Destination > [ Asie ] >>> BaliIndeJaponMaldivesThaïlande

Comment obtenir un visa pour le Vietnam ?

Situé à proximité de la mer de Chine, le Vietnam est un pays de l’Asie du Sud-Est qui s’étend sur 331 212 km². Il s’agit d’une destination à richesse culturelle et historique énorme. Ses montagnes et ses hauts plateaux font partie des conditions naturelles qui attirent un bon nombre de touristes chaque année. Peut-être seriez-vous, vous aussi, attiré par l’histoire et les atouts de ce pays que vous souhaiterez découvrir très prochainement ? Si oui, sachez qu’il vous faut avoir un visa avant de fouler le sol du Vietnam. Voici les démarches nécessaires à l’obtention de ce précieux sésame.

Pourquoi voyager au Vietnam ?

Comment obtenir un visa pour le Vietnam ? Comment obtenir un visa pour le Vietnam ?

Le Vietnam est un pays qui n’a pas un passé glorieux. Touchée par la guerre civile, cette nation a souffert dans son âme pendant des années. Mais aujourd’hui, elle vit une nouvelle ère parsemée de bonheur et de tranquillité. L’atmosphère qui y règne présentement offre un cadre idéal aménagé pour une visite sans regret. Le premier indice de beauté qui caractérise le Vietnam reste et demeure son paysage varié et tout aussi riche en couleur les uns que les autres. Vous pouvez y faire un tour pour l’explorer et y effectuer des activités de trek et de randonnées. Ensuite, on peut mettre en avant ses nombreuses plages et ses pitons karstiques prêts à accueillir tout visiteur et à lui faire vivre de moments inoubliables.

Obtenir un visa pour le Vietnam, comment procéder ?

Pour rappel, les ressortissants de certains pays de l’Union européenne n’ont pas besoin d’un visa pour se rendre au Vietnam au cas où ceux-ci ne comptent pas y passer plus de 15 jours. Au-delà, il faut obligatoirement être détenteur d’un visa. Plusieurs moyens existent pour l’obtenir facilement, mais lesquels ?

Se rendre à l’ambassade

L’alternative classique reste et demeure d’actualité pour obtenir un Visa Vietnam. Cette option consiste à vous rendre directement à l’ambassade ou au consulat de ce pays près de votre territoire pour faire une demande de visa. Les personnes qui y travaillent vous feront remplir le formulaire requis pour ce genre de demande. Sachez qu’il vous faudra vous munir d’une copie de votre passeport et de deux photos d’identité pour finaliser le processus sur place. Vous devez également prévoir les frais de demande de visa, lesquels seront versés au consulat selon le procédé adéquat. Après cette démarche, pour obtenir votre visa, il faut attendre deux semaines environ. Si vous souhaitez l’avoir un peu plus tôt, vous pouvez solliciter un visa express pour le Vietnam, mais il va falloir débourser plus d’argent.

Faire la demande en ligne

La demande de visa à l’ambassade est la méthode la mieux connue de tous. Mais elle est de plus en plus délaissée en raison des solutions numériques innovantes qui ont vu le jour, logiquement puisqu’internet est beaucoup plus pratique. Vous pouvez donc vous aussi choisir l’alternative digitale pour lancer votre demande de visa pour le Vietnam. Cette option est destinée à une quarantaine de pays à travers le monde et s’effectue de manière réglementaire sur le site de l’immigration du Vietnam. Mais de nos jours, des organismes privés interviennent en ligne dans le même domaine.

Quel que soit l’itinéraire que vous choisirez, vous serez contraint de fournir une copie numérique de votre passeport et une photo d’identité pour clôturer l’opération. La Validité de l’e-visa Vietnam est la même que celle de la version classique, mais ici le délai d’obtention est beaucoup pour court. En 3 jours, vous recevez la version électronique de votre visa et vous pouvez l’imprimer pour faire valoir ce que droit.

Par ailleurs, il est possible de s’établir un visa une fois à destination du Vietnam. Cette alternative nécessite cependant des conditions préalables, notamment la disposition d’une lettre d’invitation et la descente au Vietnam par le biais de 3 aéroports spécifiques, à savoir Hanoï, Hô Chi Minh et Danang.


Rédigé par Christel Caulet

le 03 février 2020

Un petit mot à ajouter ?