Vers les fjords de l’Islande

Islande

Vers les fjords de l’Islande. Après les geysers de Stokkur, il était temps de reprendre la route vers le nord en s’arrêtant tour à tour dans des fjords de toute beauté. Certains sortent du lot grâce à une nature particulièrement généreuse et sauvage. Découverte de l’Islande avec un roadtrip itinérant fantastique.

Visiter l’Islande et ses fjords

Sur la route Vers les fjords de l'Islande Sur la route Vers les fjords de l’Islande

La péninsule de Snæfellsnes fut la première étape de notre voyage en direction des fjords du nord ouest de la terre des Vikings. Située à un peu plus de 100 km au nord de la capitale Reykjavik, on a l’impression d’être au bout du monde et de quitter les sentiers battus. Et pourtant, pas tant que ça. A à peine 5 heures de vol de Paris dans un froid polaire.  La péninsule de Snæfell fut aussi l’occasion de découvrir la terre des volcans, avec ses cratères et même des phoques. Un roadtrip itinérant à couper le souffle avec des paysages blancs à perte de vue en Islande, le pays des trolls et pays géothermique. Un voyage hors des sentiers battus, assurément ! Avec l’impression d’être au milieu de nulle part. Une impression qui ne nous quittera pas lors de ce  voyage d’exception hors du commun vers le Grand Nord en faisant le grand tour de l’île islandaise…

Le décor est sublime : De larges étendues troublées par la présence d’un ruisseau ou d’un lac se dessinent à l’horizon. Si le temps y est clément, vous pourrez y réussir de très belles photos de voyage. Mais autant être honnête, très souvent, le temps est pourri. Au vrai sens du terme. A part la présence de quelques chevaux islandais sauvages, nulle personne ne se rend visible, à croire que l’endroit est désertique. Pas un seul bruit, juste la présence du vent se fait ressentir par un doux sifflement. De temps en temps, on aperçoit sur les  côtés de la route une cascade sublime au loin. Des fois, on tente de rejoindre ces chutes d’eau. En vain, la plupart du temps. Alors on reprend la route, à notre rythme. On peut parfois rouler pendant des kilomètres et des kilomètres sans même croiser un véhicule. La solitude nous gagne. C’est aussi ça, l’Islande, le pays de terre et de feu. Un séjour où vous serez souvent seules en traversant des zones inhabitées, reculées. Des terres oubliées où la nature sauvage demeure en maître.

Sur la route en Islande

Vers les fjords de L'Islande Vers les fjords de L’Islande

On longe la côte un bon moment. De loin pour être honnête, la route n’est pas à coté. En revanche, on hésite parfois à prendre une bifurcation, un virage vers la côte. Puis il suffit d’une fraction de secondes pour se lancer et arriver à des lieux de vie où la nature sauvage est seule présente. Quelques maisons y sont regroupées. Mais toujours pas d’âmes qui vivent. Autour de nous, de la neige, des rochers noirs qui nous laissent imaginer des plages de sable noir. Mais de fait, on en sait rien. On reste là quelques minutes à admirer ses falaises, cet horizon bouché avec ces gros nuages noirs qui ne laissent présager rien de bon. Il suffit de le penser pour que les premières gouttes nous caressent déjà. Alors avant de se retrouver trempées, on reprend la route toujours en direction vers le nord. La route peut paraitre monocorde par moment, les paysages variant très peu, seule la lumière vient jouer les trouble-faits. Puis vient la nuit. Le ciel se fait étoilé. Parfois même une aurore boréale apparaît. Instant magique par définition. Même si on voulait voir le soleil de minuit. Peut importe ! Avant de trouver notre refuge pour la nuit.

Sur la Highway 1en Iceland Sur la Highway 1en Iceland

Les kilomètres s’additionnent avant d’arriver au nord. Une sorte d’aboutissement de ce voyage en Islande, l’endroit est sauvage. Au vrai sens du terme. Même sa population. Parfois on court après des gens quand on en croise pour demander notre chemin, la plupart refusera de nous répondre, s’enfermant dans leur maison et nous laissant à l’extérieur sous la neige avec une carte routière à la main. Dans ces cas là, la seule solution, trouver une boutique, une sorte de café-boulangerie. L’endroit sera parfait pour s’y réchauffer avec un thé chaud et avaler une pâtisserie. Faire une pause avant de partir en voyage… Reprendre la route principale dans notre 4X4 loué pour l’occasion.

Une nature hostile

Vers les fjords de L'Islande, des villages perdus Vers les fjords de L’Islande, des villages perdus

Finalement, on passe dans des villages avec l’impression de découvrir une île perdue en plein océan. Car autant être honnête il ne doit pas se passer grand chose par ici. La route serpente entre les fjords, laissant à chaque fois des paysages sublimes apparaitre. Parfois, il est même impossible de rejoindre certains bleds perdus car les routes s’avèrent impraticables en hiver.  Finalement se perdre dans cette nature hostile permet de ressentir une atmosphère de vie particulière.

Infos pratiques


Rédigé par Christel Caulet

le 23 janvier 2018

3 commentaires

  • avatar

    L’islande est vraiment une destination qui me tente de plus en plus

    • avatar

      C’est vraiment très sauvage, très beau…Il faut se laisser tenter !

  • […] Face au Glacier Vatnajökull en Islande. S’attaquer à un glacier en Islande a quelque chose d’intimidant. Non pas qu’on ait eu peur de faiblir face à un mastodonte de glace, mais assurément il intimide, il interpelle, il calme vos ardeurs d’un simple coup d’œil. Magie glaciaire après s’être baladé au cœur des plus beaux fjords de l’Islande. […]

Un petit mot à ajouter ?