Road trip Guyane : Découvrez nos conseils

Roadtrip en Guyane : Découvrez nos conseils. Vous savez probablement que j’ai habité la Guyane il y a quelques années si vous suivez ce blog voyage. Forcément, il était impossible de ne pas vous proposer d’y aller et d’y faire un road-trip. Décryptage d’un de ces coins du monde qui cultive une mauvaise image à tort. Décryptage sur ce blog voyage.

Circuit guyane

Bien sur, il existe de nombreux itinéraires en Guyane, mais je vais vous révéler ce qui a à mon goût vous permettra d’en savoir le plus sur ce département français. D’abord, pour des raisons d’organisation et pour des raisons de facilité de déplacements, on a privilégié les routes les plus praticables. Car il est fréquent en Guyane d’avoir des routes avec d’immenses trous dus aux pluies tropicales. Pour ce Voyage en Amérique du Sud, les Plages de sable seront omniprésentes.

Partir en guyane

L’omniprésence de la nature, la diversité des milieux naturels et des espèces animales à découvrir et à observer, la mosaïque des langues et des cultures, les changements tropicaux du paysage, les sensations fortes d’un canoë sur une crique ou d’un hamac au cœur d’un forêt, la chance d’assister à un lancement de fusée ou l’émergence de tortues luth en font une destination haute en terme de sensations et de plus, comment elle reste une destination peu fréquentée avec des itinéraires hors des sentiers battus, vous aurez l’occasion de vivre à votre tour un voyage sensationnel.

Vacances guyane

Un Voyage à la découverte des Amérindiens dans les Grands espaces de la forêt amazonienne. Un voyage en Amérique du Sud à faire si vous aimez la nature, vous pourrez suivre les circuits touristiques traditionnels ou partir hors des sentiers battus. Dépaysement en Amérique du sud pour découvrir de nouveaux horizons lors d’un roadtrip en Guyane… La Guyane, j’y suis allée presque par hasard. Grâce à mon conjoint à l’époque, je rejoins alors l’Amérique du Sud. La découverte de ce monde inconnu a sans aucun doute fait de ce voyage l’un des plus mémorables.

Vivre en guyane

Un voyage inoubliable et surtout parce que j’y ai habité pendant 3 ans et j’ai travaillé en tant que journaliste Tv pour RFO. Un voyage inoubliable aussi car la Guyane est une destination complètement à l’abri du tourisme de masse. A tel point qu’il est encore parfois difficile de pointer vers des lieux d’intérêt. Mais ce fut un voyage inoubliable, notamment parce que c’est un pays sublime où la faune colorée et la flore luxuriante nous émerveillent chaque jour de notre séjour en Guyane.

Blog voyage guyane jungle

La Guyane est une destination idéale pour les touristes de France métropolitaine. Vols directs quotidiens depuis Paris, destinations francophones, et déplacements facilités avec une voiture de location. Je ne peux pas m’empêcher de me demander pourquoi il y a si peu de touristes dans cette région d’outre-mer ! Mais attention, la Guyane n’a pas de plages paradisiaques et d’eaux turquoises. Nous voici au cœur de la forêt amazonienne, plongés dans une vaste nature verdoyante. Rejoindre la forêt amazonienne à perte de vue, rencontrer des habitants accueillants, voir des rivières en canoë et des plages superbes… La Guyane regorge de trésors à découvrir. Préparez votre voyage en Guyane grâce à nos conseils si vous avez l’occasion d’y aller même si vous n’avez pas un mode de vie aventureux.

Preparer voyage guyane

Il existe quelques formalités à faire avant de partir pour la Guyane. La Guyane fait partie des Départements d’Outre-Mer (DOM). Pour les ressortissants français, une simple carte d’identité suffit. Les ressortissants de la CEE doivent être en possession d’un passeport sans visa et d’un titre de transport aller-retour. Pour entrer en Guyane, la vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire. Il est important de se faire vacciner contre l’hépatite A et d’autres vaccins peuvent être recommandés.

Il vaut mieux suivre un traitement antipaludéen dès que vous vous aventurez vers les rivières habitées.

Comment y aller et comment se déplacer ?

Pour les vols Paris-Guyane, Caraïbes propose des vols entre l’aéroport Paris-Orly (Paris-Orly 4) et l’aéroport international Félix Éboué de Cayenne (Guyane française). La durée moyenne d’un vol Paris – Cayenne est de 9 heures 15 minutes. Une fois au cœur du pays, Air Guyana propose des vols vers Mari Passoula, Gran Santi, Saint Laurent du Maroni et Saul. La Guyane est largement couverte de forêts tropicales, et de nombreuses zones restent inaccessibles à la conduite. L’est de la Guyane est donc bien desservi du nord au sud, mais pas à l’intérieur du pays. En plus des deux routes nationales, il existe des routes provinciales autour de Cayenne et de Saint-Laurent-du-Maroni. Les pistes mènent à de multiples zones touristiques ou côtes. Certains tournent autour des villes de l’intérieur.

Guyane destinations

De nombreux touristes choisissent de louer une voiture. Les taxis collectifs, les minibus à prix fixe sont les modes de transport les plus populaires. Dans certains endroits, une autre solution est le canoë. Il donne accès à l’arrière-pays imperméable. Les prix sont basés sur la distance. Les canoës ne partiront que lorsqu’ils auront atteint un nombre suffisant de passagers à bord. En Guyane, les rivières sont des cours d’eau naturels : remonter la rivière en kayak est une expérience extraordinaire !

Guyane tourisme

Dès que vous posez votre premier pied sur le sol guyanais, en Amérique du Sud, ce qui étonne c’est cette chaleur épaisse qui vous colle à la peau. Immédiatement, à la sortie de l’avion, on est heureux d’aller chercher ses valises au sein même de l’aéroport de Cayenne, fringant neuf à l’époque où la climatisation carbure à plein régime. Puis, il vous faudra gagner votre voiture de location et filer vers Cayenne. Si vous êtes sensibles au soleil, votre premier réflexe, je peux vous le garantir sera d’allumer la climatisation. Pensez également à protéger votre volant avec un couvre soleil parce que ça tape réellement.

Visiter guyane française

Alors là, vous pourrez alors vous organiser pour rejoindre Cayenne dans le département d’Outre Mer la Guyane pour un Voyage d’Exception. Imaginez où que vous alliez une végétation luxuriante omniprésente, vous êtes en terre amazonienne, le poumon vert de la planète qui abrite une biodiversité unique.

Guyane ville

Cayenne : Quand je suis arrivée à Cayenne, mon conjoint de l’époque était journaliste sur place, ce qui m’a simplifiée l’adaptation. J’avais la chance alors d’avoir un toit, une voiture. Bref, l’essentiel vital pour la Guyane. Comme il faisait chaud et très humide et qu’il y avait peu de plages, une piscine en fin de journée est en général une idée géniale… Merci d’être restés là ! Cayenne est idéalement située pour découvrir la Guyane. À proximité de l’aéroport international Félix-Éboué, sa situation centrale permet un accès facile aux attractions. Parce que 98% du territoire est couvert de forêt équatoriale, il est difficile d’y accéder. Pour nous, le spectacle n’était pas complètement immergé dans la jungle. J’avais le vaccin obligatoire contre la fièvre jaune et j’avais opté à l’époque pour un traitement antipaludéen. Le premier choc fut de constater que la nature nous entourait. Les morphos, ces papillons géants bleus tout droit sortis du dessin animé, semblaient nous accueillir. Ce sont les insectes les moins effrayants que nous ayons jamais rencontrés ! Parce qu’ils sont tous dix fois plus grands que les autres. Les fourmis ont la taille de sauterelles et les mille-pattes ressemblent à de minuscules serpents ! Le pire fut ma première rencontre avec une matoutou, une mygale au duvet rouge grenat. Mais une fois les frayeurs passées, je reste encore et toujours émerveillée par cette nature étonnante et ses couleurs éclatantes ! Pour rencontrer les oiseaux et les mammifères de Guyane, le zoo de Macuria est un incontournable. Vous pourrez également rejoindre les plages de Cayenne à Rémire-Montjoly.

Remire Montjoly

Très vite, à l’architecture des maisons créoles, on découvre des quartiers différents. Ceux qui ont les moyens et ceux qui les ont moins. Le signe distinctif : Les murs de protections et les climatisations au sein des maisons. On traverse d’abord Rémire Montjoly, le quartier huppé de la proche banlieue de Cayenne. Il vous faudra faire un détour vers le sentier de Rotara, un sentier de randonnée dans la petite ville de Rémire-Montjoly à 15 minutes de Cayenne. Au total, c’est 4km en pleine nature en plein décor de forêt équatoriale et la plage qui n’est jamais loin. (environ 1h30 de marche). Soyez attentif, vous pourrez y découvrir des paresseux. Vous y trouverez de belles plages, en revanche pas d’eau turquoise sur ces Plages de sable, juste une eau doré un peu trouble dû à l’Amazone, pas très loin. Ici, vous serez en France, on y parle français.

Bien sur, après cette balade, vous pourrez rejoindre la plage de Montjoly – juste à côté. Si vous êtes en Guyane d’avril à juin, profitez en pour assister au magnifique spectacle qui est la ponte des tortues Luth !

Le marché de Cayenne

De l’extérieur, rien de particulier si ce n’est la qualité des fruits exotiques qui s’exposent à la vue de tous. Mais c’est à l’intérieur qu’il vous faudra pénétrer pour découvrir son marché alimentaire. Ici, place aux spécialités locales avec du rhum, des parfums exotiques, le tout dans une ambiance chaleureuse. Vous y trouverez tous les trésors cachés de la Guyane : Rhum, confitures exotiques, produits artisanaux, épices grandioses. Mais laissez-vous convaincre par une des soupes chinoises en fin de matinée. Rien que pour ça, cela vaut le détour. C’est parfumé, plein de saveurs. Il vous faudra aller le mercredi dans ce bâtiment construit par Eiffel en personne en 1907 et en fin de semaine pour profiter de cette ambiance unique.

Autre lieu où il vous faudra passer, c’est bien la place des Palmistes pour profiter de ces immenses palmiers qui proposent une ombre que vous saurez apprécier. Vous pourrez en profiter pour grimper jusqu’au fort Cépérou. De là-haut, une vue imprenable sur la ville vous sera proposée. C’est probablement l’une des plus belles  vues imprenables de la ville.  Après cette visite, profitez des petites boutiques dans les maisons créoles et aller boire un verre si vous souhaitez vous rafraichir à l’hôtel des Palmistes. A moins que vous souhaitiez avaler quelques accras de morue.

Les bagnes

Dans tous les cas, c’est sur, vous allez frissonner d’être réveiller par des singes hurleurs en pleine forêt, de croiser votre première vraie mygale ou alors de vous retrouver au sein d’une fête vaudou en plein milieu de l’immense forêt amazonienne. Vous vous arrêterez très certainement à Saint Laurent pour visiter les anciens bagnes qui sont classés au Patrimoine mondial de l’Unesco et vous comprendrez alors toute la cruauté qu’ont vécu les bagnards. Car très souvent on imagine ce que la vie a été pour certains ou est encore pour d’autres ici. C’est une sorte de devoir moral.

C’est aussi l’occasion de découvrir une faune et flore atypique comme ce fut le cas avec mon premier tête à tête avec une mygale !

Les îles du Salut

Les Iles du Salut permettent de découvrir les vestiges de l’exil. Elles sont aussi des incontournables en Guyane. C’est à la fois une visite culturelle imprégnée d’une sombre histoire et une délicieuse journée en bord de mer. Pour y arriver, nous avons opté pour l’option catamaran de Kourou. Après une heure de navigation, nous débarquons sur l’Ile Royale. Le bâtiment administratif et l’hôpital pénitentiaire sont situés sur la plus grande des trois îles. De nombreux murs se dressent encore au milieu d’une végétation luxuriante. Après avoir visité les ruines et fait une petite promenade dans la forêt, nous avons repris un catamaran pour l’île St Joseph. Surnommé l’exilé. C’est là qu’étaient détenus les condamnés à perpétuité. Les ruines de cellules de prison chargées d’histoire semblent s’effondrer sous le poids du passé. Sur cette île couverte de cocotiers, l’ambiance est un peu lourde… et le cimetière fait face à la mer, avec les tombes de centaines de gardes et d’officiers alignées. La troisième île, l’île du Diable est inaccessible aux touristes. Il servait notamment à isoler les prisonniers politiques. C’est là qu’Alfred Dreyfus a été emprisonné pendant plus de 4 ans.

Rencontrer les Hmongs au marché de Cacao

Pour cela, il vous faudra aller à Cacao, un charmant village situé à 75km de Cayenne (1h15 en voiture). Allez-y le dimanche plus spécialement. Ce village vaut le détour car il est peuplé par des Hmongs originaires du Laos et qui ont été accueillis par les Français dans les années 70 après la guerre d’Indochine. Le marché vaut le détour car il y flotte une agitation rare, un peu comme sur les marchés asiatiques. Faites le plein de fruits exotiques, de légumes et des fleurs qui sentent bons. Bien sur, vous y trouverez également des spécialités chinoises avec des nems, des samoussas, des soupes et autre plats traditionnels délicieux. Tout est préparé sur place par les femmes Hmongs. Partagez y un repas sur un coin de table et vous comprendrez mieux ce qu’on vous explique là.

Passage obligatoire au musée de l’association « Le Planeur Bleu ». Ici, vous trouverez, dans ce musée aux insectes, une grande collection d’insectes endémiques à la Guyane, comme des mygales, des papillons, et bien d’autres. Vous pourrez également y découvrir des poteries amérindiennes, d’anciennes pièces de monnaie et d’autres morceaux d’histoire de la Guyane.

En quittant Cacao, faite une pause au restaurant La Belle Vue, profitez-en pour goûter au poulet boucané, brochettes, etc… Mais vous aurez surtout une vue panoramique sur la canopée de la forêt amazonienne. L’endroit est grandiose.

Roura : Cette petite ville ou village fut ma préférée. A cause de son côté naturel et réel. Sa verdure, ses sources d’eau, ses réserves naturelles… et ses villages Hmong. A 67 kilomètres de Cayenne, Cacoa est comme un autre monde. Après la guerre du Vietnam, la terre a été donnée aux réfugiés politiques du Laos. Les Hmongs y développèrent l’agriculture et firent de Coco Village le principal fournisseur de jardins maraîchers de Guyane. Chaque dimanche, le Marché du Cacao attire vacanciers et guyanais avec ses couleurs et ses saveurs asiatiques. Ne manquez pas cette visite ! Amoureux de la nature, vous serez émerveillés en découvrant la réserve naturelle du Marais de Kaw. Allez-y en premier. Car après avoir roulé 80 km depuis Cayenne, il faudra passer par le sentier botanique au milieu de la jungle. Fantastique promenade d’une demi-heure et à la fin, vous trouverez un petit bateau. C’est sur ce bateau que nous avons traversé le marais jusqu’au village de Kaw. En bateau à moteur, nous sommes arrivés dans ce village perdu au milieu de nulle part, où le plus gros rongeur du monde, le capybara, vit toujours dans le marais. Nous nous sommes arrêtés pour une journée magique dans un quartier bien entretenu.

Les Marais de Kaw : c’est une réserve naturelle qui offre un paysage sublime. C’est une réserve naturelle protégée. Aujourd’hui, c’est un refuge pour un grand nombre d’oiseaux et de caïmans. Pendant la saison des pluies, la zone est presque entièrement submergée. Pendant la saison sèche, il devient un marais couvert d’herbes hautes, et un fleuve important le traverse. Le long de la rivière, vous pourrez observer la faune et la flore et même y dormir. Vous trouverez facilement des prestataires pour réserver une nuit dans une cabane écologique flottante au milieu du marais de Kaw. Un voyage en Guyane est à ne pas manquer !

Sentier Rorota : C’est une promenade où l’on peut voir des paresseux ! Oui, lorsque vous voyagez en Guyane, vous pouvez voir toute la faune que vous pouvez trouver dans des pays tropicaux bien connus comme au Costa Rica. Le sentier se situe dans la petite commune de Rémire-Montjoly, à 15 minutes de Cayenne. Le sentier fait 4 km (environ 1h30 de marche fraîche) et évolue au milieu de la forêt équatoriale. J’ai personnellement croisé une maman et son petit paresseux. Si vous n’y êtes pas habitué, son pelage brun se confond avec la végétation et ce n’est évidemment pas facile à voir. ASTUCE : Les paresseux ne vivent que dans un seul type d’arbre car ils n’y mangent que les feuilles : le bois de canon ! Cela n’a pas de sens de regarder tous les arbres. Essayez d’abord de trouver cette espèce d’arbre pour éventuellement en observer.

Saül, le village hors du temps au centre de la Guyane en pleine forêt amazonienne. J’aime ce village car j’y suis restée longtemps (3 mois). Saul est un petit village perdu dans les forêts équatoriales de Guyane. Le seul moyen de s’y rendre : en avion ! Air Guyana a des vols presque tous les jours. Sinon, il y a apparemment un chemin vers la Cayenne à marcher pendant 9 jours… J’ai pris l’avion ! Un vol de 45 minutes au-dessus de la canopée est encore meilleur que le premier vol. Pour vérifier les prix et la disponibilité, visitez leur site Web AirGuyane.com

Les expériences à vivre

Riche en sensation, la destination offre des expériences insolites.

Randonnée en Guyane

Il existe de nombreux sentiers de randonnée sur tout le département pour les familles comme pour les plus sportifs. Le sentier balisé le plus long de Guyane française est le sentier Molokoï (18 km), arrivé après 2 jours de balades en forêt, nuits en hamac et singes hurleurs. L’un des plus appréciés des familles est le sentier du Bagne des Annamites, à la fois témoignage des anciennes prisons de la région et lieu de détente près d’une crique propice à la baignade.

Navigation fluviale

La pirogue est également le seul moyen de transport pour explorer la majeure partie de la Guyane française. En ce qui me concerne, j’ai privilégié les balades en pirogue qui me permettaient d’être plus en contact avec la nature et de pouvoir observer la faune en toute discrétion. En bord de mer, les îles du Salut sont l’attraction la plus visitée de la Guyane française. Véritable enfer criminel au début du 20ème siècle, ces îles sont aujourd’hui un véritable petit paradis sur terre et l’un des rares endroits de Guyane aux eaux bleues !

Observation des animaux

La Guyane française est recouverte à 95% de forêt, ce qui est propice à l’observation de la faune. Les iguanes et les agoutis sont partout, les singes et les paresseux sont visibles sur de nombreux sentiers, les oiseaux sont très riches, les tortues olivâtres et tortues luths naissent chaque année sur les plages de Cayenne et d’Avala-Yalimapo. Les routards plus prudents croiseront à coup sûr de grands caïmans noirs (Marais de Kaw), des tatous, des capybaras (les plus gros rongeurs du monde), des tapirs, des fourmiliers, des coendou et même des loutres géantes (Marais de Yiyi ou lac de Petit saut). Les jaguars et les couguars savent être prudents… Mais qui sait ?

Passer une nuit dans la forêt amazonienne

C’est l’expérience unique qu’il vous faudra faire impérativement si vous voulez mon avis tant l’endroit prend une autre dimension la nuit. Tout y est impressionnant. J’ai eu au cours de mon séjour en Guyane eu la chance d’y dormir à plusieurs reprises. J’ai eu le bonheur total d’y dormir dans un cadre sécurisé dans un lodge en pleine forêt tropicale au Wapa Lodge, à une vingtaine de kilomètres de Kourou.  Et j’y suis allée du côté d’Apatou avec mes colocataires. Au fur et à mesure que la nuit se lève, les couleurs changent au fil des minutes, chaque bruit devient angoissant tant ici, le calme demeure. Le plus effrayant, la nuit, quand les singes hurleurs s’égosillent le gosier. J’avoue je n’étais pas très rassurée… Cela n’a rien à voir avec le Wapa Lodge où tout est fait pour vous proposer une expérience grandiose. Vous y passerez un moment magique dès qu’on y arrive. Le site s’illumine à l’heure du coucher du soleil avec des petites bougies disposés ça et là. C’est super bien entretenu. Et l’accueil chaleureux est topissime.

Blog guyane famille

  On vous fera vivre une vraie expérience en allant à la pêche aux piranha dans le fleuve qui longe l’endroit. Le Wapa Lodge est très bien aménagé avec des carbets différents selon le type de clientèle : famille, couple, amis, etc…. Selon le niveau de confort que vous souhaitez, vous pourrez choisir des hamacs, des lits-double avec moustiquaires, draps et oreillers. Des toilettes sèches et des douches sont situées à  l’extérieur des carbets. 

Dormir en carbet

Dormir en carbet avec son hamac. Les carbets sont des constructions légères en bois sous laquelle on dort traditionnellement en hamac (de plus en plus de carbets proposent des lits).

Des rencontres uniques

De nombreuses communautés coexistent en Guyane avec des manières de vivre, de vivre et de se comporter différentes : Créole, Métro, Hmong, Bouninge, Amérindienne, Brésilienne, Chinoise, Surinamaise, Haïtienne… Cette diversité procure un intérêt supplémentaire pour voyager en Guyane, mais nécessite de savoir comment s’adapter et respecter les traditions de chaque région. A noter que le sud de la Guyane est interdit d’entrée pour des raisons sanitaires, de sécurité et de respect du mode de vie des personnes. Malgré l’impression de désolation de la forêt amazonienne, la plupart des animaux ont peur des humains et fuient souvent avant que les gens ne les voient. Enfin, les plus dangereux (et les plus gênants) sont les moustiques, omniprésents toute l’année et parfois porteurs de maladies comme la dengue ou la fièvre jaune (la vaccination est obligatoire). N’oubliez pas d’avoir dans votre sac à dos un insecticide efficace ainsi qu’un pantalon et un t-shirt à manches longues, indispensables lorsque la nuit tombe.

Blog insecte guyane

Nous avons aussi profité de paisible crique (avec raies et anguilles électriques) en chaussons de bain, lampes frontales, une paire de jumelles et un sac ou bidon étanche pour protéger le matériel. On oublie les palmes et tubas, l’océan est moins propice à la plongée du fait de la présence de vasières venues de l’Amazonie et de la migration le long du Bouclier des Guyanes. Nous avons remplacé les tentes et les tapis de sol par des hamacs équipés de moustiquaires.

Week-end guyane

Vous êtes dans un écolodge. Par conséquent ici, pas d’électricité pour recharger son téléphone ou son appareil photo, donc organisez-vous au préalable et munissez-vous si besoin d’une batterie externe. Ce lieu est une véritable invitation à la détente, au bien-être et a la déconnexion en plein milieu de la forêt amazonienne guyanaise !

Le tarif est de 210€ / personne en hamac, 230€ / personne en lit individuel et 250€ / personne en lit double.
Pour les enfants de moins de 12 ans, le tarif est de 105€ / personne en hamac et 125€ / personne en lit individuel.
Les tarifs proposés peuvent paraître un peu élevés,  c’est un sacré budget mais l’expérience vaut vraiment le coup !

Croisière vers les îles du Salut

Alors là, préparez-vous à en prendre plein les yeux au cours d’un voyage sur mesure, hors des sentiers battus. Dès qu’on arrive au terminal du littoral guyanais,  vous allez pouvoir découvrir des territoires de toute beauté. C’est d’ailleurs l’une des destinations les plus réputées pour les touristes. Ici, partez en catamaran en direction des îles du Salut et de l’île du diable. Ce paradis terrestre est tristement célèbre pour avoir été un bagne aux conditions de détention très rudes. Un petit paradis en enfer, si vous voulez mon avis. Après une heure de traversée où cours de laquelle on vous explique l’histoire de cette île tropicale, vous pourrez poser le pied sur le sable blanc des îles du salut. Ici, c’est cocotiers, palmiers et eaux turquoises au programme. Vous pourrezfaire le tour de l’île à pied… La végétation sur l’île Royale est démentielle, en même temps c’est normal car elle est fermée depuis 1954. Elle est seulement habitée par les tortues de mer et les singes capucins.

Direction Saint-Laurent-Du-Maroni

St Laurent, c’est la ville la plus culturelle de la Guyane. J’ai adoré y aller, A chaque fois, j’avais un véritable coup de coeur pour cette destination. St Laurent est situé au Nord de la Guyane face au Surinam, séparés par le fleuve Maroni. Il s’y dégage une énergie que l’on ressent. Sa population est riche, variée et populaire. Aujourd’hui, on y trouve les Bushinengués, des Asiatiques, des Javanais, des Haïtiens, des Surinamais et des métropolitains.  Vous y trouverez des galeries d’art bushinengués qui valent le détour. Impossible également d’en repartir sans visiter un pan de l’histoire majeure  avec les bagnes de Saint Laurent.

Rejoindre Apatou sur le fleuve du Maroni

Mais c’est de là, qu’il vous faudra prendre une pirogue pour rejoindre la zone interdite Maripasoula. Bien sur, lors de cette route longue sur le fleuve, vous pourrez faire des pauses, notamment à Apatou qui vaut le coup. Pour y dormir, vous pourrez opter pour un hamac à nouer à l’embarcadère dans un carbet où il y a un bar. Sinon, vous pourrez rejoindre le centre du village en quelques minutes. De là, de nombreuses expéditions dans la forêt sont proposées pour découvrir la faune et flore pour un Roadtrip en Guyane. Vos enfants vont adorer !

Pour y séjourner, comptez environ 15 € pour accrocher votre hamac pour une nuit.

Atteindre Maripasoula

Maripasoula est la « ville » la plus au sud ouest de la Guyane qui marque le territoire de la zone interdite. Elle se situe au bord du fleuve Maroni à la frontière avec le Surinam. Pour rejoindre Maripasoula, vous pourrez prendre l’avion avec un vol interne avec Air Guyane depuis Saül. Ce sont des petits avions de 15 personnes maximum. Par conséquent, les horaires peuvent être adaptées en fonction de la météo. Farniente obligatoire au coeur de ces Merveilles végétales et naturelles. Vous pourrez faire des Randonnées grandioses dans la forêt et découvrir les Splendeurs végétales. De belles Escapades en perspective lors d’un Roadtrip en Guyane. Mais sachez que c’est très long pour rejoindre Maripasoula. Comptez plusieurs jours de pirogues.

Awala-yalimapo : Depuis Cayenne, il faut compter 3h30 pour rejoindre la ville côtière d’Awala-yalimapo. Il est situé au nord de la Guyane, à l’embouchure des fleuves Mana et Maroney. Bienvenue au cœur de la culture amérindienne de Guyane. En fait, c’est la plus grande communauté Kali’na ou Galibi. On découvre leur artisanat, leurs maisons traditionnelles… Le deuxième intérêt de cette réserve est la réserve naturelle d’Awala. Zone côtière composée de plages, de mangroves, de lagons. Vous pouvez même voir des tortues luth pondre entre avril et juin. En remontant le fleuve Maroni, nous sommes arrivés à la ville de Saint Laurent du Maroni. De là, nous avons pris le canoë pour le Suriname. Sans visa, il est impossible de traverser la zone franche d’Albina, et pour être honnête, il n’y a pas grand chose à y faire. Mais le voyage en canoë de Maroney vaut bien le voyage au Suriname. C’est sur cette note essentielle que nous terminons notre beau voyage en Guyane. Nous nous sommes promis de revenir, de rendre visite à nos amis et d’assister au lancement de la fusée !

Si vous avez un planning plus large, vous pouvez opter pour la pirogue mais sachez que cela n’est guère confortable. Comptez autour des 80€ pour un trajet depuis Saint Laurent. Prévoyez également deux jours de pirogues lors d’un Roadtrip en Guyane.

Voir le centre spatial guyanais à Kourou

Bien sur, si le Parc national de la forêt amazonienne est à voir, impossible de ne pas aller contempler une Fusée lors d’un Voyage organisé sur le chemin du retour il vous faudra passer au Centre spatial guyanais. C’est le Bon plan si vous êtes admiratifs de ces engins que l’on propulse vers l’inconnu pour un Roadtrip en Guyane. Évidemment, une visite au Centre Spatial Guyanais (CSG) à Kourou s’impose. Les visites guidées sont gratuites et sur réservation uniquement. Nous avons appris l’histoire du centre spatial, l’organisation de la base, et même découvert la chambre de lancement. Le socle est massif et la taille de l’appareil est impressionnante, ce qui reste à voir. Les plus enthousiastes pourront approfondir leur découverte en visitant le Musée de l’Air et de l’Espace. Vous pouvez même y assister depuis le site d’observation du Centre Spatial si vous avez la chance d’être sur place au lancement de la fusée (demandes d’envoi d’une invitation par mail).Autour de la vill e de Kourou, on se laisse porter à la rencontre des habitants. De village en village, suivant le sentier jusqu’à la baie de Toussaint de Sinnamary, nous avons pris plaisir à oublier le temps et à nous mouiller les pieds. Vos enfants adoreront le musée de l’air et de l’espace.

Le budget pour la Guyane

Le coût de la vie y est également plus élevé qu’en France métropolitaine, et la plupart des produits sont importés sauf si vous optez pour la consommation locale, notamment les fruits et légumes du marché. Une nuit en carbet coûte de 20 € (emplacement hamac uniquement) à 200 € la nuit (forfait tout compris dans les zones reculées, uniquement accessible en canoë). A ce titre, la Guyane reste une destination familiale relativement chère, mais ses richesses naturelles et culturelles, ses sites uniques et les émotions qu’elle offre la rendent unique et inoubliable. Une destination à découvrir d’urgence, pour les amoureux de la nature.

Nos Hébergements préférés

Découvrez nos bons plans pour un hébergement insolite en Guyane.

  • Dans la Réserve Naturelle du Marais de Kaw : Cabet Caïman Flottant

  • A 1h en canoë de Kourou : Wapa Lodge, pour sa tranquillité et son confort,

  • Plongez dans la cime des arbres lors d’une balade en canoë de 2 heures au départ de Kourou, Camp Canopée

  • Sur l’Ile du Salut : la chambre Auberge des Îles avec vue ou chambre de gardien avec histoire,
  • Une balade en canot de 2 heures de Regina au camp Cisame avec orpaillage et parcours d’obstacles convivial,

Comment aller en Guyane ?

Pour rejoindre la Guyane, le plus simple sera de prendre un billet d’avion au départ de Paris avec des billets d’avion à tarif avantageux ? Alors cela peut se compliquer un peu… Pour cela, on vous recommande de lire notre guide pour choisir un vol pas cher. Vous opterez pour des billets d’avion autour des 850€ pour la Guyane depuis Paris Roissy. . Il vous faudra compter 9 heures de vol. Les compagnies aériennes qui pratiquent ces vols sont Air France et Corsair.

Quand y aller ?

Bien sur, vous pouvez y aller à chaque moment de l’année. Néanmoins, sachez qu’il est préférable d’opter pour un voyage en Guyane entre juillet et novembre pendant la période de la saison sèche ! Juste pour vous informer que la saison des pluies n’est pas la meilleure période car la violence des averses vous embêtera si vous souhaitez visiter la Guyane. De gros trous peuvent apparaître sur les routes et les rendre impraticable.

Combien de temps y aller ?

Préférez y rester trois semaines minimum car le décalage horaire peut être violent. De plus si vous souhaitez vous aventurer dans la forêt amazonienne, vous apprécierez d’avoir du temps. La route n’est pas toujours bonne car certaines pistes peuvent être abimées.

1 semaine en guyane

Bien sur il est possible aussi de prévoir un délais plus court de voyage pour des raisons professionnelles par exemple. Dans ce cas là, on reste près des métropoles en général.

Que faire en guyane blog ?

  • Flânez jusqu’au marché de Cayenne et ses alentours.
  • Découvrez les Hmong au marché du cacao.
  • Dormez dans la forêt amazonienne.
  • Prenez un bateau pour l’île du Salut.
  • Saint-Laurent-Du-Maroni et Awala-Yalimapo.
  • Découverte du Musée de l’air et de l’espace à Kourou

La Santé pendant un voyage en Guyane

Vaccination

Sachez d’abord qu’il vous faudra être vacciné contre la fièvre jaune. C’est obligatoire. Bref, un carnet de vaccination mis à jour sera indispensable lors de l’enregistrement par la compagnie aérienne. Depuis quelques mois toute personne déjà vaccinée n’a plus besoin de se refaire vacciner pour un Roadtrip en Guyane.

Paludisme

Le paludisme peut être présent en Guyane. Cependant lorsque des orpailleurs brésiliens illégaux viennent créer des camps, ils ramènent le paludisme. Vous pouvez prendre un traitement contre le paludisme mais sachez que ce traitement peut avoir des effets sur le corps. En  général, il est préférable de ne pas en prendre si tu restes moins d’une semaine dans la forêt. Quand j’habitais la Guyane, j’ai pris de la Malarone, qui a assommé mon système immunitaire et mon système digestif. A vous de choisir pour un Roadtrip en Guyane.

Les Moustiques

Il y a des moustiques uniquement dans les villes en Guyane. Alors là, très sincèrement j’ai été effarée par ce que j’ai pu lire chez certains blogueurs voyage qui osent dire qu’il n’y a pas de moustiques en Guyane. C’est n’importe quoi ! Il y a des Moustiques en Guyane. Il y en a plus lors de la saison des pluies. Sincèrement, les moustiques m’adorent donc je crois pouvoir affirmer avec véracité que j’ai été rudement piquée lorsque j’habitais en Guyane. Juste pour un exemple : J’ai eu 75 piqures sur un simple mollet. Je vous laisse donc imaginer quel était l’état de mon corps. En revanche, lorsque vous partirez en forêt, il y en a moins. Néanmoins par mesure de protection, optez pour des chaussettes longues et des pantalons de préférence pour un Roadtrip en Guyane.

Que prendre dans la valise pour la Guyane ?

Pensez à amener des crèmes solaires pour se protéger. Une casquette ne sera pas en trop. Bien sur, d’une manière générale vous pouvez consulter notre article sur nos conseils sur une packing list pour une destination tropicale.

Se déplacer en Guyane

Forcément une fois sur place, vous vous rendrez très vite compte qu’il est plus simple de louer une voiture de location pour pouvoir vous déplacer sur ce territoire qui est l’un des plus grands départements français. Par conséquent, ce sera donc très vite indispensable. Même s’il existe des taxis collectifs -comprenez des bus- pour rejoindre les différentes villes de la Guyane. Une fois que vous aurez votre propre véhicule, ce sera beaucoup plus simple. A partir de là, vous pourrez dessiner les contours de votre séjour en Guyane à l’occasion d’un Roadtrip en Guyane.

Quoi visiter en guyane française ?

Il y a bien évidemment le centre spatial de Kourou mais pas que ! Vous pourrez découvrir un mode de vie plus aventureux dans la forêt amazonienne comme à Apatou un charmant village. Il vous faudra plusieurs jours de pirogue pour rejoindre Maripasoula qui est aussi à voir, car pour y aller il faudra longer le Maroni en pirogue. D’autres villes ou villages méritent le détour également : Matouri, Awala-yalimapo, Macouria, Cacao, les marais de Kaw, l’île au Diable… Dans la forêt amazonienne vous trouverez de nombreux sentiers de randonnées, un conseil suivez-les !

La Guyane offre l’occasion de découvrir de véritables cultures différentes et est donc en ça une destination totalement enrichissante. Après je sais qu’elle a mauvaise presse et que les gens ont souvent des raccourcis négatifs dans la tête. Ce qui est dommage car parce que j’ai vécu en Guyane pendant 3 ans et qu’il ne m’est rien arrivé. Aucun danger par conséquent. Après j’y ai vécu en 2003-2006. Je sais qu’actuellement la Guyane a changé et qu’il y aurait plus d’agressions. Après il faut être conscient aussi du décalage existant avec la métropole riche alors qu’en Guyane, la vie peut être difficile pour un grand nombre de gens et d’enfants.

Est-ce que la guyane est dangereuse ?

Non, la Guyane n’est pas dangereuse. La Guyane elle-même n’est pas une destination dangereuse. Cependant, il est nécessaire de garder à l’esprit les avertissements suivants et de ne pas avoir peur afin de passer un bon moment. Le fléau des villes guyanaises en ce moment, c’est le crack. Bien sur, on évitera les lieux sensibles sur le Maroni, certains endroits sont contrôlés par des orpailleurs illégaux.

Où partir en guyane ?

Je vous conseillerai de rester quelques jours à Cayenne avant de partir en vadrouille vers Saint Laurent du Maroni. De là, vous aurez plein d’excursions possibles vers Apatou notamment.

Pourquoi aller en guyane ?

Découvrez beaucoup de flore et de faune La Guyane est véritablement une terre de biodiversité. Un hectare compte plus d’espèces végétales que la France entière. Plus de 300 espèces de plantes poussent du sol à la canopée sur le territoire.

Où vivre en guyane française ?

Alors, la vie en Guyane y est très reposante, c’est la qualité de vie d’une ville proche de la mer. A Cayenne, Remire-Monjoli, Mathuri, Saint-Laurent-Dummaroni, villes où nous vous proposons l’immobilier, vous découvrirez les plaisirs de la pêche et de la baignade en mer ou sur le fleuve Suriname.

Où dormir en guyane ?

Cela dépendra du niveau de confort que vous recherchez. Mais sachez que vous trouverez de très bons hôtels à Cayenne ou à Rémire Montjoly. Si vous souhaitez partir à la découverte de la Guyane, il vous faudra opter pour le carbet.

Blog voyage Guyane photos

La rue centrale de Cayenne
La rue centrale de Cayenne
La place des Palmistes à Cayenne
La place des Palmistes à Cayenne
Bâtiment, vestige des bagnes des îles du Salut en Guyane
Bâtiment, découvrir les vestiges des bagnes des îles du Salut en Guyane
Flâner sur l'Ile Royale en Guyane
Flâner sur l’Ile Royale en Guyane
Ile-Royale-French-Guiana
Ile-Royale-French-Guiana
L'ancien hôpital de Saint Laurent du Maroni
L’ancien hôpital de Saint Laurent du Maroni
Maisons créoles à Saint Laurent du Maroni
Maisons créoles à Saint Laurent du Maroni


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

La dernière édition de Jet-Lag magazine est disponible !

popup magazine