Plongée Maldives : Le guide complet

Plongée Maldives : Le guide Complet. Les Maldives sont connues pour leurs plages de sable blanc et leurs mers cristallines, mais explorer les fonds marins quand l’eau devient un peu trouble et que vous pouvez nager avec des résidents très spéciaux vous laissera un souvenir inoubliable. Décryptage…

Une plongée sous-marine aux Maldives

Immergée dans 12m d’eau, dérivant dans une sorte d’apesanteur surréaliste, c’était comme être dans l’espace lors de cette Plongée sous marine aux Maldives que je m’apprête à vous raconter. Enfin, j’imagine car je n’ai encore jamais eu d’expérience spatiale. Néanmoins j’ai eu la chance d’expérimenter une plongée sous marine aux Maldives. Je n’avais jusque-là jamais connu l’obscurité totale. J’ai glissé vers le bas et j’ai réalisé que j’avais atteint le fond lorsque mes doigts ont touché le sable fin. Avec mon autre main, je serrais si fort une torche que je craignais qu’elle se brise. J’ai pris une profonde inspiration et j’ai entendu les bulles onduler devant mon visage. Puis j’ai basculé ma torche de lumière pour tenter de distinguer quelque chose car même si on est dans le noir le plus total, les sens aux aguets on ressent les palpitations, les vibrations, les mouvements.

Safari plongée maldives

Une lueur en forme de V a alors illuminé le terrain, et mon monde entier est devenu ce mince filet de lumière. Au début, tout ce que j’ai vu était un vert foncé très trouble. Mais au fur et à mesure que les secondes passaient, je m’habituais à cette obscurité. Un minuscule zooplancton presque microscopique a commencé à apparaître, se tortillant dans le faisceau. Puis j’ai levé les yeux pour voir une forme géante venir vers moi. Une raie manta, autrefois connue par les pêcheurs sous le nom de poisson-diable. Bien sûr, mon premier réflexe fut d’avoir peur ! Bizarrement, l’animal ne me voulait pas de mal. Car sous la surface de l’océan Indien, nous étions sur le point de danser.

Plongée maldives meilleure période

La meilleure période pour aller découvrir les océans maldivien : Par conséquent, les Maldives sont un endroit idéal de novembre à mai, tandis que la paradisiaque Madagascar est en saison des pluies de décembre à avril. Pour aller à Maurice ou aux Seychelles, il vaut mieux éviter les mois d’hiver de juin à août, il fait beau dehors, juste la mer est plus agitée. Cet archipel de l’océan Indien fascine par sa faune sous-marine et sa magnifique barrière de corail.

Les Maldives sont une destination de rêve pour tout amateur de plongée, avec leurs récifs coralliens vibrants et leur biodiversité marine exceptionnelle. Chaque amateur de plongée trouvera son bonheur aux Maldives, où les eaux claires et chaudes offrent une visibilité parfaite pour explorer les merveilles sous-marines. Les resorts de luxe aux Maldives, comme le Lux South Ari Atoll, proposent des expériences inoubliables pour tout amateur de plongée, incluant des excursions guidées et des cours de plongée. Pour un amateur de plongée, les Maldives sont le paradis sur Terre, avec des sites de plongée renommés comme Maaya Thila et Fish Head, abritant une vie marine abondante et diversifiée.

Séjour plongée maldives

Mon séjour aux Maldives avait commencé sur la terre ferme plus tôt sur une île de la réserve de biosphère de l’atoll de Baa, où j’ai reçu un massage traditionnel Loabi tout en regardant les poissons à travers le sol de verre de ma cabine de massage sur pilotis au Four Seasons Landaa Giraavaru. Je suis quelqu’un qui aime ce luxe… D’ailleurs, c’était la raison pour laquelle j’étais ici, un reportage pour un magazine national. Alors on pourrait presque dire que je dansais avec le diable au moment où j’ai mis les pieds dans un Four Seasons. Mais, comme je l’ai vite découvert, cet hôtel n’était pas tout ce qu’il semblait être. J’ai posé mes valises dans la superbe chambre qui m’avait été réservée et je suis allée de découverte en découverte lors de ce séjour aux Maldives. C’était plus qu’un simple snorkelling qui allait m’être proposée. Les amateurs de gros poissons, les amis des Maldives, amoureux des Maldives, préparez-vous à une immersion unique. La plupart des hôtels aux Maldives vous fournissent des palmes, des masques faciaux et des tubas, vous donnant la liberté de profiter des merveilles cachées sous la mer. Mais là, ce fut unique, rare…

Un centre de découverte marine au Four Seasons

C’est un peu le paradis de la plongée aux Maldives. «Depuis 2001, nous avons non seulement lancé un programme de régénération des coraux, mais aussi la réadaptation des tortues, la recherche sur les raies manta et l’élevage de poissons», a expliqué la biologiste marin Sapphire, que j’ai rencontré au Centre de découverte marine. Elle s’occupait d’un imbriqué dont une de ses nageoires avait été arrachée par une hélice de bateau. Le centre l’avait soignée et le préparait à sa réintroduction dans la nature. Sapphire était l’un des dix biologistes qui sont en poste à la station à un moment donné. Les bénéfices de l’hôtel aident à financer la recherche scientifique qu’ils entreprennent, tandis que les biologistes peuvent aider les clients à découvrir la vie marine locale et les menaces auxquelles elle est confrontée. Et il y en a beaucoup. Place à la végétation sous-marine et aux petites créatures.

Ultramarina maldives

La hausse des températures de la mer provoque des épisodes de blanchissement des coraux et un manque de zooplancton dont la plupart des animaux se nourrissent. Les enchevêtrements, les prises accidentelles et les collisions avec des bateaux font du mal à de nombreuses créatures. Des raies manta en voie de disparition sont pêchées illégalement – des allégations récentes en médecine chinoise ont abouti à une valeur de 10 000 dollars pour des plaques branchiales de la manta. Sapphire m’a montré une partie du travail de conservation effectué sur terre, comme soigner les animaux blessés, enregistrer les nombres de manta et créer des cadres de corail sponsorisés qui aident à reproduire les conditions d’un vrai récif pour souligner leur importance pour les visiteurs.

L’atoll de Malé Nord est une destination de choix pour les amateurs de plongée, offrant des sites de plongée spectaculaires comme Banana Reef et Manta Point. Situé à proximité de la capitale des Maldives, l’atoll de Malé Nord est réputé pour ses eaux cristallines et ses récifs coralliens colorés, attirant les plongeurs du monde entier. Les resorts de luxe situés dans l’atoll de Malé Nord proposent des services haut de gamme pour les amateurs de plongée, incluant des excursions guidées et des équipements de plongée de qualité. L’atoll de Malé Nord est idéal pour tout amateur de plongée souhaitant explorer des épaves sous-marines fascinantes et observer une vie marine diversifiée, allant des poissons tropicaux aux requins.

L’atoll de Malé Nord est célèbre pour ses formations coralliennes spectaculaires, offrant aux amateurs de plongée des paysages sous-marins à couper le souffle. Explorer les formations coralliennes de l’atoll de Malé Nord est une expérience incontournable pour tout amateur de plongée, avec des récifs vibrants abritant une vie marine riche et diversifiée. Les formations coralliennes de l’atoll de Malé Nord offrent des opportunités uniques de plongée, permettant aux plongeurs de nager à travers des jardins de coraux colorés et de découvrir des écosystèmes marins fascinants. Lors de vos plongées dans l’atoll de Malé Nord, vous serez émerveillé par les formations coralliennes qui créent des paysages sous-marins enchanteurs, parfaits pour la photographie et l’exploration.

Sur le Four Seasons Explorer

Cependant, pour vraiment apprécier le sort des créatures marines, je devais aller à l’eau. C’est donc en hydravion qui est le principal moyen de transport public pour se déplacer aux Maldives d’un complexe à l’autre que j’ai rejoint les fonds marins pour la première fois. Le lendemain matin, j’ai quitté mon bungalow privé sur pilotis et je suis montée à bord du navire d’expédition du Manta Trust, le Four Seasons Explorer, qui serait ma maison pour les quatre prochaines nuits. J’ai été rejoint par neuf voyageurs tout aussi curieux, ainsi que par le Dr Guy Stevens, le fondateur et PDG du Trust, et son assistante de recherche Audrey, que nous allions aider au cours des prochains jours. Commençant presque immédiatement. «C’est une station de nettoyage bien connue pour les raies mantas», a expliqué Guy en enfilant nos combinaisons. «C’est là qu’elles viennent en groupes pour être« nettoyés »par de minuscules napoléons pour éliminer les cellules mortes et les parasites.»

Un luxe émotionnel

Notre groupe était un mélange de plongeurs avec tuba et masques lors de cette croisière plongée, et nous nous sommes souhaités « bonne chance » en plongeant sous les vagues. Des bancs de poissons mandarines se sont rassemblés par centaines autour de coraux vert hérissés. Un poisson-clown dansait au milieu des épais tentacules d’anémone de mer violette. Des étoiles de mer géantes s’étalaient sur les parois rocheuses et les tortues nageaient comme des radeaux flottants, se balançant d’un côté à l’autre. Mais pas de raies mantas. Nous sommes retournés au bateau où la nourriture chaude maldivienne nous attendait sur le pont arrière. Nous nous sommes régalés d’eau de coco fraîche, de currys à base de barabo (citrouille), de tora et de bashi (aubergine), épongés avec un roshi (chapatti). Après nous être régalés de plus de nourriture qu’une seule baignade n’avait demandé, nous nous sommes retirés dans les lits dans de nos somptueuses cabines qui démentaient le surnom de «navire d’expédition», mais qui étaient plus que bienvenues.

Ne jamais savoir ce qu’on va croiser

Le lendemain matin, après le petit déjeuner et un briefing, nous nous sommes dirigés vers nos deux sites de la journée – Dharavandhoo et Dhigu Thila. Une fois dans l’eau, nous avons repéré des poulpes et des murènes. Et des requins. Je n’oublierai jamais ce moment. L’instructeur, incapable de parler sous l’eau, a fait signe de leur présence en tenant sa main sur sa tête comme une nageoire. Je m’arrêtai et regardai nerveusement autour de moi, très inquiète même si les recommandations qui nous avaient été données préalablement nous avaient informé de leur potentielle présence.

Mais je n’eus pas le temps de comprendre que la forme incomparable d’un requin – environ 1,5 m de long – a nagé vers moi, son nez pointu si près de moi qu’on aurait pu se toucher. À la dernière minute, il s’est écarté. Puis d’autres sont venus derrière. Toute peur était remplacée par une crainte écrasante alors que ces créatures gracieuses se propulsaient au milieu du courant avant de disparaître dans l’obscurité mouchetée. J’appris plus tard que j’avais eu la chance de me retrouver face à des requins de récif à pointe blanche. Sensations fortes lors de cette exploration sous-marine : relief, créatures, planton !

Le fond est varié, avec des coraux durs et mous qui tapissent les récifs et des tombants colorés. Cette plongée fait partie du décor, mettant en valeur la forêt tropicale, les plages de sable blanc et les eaux turquoises du lagon. L’occasion d’explorer cette faune aquatique est un cadeau hors norme avec ces grands récifs coralliens.

Le relief sous-marin est original et loin d’être monotone, vous explorerez des grottes, dévalerez des pentes et admirerez les beaux surplombs qui ornent les parois dans l’archipel des Maldives. De quoi faire plaisir aux amoureux de plongée sous-marine. Les requins, bancs de thons, raies aigles et autres poissons pélagiques sont concentrés dans ces régions du sud et de l’ouest. En revanche, les raies manta et les requins baleines sont plutôt heureux dans les régions du sud et de l’ouest où le plancton est abondant mais la visibilité est faible.

Un cyclone de Mantas lors d’une plongée sous-marine

« Vous êtes venu voir des raies mantas et demain je pense que nous aurons de la chance », a alors déclaré Guy lors de notre récapitulation ce soir-là. C’était fin août, qui est techniquement la basse saison aux Maldives car, jusqu’en novembre, la visibilité de l’eau n’est pas aussi bonne (même si elle est encore autour de 20 m). Cependant, pour nos besoins à l’occasion de cette Plongée sous-marine aux Maldives, c’était exactement ce dont nous avions besoin. Comment pouvait-il nous garantir leur présence ? « Les« morceaux » que nous voyons dans l’eau sont le zooplancton – les raisons pour lesquelles la raie manta vient ici », a-t-il expliqué.  » Donc, le fait que nous en voyions beaucoup est un très bon signe.  » Guy a commencé à enregistrer les observations de raie manta dans la région sur une base de données électronique il y a plus de 15 ans.

Cette base de données s’étend maintenant à d’autres régions du monde où l’on trouve des raies mantas – dans les zones tropicale et semi-tropicales comme le Mexique, la Thaïlande, l’Australie et le Mozambique. Il a accumulé un énorme corpus de recherche comprenant plus de 60 000 observations de 4 500 raies mantas – dont 2 000 proviennent de l’atoll de Baa aux Maldives. Ces statistiques peuvent être utilisées pour prouver comment les raies mantas sont affectés par des facteurs environnementaux et aider à pousser les gouvernements à changer leurs pratiques, de l’interdiction des plastiques à usage unique à la modification de la façon dont la pêche commerciale est pratiquée et même à la création de zones protégées surveillées par des gardes forestiers telles que l’atoll de Baa. « Alors, comment pouvons-nous les distinguer ? »

Nourrir les raies manta

J’ai demandé à Guy le lendemain matin alors que nous nous préparions à faire de la plongée avec tuba dans un hotspot connu pour nourrir les raies mantas, appelé Hanifaru, de faire nos propres recherches. « Sur le dessous blanc de chaque manta se trouvent une série de taches tachetées et foncées – il n’y en a pas deux identiques, c’est comme une empreinte digitale. Prenez une photo de cela et nous pourrons identifier le rayon.  » Bien sûr, les questions sans réponses s’accumulaient dans ma tête. « Mais comment puis-je en faire tourner une ? » Je me demandais. Sur ce, nous avons sauté du Zodiac et avons commencé à nager. Alors que la plongée est le meilleur moyen de trouver des raies mantas dans les stations de nettoyage, la plongée avec tuba est bien meilleure pour les voir se nourrir.

Une première rencontre

La mer était agitée, donc au début, tout ce que je parvenais à voir était les membres de mes camarades de Plongée sous-marine aux Maldives avec tuba et le poisson-licorne occasionnel, avec leurs nez comiquement saillants. Puis, sans véritable avertissement, une énorme forme de couverture a commencé à se diriger vers nous. Ma première raie manta. Regarder droit dans sa bouche large et ouverte était comme regarder dans un squelette, sa plaque branchiale ressemblant à une cage thoracique humaine. Ses deux nageoires céphaliques se balançaient avec le mouvement de l’eau et, en se rapprochant encore, j’ai réalisé à quel point elle était grande : Environ 3,5 m, juste un peu moins de la longueur d’une Beetle… Je me figeai, hypnotisée par son énormité. Elle a continué à venir vers moi, puis a nagé directement en dessous, si près que j’étais à moins d’un cheveu de me retrouver couchée dessus. Alors que sa queue passait devant ma jambe, une deuxième manta est venue de la direction opposée et a plané en dessous de moi. Malgré le tuba, j’ai gloussé dans un plaisir incontrôlable. Et ce n’était que le début. Au fur et à mesure que nous nagions plus loin, de plus en plus de raies mantas arrivaient, nageant en ligne, les unes derrière les autres, ce que Guy décrivait comme des chaînes d’alimentation.

Une vraie voyageuse

Flotter au milieu de tout cela, c’était comme être pris dans un cyclone hypnotique et relaxant – qui devrait certainement être le nom collectif des raies mantas. Puis c’est arrivé. L’une d’entre elles a commencé à nager vers moi et, à la toute dernière minute, s’est retourné en arrière, sautant à quelques centimètres. Elles canalisent l’eau riche en plancton dans leur corps. Les minuscules particules se prennent dans leurs assiettes et le reste de l’eau passe simplement à travers. Quand elles ont rassemblé suffisamment de plancton, il est roulé en boule et passé dans leur gorge pour être digéré.

Alors que cette raie manta en particulier se redressait devant moi, j’ai pris une photo, capturant ses taches noircies. En environ 50 minutes (le temps maximum que vous êtes autorisé à passer dans cette zone protégée), nous avons vu plus de 30 raies manta, tourner et rouler sans effort dans un vortex sous-marin. De retour sur le bateau, en parcourant la base de données, j’ai découvert que ma première rencontre était avec MV-MA-0231 – alias Sahara – une femelle adulte mature (et maintenant apparemment enceinte) qui a été aperçue plus de 80 fois depuis 2006 dans quatre atolls différents, ce qui en fait, comme le dit Guy, «une vraie voyageuse». Comme quoi, cela ne s’invente pas ! Après cela, je suis devenue accro.

Temps de réaction millimétré

Nous avons fait de la Plongée sous marine aux Maldives avec tuba à Hurai Faru où quatre mantas se nourrissaient, y compris un autre habitué qu’ils appellent Fuzzball – aperçu plus de 60 fois depuis 2011. Ensuite, nous avons entrepris plus de plongées pour les chercher en train de nettoyer. Bien que nous n’ayons pas vu ce comportement, nous avons eu droit à deux autres rencontres très spéciales. La première était du bateau, en mangeant des fruits frais sur le toit. De manière inattendue, une bosse et son mollet se sont levés à l’horizon, faisant rugir notre bateau dans une acclamation de masse. Le second s’est passé sous l’eau.

Notre capitaine a mystérieusement arrêté le bateau et Guy nous a ordonné de prendre des tubas et de monter dans le Zodiac. Nous avons obéis, soupçonnant qu’il s’agissait d’un autre groupe de raies manta, mais en sautant dans la mer, j’ai réalisé que c’était tout autre chose. Juste à côté de moi, se trouvait l’énorme masse d’un requin baleine. Pendant les quelques minutes qui ont suivi, j’ai nagé plus vite que jamais auparavant, essayant de suivre le plus gros poisson du monde. Également filtreuse, cette créature sombre et tachetée est la quintessence d’un gentil géant lors de cette croisière plongée Celui-ci mesurait facilement plus de 4 m de long, sa taille accentuée lorsqu’un plongeur nageait parallèlement. Je me suis sentie tellement privilégiée de passer environ 20 minutes en sa présence gracieuse.

Prendre soin de protéger cette biodiversité

Cette nuit-là, j’ai rejoint une partie de l’équipage pour une exploration rapide des terres sur l’île voisine de Dharavandhoo, où les habitants célébraient l’Aïd. Tandis que les enfants jouaient dans les rues sous des banderoles roses et des chauves-souris frugivores plongées entre les palmiers, j’ai remarqué que plusieurs bâtiments semblaient être faits de corail. Mon guide m’a alors expliqué cette pratique ancienne. « Maintenant les habitants comprennent que c’est quelque chose que nous devons protéger. » Cette nuit-là, Guy a expliqué à quel point le corail et la vie marine qu’il attire sont importants pour les Maldives. Le revenu annuel des personnes qui viennent ici pour faire de la plongée avec tuba s’élève à 8,1 millions de dollars américains. Mais pourquoi a-t-il spécifiquement choisi les rais mantas à protéger ? Guy réfléchit :  » Je pourrais dire que c’est parce qu’elles sont les plus intelligentes – elles ont un cerveau plus gros que n’importe quel autre poisson. Je pourrais dire que c’est leur taille ou leur personnalité. Mais vraiment pour comprendre pourquoi, il faut se mettre à l’eau.  » Plus tard, à Maayafushi Lagoon, c’est exactement ce que nous avons fait. Lors de ma toute première plongée de nuit, je me suis assise à 12 m sous les vagues, tenant une torche et attendant que les raies mantas viennent. Deux l’ont fait.

Créer l’empathie

Son nom était Sea Spirit, et pendant plus de 40 minutes, je l’ai regardée revenir avec ma torche, le tonneau roulant encore et encore devant moi lors de cette Plongée sous marine aux Maldives. Malgré son jeune âge, elle avait déjà des cicatrices de rencontres avec des humains – sa nageoire pectorale avait été coupée par la ligne de pêche. Au cours des 420 millions d’années écoulées, ces créatures remarquables ont évolué. Pourtant, maintenant, elles sont en danger. Le Manta Trust fait plus que cataloguer des individus. Il a commencé à éduquer les communautés maldiviennes sur l’importance de ces créatures. «Les gens essaieront seulement de protéger ce qui leur tient à cœur», a déclaré Guy. « Si nous pouvons créer de l’empathie, le reste en prendra soin. » Alors que je regardais dans les yeux de Sea Spirit alors qu’elle nageait de manière ludique, projetant une ombre comme un OVNI, je ne pouvais pas discuter. Si tout le monde était capable de nager avec les mantas, personne ne voudrait jamais leur faire du mal. Puis, sans m’en rendre compte, j’ai commencé à flotter vers elle et pendant plusieurs minutes, j’ai eu l’impression de danser avec elle. Danser avec le poisson-diable. Bien qu’à ce moment-là, dans la faible lumière d’un autre monde, c’était comme communier avec un ange à la place.

Un voyage unique

J’ai eu cette chance de faire ce voyage unique avec cette expédition Manta Trust de quatre nuits à bord du Four Seasons Explorer, un petit navire avec 11 cabines invités (maximum 22 passagers), accompagné du Dr Guy Stevens et des membres du Trust. Les expéditions de Plongée sous marine aux Maldives ont lieu plusieurs fois par an pendant la haute saison d’observation des mantas, avec des options pour des croisières de trois et sept nuits également disponibles.

Pour réserver l’expédition Manta Trust, un séjour au Four Seasons Landaa Giraavaru est recommandé.

Vous recevrez votre propre vélo et vous pourrez visiter le centre de découverte marine. Vous pourrez observer les bébés requins citrons sauvages autour du bar le soir. L’établissement propose également une consultation ayurvédique gratuite et des séances de yoga. Avant le départ, j’ai séjourné au Four Seasons Kuda Huraa, situé à 25 minutes en hors-bord de l’aéroport international de Malé.

Les 5 espèces à repérer aux Maldives

1. Les raies manta : L’expérience marine signature aux Maldives. Qu’il s’agisse de faire de la plongée avec tuba pour les regarder se nourrir et se rouler en baril ou plonger pour visiter une station de nettoyage, se retrouver face à face avec le diable est une expérience inoubliable.

2. Des tortues marines : Les premieres sont fréquemment repérés sur les plongée savec masque et tuba, à la dérive. Ces dernières peuvent parfois être vues sur les plages de Landaa entre octobre et décembre, lorsqu’elles débarquent pour nicher.

3. Les poissons (beaucoup d’entre eux) : Il y a beaucoup trop d’espèces merveilleuses pour n’en choisir qu’une, mais plongez la tête sous l’eau pour voir, vous pourrez sans doute repérer : le poisson-aiguille (long, mince, argenté), le poisson-licorne (le nez comme une corne), le poisson-chat (plat, grand, rayé), le poisson-clown (se cache dans l’anémone), le poisson-lion (belles épines et nageoires mais finalement venimeuses ).

4. Des requins baleines : Doux et gracieux, ce sont les plus gros poissons du monde. La meilleure façon de voir un requin baleine est en fait de faire de la plongée avec tuba, car les bulles des plongeurs ont tendance à gêner. Si l’opportunité se présente, n’hésitez pas à vous mettre à l’eau avec eux.

5. Les oiseaux : Le héron cendré fréquente les côtes par ici. Les eaux maldiviennes ont également tendance à se pavaner autour des bungalows de plage à l’extérieur aux Maldives. En mer, cherchez des pétrels, des sternes et des goélands.

Club de plongée maldives

En général, chaque Hôtel des maldives a son propre centre de plongée. Il y a de nombreuses raisons de rejoindre un centre de plongée Maldives à Baa Atoll. Le coût d’un cours de plongée est comparable aux prix au Royaume-Uni et peut varier de 150 à 350 livres pour le cours en eau libre. La plongée dans un complexe cinq étoiles peut être moins chère, mais sachez que vous dépenserez plus d’argent pour le privilège de plonger dans une station de luxe. Il y a 75 îles dans l’atoll BAA et la région a été désignée une réserve de biosphère de l’UNESCO. Cette désignation favorise le développement durable et la conservation de l’environnement naturel. L’aéroport international des hommes est situé dans la capitale, Male, sur une île séparée appelée Hulhule. Il sert d’aéroport pour les transferts d’hydravions et les vols intérieurs. Le terminal est à cinq minutes de la piste. L’atteinte de l’atoll BAA de l’homme est le plus facile par le vol d’hydraule ou le vol domestique, mais de nombreux stations balnéaires de l’atoll BAA offrent des transferts dans le cadre de leurs transactions de forfait.

Sites plongée maldives

Tout en plongeant aux Maldives, l’une des expériences les plus agréables est de voir la variété de la vie marine à laquelle le pays abrite. La variété des sites de plongée varie des récifs peu profonds et couverts de corail aux épaves profondes et vierges. Des vacances de plongée maldives ne sont pas complètes sans voir des requins. Des pointes blanches, des requins léopard et d’autres grandes espèces de poissons peuvent être vus en abondance ici. Pour les voir de près, les plongeurs de plongée peuvent faire un voyage de requin-baleine lors d’un séjour aux Maldives.

Le meilleur site de plongée des Maldives est le Maaya Thila Pinnacle, qui commence à six mètres de profondeur et tombe à 30 mètres. Il abrite des dizaines de requins de récif de Whitetip, de géant Trevally et d’autres raies. Les barracudas et les Gorgoniens sont également généralement repérés ici. C’est l’un des sites de plongée des Maldives pour les débutants. En plus des requins, les plongeurs peuvent voir des nudibranches et des poissons de lion.

Le MAAYA Thila Pinnacle est le site de plongée le plus populaire des Maldives. À plus de 100 pieds sous l’eau, le site abrite un écosystème diversifié. Les plongeurs peuvent voir les rayons manta, les requins et autres créatures marines sur ces plongées. De plus, les récifs offrent de nombreux types de poissons tropicaux et de nudibranches, ce qui en fait un site de plongée parfait pour les plongeurs débutants.

Certains des spots de plongée les plus populaires dans les Maldives sont ceux de l’atoll Ari du Sud. Ces atolls abritent certaines des créatures les plus majestueuses du pays. Tout au long de l’année, ces créatures majestueuses peuvent être vues errant sur les rives de cette île. Les atolls comme South Ari sont parfaits pour consulter les requins baleines. La côte sud de l’Ari du Sud Ari est un excellent endroit pour repérer les requins baleines alors qu’ils patrouillent dans l’eau ici.

Prix plongée maldives

Lors de la visite des Maldives, il est impératif de connaître le coût de la plongée avant de faire vos plans. Les prix de plongée des Maldives varient considérablement. Pour une plongée amusante moyenne, vous pouvez vous attendre à payer environ 70 $ à 85 USD, ou Rs 5300 à Rs 6400 pour un voyage de plongée à l’île des Maldives Rufiyaa. Le prix de vos plongées comprend également votre réservoir d’air et vos poids, mais de nombreux livea-bishards offrent des réductions pour les réservations en vrac.

La plupart des maldives plongeant sont une plongée dérivante à rythme rapide, avec l’observation occasionnelle des requins se nourrissant d’énormes écoles de poisson. Les plongeurs avancés apprécieront cette activité, tandis que les débutants apprécieront probablement les lagunes abritées qui présentent des récifs immaculés. Le paysage sous-marin des Maldives est diversifié, avec des grottes, des thilas et de puissantes dépôts contrastant avec de vastes étendues d’eau. Peu importe le niveau de compétence de votre expérience de plongée, les Maldives offriront une expérience mémorable.

Les prix dépendent de l’endroit où vous séjournez et des activités que vous allez faire. Bien que vous puissiez penser que les Maldives sont une destination coûteuse, il existe de nombreuses stations de plongée accessibles à quiconque. Les LiveaBoards aux Maldives ont des ponts de plongée et des hébergements à bord. Selon la durée de votre voyage, vous pouvez choisir parmi les excursions d’une semaine ou de deux semaines. Tous ont des commodités et des gammes de prix différentes, vous devriez donc considérer la durée de votre voyage pour déterminer si le prix de plongée vaut la valeur.

Quel est le meilleur moment pour visiter les Maldives? D’une manière générale, la basse saison est entre mai et novembre. Au cours de cette période, la visibilité n’est pas si grande en raison des courants forts. Vous pouvez visiter des endroits éloignés, comme l’île de BAA. Certains LiveaBoards sont meilleurs que d’autres. Les LiveaBoards peuvent coûter cher, avec des prix allant de 150 $ à 1 200 $ par jour. De plus, les voyages entre les îles peuvent être très chers – vous voudrez peut-être envisager un bateau à vitesse ou un hydravion.

Les vols internationaux des Maldives vont vers un homme, mais parfois un vol local est nécessaire pour se connecter à l’île. Ensuite, vous pouvez voler directement vers les îles ou prendre un ferry, selon votre budget. Il existe de nombreux LiveaBoards abordables, mais ils ne sont pas aussi fréquents que par le passé. Les Liveafoards ont également une petite saison, vous devrez donc les réserver à l’avance. L’atoll de Huvadhoo, par exemple, est célèbre pour ses beaux canaux, et les requins marteaux et les requins en soie sont souvent repérés pendant les plongées. Et si vous ne buvez pas d’alcool, vous pouvez rester loin des îles locales, car l’alcool n’est pas autorisé aux Maldives.

Le meilleur moment pour plonger dans les Maldives est toute l’année, bien que certains plongeurs voudront peut-être éviter la saison de mousson, qui commence en avril et se termine en octobre. La température de l’eau dans les Maldives se situe généralement entre vingt et trente degrés Celsius, avec une visibilité allant de 20 mètres à 65 pieds. La plongée ici n’est pas pour les débutants, mais même ceux qui ont une certaine expérience peuvent trouver une station de plongée qui leur est abordable.

Le Holiday Inn Resort Kandooma Maldives est situé dans l’atoll de Malé Sud, offrant des hébergements luxueux avec des vues imprenables sur l’océan et des plages de sable blanc. Les villas modernes du Holiday Inn Resort Kandooma Maldives sont conçues pour offrir un confort ultime, avec des terrasses privées et un accès direct à la plage ou à la lagune. Le Holiday Inn Resort Kandooma Maldives propose une multitude d’activités pour les amateurs de plongée et de snorkeling, grâce à ses formations coralliennes riches et ses eaux cristallines. Les clients du Holiday Inn Resort Kandooma Maldives peuvent se détendre au bord de la piscine à débordement, profiter des soins au spa ou savourer des repas exquis dans l’un des restaurants de l’hôtel.

The Barefoot Eco Hotel est un établissement respectueux de l’environnement situé dans l’atoll de Hanimadhoo aux Maldives, offrant une expérience de séjour en harmonie avec la nature. Conçu pour minimiser son impact écologique, The Barefoot Eco Hotel propose des hébergements confortables et durables, avec des matériaux naturels et des pratiques de gestion écoresponsables. Les clients de The Barefoot Eco Hotel peuvent profiter d’activités variées, telles que la plongée avec tuba, les excursions en bateau pour observer les dauphins et les sorties en kayak, tout en respectant l’environnement marin.

Les îles-hôtels aux Maldives offrent des expériences uniques de luxe et d’intimité, chaque île étant dédiée à un seul complexe hôtelier pour garantir un séjour exclusif. Parmi les plus célèbres îles-hôtels des Maldives, on trouve le Lux South Ari Atoll, le Constance Moofushi, et le Coco Palm Dhuni Kolhu, chacun offrant des villas sur pilotis et des plages de sable blanc. Les îles-hôtels aux Maldives sont réputées pour leurs installations de classe mondiale, incluant des spas luxueux, des restaurants gastronomiques et des centres de plongée certifiés. Séjourner sur une île-hôtel aux Maldives signifie profiter d’un cadre naturel préservé, avec des récifs coralliens vibrants et des eaux turquoise parfaites pour la plongée et le snorkeling. Les îles-hôtels comme le Holiday Inn Resort Kandooma et The Barefoot Eco Hotel offrent des expériences de vacances variées, allant du luxe écoresponsable à des activités nautiques palpitantes, dans un environnement paradisiaque.

Découvrir les visuels

Le ballet des raies manta CP : Four Seasons
Le ballet des raies manta CP : Four Seasons
Tortues marines
Tortues marines
Une raie manta
Une raie manta
Plongée sous marine aux Maldives
Plongée sous marine aux Maldives
Cover image of video (hq definition)
video Maldives

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *