Le Bal de l’Opéra de Vienne

Vienne

Le Bal de l’Opéra de Vienne : Qui n’a jamais rêvé de participer aux bals de Vienne ? Voici peut-être l’occasion !  Dans la capitale incontestée des bals depuis 200 ans, la saison débute dès janvier. Danseurs et spectateurs (environ 5 500 personnes) se pressent ainsi chaque année pour assister à quelque… 450 bals,  “de la version classique très chic à la soirée d’été la plus élégante”, un événement qui rappelle sans conteste les nombreux bals organisés entre 1820 et 1840 dans la Vienne impériale. Voyage unique.

Le Bal de l’Opéra de Vienne Le Bal de l’Opéra de Vienne

Visiter le Bal de l’Opéra de Vienne

Parfois placés sous le haut patronage du Président de la République, avec carton d’invitation mentionnant les hôtes d’honneur, “l’heure et le lieu de la fête, les règles vestimentaires et le programme de la soirée”, les bals sont aujourd’hui indissociables de l’image de la capitale autrichienne. Sous un air de Tchaïkovski, on se glisse en douceur dans une tenue de soirée, une robe de princesse et hop, c’est parti pour les valses de Vienne.

Petit précis historique sur les bals de Vienne

Si le premier bal, le bal au Hofoper, a lieu entre les murs du Gesellschaft der Musikfreunde (la Société philarmonique de Vienne) en 1869, la “soirée” autorisée par l’Empereur en 1877 prend place quant à elle à l’Opéra. Alors qu’il n’est alors pas officiellement permis de danser dans la nuit du 11 au 12 décembre… le sang viennois se réveille soudain et un bal enflamme l’opéra passé minuit, selon les dires du “Vienna Tourist Journal”. Ce n’est cependant qu’à la chute de l’Empire, en 1918, que les bals ont de nouveau le vent en poupe et reviennent sur le devant de la scène, à l’opéra. Le premier Opernredoute s’organise ainsi le 21 janvier 1921, précurseur du bal officiel qui, dès janvier 1935, est connu comme le Bal de l’Opéra. Mais le déroulement de l’opéra reste suspendu aux soubresauts de l’histoire. Cessant en 1939 sous le gouvernement du Reich qui occupe alors le territoire autrichien, le bal ne reprend les tours de piste qu’au rétablissement de la république d’Autriche en 1945 et au renouveau de la capitale, avec un grand retour en novembre 1955.

Pour que la magie opère, 600 ouvriers s’attellent à la tâche pendant 70 h en démontant les fauteuils, en dressant la piste de danse, en installant trois étages de loges dans la salle de concert de l’Opéra, qui est ouvert comme à l’époque de l’empereur François-Joseph : “au son des fanfares, le Président de la République et le gouvernement autrichien, arborant toutes leurs décorations, font leur entrée dans la loge centrale de l’Opéra national – l’endroit qui, jadis, était réservé à l’empereur. Debout, plus de 5 000 participants du Bal de l’Opéra (robe longue pour les dames, frac pour les messieurs) écoutent l’hymne national autrichien, suivi de l’hymne européen. Un moment solennel…”

Quand minuit sonne…

Après le spectacle des écoles de danses viennoises, c’est le moment du quadrille du public dansé exactement comme au XIXe siècle. C’est le Quadrille de la Chauve-Souris de Johann Strauss. Prouesse pour les danseurs, complexe pour les novices, c’est une représentation à ne manquer sous aucun prétexte ! Et lorsque le bal s’achève, parfois vers 5 h du matin, “même la clôture est affaire de tradition. Dans la salle, les lumières baissent, l’orchestre entonne une valse lente et mélancolique, « Brüderlein fein », et aussitôt, les vaillants danseurs qui n’ont pas encore déclaré forfait se ruent sur la piste pour une dernière danse… Pour beaucoup de Viennois, le point d’orgue de cette nuit de bal est la soupe de goulache épicée que l’on va prendre dans un des cafés des environs – car, pendant la saison des bals, les cafés ouvrent de bonne heure. À moins qu’on ne préfère reprendre des forces à un stand à saucisses.”

Le Bal de l’Opéra, et les plus célèbres bals de Vienne : bien évidemment, le Bal de l’Opéra-Opernball, dans le cadre prestigieux de l’Opéra de Vienne,  le 12 février à l’Opéra national et le Bal des Wiener Philharmoniker au Musikverein, le 22 janvier, “cette illustrissime formation symphonique donne son bal dans la salle de concert que beaucoup qualifient de plus belle au monde, la Salle dorée du Musikverein – un lieu connu de tous grâce aux retransmissions quasi planétaires du Concert du Nouvel An”. -Le Bal de la Saint-Sylvestre (Hofburg Silvesterball), le dernier jour de l’année au Palais impérial, “dans les salons magnifiquement décorés de l’ancienne résidence d‘hiver des empereurs”.

A savoir sur les bals de Vienne :

  • Le BonbonBall (Bal du Bonbon) qui à n’en pas douter la plus gourmandes de toutes les fêtes, a lieu dans le splendide Konzerthaus, QG de l’Orchestre symphonique de Vienne. Les quatre salles peuvent accueillir 4 000 danseurs. Un jury élit parmi les participantes du bal la « Miss Bonbon”
  • Ball der Wiener Kaffeesieder (Bal des Cafetiers viennois), lancé en 1956, et considéré par les Autrichiens comme un petit Bal de l’Opéra. “C’est le seul bal qui occupe l’intégralité du Palais impérial, y compris les Redoutensäle et l’élégant salon sous les combles d’où l’on surplombe toute la Vienne nocturne. Avec ses quelque 6 000 participants, c’est le plus grand bal de prestige du carnaval de Vienne.”
  • Le presque bicentenaire Juristenball “(Bal des Juristes, au Palais impérial, le dernier samedi du carnaval) et inauguré par le Ministre autrichien de la Justice. Classique et chic, cette soirée est devenue le rendez-vous des juristes du monde entier.”
  • Le Johann-Strauss-Ball, souhaite depuis 2002 “faire découvrir notamment aux touristes ce plaisir raffiné qu’est le bal viennois au Kursalon Wien au Stadtpark, où les frères Strauss connurent de grands succès musicaux. Sa particularité : ce bal comprend un repas de gala à trois plats ainsi qu’un cours de danse initier aux secrets du rythme à trois temps.”
  • Le premier Bal des Sciences le 31 janvier 2015 à l’Hôtel de Ville “qui réunit tout l’univers viennois de la recherche et de l’université. Ce bal créé par la Ville de Vienne répond à la devise : « S’amuser avec tact, danser avec tenue ».”
  • Le dernier des grands bals du carnaval, la Rudolfina-Redoute, a lieu le lundi gras au Palais impérial. Il est organisé par la corporation d’étudiants catholiques Rudolfina, et ce depuis à l’époque de la monarchie. La Redoute est le seul vestige des innombrables bals masqués qui avaient lieu autrefois. Les messieurs ont le choix entre le frac et le smoking et, s’ils sont membres de la corporation, doivent porter l’écharpe et la petite toque surnommé « Deckel » (littéralement, couvercle). Les dames sont en robe longue, et nombre d’entre elles dissimulent leurs traits sous un loup, comme dans l’opérette La Chauve-souris. Ceci leur donne le droit de choisir leur cavalier pendant toute la soirée, ou du moins jusqu’au quadrille de minuit où tombent les masques. À partir de là et jusqu’à la fin du bal à cinq heures, chacun peut inviter sa chacune à son gré.”

Vienne, ce sont aussi des bals d’été

  • Le Concordiaball (depuis 150 ans), dans la salle des fêtes de l’Hôtel de Ville.
  • La Fête Impériale, dernier-né des bals viennois, depuis 2010 à l’École d’Équitation espagnole.

Et… des Bals alternatifs

  • La Vienne gay et lesbienne fête le carnaval. L’excentrique Regenbogenball (Bal Arc-en-ciel), une manifestation à but caritatif, a lieu dans les salons historiques du Parkhotel Schönbrunn.
  • Le Rosenball (Bal des Roses) “rassemble la communauté gay au Kursalon Wien sur des sonorités house et disco. Ici, la seule devise vestimentaire est : audace à tout prix !”
  • Le Wiener Flüchtlingsball (Bal des Réfugiés), depuis 1995 pendant le carnaval.
  • Depuis 1993, le Life Ball, au début de l’été et apporte son soutien à diverses associations de lutte contre le sida. Il est également le principal évènement d’Autriche en matière de mode et se déploie à l’intérieur et à l’extérieur de l’Hôtel de Ville.

Renseignement : Toutes les informations sur Vienne et l’Autriche,  www.austria.info/fr,

A savoir :

  • attention, les prix des billets d’entrée “Saalkarten” s’envolent parfois.
  • “C’est lors du Congrès de Vienne en 1814–15 que les splendides soirées dansantes connurent leur première apogée. De nombreuses têtes couronnées et des personnalités politiques de tout le continent se retrouvent dans la capitale de l’empire hasbourgeois pour redéfinir les frontières de l’Europe après la chute de Napoléon. En bons maîtres de maison, les Viennois mettent un zèle particulier à distraire les étrangers de marque, qui séjournent parfois des mois dans la capitale. Fêtes et divertissements se succèdent, obéissant au cérémonial de la cour du XVIIIe siècle. “
  • Les salles de bals de la Redoutensäle du palais impérial Hofburg sont parmi les salles les plus renommées, et cela nous rappelle qu’en 1862, le Theater an der Vien permit d’organiser des bals, largement inspirés par notre national bal de l’opéra de Paris.
  • Les billets d’entrée appelés « Saalkarten » sont nettement plus avantageux que les « Tischkarten » qui donnent droit à des places assises.”
  • Tenue vestimentaire, mode d’emploi : “Robe longue ou costume folklorique d’apparat pour les dames, smoking pour les messieurs, voire habit de cérémonie qui permet d’arborer ses décorations. Au Bal de l’Opéra, la queue-de-pie est obligatoire. Notons que, pour un homme en tenue de cérémonie, porter un bracelet-montre serait un impair, c’est la montre en or à gousset qui s’impose ici ! Dans tous les autres bals, smoking ou costume noir élégant feront l’affaire, mais avec un nœud papillon, la cravate étant proscrite.”
  • Vos pas de danse sont hésitants ? “Vienne connaît la solution : de nombreuses écoles de danse proposent en effet des cours accélérés de valse (et d’autres danses de salon, à la demande). C’est le cas par exemple de la vénérable école Elmayer avec son jour fixe de valse (tous les samedis de l’année 16h-17h) et de la non moins renommée école c avec ses cours éclair de valse. Pas besoin de s’inscrire, ni à l’une ni à l’autre !”
  • Si le rituel est bien rodé, le bal reste un événement. L’ouverture en est donnée par l’entrée du comité des jeunes filles et des jeunes gens. “Longue robe blanche, petite couronne obligatoire sur la tête et gants blancs montant jusqu’au coude, les débutantes avancent sur la piste au bras de leur cavalier en frac, en général au son de la Fächer-Polonaise, car ce morceau du « Directeur de la Musique des Bals de la Cour impériale et royale » Carl Michael Ziehrer est presque toujours joué en ouverture. Le rituel solennel s’achève naturellement par une valse, mais attention, une valse à gauche ! “

Dans tous les bals traditionnels, le cérémonial d’ouverture est clos par une injonction prononcée par le maître à danser, le fameux « Alles Walzer » (en avant pour la valse)

Les meilleures écoles de danse :

Tanzschule Elmayer (école de danse),

Bräunerstrasse 13, 1010 Vienne,
www.elmayer.at Tanzschule Rueff

Les bonnes adresses :

Friedrich-Schmidt-Platz
4, 1080 Vienne,
www.tanzschulerueff.at

Wiener Opernball (Bal de l’Opéra à Vienne),
Opéra national,
Opernring 2,
1010 Vienne,
www.wiener-staatsoper.at

Hofburg Silvesterball (Bal de la Saint-Sylvestre),
Palais impérial,
Heldenplatz,
1010 Vienne,
hofburgsilvesterball.com

Ball der Wiener Philharmoniker,
Musikverein,
Musikvereinsplatz 1,
1010 Vienne,
www.wienerphilharmoniker.at

BonbonBall (Bal du Bonbon),
Konzerthaus,
Lothringerstrasse,
1030 Vienne,
www.bonbonball.at

Ball der Wiener Kaffeesieder (Bal des Cafetiers viennois),
Palais impérial,
1010 Vienne
www.kaffeesiederball.at

Juristen-Ball (Bal des Juristes),
Palais impérial,
1010 Vienne
www.juristenball.at

Johann-Strauss-Ball,
Kursalon Wien au Stadtpark,
Johannesgasse 33,
1010 Vienne
www.johannstraussball.com

Wiener Ball der Wissenschaften (Bal viennois des Sciences),
Hôtel de Ville,
Friedrich-Schmidt- Platz 1,
1010 Vienne
www.wissenschaftsball.at

Rudolfina-Redoute,
Palais impérial,
1010 Vienne
www.rudolfina.at

Concordiaball,
Hôtel de Ville,
1010 Vienne,
www.concordiaball.at

Fête Impériale,
École d’Équitation espagnole,
1010 Vienne
www.fete-imperiale.at

Regenbogenball (Bal Arc-en-ciel),
Parkhotel Schönbrunn,
1130 Vienne
www.regenbogenball.at

Rosenball (Bal des Roses),
Kursalon Wien,
Johannesgasse 33,
1010 Vienne
www.rosenball.eu

Wiener Flüchtlingsball (Bal des Réfugiés),
Hôtel de Ville,
1010 Vienne
www.integrationshaus.at

Life Ball,
Hôtel de Ville,
1010 Vienne
www.lifeball.org

Infos pratiques

Découvrir les visuels

Ouvrir le bal de l'Opéra à Vienne Ouvrir le bal de l’Opéra à Vienne

Robe blanche de princesse pour dress-code au bal de Vienne Robe blanche de princesse pour dress-code au bal de Vienne

Les prétendantes pour un pas de danse Les prétendantes pour un pas de danse

Prêtes à aller danser au bal de Vienne Prêtes à aller danser au bal de Vienne

Le Bal de l’Opéra de Vienne dans toute sa splendeur Le Bal de l’Opéra de Vienne dans toute sa splendeur

En ligne, prêtes à danser au bal à Vienne En ligne, prêtes à danser au bal à Vienne

L'invitation officielle pour un bal de l'opéra à Vienne L’invitation officielle pour un bal de l’opéra à Vienne

 

A propos...
snipet-image

Du 2016-02-13 au 2016-02-13

Vienne