Share

Road-trip en Grèce, à Mykonos

Grèce Road trip

Road-trip en Grèce, à Mykonos. J’avoue la Grèce ne m’avait jamais vraiment attirée. La faute peut-être aux souvenirs d’un voyage scolaire en première sur les traces d’Aristote et aux images d’un pays victime d’une crise financière sans précédent… Toujours est-il que j’y suis retournée récemment pour en découvrir une version mille fois plus agréable que ceux que j’avais visité jusque là. Direction : Les îles Grecques.

Road-trip en Grèce, à Mykonos

Road-trip en Grèce, à Mykonos

Road-trip en Grèce, à Mykonos

De fait, cela n’a rien à voir. Le caractère insulaire propose la part belle à la Grèce. Les billets d’avion ne m’avaient coûtés pratiquement rien, ni la location de la voiture pour être totalement sincère en si prenant longtemps à l’avance. Si bien quand je suis arrivée à Mykonos, je suis tombée littéralement sous le charme de cette si belle île. Forcément le lieu est prisé. Donc pas toujours facile d’y trouver ce qu’on vient y chercher. J’avais besoin pour cette fin du mois de juin, de me couper du rythme que je m’imposais depuis plusieurs mois, à savoir des heures et des heures derrière mon écran d’ordinateur pour mettre à jour ce site. J’avais besoin d’une retraite paisible, au calme et surtout sans ordinateur si possible.  Alors quand mon conjoint m’a proposée la Grèce, je n’ai pas hésité très longtemps. J’ai validé. A vrai dire, il m’aurait proposé la Syrie, j’aurai peut être été un poil plus hésitante mais bon, advienne que pourra, nous allions en Grèce. C’était décidé. Il a acheté les billets d’avion via un comparateur de vols… Puis, j’ai préparé les valises et hop’, direction Mykonos. Depuis Toulouse, c’est très simple pour y aller. Une ligne directe existe, ce qui simplifie quand même la donne de ne pas avoir à aller à Paris pour prendre un autre avion.

Tomber sur des rochers étranges à Mykonos

Tomber sur des maisons étranges à Mykonos

Quand je suis arrivée à Mykonos, le soleil frappait déjà fort. L’avion était complet, confirmant que cette destination était prisée. Parce qu’on était mi-juin. Immédiatement, la mer m’a fait un appel du pied… Arrivée dans notre chambre au White Sands Hôtel, je ne voulais que profiter de ces instants de farniente pour me ressourcer et souffler littéralement. Malheureusement pour moi, mon conjoint n’est pas du genre du tout à rester les bras croisés à lire des magazines depuis un coin  de la piscine si vous voyez ce que je veux dire. Il n’avait qu’une envie aller découvrir Mykonos et ses fonds marins. Vaille que vaille, j’ai fait un petit effort et j’ai pris sur moi pour partir découvrir cette charmante île.

Mykonos surpeuplé

D’abord, quand on est arrivée en ville, j’ai été étonnée du nombre de touristes ultra nombreux qui avaient emmené leur enfant avec eux. N’étions pas en période scolaire encore ? Bref, flâner dans les ruelles atypiques de Mykonos et se perdre dans ses dédales me semblait difficile de s’évader réellement car avec le monde qu’il y avait, j’avais davantage l’impression d’être sur les Champs Élysées, la plus grande avenue de Paris qu’à Mykonos. Dans ce labyrinthe de ruelles, les maisons d’une blancheur rassurante scintillaient presque, plus loin les moulins de Kato Mili nous regardaient en brassant presque l’air et moi, je me délectais déjà d’un petit cocktail à la terrasse d’un bar du Vieux Port alors que le soleil se couchait à l’horizon. Il était déjà l’heure où les pêcheurs traditionnels rentrent au port avec leur petite embarcation…  Ce premier contact avec la ville m’avait donné le virus… Je voulais parcourir Mykonos pour la découvrir de mon mieux…

Version de nuit, la baie de Mykonos

Version de nuit, la baie de Mykonos

Le lendemain, on a institué une sorte de guidelines entre Julien et moi, de manière à ne pas saboter mes vacances autant que les siennes. Le matin serait consacré au farniente et l’après-midi balades et exploration de l’île. D’ailleurs, cet après-midi, j’allais pouvoir aller faire les boutiques que j’avais repérées la veille dans le centre-ville… Puis avec la voiture que nous avions loué, nous sommes allés explorer le nord de l’île à la recherche d’une de ces plages où il fait bon s’exiler pour une après-midi. En chemin, on a vu  des panneaux annonçant le site archéologie de Délos comme l’expérience qui change un voyage. Comme nous n’avions rien programmé pour une fois, on a noté cette idée de balade quelque part dans notre mémoire. Manière que tout le monde soit d’accord.

Experte en plages

Il faut dire aussi que l’île n’est pas immense et vous en ferez très rapidement le tour. Autour des 105 km², nous logions juste au dessus de Chora, le village le plus animé de l’île au calme. Car cette île est réputée pour ses fêtes. Vous aurez vite la sensation d’être plus à Saint Tropez qu’à Mykonos. Alors j’aime autant vous dire qu’y trouver une plage sans trop de monde est un peu mission impossible. Pas vraiment comme aux Bahamas où j’avais été surprise de ne croiser personne sur les plages. Même si vous vous éloignez un peu de Chora, vous découvrirez assurément des plages sublimes. Mais là, encore soyez méfiants. Certaines sont de vrais pièges à touristes, où le prix des boissons est multiplié par deux sans aucune hésitation. Bref, très peu pour moi, qui m »étais transformée en experte -es plages !

Des criques sublimes à Mykonos

Des criques sublimes à Mykonos

Si vous voulez uniquement dire que vous y étiez et prendre une photo souvenir, allez à Psarou. Peut-être que vous y croiserez une pop-star tant le lieu est réputé dans le Show business. C’est très Saint Trop dans l’âme, ultra snob, et hors de prix par définition. Pour ceux qui recherchent des lieux de fête, on va à Paradise et Super Paradise, la musique s’y joue à fond les ballons… Vous aurez un peu l’impression d’être dans une discothèque ambulante et ce, même en plein après-midi. Bref, ce n’était absolument pas ce que je recherchais. Vous savez ce genre d’endroits où il faut payer pour s’asseoir dans un vulgaire transat.  On a donc très vite compris ce n’était pas fait pour nous. On a largement préféré les plages du Nord de l’île. Plus familiale, moins « m’as-tu vu », elles proposent des dégradés de bleu, du pale au turquoise absolument divines. Je vous recommande alors sans aucune hésitation la plage d’Agios Stéfanos et d’Agios Sostis. Là, vous serez véritablement au calme, en communion avec la nature, en quelque sorte. Mais ma préférée fut, la baie de Panormos. Tout simplement magique !

Cherchez bien ! Vous trouverez aussi un côté sauvage à cette île de Mykonos

Cherchez bien ! Vous trouverez aussi un côté sauvage à cette île de Mykonos

 

Notez ce produit
snipet-image

Road-trip en Grèce, à Mykonos

5 une etoileune etoileune etoileune etoileune etoile (basé sur 2 avis)

Rédigé par Christel Caulet

le 28 juillet 2017

Tags :

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

1 Comment

  • […] de ne pas y aller. Cela devient la destination fétiche des vacances ! Toulouse : départ vers la Grèce pour un road-trip à Mykonos par exemple. Un voyage à faire absolument […]

Leave a comment