Le Sofitel Jardin des Roses, à Rabat

Hôtel de luxe

Le Sofitel Jardin des Roses, à Rabat : Une escale dans la capitale marocaine nous a donnée envie de nous arrêter pour deux nuits au Sofitel Jardins de Roses, à Rabat, à quelques encablures du centre ville. Grand bien nous a pris : accueil chaleureux, confort irréprochable, services et loisirs foisonnants. Une seule ombre au tableau : l’irrépressible envie d’y revenir.

Dormir au Sofitel Jardin des Roses, à Rabat

Dès le passage du grand portail qui mène au Sofitel Jardins de Roses, les deux gardiens nous saluent comme si nous étions de véritables VIP. Voiturier, portier, bagagiste nous accueillent tous de la même façon. On pourrait presque se sentir mal à l’aise devant tant de manières, mais non. Leur sourire franc nous donne l’impression d’être venus rendre visite à de bons copains d’antan. A la réception, l’accueil est tout aussi chaleureux et enthousiaste. Et c’est l’air amusé, que nos hôtes nous laissent admirer autour de nous le hall central de l’hôtel. Les yeux littéralement écarquillés.

Elodie Pagès vous emmène à Rabat au Sofitel

Elodie Pagès vous emmène à Rabat au Sofitel Elodie Pagès vous emmène à Rabat au Sofitel

La grâce d’un lieu : le Sofitel Jardins de Roses

De cet immense immeuble de béton qui nous frappe depuis l’extérieur, rien ne laissait entrevoir la subtile décoration et l’atmosphère voluptueuse de l’intérieur du bâtiment. Tons pourpres, or et argent, belles transparences, fontaines discrètes, petits salons, lustres qui se fondent dans la pièce et épousent le ciel comme le sol : on se laisse happer par le décor. Mais le réceptionniste nous rappelle gentiment que les minutes s’écoulent dans ce lieu hors du temps. Seulement pour nous annoncer une bonne nouvelle : nous sommes surclassés en Junior Suite. Il nous indique alors la position des ascenseurs. Cap sur le huitième étage de l’hôtel. Le dernier.

Le Sofitel Jardin des Roses, à Rabat DP : Elodie Pagès Le Sofitel Jardin des Roses, à Rabat DP : Elodie Pagès

Une suite luxueuse au Sofitel Jardins de Roses

Lorsque les portes s’ouvrent : C’est d’abord un parfum de rose qui nous envahit. Elle se faufile, comme nous, dans le couloir et nous accompagne jusque devant notre porte. Que nous ouvrons. La suite est splendide : Un lit immense, un coin salon, une télévision amovible, une salle de bain à couper le souffle avec baignoire et douche, deux toilettes. Deux fois la taille de mon appartement. Face à nous, la vue sur la ville de Rabat, magique. On pourrait presque apercevoir l’océan. Les yeux perdus dans le vague, on pioche quelques douceurs qui nous sont offertes sur la table : Biscuits et pâtisseries marocaines, dates, raisins, noix… On apprécie ce petit encas avant d’enfiler peignoirs et chaussons : Direction le spa.

Un spa voluptueux au Sofitel Jardins de Roses

Au sous-sol de l’hôtel, c’est tout un espace dédié au bien-être qui se révèle. Lumière tamisée, accueil discret, atmosphère langoureuse et mobilier douillet. On se prélasse dans le jacuzzi avant de passer quinze minutes au sauna. Puis on fait quelques longueurs dans la piscine intérieure et quelques kilomètres à vélo dans l’espace fitness. Bientôt, nous avons rendez-vous pour le modelage d’une heure à la lueur des bougies. Il dure en fait 40 minutes. Nous quitterons les lieux à 21h, à la fermeture, détendus mais non sans regret. Il est temps d’aller découvrir les autres bienfaits que cet hôtel a à nous prodiguer.

La piscine au spa du Sofitel à Rabat DP : Élodie Pagès La piscine au spa du Sofitel à Rabat DP : Élodie Pagès

 Une soirée romantique, au Sofitel Jardins de Roses

Petit déjeuner à Rabat au Sofitel DP : Élodie Pages Petit déjeuner à Rabat au Sofitel DP : Élodie Pages

Nous avons faim : Mais quel restaurant choisir parmi Le So Lounge, El Patio, le Golden Fish ou Al Warda. Tapas, cuisine française, spécialité de poisson ? Non, ce soir, nous mangerons traditionnel : Couscous, tagine et salades marocaines. Mais avant, direction le night club de l’hôtel pour boire un verre. On traverse les jardins, les allées arborées, fleuries et bordées de palmiers. Nous passons à côté de la piscine extérieure qui nous donne une envie folle de tremper le pied, même au mois de janvier. Et une fois arrivés dans cet immense restaurant discothèque, nous commandons un cocktail au bar en regardant les musiciens s’installer. A cette heure-ci, le lieu est presque vide. Mais nul doute qu’après minuit, la ferveur doit animer cette immensité. Nous n’attendrons pas jusque là, nous avons trop hâte d’aller déguster nos plats. Pressés aussi de regagner notre chambre. Car une fois en haut, c’est une multitude de pétales de rose qui ont été rependues dans notre chambre. Et sur le lit, un magnifique bouquet. Et en humant ce doux parfum tout en se prenant par la main, on se dit que définitivement, ce bel hôtel porte parfaitement son nom. Il nous reste deux nuits pour profiter et se remettre totalement d’aplomb de ce voyage au Maroc !

Pour en savoir plus !

  • Chambre supérieure à partir de 200€ la nuit
  • Repas à A Warda : Prix moyen autour de 30€
  • Soin détente 1h : 60€

 

A découvrir également

 

Trouver un hôtel au Maroc ? Découvrir le Mandarin Oriental à Marrakech Le Mandarin Oriental à Marrakech

Trouver un hôtel au Maroc ? Découvrir le Mövenpick Hotel Casablanca Voyage : Mövenpick Hotel Casablanca

Trouver un hôtel au Maroc ? Découvrir l’Hôtel Club Le Mirage, à Tanger Voyage : L’Hôtel Club Le Mirage, à Tanger

Trouver un hôtel au Maroc ? Découvrir le Riad Adore à Marrakech Souvenir du Maroc au Riad Adore

Trouver un hôtel au Maroc ? Découvrir le riad El Fenn pour découvrir l’art du Maroc Le riad El Fenn pour découvrir l’art du Maroc

 

 

 

 

 

 

Sortir boire un verre au Buddha-bar à Marrakech Le Buddha-bar à Marrakech vient d’ouvrir

Trouver un hôtel au Maroc ? Découvrir le Maroc à Marrakech Voyage au Maroc à Marrakech

Trouver un hôtel au Maroc ? Découvrir le Four Seasons à Marrakech Le Four Seasons à Marrakech

Trouver un hôtel au Maroc ? Découvrir Marrakech Au Jardin secret à Marrakech

Trouver un hôtel au Maroc ? Découvrir la Mamounia à Marrakech La Mamounia à Marrakech