Les droits que vous avez en tant que voyageur

Se déplacer

Les droits que vous avez en tant que voyageur. Quand on est passager aérien, n’avez vous jamais connu une galère aérienne ? Pire : Un vol annulé ? Du Surbooking ? Sans parler des retards de vol, un bagage perdu  ? Une grève du personnel aérien à la dernière minute ? Personne n’en est dispensé. Malheureusement, ces petits ou gros problèmes ne s’annoncent pas et  arrivent lors de vos voyages. Seulement, en tant que voyageurs, vous êtes clients des compagnies aériennes mais vous avez aussi des droits.

Découvrir les droits que vous avez en tant que voyageur

Les droits que vous avez en tant que voyageur Les droits que vous avez en tant que voyageur

Petit récap de tous les droits dont vous disposez selon des cas précis de droit aérien. En tant que passager, vous avez des droits.

Les retards et annulation de vol

En cas de retard important au départ de votre vol, la compagnie aérienne doit vous porter assistance dans les cas suivants :

  • Pour un retard d’au moins 2h pour les vols de moins de 1500 kms
  • Pour un retard d’au moins 3h pour les vols de plus de 1500 kms à l’intérieur de l’UE et entre 1500 km et 3500 km en dehors de l’UE
  • Pour un retard d’au moins 4h pour les vols de plus de 3500 kms (Long courrier)

Pour ce qui est des retards de 5h et plus, vous pouvez, en tant que client, exiger le remboursement de votre billet et ce, même quand les compagnies aériennes profitent de notre mauvaises connaissances du droit du voyage et très souvent, on vous dit qu’il n’y a aucun moyen pour être remboursé. D’abord, ne les croyez pas, ne râlez pas et ne vous énervez pas face à un personnel qui ne connaît probablement pas le droit aérien. L’assistance en cas de retard varie selon les compagnies aériennes. Il arrive parfois pour quelques heures de retard que certaines compagnies aériennes face à un geste en vous offrant des boissons, sandwichs. Il arrive aussi parfois qu’elles vous hébergent dans un hôtel à la dernière minute selon le délais de d’attente. Si ces gestes sont vraiment appréciables et parviennent quelques fois à nous calmer, les compagnies aérienne sont dans l’obligation de vous indemniser.

En cas de retard important à l’arrivée de votre vol, à partir de 3h, selon un barème, vous pourriez être indemnisées à hauteur de :

  • 250€ pour les vols de 1500 kms ou moins
  • 400€ pour les vols de plus de 1500 kms dans l’Union Européenne et entre 1500 kms et 3500 hors Union Européenne
  • 600€ pour les vols de plus de 3500 kms hors Union Européenne

En cas d’annulation de vol, la compagnie est tenue de vous indemniser dans les mêmes conditions que pour les retards, sauf exception à connaitre :

  • Si l’annulation résulte d’un cas de force majeure ou événement exceptionnel (catastrophe naturelle, inondation, incendie, danger dans le pays à destination…).
  • Si la compagnie vous a informé de l’annulation du vol deux semaines avant le départ.
  • Si la compagnie vous achemine à votre destination dans des horaires comparables.

Le cas de surbooking

Il peut arriver aussi que l’on refuse de vous embarquer. Pour ma part, cela ne m’est jamais arrivé. Mais si c’est un refus injustifié d’embarquer de la part de la compagnie aérienne ou un cas de surbooking qui consiste à vendre plus de billets qu’il n’y a de places disponibles. Alors là, la compagnie aérienne doit vous porter assistance et vous attribuer un autre siège dans l’avion. Et côté indemnisation, cela équivaut au retard ou annulation de vols.

En cas de grève

En cas de grève, si celle-ci est due à la compagnie aérienne, cette dernière est tenue de vous indemniser. En revanche, si cette grève n’est pas due au personnel de la compagnie, vous pouvez demander néanmoins une indemnisation sauf si la compagnie démontre que la grève était imprévisible et qu’il était impossible de vous acheminer à bon port.

Par conséquent, si vous avez un billet mais que vous ne pouvez pas l’utiliser à cause de la grève, vous pourrez demander un remboursement des taxes d’aéroport. Il vous suffira d’envoyer une demande à votre compagnie aérienne.

Sachez également que vous pouvez, si vous vous estimez lésé par un retard, annulation ou autre, demander des dommages et intérêts pour le préjudice que vous aurez subi. Pour cela, vous devez effectuer une réclamation écrite avec justificatifs auprès de votre compagnie. En cas de refus, il ne vous reste plus qu’à contacter la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) ou envisager une action judiciaire…

Besoin d’aide pour votre indemnisation ?

Les démarches peuvent être longues. Vous êtes excédées par toutes ces démarches administratives insurmontables à faire, vous n’avez peut être pas suffisamment de temps à y consacrer, contactez Flightright. Ce spécialiste du droit des passager est le numéro 1 en Europe. Renseignez sur le site les éléments de base sur votre vol et le site calcule vos indemnités et des démarches qui s’en suivent. Flightright.fr se rémunère en prenant un pourcentage sur vos indemnités de voyage. Par conséquent, si vous ne gagnez aucune indemnisation, alors cela ne vous coûtera rien.

Infos pratiques