Share

Cycleaujets pour pédaler dans l’eau

Se bouger Toulouse

Du cycling dans un jacuzzi serait-il en passe de détrôner les nouveaux sports ? Récit d’une aventure dans une baignoire entièrement équipée pour exceller et éliminer les calories à Cycleaujets, le nouveau centre d’aquabiking installé à Toulouse. Cycleaujets pour pédaler dans l’eau.  Voyage sportif.

Cycleaujets pour pédaler dans l'eau Cycleaujets pour pédaler dans l’eau

Cycleaujets pour pédaler dans l’eau

Situé 2 rue du Languedoc, Cycleaujets (centre agréé So Forme), c’est une bulle pour se défouler et éliminer. Oubliez les cours collectifs à heure fixe ! Vous entrez dans une cabine individuelle. La baignoire y est imposante. A l’intérieur du bassin, un vélo. Sur les parois internes du bassin, 16 jets de massage. Sur un côté opposé de la pièce, une serviette m’attend chez Cycleaujets pour pédaler dans l’eau.

Je m’installe sur l’engin. Une assistante ferme la porte vitrée de l’engin, m’indique les exercices physiques à effectuer pour travailler les muscles selon les positions. Puis, elle m’explique l’écran en face de moi. Dessus, s’affichent le nombre de calories brûlées, le temps restant, l’intensité et la vitesse de pointe et la température de l’eau. Température affichée : 28.5° soit l’équivalent d’une mer tropicale, j’imagine alors. Pourtant quand l’eau arrive jusqu’à mes jambes, je frissonne. Je commence alors à me dire que j’ai peut être fait une erreur de venir ici. Pourtant l’assistante me rassure de suite en m’affirmant que bientôt j’aurais chaud ! Je ris jaune ! Jaune, c’est aussi l’une des nombreuses couleurs qui s’alternent dans la baignoire. Ça, c’est l’aspect design de l’engin !

Une bulle pour s’isoler dans l’effort

Je m’immerge dans ma bulle grâce à un casque audio qui m’injecte une musique dynamique. Le volume de l’eau augmente jusqu’à 720 litres d’eau, les jets d’eau se mettent en marche. Pression idéale. A moi de jouer : « Pédales, pédales au même rythme que la musique que j’écoute… » Voilà ce que je me répète. C’est comme un Martin Fourcade en train de tirer sa dernière balle sur le pas de tir des Jeux Olympiques de Sotchi. L’assurance de vouloir se démener avec Cycleaujets pour pédaler dans l’eau. Se dépasser soi-même. Je n’entends rien de ce qui se passe à l’extérieur ou autour de moi. Je suis concentrée sur ma mission. Dans ma cabine, je suis seule sur mon vélo en train de me tremper le bas du corps. La pression exercée sur les pédales et les jets de massage m’offrant un hydromassage créent des vagues qui sortent un petit peu l’eau de ma baignoire et m’éclaboussent quelque peu le visage. Peu importe ! Je continue…

J’alterne les moments d’accélération avec des moments de récupération. Pas de danger pour mes articulations, je suis sereine. L’eau et les jets de massage sont là pour cela. Je monte facilement à 27km/h et redescends aussi vite, mieux que les montagnes russes ! Je parviens enfin à maintenir une cadence moyenne de 15km/h. Évidemment, l’aquabiking a un côté lancinant. Et c’est justement ce qui est sympa avec ce concept de Cycleaujets pour pédaler dans l’eau ! Vous vous autogérez ! Vous en avez marre ? Vous arrêtez. Vous voulez battre vos propres records ? Accélérez la cadence. C’est vous qui décidez de la durée de votre exercice : 15mn, 30mn, 45mn quand vous voulez !

Élimination efficace

Un quart d’heure plus tard, je crève de chaud, je plongerai bien dans une baignoire. Une bouteille d’eau m’attend pour me désaltérer. J’ai l’impression d’avoir gravi le pic du Midi. Bon en fait, j’ai à peine parcouru  quelques kilomètres et éliminé 120 calories en un 1/4 d’heure. Soit les frites que j’ai avalés à midi ! Grosso modo, on parvient à brûler 300 à 500 calories par séance de 30 mn. Le record absolu en la matière du moment sur Toulouse : 700 calories en 45 minutes !

A la fin de mon entrainement, je me mets en danseuse, histoire de m’y croire un petit peu. L’exercice est intense malgré tout ! J’aurai pu incliner mon dos vers l’arrière pour davantage travailler les abdominaux. J’aurai pu également m’équiper de palettes au niveau des mains et faire travailler mes bras. Mais faut pas exagérer non plus ! Car j’ai peur des courbatures le lendemain.

Autant être claire : je suis aussi sportive qu’un lézard en plein soleil. J’appréhende ma folie du jour et ses conséquences sur mon organisme le lendemain. Pourtant, il n’en sera rien ! Je n’ai eu mal nulle part ! Et ça , c’est super sympa. Cela pourrait même me réconcilier avec le sport finalement !  Parce qu’en plus, selon les spécialistes, à raison de deux séances par semaine, les résultats sont visibles dès le premiers mois ! De quoi vous motiver le Cycleaujets, pédaler avec le plaisir d’un hydromassage

Ce que j’ai vraiment aimé :

Le côté « bulle » de Cycleaujets, pédaler avec le plaisir d’un hydromassage… On est totalement concentrée sur soi-même, ce qui permet de se recentrer et de se défouler. Et ça, ça fait un bien terrible. On développe son endurance sans s’en rendre trop compte, on est seul et c’est plutôt sympa !

Le conseil : Cycleaujets, pédaler avec le plaisir d’un hydromassage s’adresse à merveille aux femmes qui se remettent d’un accouchement pour éliminer facilement sans trop souffrir physiquement !

A vérifier avec le temps et la régularité d’une pratique intense : amincissement et diminution de l’aspect cellulite, renforcement de la ceinture abdominales, réduction de l’aspect peau d’orange, remodelage de la silhouette.

Cycleaujets, pédaler avec le plaisir d'un hydromassage : on garde le sourire même si c'est dur !
Cycleaujets, pédaler avec le plaisir d'un hydromassage : on s'installe
Cycleaujets, pédaler avec le plaisir d'un hydromassage et on pédale

Les tarifs :

Prix/ séance
15mn : 20€30mn : 30€
45mn : 40€

Possibilité d’abonnement de 30mn et 45 mn

Ouvert tous les jours du lundi au samedi de 9h à 20h.

Notez cette boutique
snipet-image

La bonne adresse

2, rue du Languedoc

31000 Toulouse

0561005545

5 une etoileune etoileune etoileune etoileune etoile (basé sur 1 avis)

Rédigé par Christel Caulet

le 02 février 2014

Tags :

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

1 Comment

Leave a comment