville est à découvrir lors d’un séjour en Toscane et en faire l’impasse serait une erreur totale tant l’endroit recèle de sites historiques et d’édifices religieux. Du palais des doges à la Basilique fleuron de l’art italien, vous ne serez pas déçues ! Florence constitue un joyau de l’art, une pure merveille qui vaut tous les détours. Une pure merveille à visiter lors d’un voyage en Toscane.

Les palais hauts et les nombreux détails donnent à la cité de faux airs d’un New-York Renaissance qu’il convient de découvrir le nez en l’air afin de profiter de la beauté, de la profusion et du mélange des styles. Ici, c’est une lanterne ouvragée qui raconte, pour qui sait déchiffrer ses codes, l’histoire du palais qui la porte.

Des palais collés les uns à côté des autres

Là, c’est une pierre usée par le temps qui narre l’époque lointaine où les angles des maisons devaient être protégés des lourds chariots des marchands. Là encore, ces fresques sculptées signalant qu’un bâtiment a été restauré grâce à la Guilde des Bouchers ou des Tanneurs, nous rappellent avec ironie que le sponsoring, le marketing et la communication sont loin d’être des inventions modernes.

Car, tout autant que l’art et la politique, le commerce a toujours fait partie intégrante de Florence. Certains palais portent d’ailleurs des noms de familles anciennes comme Pucci ou Ferragamo… Car Florence sait, entre deux musées, se faire paradis du shopping. Si les plus grandes marques du luxe possèdent toutes ou presque un flagship autour du Palazzo Tornabuoni, la ville, loin de standardiser ses vitrines, conserve un grand nombre de petites échoppes « historiques ». Ainsi, les marchands d’or et de bijoux sont suspendus au dessus de l’Arno, sur le Ponte Vecchio depuis plus de 400 ans… Y faire du shopping est donc un privilège et vous serez tentées de flâner et de vous promener dans ces petites rues étroites.

Paradis des marques

D’autres boutiques, disséminées dans la ville débordent de créativité et talents, ainsi via Palazzuolo, entre show-rooms de design, antiquaires et trattoria, l’échoppe où Elena et Simona réalisent des poupées et des jouets sur mesure. D’ailleurs, ce sont des artisans d’art qui derrière leurs vitrines sont garants de savoirs-faire séculaires en voie de disparition, gage d’une qualité qui fait de la résistance. Il Papiro, Plazza Duomo, perpétue ainsi une tradition toute florentine vieille de six siècles : La marbrure sur papier.

Mais Florence, ce sont avant tout des monuments et des musées qui baignent dans une lumière qui inspire les artistes depuis toujours. Le plus impressionnant est sans aucun doute le Duomo, surnom de la cathédrale Santa Maria del Fiore. Consacrée en 1436, elle est la quatrième d’Europe en terme de taille. Exubérante et ostentatoire, recouverte d’une marquèterie de marbres blancs, roses et verts, elle surprend et éblouie le visiteur au détour d’une ruelle tout comme elle devait le faire, déjà, au XVe siècle.  Une splendeur totale… Mais il faudra grimper les 470 marches pour admirer et observer ce panorama incroyable qui s’étale sous vos yeux.

Les must-see à ne pas rater

Pharaonique, son cœur impose le respect et tranche par sa sobriété et sa majesté avec la surabondance de l’extérieur. Ornée de statues, le Duomo devait accueillir le fameux David de Michel-Ange, star incontestée de la ville. Le jeune berger affrontant Goliath s’étant transformé en jeune homme, l’ornement du lieu saint lui fût refusé et il trôna longtemps devant le Palazzo Vecchio où une copie l’a aujourd’hui remplacée. L’original peut être admirée dans l’incontournable Galleria del’Accademia toute proche. Un conseil aux voyageurs : Optez pour un coupe file tant le lieu attire les foules pour admirer le nombre incalculable d’œuvres d’art. Vous ne regretterez pas votre achat.

Autre « must see » florentin, la Galleria del’Uffizi ou Galerie des Offices, ouverte au public depuis 1765 et qui regroupe non seulement la plus belle collection au monde de peintures italiennes mais également des chef d’œuvres de tous les grands maîtres européens, de Dürer à Goya. Cette richesse fait de la collection de l’Uffizi l’un des patrimoines artistiques les plus anciens et les plus célèbres du monde. Citer tous les musées de la ville paraît difficile mais celui à ne pas oublier, c’est le Palazzo Strozzi. Bien sûr, vous pourrez également vous arrêter dans des galeries d’art moderne.

Cité gastronomique

Sous la dynamique direction de James Bradburne, il se positionne en outsider culturel et sait, grâce à une approche différente intéresser tout le monde à l’art, même les enfants. Outre sa remarquable collection d’art moderne, le Palazzo Strozzi propose tout au long de l’année des expositions éphémères toutes plus riches et remarquables les unes que les autres. Ainsi, après le Bronzino, ce sont les premières œuvres de Picasso, Miro et Dali qui y seront exposées à travers une centaine de pièces de mars à juillet à l’occasion d’expositions temporaires à Florence.

Les statues de Florence Les statues de Florence

La basilique de Florence La basilique de Florence

Dans la nuit noire à Florence Dans la nuit noire à Florence

Le ponte Vecchio à Florence Le ponte Vecchio à Florence

Au sommet de la basilique de Florence Au sommet de la basilique de Florence

Paradoxalement, la culture gastronomique typiquement florentine est assez limitée en comparaison de la cuisine italienne en général. Les saveurs sont toutefois au rendez-vous et les plaisirs d’un plat typique de pâtes ou d’antipasti font partie de ces petits bonheurs de la table qui restent longtemps gravés dans la mémoire. Si le plaisir d’un restaurant étoilé n’est jamais à bouder, il ne faut pas hésiter à pousser la porte des trattorias et surtout ne pas manquer le presque légendaire Olio & Convivium de la via Santo Spirito.

Tout en continuant son activité, l’épicier a transformé sa boutique en restaurant en disposant quelques tables, des cèpes marinés, des jambons de parme, des crus d’huile d’olive et des bonnes bouteilles : Des produits exceptionnels que l’on retrouve sur une carte simple mais oh combien délicieuse, magique et intemporelle, à l’image de cette ville qui se découvre et se redécouvre à chaque visite, envoutante et chargée d’histoire : Florence…

Notez ce lieu
snipet-image

La bonne adresse

5 une etoileune etoileune etoileune etoileune etoile (basé sur 2 avis)