Le Festival de musiques Tatihou tient bon la barre

Tatihou :  le festival des musiques du large tient bon la barre… Assister à un concert… au rythme des grandes marées. Voilà plus de 26 ans que l’idée séduit de nombreux festivaliers amoureux de musiques du monde et de musiques traditionnelles. Prenez date dès aujourd’hui pour le prochain  Tatihou, du 20 au 24 août prochain.

Tatihou tient bon la barre

Certes, la durée du festival a été réduite cette année, avec 23 concerts au total, contre 35 habituellement ( 10 jours de concerts en 2019). Mais le festival aura bel et bien lieu, pour le plus grand plaisir des nombreux mélomanes de la région malgré la conjoncture sanitaire. Car chaque année, les grandes marées commandent les dates de ce festival unique en son genre. Un festival Tatihou qui n’a donc jamais lieu aux mêmes dates. Et ce festival de musique dépend des marées pour accueillir ses foules de spectateurs. Pourtant une chose est sure : Il aura lieu.

Tatihou : le festival des musiques du large tient bon la barre
Tatihou : le festival des musiques du large tient bon la barre

Une île musicale

Sur cette petite île de 28 hectares, le public est invité à assister aux différents concerts au rythme des marées descendantes. Il rejoint l’île à pied sur l’estran .  Les festivaliers traversant ainsi au passage les parcs à huîtres avoisinants.  Les ostréiculteurs sont bien évidemment partie prenante de ce rendez-vous  culturel très attendu dans la région. Du coup, les concerts ne peuvent dépasser le laps de temps s’écoulant lors de la marée basse.

Musique obligatoire

Propriété du Conservatoire du littoral, Tatihou a ainsi trouvé une nouvelle dimension artistique. Au cœur du département de la Manche, ce confetti situé près de Saint-Vaast-la-Hougue, a fait l’objet ces dernières années de plusieurs aménagements afin de pouvoir accueillir un public de fidèles autour d’une programmation de concerts. « Notre programmation était orientée au départ vers les musiques celtiques, explique la Directrice du Festival, Laurence Loyer- Camebourg, également Directrice de la Culture au Département de la Manche. Puis nous avons évolué vers les musiques traditionnelles et les musiques du monde. C’est un peu notre marque de fabrique ! », tient-elle à préciser.

Quelques minutes à pied suffisent pour rejoindre l'île à pied depuis Saint-Vaast-la- Hougue
Quelques minutes à pied suffisent pour rejoindre l’île à pied depuis Saint-Vaast-la- Hougue
Les festivaliers rejoignent toujours l'île à marée descendante
Les festivaliers rejoignent toujours l’île à marée descendante

Les femmes à l’honneur

Cette année, le festival d’été a souhaité mettre les femmes artistes et leurs singularités à l’honneur, avec par exemple Sharon Shannon , artiste irlandaise et icône de l’accordéon diatonique. Tatihou présentera également deux créations, issues de résidences d’artistes : « Sahariennes » ou la rencontre de chanteuses berbères et touaregs, ainsi que « Les Chœurs des Pygmées Aka de la Lombaye et Les Trompes Ongo Brotto », venant de République centraficaine ». A noter également, entre autres, la présence d’une artiste sami d’inspiration chamanique, Olena Uutai, originaire de Sibérie. Une artiste qui devra cette année respecter une quarantaine de plusieurs jours en France avant de pouvoir se produire sur la scène de Tatihou.

Programmation et Billetterie

https://www.manche.fr/culture/traversees-tatihou.aspx

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

La dernière édition de Jet-Lag, le magazine, est disponible !

popup magazine