Destination > Europe > France > [ Guyane ]

Roadtrip en Guyane

Vous savez probablement que j’ai habité la Guyane il y a quelques années si vous suivez ce blog voyage. Forcément, il était impossible de ne pas vous proposer d’y aller et d’y faire un road-trip. Décryptage.

Itinéraire en Guyane

Bien sur, il existe de nombreux itinéraires en Guyane, mais je vais vous révéler ce qui a à mon goût vous permettra d’en savoir le plus sur ce département français. D’abord, pour des raisons d’organisation et pour des raisons de facilité de déplacements, on a privilégié les routes les plus praticables. Car il est fréquent en Guyane d’avoir des routes avec d’immenses trous dus aux pluies tropicales.

Notre itinéraire pour un roadtrip en Guyane

Dès que vous posez votre premier pied sur le sol guyanais, en Amérique du Sud, ce qui étonne c’est cette chaleur épaisse qui vous colle à la peau. Immédiatement, à la sortie de l’avion, on est heureux d’aller chercher ses valises au sein même de l’aéroport de Cayenne, fringant neuf à l’époque où la climatisation carbure à plein régime. Puis, il vous faudra gagner votre voiture de location et filer vers Cayenne. Si vous êtes sensibles au soleil, votre premier réflexe, je peux vous le garantir sera d’allumer la climatisation. Pensez également à protéger votre volant avec un couvre soleil parce que ça tape réellement. Alors là, vous pourrez alors vous organiser pour rejoindre Cayenne dans le département d’Outre Mer la Guyane pour un Voyage d’Exception. Imaginez où que vous alliez une végétation luxuriante omniprésente, vous êtes en terre amazonienne, le poumon vert de la planète qui abrite une biodiversité unique.

Remire Montjoly

Très vite, à l’architecture des maisons créoles, on découvre des quartiers différents. Ceux qui ont les moyens et ceux qui les ont moins. Le signe distinctif : Les murs de protections et les climatisations au sein des maisons. On traverse d’abord Rémire Montjoly, le quartier huppé de la proche banlieue de Cayenne. Il vous faudra faire un détour vers le sentier de Rotara, un sentier de randonnée dans la petite ville de Rémire-Montjoly à 15 minutes de Cayenne. Au total, c’est 4km en pleine nature en plein décor de forêt équatoriale et la plage qui n’est jamais loin. (environ 1h30 de marche). Soyez attentif, vous pourrez y découvrir des paresseux.

Bien sur, après cette balade, vous pourrez rejoindre la plage de Montjoly – juste à côté. Si vous êtes en Guyane d’avril à juin, profitez en pour assister au magnifique spectacle qui est la ponte des tortues Luth !

Le marché de Cayenne

De l’extérieur, rien de particulier si ce n’est la qualité des fruits exotiques qui s’exposent à la vue de tous. Mais c’est à l’intérieur qu’il vous faudra pénétrer pour découvrir son marché alimentaire. Ici, place aux spécialités locales avec du rhum, des parfums exotiques, le tout dans une ambiance chaleureuse. Vous y trouverez tous les trésors cachés de la Guyane : Rhum, confitures exotiques, produits artisanaux, épices grandioses. Mais laissez-vous convaincre par une des soupes chinoises en fin de matinée. Rien que pour ça, cela vaut le détour. C’est parfumé, plein de saveurs. Il vous faudra aller le mercredi dans ce bâtiment construit par Eiffel en personne en 1907 et en fin de semaine pour profiter de cette ambiance unique.

Autre lieu où il vous faudra passer, c’est bien la place des Palmistes pour profiter de ces immenses palmiers qui proposent une ombre que vous saurez apprécier. Vous pourrez en profiter pour grimper jusqu’au fort Cépérou. De là-haut, une vue imprenable sur la ville vous sera proposée. C’est probablement l’une des plus belles  vues imprenables de la ville.  Après cette visite, profitez des petites boutiques dans les maisons créoles et aller boire un verre si vous souhaitez vous rafraichir à l’hôtel des Palmistes. A moins que vous souhaitiez avaler quelques accras de morue.

La rue centrale de Cayenne
La rue centrale de Cayenne
La place des Palmistes à Cayenne
La place des Palmistes à Cayenne

Les bagnes

Dans tous les cas, c’est sur, vous allez frissonner d’être réveiller par des singes hurleurs en pleine forêt, de croiser votre première vraie mygale ou alors de vous retrouver au sein d’une fête vaudou en plein milieu de l’immense forêt amazonienne. Vous vous arrêterez très certainement à Saint Laurent pour visiter les anciens bagnes et vous comprendrez alors toute la cruauté qu’ont vécu les bagnards. Car très souvent on imagine ce que la vie a été pour certains ou est encore pour d’autres ici. C’est une sorte de devoir moral.

C’est aussi l’occasion de découvrir une faune et flore atypique comme ce fut le cas avec mon premier tête à tête avec une mygale !

Rencontrer les Hmongs au marché de Cacao

Pour cela, il vous faudra aller à Cacao, un charmant village situé à 75km de Cayenne (1h15 en voiture). Allez-y le dimanche plus spécialement. Ce village vaut le détour car il est peuplé par des Hmongs originaires du Laos et qui ont été accueillis par les Français dans les années 70 après la guerre d’Indochine. Le marché vaut le détour car il y flotte une agitation rare, un peu comme sur les marchés asiatiques. Faites le plein de fruits exotiques, de légumes et des fleurs qui sentent bons. Bien sur, vous y trouverez également des spécialités chinoises avec des nems, des samoussas, des soupes et autre plats traditionnels délicieux. Tout est préparé sur place par les femmes Hmongs. Partagez y un repas sur un coin de table et vous comprendrez mieux ce qu’on vous explique là.

Passage obligatoire au musée de l’association « Le Planeur Bleu ». Ici, vous trouverez une grande collection d’insectes endémiques à la Guyane, comme des mygales, des papillons, et bien d’autres. Vous pourrez également y découvrir des poteries amérindiennes, d’anciennes pièces de monnaie et d’autres morceaux d’histoire de la Guyane.

En quittant Cacao, faite une pause au restaurant La Belle Vue, profitez-en pour goûter au poulet boucané, brochettes, etc… Mais vous aurez surtout une vue panoramique sur la canopée de la forêt amazonienne. L’endroit est grandiose.

Passer une nuit dans la forêt amazonienne

C’est l’expérience unique qu’il vous faudra faire impérativement si vous voulez mon avis tant l’endroit prend une autre dimension la nuit. Tout y est impressionnant. J’ai eu au cours de mon séjour en Guyane eu la chance d’y dormir à plusieurs reprises. J’ai eu le bonheur total d’y dormir dans un cadre sécurisé dans un lodge en pleine forêt tropicale au Wapa Lodge, à une vingtaine de kilomètres de Kourou.  Et j’y suis allée du côté d’Apatou avec mes colocataires. Au fur et à mesure que la nuit se lève, les couleurs changent au fil des minutes, chaque bruit devient angoissant tant ici, le calme demeure. Le plus effrayant, la nuit, quand les singes hurleurs s’égosillent le gosier. J’avoue je n’étais pas très rassurée… Cela n’a rien à voir avec le Wapa Lodge où tout est fait pour vous proposer une expérience grandiose. Vous y passerez un moment magique dès qu’on y arrive. Le site s’illumine à l’heure du coucher du soleil avec des petites bougies disposés ça et là. C’est super bien entretenu. Et l’accueil chaleureux est topissime.  On vous fera vivre une vraie expérience en allant à la pêche aux piranha dans le fleuve qui longe l’endroit. Le Wapa Lodge est très bien aménagé avec des carbets différents selon le type de clientèle : famille, couple, amis, etc…. Selon le niveau de confort que vous souhaitez, vous pourrez choisir des hamacs, des lits-double avec moustiquaires, draps et oreillers. Des toilettes sèches et des douches sont situées à  l’extérieur des carbets. 

Vous êtes dans un écolodge. Par conséquent ici, pas d’électricité pour recharger son téléphone ou son appareil photo, donc organisez-vous au préalable et munissez-vous si besoin d’une batterie externe.

Le tarif est de 210€ / personne en hamac, 230€ / personne en lit individuel et 250€ / personne en lit double.
Pour les enfants de moins de 12 ans, le tarif est de 105€ / personne en hamac et 125€ / personne en lit individuel.
Les tarifs proposés peuvent paraître un peu élevés,  c’est un sacré budget mais l’expérience vaut vraiment le coup !

Ce lieu est une véritable invitation à  la détente, au bien-être et a la déconnexion en plein milieu de la forêt amazonienne guyanaise !

Croisière vers les îles du Salut

Alors là, préparez-vous à en prendre plein les yeux au cours d’un voyage sur mesure, hors des sentiers battus. Dès qu’on arrive au terminal du littoral guyanais,  vous allez pouvoir découvrir des territoires de toute beauté. C’est d’ailleurs l’une des destinations les plus réputées pour les touristes. Ici, partez en catamaran en direction des îles du Salut. Ce paradis terrestre est tristement célèbre pour avoir été un bagne aux conditions de détention très rudes. Un petit paradis en enfer, si vous voulez mon avis. Après une heure de traversée où cours de laquelle on vous explique l’histoire de cette île tropicale, vous pourrez poser le pied sur le sable blanc des îles du salut. Ici, c’est cocotiers, palmiers et eaux turquoises au programme. Vous pourrezfaire le tour de l’île à pied… La végétation sur l’île Royale est démentielle, en même temps c’est normal car elle est fermée depuis 1954. Elle est seulement habitée par les tortues de mer et les singes capucins.

Bâtiment, vestige des bagnes des îles du Salut en Guyane
Bâtiment, vestige des bagnes des îles du Salut en Guyane
Flâner sur l'Ile Royale en Guyane
Flâner sur l’Ile Royale en Guyane
Ile-Royale-French-Guiana
Ile-Royale-French-Guiana

Direction Saint-Laurent-Du-Maroni

St Laurent, c’est la ville la plus culturelle de la Guyane. J’ai adoré y aller, A chaque fois, j’avais un véritable coup de coeur pour cette destination. St Laurent est situé au Nord de la Guyane face au Surinam, séparés par le fleuve Maroni. Il s’y dégage une énergie que l’on ressent. Sa population est riche, variée et populaire. Aujourd’hui, on y trouve les Bushinengués, des Asiatiques, des Javanais, des Haïtiens, des Surinamais et des métropolitains.  Vous y trouverez des galeries d’art bushinengués qui valent le détour. Impossible également d’en repartir sans visiter un pan de l’histoire majeure  avec les bagnes de Saint Laurent.

L'ancien hôpital de Saint Laurent du Maroni
L’ancien hôpital de Saint Laurent du Maroni
Maisons créoles à Saint Laurent du Maroni
Maisons créoles à Saint Laurent du Maroni

Rejoindre Apatou sur le fleuve du Maroni

Mais c’est de là, qu’il vous faudra prendre une pirogue pour rejoindre la zone interdite Maripasoula. Bien sur, lors de cette route longue sur le fleuve, vous pourrez faire des pauses, notamment à Apatou qui vaut le coup. Pour y dormir, vous pourrez opter pour un hamac à nouer à l’embarcadère où il y a un bar. Sinon, vous pourrez rejoindre le centre du village en quelques minutes. De là, de nombreuses expéditions dans la forêt sont proposées pour découvrir la faune et flore.

Pour y séjourner, comptez environ 15 € pour accrocher votre hamac pour une nuit.

Atteindre Maripasoula

Maripasoula est la « ville » la plus au sud ouest de la Guyane qui marque le territoire de la zone interdite. Elle se situe au bord du fleuve Maroni à la frontière avec le Surinam. Pour rejoindre Maripasoula, vous pourrez prendre l’avion avec un vol interne avec Air Guyane depuis Saül. Ce sont des petits avions de 15 personnes maximum. Par conséquent, les horaires peuvent être adaptées en fonction de la météo.

Si vous avez un planning plus large, vous pouvez opter pour la pirogue mais sachez que cela n’est guère confortable. Comptez autour des 80€ pour un trajet depuis Saint Laurent. Prévoyez également deux jours de pirogues.

Comment aller en Guyane ?

Pour rejoindre la Guyane, le plus simple sera de prendre un billet d’avion au départ de Paris avec des billets d’avion à tarif avantageux ? Alors cela peut se compliquer un peu… Pour cela, on vous recommande de lire notre guide pour choisir un vol pas cher. Vous opterez pour des billets d’avion autour des 850€ pour la Guyane depuis Paris Roissy. . Il vous faudra compter 9 heures de vol.
Les compagnies aériennes qui pratiquent ces vols sont Air France et Corsair.

Quand y aller ?

Bien sur, vous pouvez y aller à chaque moment de l’année. Néanmoins, sachez qu’il est préférable d’opter pour un voyage en Guyane entre juillet et novembre pendant la période de la saison sèche ! Juste pour vous informer que la saison des pluies n’est pas la meilleure période car la violence des averses vous embêtera si vous souhaitez visiter la Guyane. De gros trous peuvent apparaître sur les routes et les rendre impraticable.

La Santé pendant un voyage en Guyane

Vaccination

Sachez d’abord qu’il vous faudra être vacciné contre la fièvre jaune. C’est obligatoire. Bref, un carnet de vaccination mis à jour sera indispensable lors de l’enregistrement par la compagnie aérienne. Depuis quelques mois toute personne déjà vaccinée n’a plus besoin de se refaire vacciner.

Paludisme

Le paludisme peut être présent en Guyane. Cependant lorsque des orpailleurs brésiliens illégaux viennent créer des camps, ils ramènent le paludisme. Vous pouvez prendre un traitement contre le paludisme mais sachez que ce traitement peut avoir des effets sur le corps. En  général, il est préférable de ne pas en prendre si tu restes moins d’une semaine dans la forêt. Quand j’habitais la Guyane, j’ai pris de la Malarone, qui a assommé mon système immunitaire et mon système digestif. A vous de choisir

Les Moustiques

Il y a des moustiques uniquement dans les villes en Guyane. Alors là, très sincèrement j’ai été effarée par ce que j’ai pu lire chez certains blogueurs voyage qui osent dire qu’il n’y a pas de moustiques en Guyane. C’est n’importe quoi ! Il y a des Moustiques en Guyane. Il y en a plus lors de la saison des pluies. Sincèrement, les moustiques m’adorent donc je crois pouvoir affirmer avec véracité que j’ai été rudement piquée lorsque j’habitais en Guyane. Juste pour un exemple : J’ai eu 75 piqures sur un simple mollet. Je vous laisse donc imaginer quel était l’état de mon corps. En revanche, lorsque vous partirez en forêt, il y en a moins. Néanmoins par mesure de protection, optez pour des chaussettes longues et des pantalons de préférence.

Que prendre dans la valise pour la Guyane ?

Pensez à amener des crèmes solaires pour se protéger. Une casquette ne sera pas en trop. Bien sur, d’une manière générale vous pouvez consulter notre article sur nos conseils sur une packing list pour une destination tropicale.

Se déplacer en Guyane

Forcément une fois sur place, vous vous rendrez très vite compte qu’il est plus simple de louer une voiture de location pour pouvoir vous déplacer sur ce territoire qui est l’un des plus grands départements français. Par conséquent, ce sera donc très vite indispensable. Même s’il existe des taxis collectifs -comprenez des bus- pour rejoindre les différentes villes de la Guyane. Une fois que vous aurez votre propre véhicule, ce sera beaucoup plus simple. A partir de là, vous pourrez dessiner les contours de votre séjour.


Notez ce lieu
snipet-image

La bonne adresse

26 LOT ZONE ARTISANALE GALMOT

97300 CAYENNE

5 (basé sur 1 avis)

Rédigé par Christel Caulet

le 18 mars 2020

Un petit mot à ajouter ?