Partager

Les geysers de Stokkur en Islande

Islande

Celles qui nous suivent depuis plus de 5 ans savent qu’on a déjà fait un tour en Islande en 2010 dans le cadre d’un voyage de presse qui s’était tenu en septembre. Pourtant l’envie de redécouvrir cette zone en hiver s’est faite ressentie. Résultat : On est repartie pour découvrir Les geysers de Stokkur en Islande…

Les geysers de Stokkur en Islande

Coucher de soleil sur les geysers de Stokkur Coucher de soleil sur les geysers de Stokkur

J’avoue mon premier contact avec l’Islande avait été à la hauteur de mes ambitions. Même si le premier contact avait été rude avec ce si beau pays. Très vite, la liberté et l’indépendance s’était fait ressentir. Puis également la sensation étrange parfois d’être seule au monde au vrai sens du terme. L’Islande, on s’y habitue progressivement. La nature a tous les pouvoirs là-bas. A une heure de sa capitale Reykjavick, en 4X4, on est repartie à Stokkur, lieu réputé pour son centre névralgique riche de puissance et de chaleur avec des geysers sublimes qui sortent du sol avec virulence. C’était un de ces endroits qui m’avaient particulièrement marqués lors de mon premier séjour en Islande. C’est donc de là qu’a débuté notre voyage.

Forcément, c’était la première étape de ce nouveau roadtrip itinérant en Islande au Golden circle qui s’impose avec la route 1 à suivre fidèlement. Même si on n’est jamais à l’abri d’un détour pour aller admirer de plus près une chute d’eau. On a ainsi découvert une multitude de paysages enneigés aussi beaux les uns que les autres avant d’y découvrir des glaciers vertigineux et des icebergs au nord. Avec une lumière si chaude et si froide par moment. Après avoir découvert le sud avec ses immenses plages de sable noir et ses falaises impressionnantes, on a avancé vers des fjords blancs. Ce n’est donc pas un voyage mais plusieurs voyages qui vous seront présentés sur notre blog voyage. Destination l’Islande, le pays des Elfes qui se laisse découvrir brut et intact. Pour préparer son voyage sur place, il est bon de se munir d’une carte des routes papier car il arrive que la connexion wifi ne fonctionne pas très bien.

Un geyser à Stokkur en Islande Un geyser à Stokkur en Islande

Des geysers grandeur nature

Lorsqu’on arrive à Stokkur, le lieu semble habité avec son sol géothermique. Littéralement. D’ailleurs, il y flotte une senteur assez étrange d’œufs pourris. Puis on avance sagement suivant les chemins mentionnés. Pas question d’en faire à votre guise car cela pourrait être dangereux pour vous. Plusieurs panneaux sont là pour le rappeler. Même si l’envie de se rapprocher toujours plus près nous habite. Face à nous, le soleil se couche déjà alors qu’il est à peine 16 heures passés. Quand soudain, de l’eau est projeté à quelques mètres de nous avec une impétuosité folle. Pas le temps de se retourner que déjà un autre endroit vient de se rebeller également à l’instant.

Au moment de l'éruption d'un geyser à Stokkur en Islande Au moment de l’éruption d’un geyser à Stokkur en Islande

Ces geysers sont d’une puissance folle et peuvent jaillir à tout moment par intermittence. Puis soudain, le calme revient de nouveau. Il nous faudra attendre plusieurs minutes avant de voir à nouveau les mêmes geysers reprendre vie. L’impatience se lit sur nos visages, les appareils photos armés au bras prêt à shooter ces phénomènes naturels. A chaque fois, la même puissance, la même énergie, celle d’un sol en activité qui se réveille par moment. Impossible de vous dire si l’eau propulsée est chaude ou froide. Néanmoins, on peut imaginer sans grande prétention qu’elle est chaude parce qu’autour de moi, le paysage se fait de buées, de la vapeur d’eau chaude s’étale un peu partout. Avec les rayons du soleil, le décor est absolument remarquable, de toute beauté. Par endroit, des roches volcaniques sont restées là comme abandonnées par la nature. D’ailleurs, ce n’est sans doute pas un hasard si le spa du Blu lagoon est juste à côté, à peine 20 minutes de là. Passez-y pour en profiter.

Puis on a repris la route vers le nord avec l’envie d’aller découvrir des baleines et des aurores boréales comme pour mieux se lancer dans un roadtrip rare et sublime.

A retrouver notre article sur Reykjavik en Islande publié dans Jet-lag Magazine

 


Rédigé par Christel Caulet

le 16 janvier 2018

Tags :

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

1 Comment

  • […] les fjords de l’Islande. Après les geysers de Stokkur, il était temps de reprendre la route vers le nord en s’arrêtant tour à tour dans des […]

Leave a comment

// //