roadtrip Namibie : Parcourir un pays grandiose

Roadtrip Namibie : Parcourir la Namibie en roadtrip n’est pas toujours évident d’organiser un beau voyage en Namibie même si c’est un pays superbe et immense… Forcément, ici, vous allez prendre de longues routes qui traversent des paysages désertiques, une nature époustouflante, de la poussière et de la terre rouge… Mais ce sera assurément le road trip africain dont vous rêvez… Décryptage sur ce blog voyage de cette destination africaine : La Namibie.

Blog namibie

roadtrip namibie
Prendre la piste

La Namibie est un pays d’Afrique australe bordé par l’Angola au nord, l’Afrique du Sud au sud, le Botswana à l’est et la Zambie au nord-est, à la frontière avec l’Angola. C’est une fois et demie la taille de la France mais c’est l’un des pays les moins peuplés du monde, avec seulement 2,6 millions d’habitants. C’est aussi le premier pays à avoir inscrit la protection des ressources naturelles dans sa constitution. Si vous ne savez pas quand partir en Namibie, nous vous assurons que la Namibie a un climat agréable toute l’année et des écosystèmes diversifiés, avec des plateaux au centre, des plaines au nord, des régions désertiques du Namib et du Kalahari sur les côtes sud et ouest.

2 semaines en namibie

Dans ce pays sauvage vous trouverez des paysages désertiques de sable rouge, vous pourrez observer des montagnes aux teintes bleues et même des côtes aux paysages magnifiques. La variété de la faune vous surprendra : vous verrez des lions, des zèbres, des éléphants, des léopards, des buffles, des hippopotames, des girafes, des rhinocéros et bien d’autres espèces. La Namibie, destination qui prône un tourisme responsable, possède une biodiversité unique au monde à protéger qui émerveillera les amoureux de la nature et des grands espaces !

Namibie 15 jours

En tant que pays pionnier de l’écotourisme et du tourisme responsable, le tourisme est une ressource importante pour l’économie namibienne. Les guides de voyage parlent souvent de la Namibie comme d’une destination d’aventure, et ils ont raison : la Namibie a deux déserts, le Kalahari et le Namib, ses réserves naturelles sont idéales pour le safari et ses beaux paysages séduisent les amoureux de la nature. Voyager en Namibie, c’est aussi découvrir l’une des plus grandes concentrations d’art rupestre, s’immerger dans une histoire fascinante, et rencontrer des tribus namibiennes, comme les Bushmen ou les Himba, qui ont contribué à la richesse et à la diversité du pays.

Alors si vous hésitez encore, on vous donne 5 raisons pour lesquelles vous devez absolument découvrir la Namibie :

  • Des paysages magnifiques

La beauté de la Namibie vous coupera le souffle et vous coupera le souffle. L’énorme diversité de ses paysages et de ses habitats naturels nous montre à quel point les humains sont petits par rapport à la nature. Peu de pays au monde peuvent offrir aux touristes un tel spectacle ! Lors d’un road trip en Namibie, vous découvrirez des paysages époustouflants tels que la Fish River Gorge, le deuxième plus grand canyon du monde à 160 kilomètres. Au nord du pays, Etosha possède l’un des plus grands et des meilleurs parcs safari d’Afrique. Le désert du Namib, le plus ancien désert du monde, vous offrira des paysages à couper le souffle, dont Soussuri et ses dunes de sable rouge qui s’étendent sur environ 60 kilomètres. Enfin, si vous voyagez en août et septembre, vous ne pouvez pas manquer une visite dans le désert fleuri du Namaqualand ! Les amoureux de la nature trouveront une nature sauvage où quelques gouttes de pluie transforment ce vaste désert en un flot incessant de fleurs colorées. Le tout avec de beaux paysages.

  • culture unique

Dans cette ancienne colonie allemande, les traces de l’héritage colonial sont encore visibles à travers un patrimoine architectural datant du début du siècle. La capitale du pays, Windhoek, a réussi à conserver des bâtiments typiques tels que l’église luthérienne de l’église Christus, qui a longtemps été un symbole de l’existence allemande. Lors de votre voyage en Namibie, vous pourrez observer les influences culturelles allemandes, bien sûr à travers l’architecture, mais aussi dans la cuisine locale ou l’Oktoberfest de Windhoek. Dans le beau village d’Os, au sud du pays et au cœur des montagnes, vous pourrez observer des troupeaux de chevaux sauvages. Nous vous recommandons également de faire une halte à la ville agricole d’Otjiwarongo, qui signifie « bel endroit », lors de votre road trip en Namibie. Ne manquez pas la jolie ville de Swakopmund, située aux portes du désert du Namib et célèbre pour son style bavarois, ou la ville fantôme de Garub, dont l’ancienne gare est classée monument historique.

Bien que la Namibie soit un pays jeune politiquement, son histoire et sa culture sont très riches. Vous serez particulièrement émerveillé par son incroyable diversité culturelle issue de différentes ethnies. La Namibie compte 12 ethnies (Himbas, Hereros, Tswanas, Bushmen, Khoisan, Namas, Damaras, Ovambos, etc.), regroupant de nombreuses tribus et parlant 30 langues différentes. Pour les passionnés d’histoire, Twyfelfontein, site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, possède une impressionnante collection de gravures rupestres et de pétroglyphes. N’attendez pas de venir en Namibie pour découvrir cette culture fascinante !

  • sentiment de solitude au monde

Si vous voulez vous sentir libre et échapper à la foule, un voyage en Namibie vous fera vous sentir vraiment seul au monde. Comme nous l’avons dit, sa densité de population est l’une des plus faibles au monde : seulement 2,8 habitants au kilomètre carré. Pour vous donner une idée, c’est un pays comparable à la Mongolie, au Groenland ou aux îles Malouines. Aussi, ne soyez pas surpris si vous ne croisez aucune voiture le jour de votre road trip et ressentez un fort sentiment de liberté et de solitude. Comme il n’y a pas de pollution lumineuse, cela vous garantira également une belle nuit étoilée !

Les paysages époustouflants de la Namibie vous permettent également d’observer des animaux rares ou en voie de disparition tels que les vautours à dos blanc, les rhinocéros blancs ou les lycaons. Vous pourrez observer pleinement les différentes nuances de lever et de coucher du soleil dans le désert du Namib. Plongez au cœur de la nature, entouré d’une faune et d’une flore exceptionnelles, et vous aurez l’impression d’être dans un lieu encore éloigné du monde humain, comme peu d’endroits sur terre le permettent encore. Que ce soit dans le désert du Namib ou à Sandwich Harbour, l’un des rares endroits au monde où le désert rencontre l’océan, vous ressentirez ce sentiment profond.

  • Concentration de la faune

Pour de nombreux voyageurs, un road trip en Namibie est synonyme d’un safari hors du commun. En fait, la Namibie est connue pour avoir l’une des plus fortes concentrations d’animaux sur le continent africain. Vous pouvez souvent rencontrer des rhinocéros, des éléphants ou des girafes et voir des animaux sauvages en liberté. Une étape de votre road trip est sans conteste le parc d’Etosha, connu comme l’une des plus belles réserves animalières au monde. Pour protéger ce site remarquable, plusieurs points d’eau ont été aménagés pour faciliter l’observation des animaux en saison sèche.

Un voyage en Namibie hors des sentiers battus vous permettra évidemment de rencontrer de grands prédateurs comme les lions et les guépards. Mais les amateurs d’ornithologie pourront également observer de nombreux oiseaux, comme les tisserands qui tissent leurs nids circulaires élaborés, ou le blé alpin ou l’alouette des dunes qui n’existe que dans le sud du désert du Namib. Dans le nord-est du pays, vous pourrez également rencontrer des hippopotames et des crocodiles ! Enfin, si vous avez de la chance et accompagné d’un guide, vous pourrez observer les derniers éléphants du désert dans la région de Kunene, ou observer l’un des plus importants sanctuaires d’otaries à fourrure à Cape Cross.

  • pure aventure

La Namibie est le terrain de jeu idéal pour des expériences insolites et des activités originales ! Ce pays riche et diversifié offre des possibilités de voyages pour tous les goûts : safari dans le parc d’Etosha, vols en montgolfière au-dessus du désert du Namib et des dunes de Sossusli, nuit sous les étoiles au milieu de la réserve naturelle du Namibland, quelques jours de randonnée dans le Fish River Canyon, ou même explorer les dunes de la Skeleton Coast… les options sont immenses ! Lors de votre voyage en Namibie, nous vous invitons également à explorer les environs de Walvis Bay en kayak pour observer l’impressionnante colonie de phoques. Enfin, pour les plus nostalgiques, vous pourrez emprunter le fabuleux Shongololo Express, qui parcourt l’Afrique du Sud et la Namibie, offrant un paysage riche et varié.

Préparer son road trip en namibie

Pour avoir un ordre d’idée, organiser un roadtrip Namibie prend du temps, Comptez 2 mois pour découvrir tout ce que la Namibie a à offrir et vous familiariser avec les lieux, trouver les bons hôtels… Comme c’est un pays immense très peu équipé, vous allez devoir faire des choix… Pionnier de l’écotourisme et du tourisme responsable, l’activité touristique est une ressource clé pour l’économie namibienne. Randonnées, carrières de marbre abandonnées, villages reculés et la vallée secrète de Maria raviront les voyageurs en quête d’exceptions et de bout du monde. La Namibie, destination qui prône un tourisme responsable, possède une biodiversité unique au monde à protéger qui émerveillera les amoureux de la nature et des grands espaces ! Vous pourrez par conséquent choisir des professionnels qui défendent le tourisme responsable.

Parmi nos coups de coeur : Ascension de la dune45 au cœur du désert du Namib, Big Daddy, Sesriem et Spitzkoppe mais difficile de citer un lieu en particulier tant vous croiserez des paysages sublimes.

La beauté de la Namibie vous coupera le souffle. L’énorme diversité de ses paysages et de ses habitats naturels nous montre à quel point les humains sont petits par rapport à la nature. Peu de pays au monde peuvent offrir aux touristes un tel spectacle ! Lors d’un road trip en Namibie, vous découvrirez des paysages époustouflants tels que la Fish River Canyon, le deuxième plus grand canyon du monde à 160 kilomètres. Au nord du pays, Etosha possède l’un des plus grands et un des meilleurs parcs safari d’Afrique. Le désert du Namib, le plus ancien désert du monde, vous offrira des paysages à couper le souffle, dont Soussuri et ses dunes de sable rouge qui s’étendent sur environ 60 kilomètres. Enfin, si vous voyagez en août et septembre, vous ne pouvez pas manquer une visite dans le désert fleuri du Namaqualand ! Les amoureux de la nature trouveront une nature sauvage où quelques gouttes de pluie transforment ce vaste désert en un flot incessant de fleurs colorées.

Namibie tourisme

Il vous faudra être organisée, d’abord faire une demande de permis international si vous ne l’avez pas déjà. Car une fois sur place, vous allez devoir rouler à gauche, à l’anglaise. Les campings, eux aussi, doivent être réservés plusieurs mois en amont, car la Namibie étant le second pays le moins peuplé au monde, les campings sont pris d’assaut face à la demande touristique en plein essor. Si vous voulez vous sentir libre et échapper à la foule, un voyage en Namibie vous fera vous sentir vraiment seul au monde. Comme nous l’avons dit, sa densité de population est l’une des plus faibles au monde : seulement 2,8 habitants au kilomètre carré. Aussi, ne soyez pas surprises si vous ne voyez aucune voiture pendant votre road-trip et ressentez un fort sentiment de liberté et de solitude. Comme il n’y a pas de pollution lumineuse, cela vous garantira également une belle nuit étoilée ! Plus particulière de mai à août.

Les paysages époustouflants de la Namibie vous permettront également d’observer des animaux rares ou en voie de disparition tels que les vautours à dos blanc, les rhinocéros blancs ou les lycaons. Vous pourrez observer pleinement les différentes nuances de lever et de coucher du soleil dans le désert du Namib. Plongez au cœur de la nature, entouré d’une faune et d’une flore exceptionnelles, et vous aurez l’impression d’être dans un lieu encore éloigné du monde humain, comme peu d’endroits sur terre le permettent encore. Que ce soit dans le désert du Namib ou à Sandwich Harbour, l’un des rares endroits au monde où le désert rencontre l’océan, vous ressentirez de l’affection.

Les guides de voyage parlent souvent de la Namibie comme d’une destination d’aventure, et ils ont raison : la Namibie a deux déserts, le Kalahari et le Namib, ses réserves naturelles sont idéales pour le safari et ses beaux paysages séduisent les amoureux de la nature. Voyager en Namibie, c’est aussi découvrir l’une des plus grandes concentrations d’art rupestre, s’immerger dans une histoire fascinante, et rencontrer des tribus namibiennes, comme les Bushmen ou les Himbas, qui ont contribué à la richesse et à la diversité du pays.

Road trip namibie famille

Par conséquent, déterminer le temps que vous allez y passer, puis ensuite, un conseil, déterminer votre itinéraire. Notre erreur fut de vouloir à tout prix voir Fish River Canyon. Si le lieu est exclusif et absolument splendide, je ne crois pas à mon goût que si on repartait en Namibie demain, je resignerai pour me taper autant de voitures… Car oui, votre voiture va devenir votre meilleure amie. C’est long, très long… Et parfois vous pouvez rouler sans croiser une âme qui vive. Dans tous les cas, c’est une véritable expérience de voyage… Voyager en Afrique australe, c’est découvrir des Sites incontournables, de grands Espaces naturels Inoubliables, des Joyaux de Déserts, de Vastes étendues Incontournables, à Couper le souffle.

Quand aller en Namibie ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’en Namibie, en France, les saisons sont inversées par rapport à nous ! Les saisons de l’hémisphère sud sont opposées à celles de l’hémisphère nord : l’été en Europe est l’hiver en Namibie. Le pays permet de voyager toute l’année, et chaque période a ses avantages :

  • Hiver austral, mai-septembre : sec et plus frais (surtout la nuit). Cette saison est idéale pour la randonnée, mais aussi pour la chasse, car vous pourrez facilement repérer les animaux au point d’eau. Le ciel est dégagé de mai à août. C’est la haute saison touristique, les températures sont agréables.
  • Octobre, novembre et avril : chaud et sec. C’est un moment privilégié, vous y aurez des températures élevées. Faites attention aux insolations.
  • Décembre-mars, été austral : la saison la plus chaude avec d’intenses orages et précipitations estivales dans le nord du pays. A midi, la chaleur est insupportable et il faut prévoir sa sortie : tôt le matin ou l’après-midi. Plusieurs jours de randonnée sont également fermés cette saison. Les températures sont caniculaires. Certains endroits n’ont pas vus une goutte de pluie depuis 7 ans. Les + : Période moins touristique et calme, paysage verdoyant d’Etosha, moindre coût de location de voiture.

Combien de temps partir en road-trip en Namibie ?

Pour votre premier road trip en Namibie, nous vous conseillons de partir au moins 15 jours, car c’est un pays qui parcourt de longues distances malgré le faible décalage horaire. En effet, la Namibie est un vaste pays avec un réseau routier sous-développé, donc découvrir ce pays fascinant prend du temps. De plus, comme chaque région a ses attraits spécifiques, si vous ne partez que pour deux semaines, vous devrez faire des choix… C’est pourquoi nous vous encourageons à bien réfléchir aux endroits que vous souhaitez visiter en priorité. Par exemple, si vous souhaitez randonner la Fish River Gorge ou le plateau du Waterberg pendant une semaine, nous vous recommandons de partir 3 semaines pour avoir le temps d’explorer le reste du pays. De même, si vous prévoyez d’explorer le parc national d’Etosha en profondeur, il est préférable de prévoir d’y rester au moins 3 ou 4 nuits. Vous aurez donc le temps de parcourir entièrement cet immense parc et d’observer la faune abondante !

La Namibie est un pays qui se découvre à son rythme à travers des rencontres avec les locaux et la faune. Alors pas besoin de se précipiter, prenez votre temps et profitez du spectacle !

Comment aller en Namibie ?

Les liaisons aériennes vers ce pays lointain nécessitent souvent une escale depuis la France (il n’y a pas de vols directs depuis Paris, il faut passer par Francfort, Amsterdam ou Doha, etc.). La durée moyenne des vols est de 12 heures (sans escale depuis l’Europe). Les vols au départ de Paris-Windhoek sont à partir de 700 € par personne. Nous sommes donc partis avec Lufthansa avec une escale à Francfort.

Les formalités pour un road-trip Namibie

Pour voyager en Namibie, vous devez avoir un test PCR négatif moins de 7 jours avant le départ et le présenter à votre embarquement dans l’avion puis à votre arrivée sur les terres namibiennes. Vous devrez également apporter votre assurance voyage. Actuellement, selon le gouvernement, entrer en Namibie nécessite les procédures suivantes :

  • Les voyageurs étrangers arrivant en Namibie avec un test PCR de 7 jours maximum peuvent se déplacer librement dans le pays. Les 7 jours sont calculés à partir de la fin du test jusqu’à l’arrivée en Namibie. Les tests doivent être effectués dans le pays d’origine.
  • Les voyageurs arrivant en Namibie doivent souscrire une assurance voyage qui couvre les éventuels frais médicaux.

La Namibie a un climat très sec de mai à octobre à novembre, et le risque de maladie est faible. Vérifiez cependant que votre vaccin générique est à jour. Pour en savoir plus sur les vaccins conseillés pour votre voyage, nous vous invitons à consulter la liste des vaccins et traitements en Namibie. Le visa est délivré à l’aéroport pour 90 jours.

Road trip namibie prix

La Namibie est un pays magnifique et vaste… de longues routes à travers des paysages désertiques, une nature à couper le souffle et en constante évolution, de la poussière et de la terre rouge… votre road trip africain de rêve… ! Idéalement, il faudrait 2 mois pour découvrir tout ce que la Namibie a à offrir. Plus de 2 semaines, il faut faire un choix, vous trouverez dans notre article l’itinéraire que l’on a suivi et les erreurs qu’on a faite aussi !

Road trip namibie budget

  • Hébergement : 1000 € cela dépendra de ce que vous choisirez. Pour notre séjour, nous avons alterné entre les lodges 80€ la nuit, le camping (de 20 à 40€ en fonction du confort)
  • Camping : au Parc Etosha : 30 € la nuit en moyenne. Sachez aussi que parfois, certains hôtels ont leurs propres campings, un peu plus haut de gamme mais tout de même beaucoup moins chers qu’une nuit dans un lodge.
  • Avion : 600 euros par semaine
  • Voiture 4X4 : 1200 euros approximativement (on avait loué un véhicule 50€ la journée)
  • Nourritures : 300 € avec quelques restaurants.
  • Attractions : 300€/personne (entrée musée et parc)

Transport Namibie

Une fois arrivé à l’aéroport de la capitale du pays, Windhoek, vous trouverez facilement des sociétés de location de voitures dans le monde entier ainsi que des sociétés de location de voitures locales. Il faudra débourser environ 37€/jour pour une berline/citadine, et 100€/jour pour un 4×4 type Duster (4×4). Veuillez noter : Pour louer une voiture en Namibie, vous devez avoir un permis de conduire international. Bien entendu, nous vous recommandons de réserver votre véhicule plusieurs mois à l’avance.

Road trip 4×4 namibie

Peut-on louer une voiture classique pour un road trip en Namibie ? S’il y a une chose à savoir sur la Namibie, c’est que les routes goudronnées sont rares ! Sauf sur les autoroutes principales, nous roulons sur de longues pistes poussiéreuses dans la majeure partie du pays. Ils sont généralement en bon état, pas trop difficiles et peuvent être pratiqués avec une voiture classique. Mais honnêtement, ils seraient plus à l’aise au volant d’un 4×4, une option que nous recommandons vivement. De plus, on peut rouler des heures sur une piste ondulée, ou faire face aux inondations et aux passages boueux en saison des pluies, de préférence avec des 4×4, de bons pneus et une bonne suspension, ce sera plus facile à pratiquer. Et les transports en commun ? Prenez le bus (intercape.co) ou même le train (transnamib.com – un voyage rare). Mais la location d’une voiture est toujours préférée car les bus communiquent généralement entre les grandes villes et ne vont pas plus loin. On peut rouler des heures comme sur de la tôle ondulée, ou faire face aux inondations et aux passages boueux en saison des pluies, de préférence avec des 4×4 avec roues motrices, de bons pneus et une bonne suspension ! Car l’état des routes varie entre piste caillouteuse et pistes sableuses.

L’état des routes : Vous roulerez très rarement sur du bitume mais plutôt sur de larges pistes sablonneuses. Par conséquent, ce sera propice à salir votre véhicule.

Petite précision importante : On roule à gauche en Namibie !

Road trip namibie 4×4

Ici, c’est le petit côté aventureux du voyage ! Le pays est fait pour ce type de véhicule et il est naturel de proposer des véhicules 4×4 avec des tentes sur le toit. Si vous aimez le camping, vous allez adorer cette option ! Il y a plusieurs avantages à opter pour cette alternative : ils sont bien équipés (de quoi réduire le poids des bagages dans l’avion) et vous serez indépendants (ce qui n’est pas un luxe dans un pays où l’on peut traverser de longs kilomètres de désert) , vous dormirez très haut (attention aux serpents, insectes et autres bestioles si vous plantez votre tente au sol). Vous pourrez ainsi louer une 4×4 de qualité avec tout l’équipement nécessaire, tant au niveau des couchages que de la cuisine ! Il y a même une boîte de réparation fournie.

Que se passe-t-il lorsque vous louez un véhicule avec ce type d’équipement ? Comme vous le savez, il est bon d’avoir un minimum de connaissances sur votre véhicule. N’hésitez pas à demander des précisions avant de prendre la route namibienne à votre agence de location. Ils sensibilisent sur l’état de la piste et les risques, puis une présentation du 4×4 : un gars vous montre tout le matériel, vous explique comment déployer la tente de toit etc… Grosso modo, le 4×4 comprend deux réservoirs de carburant, une caisse à outils, deux pneus de rechange et une pelle, c’est là que l’on prend conscience que ,ce voyage ne sera pas un voyage comme les autres ! Vous roulerez parfois une journée sans voir personne ni aucun village, mieux vaut être préparé…!

Autre point essentiel : Apprenez à l’avance à changer une roue, les filles ! Parce que si nous avons été chanceux, d’autres l’ont été beaucoup moins. On a croisé lors de notre périple des filles qui étaient en panne, elles avaient crévé et ne savaient pas changer de roues. Par conséquent, elles étaient bien contentes de nous croiser. Autre conseil : Ne faites pas plus de 400 kms par jour niveau distance, c’est déjà beaucoup et bien assez car la route peut devenir lassante même dans ce cadre exceptionnel.

La Namibie offre des paysages africains somptueux lors d’un Circuit safari grandiose qui permet de Découvrir l afrique. Un Voyage safari où chaque Excursion, offre un Dépaysement total…

Santé Namibie

La Namibie est un pays sans risques sanitaires majeurs. Il n’y a pas de vaccins obligatoires autres que nos vaccins habituels (diphtérie, tétanos, coqueluche et poliomyélite, hépatites A et B, rougeole chez les enfants) mais sont recommandés selon l’endroit où vous vous rendez, par exemple la fièvre jaune, la typhoïde et la rage. Pendant l’hiver austral, le risque de paludisme est faible car c’est la saison sèche et il n’y a pas de moustiques. En dehors de cette période, un traitement préventif n’est recommandé que pendant le séjour, y compris à la frontière angolaise ou au passage de Caprivi dans le nord-est. L’extrême nord d’Etosha et le Kaokoland pourraient être menacés. L’insectifuge est fortement recommandé. Il y a peu d’infrastructures médicales et il est facile de se retrouver loin de tout village, il est conseillé de partir avec une bonne trousse de secours : désinfectants, pansements, antalgiques, antibiotiques, antidiarrhéiques, nettoyants oculaires (attention aux projections de sable), anti-moustiques répulsifs, crème solaire, en particulier le venin d’aspir (attention aux scorpions et aux serpents !). Pour ce qui est de la nourriture, il est conseillé de nettoyer la nourriture et de boire de l’eau en bouteille, sauf pour les repas préparés dans les hôtels et les hôtels.

Notre itinéraire pour ce roadtrip Namibie

Un conseil pour ce roadtrip Namibie : Pour les filles qui voudraient voyager seules là-bas, préparez vous à l’avance en apprenant à changer vos roues parce qu’il est bien possible que vous devrez changer vos pneux à plusieurs reprises. Car ce ne sont pas des routes bitumées comme chez nous, c’est davantage de la piste qu’autre chose. Si nous avons été bénis sans avoir de problèmes pneumatiques, on a croisé au début de notre voyage, deux nanas qui voyageaient seules qui nous ont confié en « avoir véritablement marre » de changer les pneus. « Sous le soleil, la chaleur, c’est pas évident. Ajoutez-y qu’on n’était pas des expertes. Je pense qu’avec le recul, on aurait du être plus vigilantes lorsqu’on a loué la voiture… Ils ont du se dire : « Voilà deux jeunettes, on va leur refiler la vieille bagnole avec les pneus usés. » Sauf que quand tu passes ta vie à changer les pneus c’est agaçant. Il faut avoir de la puissance dans les bras… »

  • Jour 1 : arrivée à Windhoek, récupération du 4×4, courses
  • Jour 2 : Route Waterberg, arrêt | Bivouac dans le camping du parc
  • Jour 3 : Etosha Bivouac
  • Jour 4 : Etosha Bivouac
  • Jour 5 : Kamanjab / Nuit dans une guest-house
  • Jour 6 : Sesfontein
  • Jour 7 : Spitzkoppe, aux portes du Damaraland
  • Jour 8 & 9 : Swakopmund, Walvis Bay & Sandwich Harbour
  • Jour 10 : Campsite de Sesriem et Sossusvlei
  • Jour 11 et 12 : Desert Namib rand family
  • Jour 13 : Lüderitz / guest house
  • Jour 14 : Alte Kalkofen
  • Jour 15 : Canyon road campsite
  • Jour 16 : Le Fish River Canyon
  • Jour 17-18 : retour sur Windhoek

Road trip camping sauvage namibie

Grosso modo, quand on a organisé ce voyage en Namibie, on savait qu’on allait passer 12 nuits sur place. On voulait impérativement voir : le désert du Namib à Sossusvlei et le parc national d’Etosha. Je dirai qu’il vous faudra organiser votre séjour autour de deux pôles maximum. Nous avons été trop gourmands pour notre part en voulant aller voir le Fish River Canyon. C’est faisable mais épuisant. Vous trouverez des Réserves africaines sur ce Continent africain car ici vous êtes au Coeur de l afrique. Pour ce Périple africain, les Paysages africains de la Namibie ont été à la hauteur de ce qu’on en avait imaginé. Farniente absolu lors d’un Safari africain, Découvrez nos Itinéraires de ce Voyage sur mesure dans la Savane.

Un road trip en Namibie, c’est parcourir des centaines de kilomètres sans croiser âme qui vive, et ça demande une certaine organisation côté nourriture. Il n’y a aucun problème pour trouver des supermarchés dans les principales villes du pays, par exemple : Windhoek, Luderitz, Swakopmund… En dehors des grandes villes, vous trouverez de quoi vous dépanner dans l’épicerie de la station-service. Par conséquent, nous vous recommandons de faire le plein lors de votre passage dans la ville, et d’aller à l’épicerie pour faire le plein ou « frais ». Idem pour l’essence et pour les distributeurs d’argent.

Itinéraire

Jour 1 : Windhoek – Waterberg

Après un vol depuis Johannesburg, nous arrivons à Windhoek, la capitale. On récupère la voiture de location après deux heures d’attente pour entamer ce roadtrip Namibie… Nous avions fait le choix de prendre un bon 4X4 et on ne l’a pas regretté. Parce que vraiment les routes peuvent être difficilement accessibles. Nous n’avions pas pris une tente hussarde pour des raisons de tarifs. C’est clairement prohibitif. Par conséquent, on était équipés d’une petite tente, de nos duvets, de notre matériel de camping et de matelas que l’on avait rangé dans une valise et dans l’autre on avait mis nos vêtements et chaussures. On a longtemps hésité à prendre ces grosses hussardes dont le toit est équipé d’une tente et d’un frigo… Très sincèrement, on a beaucoup hésité. La seule chose qui nous a le plus manqué fut le frigo. Même si on avait prévu le coup. On avait pris dans notre grosse valise, un mini frigo. C’est surtout le confort qui nous a le plus manqué. Avoir une table pour manger et des chaises est quand même grandement appréciable. Ce fut donc roots mais quel voyage, une aventure exceptionnelle.

Road trip namibie 3 semaines

Une fois notre véhicule en main, on part illico vers la région du Waterberg même si avant de quitter la civilisation à Windhoek, on fait le plein alimentaire dans une grande surface. Et puis on trace la route… Vous trouverez de nombreux sentiers de randonnée sur le plateau du Waterberg : Plusieurs sentiers de randonnée au choix, d’une durée d’heures ou de jours, selon vos disponibilités, demandez conseil à votre hôte. Très vite, le paysage vous plonge ailleurs entre haut plateaux et collines verdoyantes. La première chose qui nous surprend c’est lorsqu’on pénètre sur ces pistes qui sont très larges. Il faut à chaque fois sortir de la voiture, ouvrir une porte, passer et ressortir du véhicule pour la refermer. Pensez bien à refermer après vos passages car c’est pour des raisons de protection animale que ces portes sont installées. Vous y croiserez si vous êtes chanceux des antilopes, des éléphants ou des girafes. Le décor est vraiment sublime malgré la sécheresse qui se fait ressentir (l’herbe est parfois jaunie). Après deux heures et demie de routes, on arrive enfin au Campsite du Waterberg Plateau Park. Si on avait remarqué l’endroit en roulant, ces énormes falaises en grès rouge dominent le paysage naturel sans égal.

Le Campsite du Waterberg Plateau Park

Une fois que notre emplacement de camp nous est donné, on s’installe. L’endroit est charmant et très confortable avec de très belles vues et un coucher de soleil somptueux. Sur le même site mais à l’écart, il y a un restaurant, une piscine, et des chalets en self catering qui ont l’air aussi très bien. On part faire une randonnée même si on ne découvre aucun animaux. Les animaux seraient craintifs parait-il. La brousse est épaisse. On profite également des piscines pour se rafraîchir. On rencontre nos partenaires de camps, deux jeunes femmes qui voyagent seules. Tout semble parfait.

Le gros plus de ce lieu sont ces toilettes particulièrement propres et spacieuses. C’est vraiment appréciable. Qui plus est chaque camp a son bungalow de toilettes individuel en quelque sorte.

Road trip namibie parc

Pour de nombreux voyageurs, un road trip en Namibie est synonyme d’un safari hors du commun. En fait, la Namibie est connue pour avoir l’une des plus fortes concentrations d’animaux sur le continent africain. Vous pouvez souvent rencontrer des rhinocéros, des éléphants ou des girafes et voir des animaux sauvages en liberté. Une étape de votre road trip est sans conteste le parc d’Etosha, reconnu comme l’une des plus belles réserves animalières au monde. Pour protéger ce site remarquable, plusieurs points d’eau ont été aménagés pour faciliter l’observation des animaux en saison sèche. Un voyage en Namibie hors des sentiers battus vous permettra évidemment de rencontrer de grands prédateurs comme les lions et les guépards. Mais les amateurs d’ornithologie pourront également observer de nombreux oiseaux, comme les tisserands qui tissent leurs nids circulaires élaborés, ou le blé alpin ou l’alouette des dunes qui n’existe que dans le sud du désert du Namib. Dans le nord-est du pays, vous pourrez également rencontrer des hippopotames et des crocodiles ! Enfin, si vous avez de la chance et accompagné d’un guide, vous pourrez observer les derniers éléphants du désert dans la région de Kunene, ou observer l’un des plus importants sanctuaires d’otaries à fourrure à Cape Cross.

Jour 3, 4, 5 : Etosha

Le lendemain, on se réveille tôt, on range illico notre camps pour prendre la route vers le mythique parc d’Etosha. 3 heures plus tard, on arrive à Etosha. Ce parc offre un paysage qui s’étend sur plus de 20000 m² et abrite 114 espèces de mammifères et 340 espèces d’oiseaux. Le cadre est absolument charmant. Sans oublier qu’immédiatement, la faune locale vous invite à la découverte des animaux sauvages. On a vraiment préféré Etosha au Parc Kruger. La densité animale est équivalente selon moi, mais c’est les paysages qui changent plus et qui permettent de découvrir l’endroit. On décide de traverse la réserve animale de l’est à l’ouest. Une étape incontournable pour un roadtrip Namibie au coeur de la faune africaine : Buffles, éléphants, lions, girafes seront au rendez-vous, à la recherche des big five à l’occasion de ce circuit découverte. Ce Pays d afrique sera l’objet d’un Voyage d aventure lors d’un Séjour en afrique de toute Splendeur, le terrain est Aride pour ce voyage d’exception. Les plus beaux sites offrent des Richesses fabuleuses dans ce territoire Namibien. Peut être que vous croiserez le rhinocéros blanc ? Après les chutes d’Epupa et la rivière Cunene, un magnifique safari vous est réservé dans l’ouest d’Etosha

Cover image of video (hq definition)
un safari dans la réserve nationale d'Etosha

Un conseil : Privilégiez les points d’eau La visibilité est excellente, en soirée, beaucoup d’animaux s’y rendent pour boire.

Nuit 1 : Namutomi Rest Camp

Pour notre première nuit, on dort au Namutomi Rest Camp, situé immédiatement après l’entrée du parc. Ici, on avait loué un emplacement de camping qui est vraiment superbe et bien agencé. Des tables et des chaises sont disponibles, ce qui est bien pratique. Et on retrouve par hasard nos partenaires de camping de la veille qui sont également installés juste à côté de nous. On installe donc notre camp avant de rejoindre le point d’eau où les animaux se rassemblent en fin de journée.

Nuit 2 : Okokuejo Rest Camp

Le lendemain, dès le réveil, l’excitation est palpable. Direction les mythiques pans de sel entre paysages lunaires et ultra photogéniques. La cafetière est chargée, le matériel de camping rangé… Nous voilà sur les routes, entre poussières et une faune animale incroyable… On alterne entre vives émotions et moment de calme lorsqu’on croise tour à tour des hyènes, des guépardes avec des petits et zèbres en surnombre. Toute la journée se passe ainsi guetter les animaux avec vigilance, pause pour manger ou boire un kawa chaud et grignoter un morceau quand vers 17h il est déjà temps de se rendre au Halali rest camp pour s’installer. Mais là, c’est loin d’être parfait malheureusement. On trouve notre emplacement avec difficulté, le garde du camps n’étant guère collaboratif. On installe notre camps puis on décide d’aller au point d’eau éclairé qui lui en revanche est vraiment top. On s’installe en prenant un petit apéro et on contemple les animaux dans le calme qui se donnent en spectacle. Quand on revient à notre camp, Julien se rend compte alors qu’on nous a volé notre glaciaire compromettant ainsi nos chances de survie… On s’endort donc pas très rassuré. Après une mauvaise nuit, on se réveille inquiets… On profite du soleil levant pour jeter un coup d’oeil aux alentours, Julien découvre alors à 20 mètres de là, notre glaciaire déchirée en partie vide mais le dommage est moins pire qu’il n’y parait. Il revient alors triomphant au camp. Après déduction, on comprend qu’un singe a du nous le piquer sans qu’on s’en aperçoive et a du l’ouvrir pour prendre les produits à manger qu’elle contenait.

On est quand même rassuré sur l’environnement de ce parc et sa population.

Un conseil : Rangez bien tout dans votre voiture et non dans votre tente. Parce que les singes peuvent les ouvrir ! Cela nous servira de leçons. Avec le recul, on préfère en rire…Alors qu’on est sur le point de repartir pour notre journée dans le parc d’Etosha.

Nuit 3 : Réserve d’Olifantsrus Rest camp

Vers la fin de la journée, on trouve un spot pour observer, les yeux médusés, la chasse de quatre hyènes sur un troupeau d’antilopes. Chacun observant les réactions de l’autre dans un calme assourdissant. Puis on rejoint pour notre dernière nuit à Etosha. Le temps s’est légèrement dégradé, le ciel étant à la fois obscur et lumineux. On installe donc notre camps sous la pluie dans la réserve de Olifantsrus Rest Camp, le camp le plus à l’ouest à Etosha. C’est l’un des derniers camps à avoir été installé. Par conséquent tout y est très bien agencé. On rencontre des voisins très sympas qui nous filent un sacré coup de main pour nous aider à maintenir la tente au sol tant il vente. On mange tous ensemble dans une bonne ambiance avant de rejoindre le point d’observation en hauteur qui permet d’observer girafes, éléphants et rhinocéros. Le décor est splendide.

Jour 5 : Kamanjab

On quitte Etosha avec des regrets puisque nous n’avons toujours pas vu le moindre guépard. A regret, il faudra donc revenir une autre fois. Le nord du pays rencontre le nord du Damaraland, la région de Cunene rencontre les tribus Himba vivant aux confins de l’Angola et la bande de Caprivi… Mais peu importe, direction Kamanjab pour ce roadtrip Namibie. Ici, les paysages sont époustouflants tout en étant très différents des précédents. On y trouve des montagnes rouges aux formes doucement érodées. Cette ville fera office d’agréable halte sur la route. Une grande surface permet de se ravitailler en alimentation et en essences. Ici, on découvre au fil d’une randonnée des gravures pariétales sur des montagnes qui valent vraiment le détour. Même si on ne parvient pas à distinguer réellement ce qui a été dessiné sur ces peintures rupestres dessinées par les Bushmens. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, le site est incontournable pour les amateurs d’histoire et d’archéologie. Mais il est déjà temps de rejoindre le Kamanjab Rest Camp. Là, dans un parc immense, se trouve des lodges confortables. Les jeunes propriétaires sont charmants, toujours prêts à vous aider dans ce lieu plein de charme. Pour une fois, nous dormirons dans un lit confortable ! Ce qui n’est pas pour me déplaire… Il y a une piscine également disponible. J’y serai bien restée plus longtemps mais pas le choix, il faut reprendre la route…

Jour 6 : Sesfontein

Là, on est réellement dans le Damaraland. Les paysages offrent un mix entre désert et oasis lors de ce roadtrip Namibie. Les routes peuvent être uniquement accessibles en 4X4. On y découvre une chaîne de montagnes splendides. Un conseil : Prenez de l’eau en quantité suffisante. Parmi les territoires qui restent à explorer : le canyon de Otjitaimo attend les aventuriers. Le paysage peut y être stupéfiant… Mais résolument grandiose. Au bout de 3 heures de routes difficiles, on décide de faire demi-tour, vaincus par les virages épars.

Il est alors temps de reprendre la route vers Palswag, prochaine étape de notre roadtrip en Namibie. Très vite, le paysage devient captivant, offrant des points de vue qui rappellent les États-Unis. Au fil de la route, on ne compte plus le nombre de garages qui semblent s’être improvisés. Pourtant la route est superbe. Quand soudain, au détour d’un virage, se trouve un camping, lieu de notre prochain campement. On s’installe rapidement avant d’aller profiter de la piscine du camping puis de la vue absolument incroyable sur la faune et flore du lieu. Les paysages sont d’une beauté insolite au moment du coucher du soleil depuis l’emplacement N°5 où on est installés. Il arrive aussi que l’on croise Jimbo, nom donné à un éléphant qui erre autour du camping en toute liberté. Le lodge propose de nombreuses randonnées.

Juste à côté, il y a le Torra Conservancy (550 $N) , idéal pour faire un safari en voiture. Si nous n’avons pas eu al chance de croiser des animaux, on avait vraiment l’impression d’être dans un de ces parcs américains. En revanche, on a croisé un peu par hasard, dans le parc, nos deux compères seules qui venaient de crever une énième fois. Si le moment prêtait à l’amusement, les deux malheureuses étaient abattus par la 4e roue qu’elles venaient de changer. Le temps de les aider à changer la roue et on a repris notre route…Arrêtez-vous à Burnt Mountain et Organ Pipes à quelques kilomètres de là.

Très vite, c’est à notre tour d’avoir des problèmes avec notre véhicule. Julien découvre alors que le bas du véhicule tombe tout simplement. On décide alors lors de notre prochaine étape de s’arrêter dans un garage pour faire réparer ce problème. Là encore, on a une chance de dingue. On tombe par le jeu de hasard sur un Allemand, très sympa qui nous encourage à laisser le véhicule au garage pendant qu’il nous emmène en balade. Très vite, on entre chez lui. Une maison où sont collectionnées dans le jardin des cadavres d’animaux et des côtes de baleines. Guère réjouissant ! Pourtant notre hôte est absolument sympa… Il nous ramène à un bar en ville pour nous y déposer le temps de réparation.

Fin de la journée, on récupère notre voiture et on rejoint notre lieu d’hébergement le Daureb Isib Campsite and B&B. Et là, c’est grand luxe ! C’est vraiment grandiose ! La climatisation, le frigo, la douche, le canapé, la table extérieure, l’espace, la décoration africaine pur jus… Pas un seul anicroche. On se fait même un barbecue et profitons du ciel étoilé pour refaire le monde un peu plus juste. Le lendemain matin, après une nuit de rêve, il est temps d »aller prendre le petit déjeuner au Cactus & Coffee Teagarden and Namib Desert Nursery.

Jour 7 : Spitzkoppe, aux portes du Damaraland

Avant d’arriver à Spitzkoppe, on s’arrête au San Living Museum qui vaut vraiment le coup pour ce roadtrip Namibie. Spitzkoppe est géré par la communauté locale : vous devrez payer un petit droit d’entrée. On y rencontre la population San qui nous dévoile ses habitudes alimentaires, ses méthodes de survie dans ce terrain hostiles, les plantes médicinales qu’ils utilisent, la langue et les dialectes qu’ils parlent. C’est super intéressant et très ludique… C’est un des moments que nous avons préféré dans ce voyage. Les enfants eux adoreront ce type d’expériences qui mêlent contact, jeu, devinettes et danses.

Contrairement aux autres régions où, nous traversons des paysages pelés et mornes en se demandant parfois un peu sur quoi on va tomber. Là, c’est totalement incroyable quand on arrive au coeur des monts Spitzkoppe qui dominent la plaine. Couleurs lumineuses, formes insolites, ce massif rocheux s’impose comme un spot à voir. C’est un des plus beaux sites de la Namibie à mon goût. J’ai vraiment adoré ! Si vous décidez d’aller à Spitzoppe, sachez que vous serez sur un campsite qui est l’un des plus sauvages et des plus spectaculaires qu’on ait vu. Ici, peu de chance de croiser ses voisins de camping puisque chaque emplacement est super éloigné des autres. Tout semble naturel. Très peu d’infrastructures (à part douches et un robinet d’eau à l’entrée du site). Ici, comme à peu près partout où on ait été, il y a une zone pour le barbecue.

Un conseil : Il est préférable d’arriver tôt pour pouvoir choisir les meilleurs emplacements et notamment ceux de 9 à 11 qui sont bien situés pour aller admirer le coucher du soleil (nous étions au 12).

Le lendemain matin, on profite des températures fraiches au lever du soleil pour aller découvrir le parc. Se balader à pied pour une randonnée puis en voiture dans la réserve et grimper en-haut des rochers offrent des moments rares au coeur d’une nature bouleversante de beauté.

Jour 8 & 9 : Swakopmund, Walvis Bay & Sandwich Harbour

L’idée de gagner enfin la côte et de retrouver la civilisation nous rend heureux. Première ville où l’on passe uniquement : Swakopmund, Ne manquez pas la belle ville de Swakopmund, située aux portes du désert du Namib et célèbre pour son style bavarois, ou la ville fantôme de Garub, dont l’ancienne gare est classée monument historique. Très sincèrement, ce n’est pas une merveille de beauté. Ça sent l’usine à vacanciers. Bref, très peu pour nous. C’est dommage parce que la région est souvent une étape indispensable dans le voyage et a, malgré tout, bien des choses à offrir entre l’Océan et le désert à ses portes. Nous continuons notre route vers Walvis Bay, à 30 kms de Swakopmunde, où nous avons décidé de loger dans un b&b au Kleines Nest Bed and Breakfast. Cette ville n’a pas beaucoup d’intérêt mis à part les colonies de flamants roses qui y ont élu domicile et les phoques qui se trouvent juste à côté. Il faut donc faire un circuit aux alentours de Walvis Bay pour découvrir autrement cette ville. Enfin, c’est aux portes de Sandwich Harbour, un site unique où le désert se jette dans la mer qu’il vous faudra aller pour en prendre plein les yeux si vous voulez découvrir la Namibie hors des sentiers battus. D’ailleurs, si vous voulez mon avis, c’est vraiment l’intérêt de cette ville. Il y a toujours quelque chose à faire entre la mer et le désert.

C’est comme cela que l’on décide de partir en4X4 dans les dunes de sable fin de Sandwich Harbour. C’est spectaculaire et à faire impérativement lors d’un roadtrip Namibie. Car gravir avec des experts de la manœuvre ces colosses de sable de plus de 40 étages fait quand même quelque chose…. C’est vraiment sensationnel. Sans oublier l’apéro au milieu des dunes de sable avec du champagne !

Cover image of video (hq definition)
Sandwish Harbour, les dunes grandioses

Jour 10 : Campsite de Sesriem et Sossusvlei

Rejoindre Sesriem sera éprouvant pour le conducteur pour ce roadtrip Namibie. Non que la route soit mauvais mais elle est terriblement longue et morne au départ. En revanche, une fois franchis les 100 premiers kilomètres, c’est une succession de paysages grandioses d’une beauté saisissante. Les kilomètres s’avalent sous des yeux abasourdis. On passe devant des montagnes à la roche d’ardoise, des mers de douces collines, des grandes plaines vertes ou couvertes de fleurs jaunes, des dunes de sable….. C’est l’un de mes endroits préférés tant la quantité de paysages différents est inouïe. Comptez 4 heures de route pour ce roadtrip Namibie…

Sur la route, il faudra impérativement vous arrêter dans l’hôtel de luxe du Grootberg Lodge. Au delà des chambres de luxe dans ces lodges dont dispose ce lieu… On décide de s’arrêter au Gondwana Namib Desert Lodge pour passer un nuit dans un lodge de luxe et se reposer. Ce lieu est absolument grandiose car il offre des panoramas grandioses et un confort appréciable (piscine, magasin).

Cover image of video (hq definition)
Découvrir le Grootberg Lodge

On reprend la route le lendemain matin requinqué par cette nuit de rêve. Il est alors temps de rejoindre Sesriem et le campsite de Sesriem ! Là encore, c’est des panoramas grandioses… On se retrouve dans ce camping géantissime avec la sensation d’être au milieu de nulle part. De Sesriem, on ne peut pas encore distinguer le paysage mythique de Sossusvlei, sans doute l’endroit le plus connu de Namibie. De quoi se préparer le lendemain matin à l’aube à rouler pendant 45 minutes pour se retrouver dans ce décor hallucinant. Entre les dunes de sables jaunes orangés et le sel blanc immaculé. Évidemment on se prend au jeu d’escalader la Dune 45 avant le lever de soleil. L’instant est incroyable quand les premiers rayons viennent caresser notre visage au sommet de la célèbre dune. On redescend alors en se laissant glisser dans le sable pour rejoindre le vlei au milieu des dunes là où quelques acacias ont tentés de pousser jadis.

A mi-chemin au nord de Lüderitz à Swakopmund, nous arrivons à l’un des plus beaux endroits du pays. Commençant par 55 millions d’années de sécheresse, le désert du Namib est le plus ancien désert du monde. Il couvre 1 500 kilomètres de côtes namibiennes et 80 à 160 kilomètres de large. L’un des incontournables de cet univers impitoyablement hostile, et le plus visité de Namibie, est un ensemble de salars entourés de dunes de sable rouge de 300 m de haut. Encore un record du monde !

A l’entrée du campsite de Sesriem, un autre site vaut le détour : Le canyon de Sesriem. Ici pas de dunes de sable mais une balade entre rochers proéminents et sable dans un canyon ombragé. Le lieu vaut le détour. Même au-delà de Dead vley, Sesriem est magique avec ses dunes de sable géantes (reflets rouges et or), d’où l’on peut apercevoir quelques antilopes à l’ombre des acacias centenaires. Cela donne un sentiment de liberté, mais nous fait aussi réaliser à quel point l’homme est petit face à la nature et doit la respecter.

Jour 11 et 12 : Desert Namib rand family

Après cette journée d’aventures dans les dunes, on quitte Sesriem pour rejoindre notre dernier campement pour ce roadtrip Namibie. Le lieu se dit exclusif. Il faut le réserver longtemps à l’avance pour avoir la chance d’y aller. Ici la nature est la reine, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Là où j’ai été vraiment très déçue par l’endroit c’est qu’en plus d’être très cher, l’accueil y est désastreux. Tout est indiqué par des jeux de flèches très mal indiquées. Résultat : on a fait une fausse manœuvre. Rien de bien méchant en apparence. Mais ce que je n’ai absolument pas apprécié c’est quand deux heures après un mec déboule sur le camps, se prenant pour un chef de je ne sais quoi et nous fait une leçon pas permise comme quoi on aurait tué les animaux et la flore, qu’il est là pour nous éduquer et qu’il a le droit de nous virer si cela ne nous va pas. On ferme nos gueules et on en prend plein la gueule pendant une bonne demie heure. Dépité, Julien propose au mec de venir nettoyer l’endroit de ses dommages qu’il aurait causé. Il y va et il comprend alors avoir abimé l’endroit lorsqu’il a fait une bifurcation suite aux indications hasardeuses du dit endroit. Je n’ai toujours pas décoléré d’un tel comportement. Se permettre de t’engueuler comme un chien pour avoir eu un mauvais comportement, je veux bien mais quand tu n’y es pour rien et que c’est la faute du dit camp qui ne t’accueille même pas, ne t’indique rien du tout, je trouve ça gonflé de venir avec ta petite tablette pour te donner des leçons environnementales.

Bref, j’ai trouvé cet endroit beau mais je ne le recommande absolument pas pour son accueil désastreux. Le lieu est soit disant précieux pour son site sur la voie lactée la nuit. Malheureusement, des nuages nous ont empêché de profiter de cette vue. A noter, que ce campement est tout ce qu’il y a de plus basique. Pas de chaises ni de table pour manger. Juste une grand espace pour planter sa tente.

Cover image of video (hq definition)
Roadtrip en direction du Naukflaut National Park

Jour 13 : Lüderitz

On décide de s’arrêter passer une nuit dans le village de Lüderitz. Vestige colonial allemand, ici, vous aurez l’impression d’être en Allemagne au bord de l’océan. Avec l’étrange sensation d’être dans une ville qui n’a pas d’emprise sur le temps. Il y fait un vent à décorner tous les cocus de la terre, un lieu incongru qui ne manque pas de charme. On trouve au dernier moment un lodge dans une auberge de jeunesse locale, cette étape s’étant rajoutée au dernier moment tellement qu’on en avait marre de rouler.

Jour 14 : Alte Kalkofen

Nous reprenons la route avec grand plaisir pour ce roadtrip Namibie. Lorsqu’on arrive au Alte Kalkofen, c’est le jour et la nuit. Le site est remarquable, propre et bien agencée, le personnel et les propriétaires super gentils. On s’installe alors dans notre écolodge qui offre un confort véritable. Une douche extérieure a même été installée, une énorme piscine est également accessible. On se fait un barbecue tout en admirant l’horizon aux couleurs chatoyantes du coucher de soleil. Le lendemain matin, un petit déjeuner colossal nous sera proposé.

Jour 15 : Canyon road campsite

Il est alors temps de retourner sur la route vers le Fish River Canyon pour rejoindre le Canyon road CAMPSITE où nous passerons la nuit. Si l’endroit est vraiment top, j’ai eu la malheur de tomber malade au cours d’une randonnée en plein désert. Et j’aime autant vous le dire, j’ai bien cru que j’allais mourir là bas. Julien a du retourner à pied au camp, prendre la voiture et venir me chercher tellement que j’étais mal. A mon retour, je me suis glissée dans le lit et j’ai dormi jusqu’au lendemain. Je crois avoir fait une insolation mais je n’en sais rien réellement. Toujours est il que je n’ai guère de souvenir de cet endroit pourtant confortable.

Jour 16 : Le Fish River Canyon

On se lève très tôt à l’aube pour éviter les rayons du soleil qui m’ont mises ko la veille. Pas question de réitérer… Du coup, quand on part découvrir Fish River Canyon, je ne sais trop quoi à m’attendre quand soudain on arrive face à un trou énorme. L’immensité de cette beauté naturelle est bluffante, à voir lors d’un roadtrip Namibie. Pour preuve : Ses mensurations sont dingues : 160 m de long sur 25 km de large avec un dénivelé de 550m de profondeur ! A son fond, il est sensé y couler une rivière qui ressemble à un filet d’eau, sans doute dû à l’absence de pluie depuis déjà 7 ans. Après plus de deux heures à observer ce trou de roches depuis les différents points d’observation, on quitte les lieux. Pour ma part, je suis un peu déçue.

Cover image of video (hq definition)
départ pour Sesriem et Sossuslvey

Jour 17-18 : retour sur Windhoek et Johannesburg

Il est alors temps de remonter vers la capitale Windhoek pour rejoindre l’aéroport. Sur la route, on s’arrête une nuit au Keetmanshoop Self-catering où l’accueil est remarquable. Un super lodge entièrement équipé avec un accueil grandiose. Le lendemain, dernière nuit dans un lodge de rêve : Le voyage touche à sa fin et on repart vers Windhoek. 4h d’une très jolie route traversant des petits villages reculés. A deux pas de la fameuse église, on est hébergé au Avani hôtel. Le lendemain matin, c’est la fin de ce voyage. On rend la voiture et reprend l’avion vers la France.

Valise Namibie :

Quoi mettre dans sa valise pour la Namibie ? Bien sûr, tout dépendra

des activités que vous comptez faire (randonnée ou non), de la façon dont vous dormez (hébergement ou camping) et de vos absences (été ou hiver). Voici une liste de quelques articles à ne pas oublier dans vos bagages pour la Namibie :

  • Des vêtements légers et confortables : Il peut faire très chaud pendant la journée et vous risquez de passer des heures assis dans votre voiture. Par conséquent, le confort de port est important.
  • Chaussures de randonnée : Que vous envisagiez un long trek ou une simple excursion, vous aurez besoin d’une bonne paire de chaussures pour affronter le relief de la Namibie (sable, rochers, etc.)
  • Chapeaux, crème solaire totale, lunettes de soleil : indispensables dans ce pays ensoleillé et aride.
  • Trousse de premiers soins : Comme mentionné dans le chapitre « Santé Namibie », il est important d’avoir suffisamment de nourriture pour se soigner, car vous êtes généralement plus éloigné de toute ville que vous ne le pensez. Pensez également à apporter un aspivenin au cas où.
  • Adaptateurs de prise: vous ne le pensez peut-être pas, mais les prises namibiennes sont très différentes des prises domestiques! Vous aurez besoin d’un adaptateur pour une prise D ou M.

Les lodges où on est allées :

Shipwreck Lodge : Conçu de manière unique autour du mystérieux naufrage de la Skeleton Coast de Namibie, le Shipwreck Lodge est un lieu magique. La Skeleton Coast est une région sauvage et désertique de dunes imposantes et de plaines balayées par les vents ravagées par les eaux glacées de l’océan Atlantique. Séjourner dans ce lodge offre une occasion unique d’explorer une partie de la nature sauvage africaine vierge.

Wolwedans Dunes Lodge : Situé au-dessus du plateau dunaire, dans la réserve naturelle de Nanobrand. Grâce au panorama, vous pourrez observer la beauté du désert namibien. Fait de bois et de toile, il reflète l’ambiance d’un camp de tentes tout en offrant le confort et la protection d’une structure permanente.

Sonop Lodge : Au cœur du désert du Namib, non loin des emblématiques dunes de sable rouge de Sossusvlei, Sonop est un petit bijou avec sa propre piste d’atterrissage. Ce lodge de luxe majestueux est situé dans le paysage désertique du refuge et s’étend à perte de vue. Sa piscine à débordement vous permettra d’admirer le vaste désert et les reliefs au loin !

Grootberg Lodge : Perché sur le plateau d’Etendeka au cœur du Damaraland, près du mont Grootberge, géré par la communauté locale, le Grootberg Lodge est idéalement situé pour des road-trips extraordinaires à travers la nature sauvage et l’observation des éléphants du désert. Rapprochez-vous des paysages époustouflants de la Namibie, profitez de votre lodge privé ou de la piscine extérieure surplombant la majestueuse vallée de la rivière Klip. L’hôtel est également conçu pour avoir le moins d’impact possible sur son environnement, et nous l’avons vérifié !

Les campings qui valent le détour

Spitzkoppe Camping (South Damaraland): Ce camping est l’un des plus sauvages et des plus spectaculaires de Namibie et est mondialement connu. Cette oasis de montagne avec une grotte secrète vous permet de camper en toute tranquillité, et vous serez éloignée de tout. Vous n’aurez aucun voisin si vous le souhaitez. Vous pourrez profiter pleinement d’une aventure sauvage insolite dans le désert…

Terrain de camping du parc du plateau du Waterberg : Le plateau du Waterberg est une attraction naturelle spéciale composée de falaises colorées de 200 mètres de haut. Il surplombe le désert du Kalahari et possède une flore impressionnante. Le camping n’a pas d’emplacement délimité, vous pouvez vous installer n’importe où et choisir la meilleure vue sur la réserve.

Road trip namibie avis

Au total, nous avons fait 3500km sur 15 jours. Un roadtrip Namibie qui mêle des safaris, du désert, de la plage et des paysages grandioses… Il y en a pour tous les goûts. Au final, cette destination est absolument magique pour des amoureux de voyages et de nature comme nous. En revanche, j’ai trouvé pour ma part que le contact humain m’avait manqué. Les sites sont grandioses mais on croise peu de gens. Nous avons fait ce voyage à notre rythme plutôt relax en alternant hébergements de luxe et camping. Ce n’était donc pas de tout repos… Ceci est un exemple d’itinéraire que vous pouvez modifier avec votre conseiller. Ce dernier aura à cœur de vous aider à faire un voyage hors des sentiers battus sans manquer l’essentiel. Vous pouvez facilement combiner la Namibie avec l’Afrique du Sud, le Mozambique, le Botswana ou la Zambie.

Quelle période pour partir en namibie ?

Saison : Mieux vaut éviter l’été austral (décembre à mars) où il fait horriblement chaud, où le risque de malaria est accru dans les zones concernées et qui correspond aussi à la saison des pluies. Nous avons décidé de partir mi octobre jusqu’à début novembre, ce qui est parfait. Même s’il fait quand même très chaud… J’ai fait une insolation lors de ce roadtrip Namibie.

Que faire en namibie ?

Il ne vous faudra pas rater certains sites comme Etosha, Spitzkoppe, Namib, damaraland, sesriem, sosluvei… Autant de lieux qui valent le détour. La Namibie est le terrain de jeu idéal pour des expériences insolites et des activités originales ! Ce pays riche et diversifié offre des possibilités de voyages pour tous les goûts : safari dans le parc d’Etosha, vol en montgolfière au-dessus du désert du Namib et des dunes de Sossuslvei, nuit sous les étoiles au milieu de la réserve naturelle du Namibland, quelques jours de randonnée dans le Fish River Canyon, ou même explorer les dunes de la Skeleton Coast… Les options sont immenses ! Lors de votre voyage en Namibie, nous vous invitons également à explorer les environs de Walvis Bay en kayak pour observer l’impressionnante colonie de phoques. Enfin, pour les plus nostalgiques, vous pourrez emprunter le fabuleux Shongololo Express, un train de luxe qui parcourt l’Afrique du Sud et la Namibie, offrant un paysage riche et varié.

Comment visiter la Namibie ?

Nous avions opté pour une découverte du nord avant de partir dans le sud du pays. Mais attention, cela fait beaucoup de route. Vous trouverez de quoi faire votre itinéraire par ces plus beaux sites du pays : Etosha : Le parc national d’Etosha, à 400 kilomètres au nord de Windhoek, est la principale réserve faunique de Namibie. Wateberg, Spitzkoppe, k’art rupestre à Twyfelfontein, chez les Himbas du Kaokoland, la réserve naturelle du Namibland, Fish river Canyon. Escalader la dune 45 au coeur du désert du Namib, dormez sous les étoiles à Palmwag, rencontrez les Himbas dans les régions reculées de Kaokoveld et d’Epupa, suivre la faune africaine et les Big Five dans le Secret West Eto Sands, faire une randonnée dans le magnifique massif d’Erongo…

Comment organiser son voyage en namibie ?

Tout d’abord, prenez le temps de l’organiser car plus vous l’organiserez sur le papier, mieux ce sera dans la réalité. Un conseil : Rien ne sert de se dire que l’on va tout voir parce que c’est impossible. Chaque coin mériterait d’y rester plusieurs jours à chaque fois. Ensuite, il vous faudra de la patience parfois. Mais une fois que vous aurez trouver des billets d’avion attractifs, que vous aurez dessiner votre itinéraire, vous pourrez apprécier votre destination. Un autre conseil : ne prévoyez pas de trop rouler car c’est essentiellement de la piste, de la bonne piste mais cela peut être épuisant.

Est-il dangereux d’aller en namibie ?

Absolument pas ! Les Namibiens sont très accueillants et très organisés.

Quel circuit en namibie ?

Encore une fois, cela dépendra de vos envies car impossible de vous donner des endroits précis et un nombre de kilomètres à faire par jour. Pour notre séjour, à titre d’exemple, je peux vous dire étant non conductrice, j’ai trouvé le temps très long par moment. On est allés tout au sud du pays à Fish River Canyon. Si le lieu mérite le détour, c’est quand même éloigné des grandes villes et compliqué pour le rejoindre. On avait au départ prévu d’aller dans le nord du pays. Donc on a parcouru au total plus de 2000 kilomètres. C’était trop à mon goût.

Découvrir nos visuels de la Namibie

Les parois de Fish River Canyon
Fish River Canyon avec ces parois de roches
Des paysages splendides jalonnent chaque étape de ce roadtrip en Namibie
Des paysages splendides jalonnent chaque étape de ce roadtrip en Namibie
Maigre végétation mais quel décor de rêve !
Maigre végétation mais quel décor de rêve !
La route se glisse dans ce décor sublime
La route se glisse dans ce décor sublime
La chaine de Waterberg s'impose
La chaine de Waterberg s’impose
Des éléphants à un point d'eau
Des éléphants à un point d’eau
Une guéparde et ses petits
Une guéparde et ses petits
Un groupe de lionnes avec leurs petits
Un groupe de lionnes avec leurs petits
Sesfontein
Sesfontein
living-museum-namibie
living-museum-namibie
Séance make-up en Namibie au Living Museum
Séance make-up en Namibie au Living Museum
Découvrir l'art du jeu San
Découvrir l’art du jeu San
Rituels de fête chez les San
Rituels de fête chez les San
Les femmes san
Les femmes san
Pas de danse San
Pas de danse San
Le Mont Spitzkoppe
Le Mont Spitzkoppe
Spitzkoppe
Spitzkoppe
Le campsite de Spitzkoppe
Le campsite de Spitzkoppe
Spitzkoppe et ses paysages envoûtants
Spitzkoppe et ses paysages envoûtants
Spitzkoppe et ses rochers
Spitzkoppe et ses rochers
Des formes géométriques se dessinent au milieu de ses rochers
Des formes géométriques se dessinent au milieu de ses rochers
Spitzkoppe version nuit
Spitzkoppe version nuit
Sandwish Harbour, la dune 45 qui domine l'océan !
Sandwish Harbour, la dune qui domine l’océan !
c
Dévaler la dune de Sandwish Harbour en 4X4
Sur la route
c
La vue exceptionnelle depuis le Grootberg Lodge
La vue exceptionnelle depuis le Grootberg Lodge
Paysage énigmatique
Paysage énigmatique
La route est parsemée de points de vue étourdissants
La route est parsemée de points de vue étourdissants
A chaque fois le même rituel : immortaliser ses instants rares
A chaque fois le même rituel : immortaliser ses instants rares
Terre rouge dans un décor naturel
Terre rouge dans un décor naturel
Contempler la vue devient une habitude
Contempler la vue devient une habitude
c
Terres rouges où la nature règne en maitre
Des paysages grandioses
Des paysages grandioses
Notre campement
Notre campement
Quand la nuit tombe...
Quand la nuit tombe.
Des arbres, enfin !
Des arbres, enfin !
Des oiseaux dans un point d'eau
Des oiseaux dans un point d’eau
Les chevaux sauvages de Luderitz
Les chevaux sauvages de Luderitz
Une réserve d'eau géante
Une réserve d’eau géante
Cet immense lac accueille une faune et une flore démentielle
Cet immense lac accueille une faune et une flore démentielle
Le front de mer de Luderitz
Le front de mer de Luderitz
Le village de Luderitz
Le village de Luderitz
Les courants sont très puissants à cet endroit. Beaucoup de navigations ne résistaient pas
Les courants sont très puissants à cet endroit. Beaucoup de navigations ne résistaient pas
Une colonie de phoques habitent les lieux près de Luderitz
Une colonie de phoques habitent les lieux près de Luderitz
Le paysage est splendide près de la côte
Le paysage est splendide près de la côte
Tomber sur une ancienne gare désaffectée
Tomber sur une ancienne gare désaffectée
La voie ferrée et juste à côté de là, des chevaux sauvages splendides
La voie ferrée et juste à côté de là, des chevaux sauvages splendides
Pas farouches ces chevaux sauvages s'approchent des visiteurs sans grande réticence
Pas farouches ces chevaux sauvages s’approchent des visiteurs sans grande réticence
La vue depuis notre écolodge est absolument grandiose !
La vue depuis notre écolodge est absolument grandiose !
Ces grands espaces sont vraiment remarquables !
Ces grands espaces sont vraiment remarquables !
c
Le décor à l’aube
Quand le soleil se lève
Quand le soleil se couche
Les vieilles carcasses de voitures trônent dans ce village
Les vieilles carcasses de voitures trônent dans ce village
Direction le Naukflut park
Direction le Naukflut park
La moon valley
La moon valley
Moon river canyon
Moon river canyon
fish-river-canyon
fish-river-canyon

A découvrir


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

×

La dernière édition de Jet-Lag magazine est disponible !

popup magazine