Share

A 15 kms de chez moi, il y a…

Se déplacer Toulouse

A 15 kms de chez moi, il y a… l’aéroport Toulouse Blagnac et j’aime autant vous le dire, j’adore cet endroit. Non pas que l’aéroport soit bien foutu mais c’est plutôt pour moi, la porte d’ouverture vers l’ailleurs. Découverte.

A 15 kms de chez moi, il y a…

A 15 kms de chez moi, il y a... l'aéroport de Toulouse Blagnac. A 15 kms de chez moi, il y a… l’aéroport de Toulouse Blagnac.

Le thème du rendez-vous #EnFranceAussi organisé par Sylvie ce mois-ci est « A 15 kms de chez moi, il y a… ». Un thème choisi par Mithchka du blog Fish And Child. Donc je m’exécute et je vais vous parler de ce qui pour moi est ma deuxième maison en quelque sorte : L’aéroport Toulouse Blagnac. Une solution de facilité car j’avoue quand on habite une grande ville comme Toulouse dans mon cas, je dois bien reconnaitre que chaque déplacement devient très vite un cauchemar tant les bouchons et le trafic intense habitent le périphérique toulousain. Résultat : J’ai tendance à éviter les déplacements autour de Toulouse tellement c’est très vite une horreur de perdre autant de temps dans ces satanées bouchons !

Dans la Tour de contrôle

De fait, l’endroit où je vais le plus souvent à 15 kms de chez moi il y a… l’aéroport de Toulouse Blagnac. La faute ? Au magazine voyage que j’ai lancé il y a deux ans : Jet-lag Magazine et qui m’offre l’immense plaisir de voyager très souvent. Grosso modo, je vais au moins une fois par mois à l’aéroport de Toulouse Blagnac.

A 15 kms de chez moi, il y a… l’aéroport de Toulouse Blagnac. Alors pour vous décrire cet aéroport, je dirai qu’il est assez moderne même s’il n’est pas parfait loin de là, même. Beaucoup de travaux ont été effectués récemment, j’imagine qu’il en avait besoin même si c’était très certainement dû à sa vente et à sa mise aux normes. Car oui, cet endroit est pour moi totalement atypique. Je l’ai foulé la première fois pour mon stage en 3e.

A l’époque, si j’hésitais entre le journalisme et l’envie d’être pilote  d’avion, j’avais eu le privilège de pouvoir intégrer la tour de contrôle de l’aéroport de Toulouse Blagnac, ma tante travaillant à l’époque au sein de l’aéroport. Si j’avais été totalement  captivée par cet endroit, j’avais découvert le sang-froid des contrôleurs aériens dont il faisait preuve pour assurer la sécurité sur les pistes et dans le ciel toulousain.

Un lieu mal adapté aux voyageurs

A 15 kms de chez moi, il y a… l’aéroport de Toulouse Blagnac. Mais aujourd’hui, c’est en tant que voyageuse que j’utilise ce lieu. De l’extérieur, le lieu a été amélioré avec un nouveau terminal qui a été crée pour les vols low-cost il y a quelques années. Forcément le trafic s’est intensifié avec ces nouvelles destinations. S’il est dit design, j’avoue ne pas trop aimer cet endroit. Le terminal 4 est mal foutu, vous arrivez dans un endroit spacieux, ergonomique, plutôt agréable. Puis, selon votre porte d’embarquement, l’expérience vire au cauchemar.

Confort minimal

Vous êtes trimballées dans des couloirs et des étages pas du tout agréables, sombres, angoissants. Allez-y très tôt un matin et vous comprendrez mieux ce dont je parle. L’endroit peut être désertique, les portes toutes fermées – oui, oui, ça m’est déjà arrivée. Bref, pas vraiment un lieu qui respire l’hospitalité. Il y a bien des lounges mais je n’ai jamais eu l’occasion d’y aller… Mais si j’analyse le confort de ces lieux, force est de constater qu’il n’y a pas assez de sièges. Si bien que si vous n’arrivez pas longtemps en avance, vous vous retrouvez à rester debout pour attendre l’embarquement dans votre avion. J’avoue : Je ne comprends absolument pas que l’on oblige les gens et les personnes âgées plus particulièrement à rester debout alors qu’elles n’ont pas toutes la santé ou même l’envie de rester planter debout pendant des fois un sacré temps.

Sinon, forcément, les étages inférieurs sont moins approvisionnées en boutiques. Ce qui ne simplifie pas votre attente.  Bref, vous l’aurez compris, même si ce lieu a été amélioré, il reste de gros efforts à faire pour optimiser l’expérience d’un vol  depuis l’aéroport Toulouse Blagnac, sous mandature chinoise depuis 2015 maintenant. Je devrais prochainement retourner à l’aéroport Toulouse Blagnac puisque je pars pour la Thaïlande en octobre. J’ai donc hâte de retourner dans cet endroit qui est à 15 kms de chez moi.

Et si vous avez envie vous aussi de participer à ce rendez-vous #enFranceaussi, cliquez sur Règlement pour en savoir plus.

N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ! Ça fait toujours plaisir !

 

Pour découvrir d’autres endroits à 15kms de chez moi, il y a

http://experiences-en-famille.fr/road-trip-city-break/city-break/france/a-15-km-de-chez-moi-milieu-humide-saulcy/
https://www.lafilledelencre.fr/balade-facile-herault-riviere/
https://annima.fr/en-france-aussi-chapelle-gleysette/
https://mon-grand-est.fr/20-sites-a-15-km-autour-de-colmar/
https://petitesevasionsgrandesaventures.fr/2017/09/01/montsalvy-la-petite-cite-de-caractere-da-cote-enfranceaussi/
http://lesaventuresdelatribudechacha.blogspot.fr/2017/09/balade-en-nord-du-cote-des-jardins-du.html?spref=fb
https://lesdetoursdannesophie.wordpress.com/2017/09/05/les-jardins-fruitiers-de-laquenexy/
http://www.martintrip.com/rendez-vous-enfranceaussi-le-village-de-lagrand/

Pour découvrir d’autres expériences #enFranceaussi :

#EnFranceaussi Virée nocturne à Toulouse #EnFranceaussi Virée nocturne à Toulouse

La curiosité la mieux gardée de St Emilion La curiosité la mieux gardée de St Emilion

Layoule vers le chemin des souvenirs Layoule vers le chemin des souvenirs

 


Rédigé par Christel Caulet

le 01 septembre 2017

Tags :

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

1 Comment

  • J’ai testé l’aéroport pour aller à Nantes il y a peu et je l’ai trouvé plutôt pas mal foutu. Comme ton billet d’ailleurs, très très malin 😉

Leave a comment