Share

Bangkok moderne et traditionnel à la fois

Thaïlande

Premières impressions sur Bangkok après avoir foulé la terre thaïlandaise. Découverte d’une ville qui cultive le moderne et les traditions…

Bangkok moderne et traditionnel à la fois

Bangkok moderne et traditionnel à la fois Bangkok moderne et traditionnel à la fois

Bangkok, c’est une fourmilière gigantesque. La première chose qui vous scotche littéralement dès que vous posez votre pied en Thaïlande, c’est les sourires sur les visages de ses habitants. Même quand on croise des gens qui font la tronche, il y en a un tout petit nombre, quand même, ben, il s’avère 9 fois sur 10 qu’ils auront un geste envers vous qui vous bluffe. Ici, le touriste est vénéré presque autant que le roi mais ça c’est une autre histoire, pour ne pas dire un sujet sensible à ne pas évoquer.

Arriver à Bangkok

Lorsqu’on arrive à Bangkok, la nuit a été ultra courte. Mais peu importe, bizarrement la fatigue se gère mieux et plus facilement dès qu’on vous sourit. Le temps de prendre un Airport train et nous voilà déjà à la station de notre Intercontinental Hôtel super bien situé en plein  centre ville de Bangkok, dans le côté ultra moderne de la ville. Ici, les centres commerciaux sont juxtaposés les uns à côté des autres, les grandes marques de luxe à chaque pas de porte. Les gratte-ciels rivalisent à coup d’étage pour garder l’illusion d’être vu.

Une petite pause en ce début d’après-midi, histoire de recharger les batterie. On décide d’aller découvrir la maison de Jim Tonlimpson, un espion anglais tombé amoureux de la Thaïlande après une mission pour le M16 anglais avant d’aller découvrir d’un peu plus près l’ouest de Bangkok réputé pour être le quartier chaud de Bangkok même si ce n’est pas pour cela que je suis venue jusqu’ici. Cette image terrible du touriste venant consommer de la jeune fille fraiche me débecte aussi sincèrement que je puisse le dire. Cela m’horripile rien que d’y penser. Pourtant c’est malheureusement aussi une autre réalité, bien moche de la perversité de l’argent.

Cuisine thailandaise, un régal

Néanmoins même si on arpente la 11e avenue de long en large, les bars chauds n’ont pas pignon sur rue ou alors ils ne l’affichent pas en devanture, manière de dissimuler la prostitution enfantine.  On trouve finalement un petit restaurant pour manger local et déguster nos premiers pad thai. Il est donc déjà tard dans la nuit quand nous revenons en bateau à l’hôtel à travers les canaux. A bord de notre pirogue, c’est un heureux mélange de la société thaïlandaise qui nous épie.

Le flower market, attraction à voir

Le lendemain matin après un petit  déjeuner gargantuesque, on part à l’assaut de l’ancien Bangkok. Découverte de notre premier Golden Mount qui est absolument sublime. On grimpe une montagne sacrée ornée de magnifiques bouddhas pour trouver au sommet un bouddha allongé. Comme nous sommes au nord est de Bangkok, on décide d’aller voir un flower market en taxi qu’on se retrouve dans une halle immense où les fleurs sont visiblement vendues. Au delà de l’ambiance, ce qui marque ici,c’est les parfums. C’est absolument sublime, j’en prends plein les yeux, couleurs virevoltantes en prime. Les orchidées trônent, les roses embellissent l’ensemble sans oublier les tresses et la facilité déconcertante qu’ont les Thaïlandaises à vous faire une composition florale en quelques minutes. Sincèrement, c’est à ne pas rater tellement cet endroit offre une parenthèse de douceur et de beauté totale. On poursuit sur notre lancée vers le marché indien mais en vain, mes pieds me faisant horriblement souffrir.

Un repas au Char au 22e étage !

Bilan de cette deuxième journée : 17 kilomètres au compteur, les pieds en feu, retour à l’hôtel avant de filer au Char, le restaurant du Indigo hôtel où nous sommes invités à manger. Le restaurant est situé au 22e étages d’où une vue splendide s’offre à nous. Bangkok est à nos pieds. J’ai plus l’impression d’être à New York qu’en Thaïlande pour être honnête. Un dernier cocktail sur le roof top de l’hôtel qui vaut le détour et retour à l’Intercontinental pour dormir.

Le Wat Arun, à voir

Le Wat arun à Bangkok Le Wat arun à Bangkok

Ce samedi matin, on décide d’y aller plus cool parce que sinon nos chaussures  vont y laisser leur peau ! Une balade en pirogue pour se reposer et profiter des canaux de Bangkok. Nous décidons d’aller retrouver Jennifer, une copine blogueuse de passage également à Bangkok. Rendez-vous au wat, le wat arun. Un ensemble sublime avec des chadi agrémentés de porcelaines magnifiques. L’ensemble est plutôt en bon état.  On sort de là littéralement scotchées par ce que nous venons de voir avant d’aller contempler l’édifice de l’autre côté du fleuve depuis un roof top le Sala Arun. Une soirée sympa à papoter des expériences thaïlandaises.

Le wat arun illuminé Le wat arun illuminé

Dans l’ensemble, où que vous alliez, tout est toujours extrêmement propre. Ce qui est toujours appréciable. Que ce soit des WC publics aux établissements chics. On s’habitue progressivement au rythme thaïlandais sans trop de difficulté.

Le Wat Pho, notre préféré !

Le Buddha couché au Wat Pho Le Buddha couché au Wat Pho

 Pour notre dernier jour à Bangkok, il était impensable de ne pas aller voir le Wat Pho, plus connu sous le nom de bouddha allongé. L’endroit est impressionnant de beauté, chaque édifice étant en superbe état. Pas de palais impérial, ni de Bouddha d’émeraude pour ce début de séjour car ce sont les fêtes en l’honneur de l’enterrement du roi, décédé l’an dernier. A cette occasion, tout le mois lui est consacré. La population s’habillant de noir en l’honneur du défunt. On se retrouve pris au cœur de ces festivités sans trop le vouloir avec un pad thai entre les mains, invités à table par des Thaïlandais. On partage ces instants sans trop comprendre ce qui se passe. Un défilé de militaires passe avec une fanfare. Quand on sort enfin du Wat Pho, on se dit qu’on va aller se reposer en ce début d’après midi dans un parc situé à quelques mètres. Mais impossible d’y accéder, la zone étant bloquée pour l’occasion.

Au Wat Pho à Bangkok Au Wat Pho à Bangkok

Vie nocturne dans le marché chinois

Un peu désabusé, on décide d’aller voir un autre marché aux fleurs situé au nord de Bangkok en bateau. On passe alors sous le pont des haubans. Une fois sur place, rien de bien exceptionnel sur ce marché si ce n’est que les poissons ne sont pas tués puisqu’ils gisent dans d’énormes bassines. On revient à l’hôtel en pirogue de nuit après avoir assisté à un magnifique coucher de soleil. Retour à l’hôtel.

Julien part alors explorer les alentours et tombe dans le quartier chinois réputé pour son activité nocturne. Il achète de quoi nous sustenter et me convainc d’y aller le lendemain matin.

Forcément quand on arrive au quartier chinois, impossible de pas se laisser surprendre par les épices. Ici, tout se monnaye. Entre vapeur de raviolis et poissons qui gesticulent dans tous les sens…

Mais il est déjà temps de quitter Bangkok. Direction vers la gare de Bangkok pour partir découvrir Ayuttaya.

D’autres images s’ajouteront progressivement au fil de notre dérushage.


Rédigé par Christel Caulet

le 17 octobre 2017

Tags :

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

4 Comments

  • […] Voyage en Thaïlande à Ayutthaya. Après cinq jours passés à Bangkok, direction la campagne avec pour premier point de  chute : Ayutthaya, à même pas une heure et demi de Bangkok. […]

  • […] La faute à la climatisation excessive dans certains établissements où nous sommes passés à Bangkok ou Ayutthaya. Peu importe. On est là pour en voir le max, non […]

  • […] similairesBangkok entre modernité et traditionsDécouvrir ce bon plan hôtel à Phuket en ThaïlandePour découvrir un hôtel à BangkokPour […]

  • […] h à Saragosse en Espagne. Quelques jours avant de partir pour Bangkok, j’ai eu la chance d’aller découvrir Saragosse, une ville lumineuse en Espagne. Peu […]

Leave a comment