Idée voyage

Découvrir l’Oisans des sommets blancs de Vaujany

Il y a des stations de ski où on a l’impression de ressembler à un tiroir caisse et d’autres que l’on aimerait rejoindre même quand on n’est pas skieuse. C’est dire ! Vaujany est de celles-là. Ici, vous vous sentirez comme dans un cocon dans un petit village qui s’étale sur 4 étages. Découverte de Vaujany pour un séjour ski Alpes.

Montagne Oisans
Montagne Oisans

Arriver à Vaujany dans les Alpes

Pour y arriver, il vous faudra prendre de l’élan car ça grimpe pour rejoindre Vaujany et ce coin montagne. D’ailleurs, le site était autrefois réputé pour être l’épicentre des pires avalanches des Alpes. Du coup, regardez bien sur le côté de la route, vous pourriez bien voir des tunnels secrets qui menaient autrefois jusqu’au village à travers la montagne. Pourtant, ces temps tragiques ont été comme effacés de sa mémoire car Vaujany est parfaitement sécurisé et contrôlé. On grimpe donc tout au bout d’une série de virages qui vous mène à travers les différents étages de Vaujany, ce petite village de France, véritable station familiale qui abrite 340 âmes vivantes pour passer des vacances à la montagne et découvrir les sensations de ski dans les Alpes.

Taxi-ski sur les pistes de Vaujany

Ici, les conditions s’avèrent rudes en hiver dans les stations de montagne. Entre le froid, la neige et l’isolement de cette belle campagne. Pourtant, aucun de ses habitants ne souhaitent quitter cet endroit car force est de constater qu’ici, on y vit bien. A peine installés à la Perle de l’Oisans, une résidence de vacances 4 étoiles des Alpes qui les mérite amplement, on part pour de nouvelles aventures. Moi, non skieuse reconnue, je vais prendre le taxi-ski sur ces pistes blanches et percevoir enfin pour la première fois de ma vie ce qu’est un vaste domaine skiable. En quelques sortes, je vais m’adonner aux joies des sports d’hiver pour ces vacances au ski. Mais pas besoin de matériel ski ou de location ski pour une fois. Selon le bulletin neige, l’enneigement semble être bon pour ces vacances à la neige même si le ski hors piste n’est guère recommandé. On traverse alors en hauteur dans les télécabines le village pour rejoindre l’autre versant de la montagne qui lui fait face à la petite station de ski familiale de Vaujany, forfaits de ski en main. Benjamin, professeur de ski à l’ESF Vaujany, m’explique alors les différents projets du village : « On a la chance d’être une petite communauté où chacun a sa place à la petite station village de Vaujany avec un très beau snowpark. Résultat : La Municipalité investit beaucoup pour ses habitants et a souhaité créer ses propres pistes de ski et regagner en indépendance en quittant le grand domaine de l’Alpe d’Huez même si les montagnes sont toujours reliées. » Tour à tour, il me montre les quatre points cardinaux face aux montagnes et les vues imprenables qui s’en échappent de cet écrin tout blanc des Alpes du Sud. Le soleil s’est levé, offrant alors des doux reflets sur les hauts sommets enneigés. On grimpe à bord de cette télécabine, un des derniers investissements de la municipalité qui met à jour ces équipements de neige. Une fois au sommet, la vue est grandiose. Tout simplement magique. Tout en bas, l’Alpe d’Huez se dessine, au loin les deux Alpes et encore plus éloigné, le massif du Vercors. « D’ici, en été comme hiver, on peut voir la moitié de la France presque », précise-t-il en rigolant.

Contempler les sensations

Moi en taxi-ski avec mon guide Benjamin

On laisse passer les skieurs aguerris et déjà, Benjamin entame ses explications. « Ne pas bouger, éviter de tourner la tête ou tout mouvement, une fois assise… Et contempler la vue et les sensations !  » OK, vaille ce qu’il faudra, je me bloque dans cette luge tout confort, respire un grand coup et déjà on a entamé la première glisse pour ce séjour à la montagne. Je suis sur un long traineau, lui même installé sur des skis. Je ne commande rien, chose difficilement croyable pour moi, qui adore vérifier et contrôler par moi-même. Là, je n’ai d’autre choix possible que de faire confiance à mon partenaire de descente. Très vite, la discussion s’installe entre nous. Il me partage tour à tour ses endroits préférés de la région, me montre les glaciers et la vallée blanche et me rassure avec son expérience sur les skis. « Ici, on n’a pas d’autres choix possible. On nait presque avec des skis aux pieds. Je suis donc devenu professeur de ski et l’été je suis guide de rando. En fait, je ne peux quitter cet endroit. Il fait partie de moi ! », souligne-t-il. Très vite, un climat de confiance s’installe entre nous. Moi qui flippe à chaque virage tente de ne pas bouger et de lui faciliter la tache. » Car aux commandes de l’engin, cela semble facile. Hors, il n’en est rien. C’est même très compliqué de commander le traineau. Le poids entre alors en jeu, ajoutez-y les conditions que la neige impose et vous comprendrez mieux ce que je veux dire. Mais là, visiblement tout se passe bien. La neige n’est pas trop dure – comprenez gelée-, il a même eu des chutes de neige, quelques centimètres cette nuit, offrant ainsi de la poudreuse par endroit sur la piste. Des conditions idéales pour pratique le ski alpin, le ski nordique, le ski de fond, le ski snowboard, les raquettes à neige, la luge, ski de randonnée, ski free ride, etc…

Rassurée, je file sur la neige

Monter vers les pistes de ski en Oisans

Après des premiers virages en douceur, histoire de s’habituer à ce décor digne du Mont Blanc et du massif des Alpes, Benjamin me rassure déjà en m’indiquant que l’on va accélérer le rythme. Pourtant à chaque virage, je vois le bord de la montagne se rapprocher puis à chaque fois, le virage se fait ressentir. Le bruit des skis qui épousent la neige, le son des autres skieurs qui nous doublent à toute vitesse, la neige qui vient me recouvrir le nez, un peu plus j’aurai froid mais à chaque pause que l’on fait au cours de notre descente, Benjamin choisit un endroit de la piste qui trône en plein soleil. Je me nourris alors des rayons du soleil et tente discrètement d’attraper mon bonnet pour y glisser mes mains à l’intérieur et les réchauffer un peu plus. Sans bouger… pour éviter toute chute éventuelle.

Paysages sublimes de l’Oisans

Ski piste after fresh snow fall in the french alps

Les reflets dorés du soleil sur les montagnes offrent des paysages grandioses dans l’Oisans. De quoi vous donner envie d’apprendre à skier… Mais là, je jubile alors que nous entamons déjà la descente rapide. Je suis ras du sol ou presque, les sons sont plus présents, pourtant, j’ai déjà l’impression de décoller. « On peut descendre très vite avec le taxi-ski. Certains endroits de la piste offrent de larges étendues », confirme le moniteur de ski. Et effectivement, j’ai comme l’impression d ‘être sur la Route 66 du ski, la vitesse accompagnant chacun des mouvements de notre binôme.

Piste de ski en Oisans à Vaujany

Les sensations fortes sont au rendez-vous en Isère ! « On a peut-être grimpé à 80km/h. » Bizarrement, j’en redemanderai tellement c’était génial, cette sensation de voler au dessus de la neige. « Vous n’avez pas peur ? Ça va ? », demande mon partenaire de ride. « Tout schuss ! J’ai envie de lui répondre tellement j’adore ça. Il s’arrête alors sur l’autre versant de la montagne, toujours en m’expliquant la caractéristique de chaque endroit. Je grelotte mais je ne bronche pas, tellement je savoure l’instant. « C’est un super outil pour permettre aux non-skieurs d’avoir un premier contact avec la haute montagne, les personnes handicapées et les gens qui tentent l’expérience aiment beaucoup en général. C’est aussi pratique pour les personnes âgées qui souhaitent rejoindre leurs petits enfants sans prendre de risques inutiles. Nous, on s’adapte. On vous emmène où vous voulez. » Mais déjà, la porte d’entrée du restaurant d’altitude Les Airelles se rapproche pour moi, le lieu est le rendez-vous des gastronomes des pistes de ski. La fin de mon aventure sur ski arrive déjà. Je me lève alors, quitte mon charmant traineau qui vaut une petite fortune (plus de 5000 euros) et part rejoindre la terrasse du restaurant pour me remettre de mes émotions.

La récompense : Un repas aux Airelles

Prendre une bière au soleil en terrass

Y a pas à dire : La montagne, ça se gagne ! Du moins, cette descente m’a ouvert suffisamment l’appétit ! L’occasion de partager un bon moment entre skieurs et non skieurs ! Mais pour une fois, je n’ai pas vu la différence. Au final, j’ai bien eu la sensation de dévaler sur la neige les pistes de Vaujany en jetant un dernier regard vers le sommet des cimes.

Car cette station de sport d’hiver pas chère propose également un centre sportif de pointe avec une patinoire et une piscine intérieure chauffée pour l’après ski. Rien de mieux que de profiter à la fin de la journée d’un bon massage au Spa de Vaujany avec des bains à remous offrant une vue directe sur les montagnes après avoir dévalé les pistes de ski des montagnes. L’espace détente du spa de la Fare s’apprécie après une journée sur les skis. L’évasion est bien au rendez-vous dans ce coin des Alpes en Oisans, idéale pour un séjour en famille au ski. Une idée vacances neige à apprécier à ce mois de février pour des vacances aux sports d’hiver…

Plein d’idées originales s’échappent de cette station de sports avec notamment les repas proposés dans les télécabines en soirée. L’occasion de découvrir un autre pan de l’activité avec le damage des stations. Une petite station familiale qui n’hésite pas proposer des offres de vacances dans les Alpes avec des activités pour skieurs et non skieurs.

Et vous, vous partez au ski pour les vacances de février ?

Infos pratiques

Pour dormir à Vaujany :

La Perle de l’Oisans : Aucun doute vous serez reçues ici comme un membre de la famille dans ce superbe chalet de montagne. Le personnel est vraiment super sympa, le cadre est paradisiaque avec une vue sur les pistes qui font face de l’autre côté de la montagne depuis cet appartement ski. Tout est parfaitement adapté pour un séjour plus ou moins long dans les Alpes, vous y trouverez tout ce que vous pouvez espérer d’un bon logement. Il y a même de quoi faire une raclette si jamais l’envie se manifeste ! Vous êtes au cœur du centre-ville de Vaujany sur la partie haute du village. Les boutiques n’étant qu’à quelques mètres de l’hôtel. A l’intérieur, c’est hyper raffinée. Un coin cheminée dans ces immenses appartements d’au moins 80 m². La cuisine est parfaitement équipée.
Les pièces sont grandes et très bien agencées pour un confort optimal. Les salles de bains avec douche ou baignoire sont modernes. La literie et le linge sont fournis. C’est grand !

Pour manger à Vaujany :

Hamburger frites aux Airelles pour reprendre des forces
  • Sur les pistes : Les Airelles : Un très bon restaurant d’altitude, situé à proximité du club enfants de l’école de ski pour prendre des cours de ski, qui offre la particularité de donner accès à une salle souterraine engouffrée dans la montagne. Sinon, dans la salle principale : une grande cheminée anime les lieux. Côté plats, c’est très bon avec des assiettes savamment garnies.
  • Hors piste : Le diner se passera de préférence à la Rémise, restaurant situé à côté de la Perle de l’Oisans. Plat de montagne mais pas que !

Pour découvrir des visuels de Vaujany

Le lac avant d’entamer la grimpée vers Vaujany


Pour profiter du soleil à 3300 mètres d’altitude

Vue au sommet des montagnes à Vaujany en Oisans

Notre appartement à La Perle de l’Oisans

Coin cuisine de l’appartement à la Perle de l’Oisans

Hospitalité de l’Oisans : On sait recevoir en Oisans avec un panier de supers produits, saucisson, miel des montagne délicieux, fromage savoureux, confiture de myrtille exquise… Esprit montagnard par définition !
Les pistes de ski de la Perle de L’Oisans

Pour plus d’informations pour découvrir l’Oisans à Vaujany


Rédigé par Christel Caulet

le 29 janvier 2019

Un petit mot à ajouter ?