Pour ou contre le tourisme spatial ?

Alors que Space X va permettre à de richissimes touristes de réaliser le premier vol touristique dans l’espace, on est quand même en droit de se demander si c’est un progrès ou le fruit d’une spéculation financière ?

Pour ou contre le tourisme spatial ?
Pour ou contre le tourisme spatial ?

S’envoler dans l’espace

SpaceX vient de lancer le premier équipage au monde d' »astronautes amateurs » sur un vol privé pour faire le tour de la Terre pendant trois jours. Le lancement réussi de mercredi soir a marqué le saut le plus ambitieux à ce jour dans le tourisme spatial. C’est le premier vol de passagers affrété pour la compagnie spatiale d’Elon Musk et la première fois qu’une fusée s’est dirigée vers l’orbite avec un équipage qui ne contenait aucun astronaute professionnel.

Qui fait du tourisme spatial ?

« Cela m’épate, honnêtement », a déclaré le directeur de SpaceX, Benji Reed, à la veille du lancement depuis le Kennedy Space Center de la Nasa. « Cela me donne la chair de poule même en ce moment d’en parler. »

Quelles sont les différentes formes de tourisme spatial ? Elles sont en général scientifiques. Les missions cumulent en général des recherches scientifiques. Or, récemment le tourisme spatial a vu le jour, offrant à quelques milliardaires de découvrir l’espace à plusieurs kilomètres d’altitude. (Km d’altitude).

Voyage dans l espace

Qui fait du tourisme spatial ? À la tête du vol se trouve Jared Isaacman, 38 ans, qui a fait fortune avec une société de traitement des paiements qu’il a créée à l’adolescence. Isaacman est le troisième milliardaire à se lancer cet été, après les vols de Richard Branson dans l’appareil Virgin Galactic et de Jeff Bezos de Blue Origin en juillet. Isaacman est rejoint par Hayley Arceneaux, 29 ans, une survivante du cancer infantile qui travaille comme assistante médicale au St Jude Children’s Research Hospital de Memphis, Tennessee. Isaacman a promis 100 millions de dollars de son propre argent à l’hôpital et cherche 100 millions de dollars supplémentaires en dons. Les gagnants du concours, Chris Sembroski, 42 ans, ingénieur de données à Everett, Washington, et Sian Proctor, 51 ans, enseignant dans un collège communautaire à Tempe, Arizona, sont également de la partie. Arceneaux est sur le point de devenir la plus jeune Américaine dans l’espace et la première personne dans l’espace avec une prothèse, une tige en titane dans sa jambe gauche.

Vol spatial touristique

Êtes vous pour ou contre ces vols ? Le lancement marque la plus grande avancée à ce jour dans le tourisme spatial alors que la société d’Elon Musk effectue le premier vol de passagers affrété, ce soir. Témoignez et laissez nous en commentaire vos impressions…

Vols suborbitaux

Selon vous, le tourisme spatial menace-t-il l’environnement ? Si aujourd’hui, la fusée Spaceship a été construite pour les milliardaires, on est quand même en droit de s’interroger sur l’avenir d’un tel tourisme ? Car lors de ces Vols suborbitaux, c’est plusieurs Tonnes de co² qui sont à chaque fois émises. Le tourisme semble marquer un nouveau développement dans les activités spatiales. Auparavant, les activités spatiales se limitaient à des actions gouvernementales. Désormais, d’autres marques pourraient tenter l’aventure spatiale comme avec une fusée Falcon.

Tourisme spatial 2018

L’aventure du tourisme spatial a débuté en 2018 avec la construction de Spaceship.

Infos pratiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

La dernière édition de Jet-Lag magazine est disponible !

popup magazine