Share

Retour de voyages : Burning Man

Etats-Unis Festival

Retour de voyages : Burning Man, le festival le plus déjanté et éphémère au monde qui se tient au milieu du désert californien aux Etats-Unis. Retour de voyage des Etats-Unis avec Gabriel De La Chapelle, photographe passionné qui a réalisé une série photo qui mérite vraiment le détour !

Retour de voyages : Burning Man

Partir aux USA, découvrir la Californie et ses longues routes en plein milieu du désert. D’ailleurs, c’est là que s’est installé le plus phénoménal festival d’art éphémère au monde. Burning Man prend donc comme chaque année ses quartiers dans l’Ouest américain, symbole même de la créativité en tout sens. Phénomène de contre culture par définition, dans la démesure la plus totale, ce festival éphémère incarne à merveille le Rêve américain, au milieu de nulle part, dans un endroit aussi désertique que possible offrant ainsi un lieu d’expression artistique magistral à perte de vue. C’est à Couper le souffle ! Le Burning Man festival aussi déjanté que artistique propose une scène pour la liberté d’expression hors norme. Dans la poussière désertique, Gabriel de la Chapelle s’est donc installé pendant quelques jours aux Etats-unis d’amérique pour ramener des Photos de voyage étonnantes.

Jet-lag-trips : Comment est né cette série de photos ?

Gabriel de la Chapelle : Cette série est née voila plusieurs années. En découvrant par hasard le festival Burning Man, aux Etats-Unis cette folie du bout du monde. Je m’y suis rendu pour vivre pleinement l’expérience.
En vélo à Burning Man - Etats-Unis En vélo à Burning Man

Jet-lag-trips : Le lieu vous a visiblement inspiré ?

Gabriel de la Chapelle : C’est par hasard en me rendant compte que des tempêtes de sables apocalyptiques sévissaient plusieurs fois dans la semaine que je me suis rendu compte de la chance formidables que j’avais d’expérimenter une nouvelle série de photos.
Sensations étourdissantes à Burning Man - Etats-Unis Sensations étourdissantes à Burning Man

Jet-lag-trips : Des conditions difficiles pour shooter, non ?

Gabriel de la Chapelle : Ce sable omniprésent obscurcissait la vision et estompait les formes. C’est un monde de sensations et incertain qui prenait alors forme devant mes yeux. La plupart des festivaliers s’enterrent alors dans leur tentes pour se protéger. Je sortait justement à ces moments fantastiques. Il n’y a plus de contexte mais juste des formes poudreuses. Plus aucunes notions de distances ni d’espace. On fait corps avec ce sable qui s’immisce partout.

Décor incroyable à Burning Man - Etats-Unis Décor incroyable à Burning Man

Jet-lag-trips : Combien de fois y êtes vous allé ?

Gabriel de la Chapelle : J’y suis retourné plusieurs années pour compléter inlassablement cette série façonnée dans la tempête.

Un papillon ? Non, juste quelqu'un à Burning Man - Etats-Unis Un papillon ? Non, juste quelqu’un à Burning Man

Jet-lag-trips : Une exposition de prévue ?

Gabriel de la Chapelle : J’ai une exposition de ma série Dust Portraits dans l’agence de PUB BETC au mois d’octobre. Je travaille actuellement sur de nouvelles séries qui devraient voir le jour dans les prochaines mois.
Un bateau échoué à Burning Man - Etats-Unis Un bateau échoué à Burning Man

Découvrez les photos fabuleuses qui reflètent à merveille l’univers de Burning Man aux États-Unis !

Chargement à Burning Man - Etats-Unis Chargement à Burning Man

Un requin à l'horizon ? On voit de tout à Burning Man - Etats-Unis Un requin à l’horizon ? On voit de tout à Burning Man

Et vous, laquelle est votre préférée ?

Notez ce lieu
snipet-image

La bonne adresse

5 une etoileune etoileune etoileune etoileune etoile (basé sur 1 avis)

Rédigé par Christel Caulet

le 23 septembre 2015

Tags :

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

1 Comment

Leave a comment