Share

Dans un train de luxe en Andalousie

Espagne Se déplacer

Dans un train de luxe en Andalousie. J’ai récemment eu la chance d’expérimenter un palace  sur rails qui sillonne le sud de l’Espagne. Oui, oui, à bord, c’est service cinq étoiles et impression d’avancer vers une autre ville sans vraiment s’en rendre compte. Découverte.

"<yoastmark

Dans un train de luxe en Andalousie

"<yoastmark

Je suis à bord d’Al Andalus, une espèce de palace roulant version art & déco, quelque part en Andalousie et ce, pendant 7 bonnes journées. Si le luxe apparent de ce train qui sera mon palais pendant ce temps est visible dès le premier coup d’oeil, on pourrait presqu’en oublier que  ce train date de 1920 pour l’ensemble des voitures. Des cabines qui étaient utilisées par la monarchie anglais lors de ses déplacements entre Calais et la Côte d’Azur. Aujourd’hui, elles permettent de relier Séville à Cordoue en passant par Jerez, Cadix, Ronda, Grenade, Beeza et Ubéda. Une jolie traversée de l’Andalousie à bord de ce sublime train.

Réveil en douceur

La salle de bain de ma cabine La salle de bain de ma cabine

Dès le matin, la clochette dans le couloir vous réveille et vous sort de votre sommeil avec douceur. Rien de vraiment strident, heureusement mais plus un sacerdoce, d’une certaine façon. Dans ma cabine, pas beaucoup d’espace mais tout est tellement bien agencé que cela simplifie la donne. Un grand lit, un coin salle de bain avec une douche d’angle, un bureau à l’ancienne. Mais il est déjà temps de s’organiser pour la journée en fonction de l’escale qui est programmée. Une fois prête, il est temps d’aller déguster le petit déjeuner. Car ici, tout est préparé sur place. Et, ce à 120m/h quand même ! L’exercice pourrait être périlleux pour beaucoup d’entre nous, mais le chef Vicente Caso s’est habitué à travailler dans ses lieux exigus et gère son équipe de 3 cuisiniers avec discipline. Chacun s’attèle à sa tache avec humilité.

Le luxe à l’état pur

Wagon détente et chic pour un moment agréable Wagon détente et chic pour un moment agréable

Bref, dans mon wagon, je suis en compagnie de gens aisés mais l’ambiance est quand même très bon enfant. Ça chante, ça rie dans un décor d’un chic total. La vaisselle est en cristal, les boiseries en acajou, les fauteuils en velours bordeaux, les lampes avec leur pampilles… Pourtant, malgré cela, les voyageurs à bord discutent entre eux avec une complicité amusante. L’endroit pourrait paraître confiné et pourtant, il n’en est rien. On avance à travers les wagons en se saluant tour à tour et on s’agrippe aux tables en ayant toujours un peu peur de casser quelque chose, il faut bien le reconnaitre.

Mais on arrive déjà à Jerez et il est déjà temps pour moi de partir explorer l’ancienne cité célèbre pour son vin…

C’est la compagnie FEVE (Ferrocarriles de vía estrecha) qui a repris le flambeau de la gestion de l’Al Andalus après son arrêt en 2004. Et c’est en 2012 que al Andalus se remet en marche, soit 27 ans après la création du train éponyme.

 

Notez ce produit
snipet-image
par

Feve

3500€ par personne

4 une etoileune etoileune etoileune etoilegrey star (basé sur 7 avis)

Rédigé par Christel Caulet

le 08 juin 2017

Tags :

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

1 Comment

  • […] En route avec le Al Andalus, qui fête ses 30 ans cette année ! 2015 est donc le moment rêvé pour découvrir l’itinéraire aux parfums d’Andalousie du Al Andalus, et les autres balades vous entraînant vers l’Estrémadure, la Galice, et la Castille de ce train de luxe espagnol. […]

Leave a comment