Share

Le Radisson Blu Plaza à Bangkok

Hôtel de luxe Thaïlande

Un petit aller-retour vers Bangkok plus tard, juste quelques minutes pour vous raconter mon expérience au Radisson Blu Plaza à Bangkok. Si je vous disais que c’était grandiose et ultra cool, vous me croiriez très aisément. Pourtant, ce fut bien plus que ça. Je  vous raconte tout.

Le Radisson Blu Plaza à Bangkok

Au vintage bar du Plaza Radisson Blu à Bangkok Au vintage bar du Plaza Radisson Blu à Bangkok

C’est vrai qu’il y a des endroits comme le Radisson Blu Plaza à Bangkok qui captivent, attirent et vous séduisent, rien qu’avec une photo. D’autres hôtels, il leur faudrait beaucoup plus de photos pour vous convaincre de réserver. D’ailleurs, j’ai souvent beaucoup de mal à me décider pour choisir un hôtel de luxe tant aujourd’hui, les marketeurs de ces endroits de rêve savent parfaitement gérer ça. Du coup, ce qui compte le plus au final, c’est le confort au vrai sens du terme, l’accueil et la manière de vivre dans un tel endroit.

Arriver au Radisson Blu Plaza à Bangkok

Quand je suis arrivée au Radisson Blu Plaza à Bangkok pour des repérages en vue d’un reportage, j’étais fatiguée par le jet-lag forcément et ensuite par l’atmosphère qui n’a rien à voir avec l’Occident. C’est une vraie rupture. Très sincèrement, je n’avais qu’une envie : Gagner mon lit et rejoindre Morphée au plus vite. D’ailleurs, c’est en ça, pour moi, qu’un établissement de luxe fait la différence. On ne vous laisse pas planter à attendre des heures dans le lobby mais on vous accueille immédiatement avec le sourire et un check-in plus tard, vous foulez déjà le palier de votre chambre.

Là, ce fut plus rapide qu’un 100 mètres d’Usain Bolt en personne. Et cet accueil ! Très sincèrement, ma belle famille, particulièrement friande de la Thaïlande, m’avait dit que les gens y étaient divins. Mais là, c’est bien plus que ça. A croire qu’ils comprennent parfaitement ce que vous pensez tout bas dans votre tête ! En l’occurrence, pour moi, c’était :  » Vite, un lit ! Je n’en peux plus !  » Donc une fois mon passeport donné, l’homme à l’accueil m’a donné mon pass pour ma chambre et m’a encouragée à apprécier l’endroit avec toutes les politesses que l’on connait dans ces endroits là.

Dans la suite Grand Premier

Ma chambre au Radisson Blu Plaza à Bangkok Ma chambre au Radisson Blu Plaza à Bangkok

Quand je franchis la porte de ma chambre, j’ai sans doute mal compris quelque chose. Car j »entre dans un royaume de bien-être au vrai sens du terme. Une sorte d’apothéose du bon goût, si vous voyez ce que je veux dire. Je jubile gravement en vérifiant quand même que je ne me suis pas trompée d’endroit. Cela m’est déjà arrivée de pouvoir entrer dans une autre chambre par erreur, alors là, quand je vois le luxe de cette chambre, j’imagine que c’est une erreur. Je commencerai presque à maudire le mec qui m’a donné le pass dans les pires insultes que je connaisse. Je ressors donc sur mon palier, vérifie que je suis bien au bon endroit. Et oui, je suis bien au bon endroit.

Une suite royale

La chambre est une Grand Premier Suite, disons plutôt pour que si vous suiviez bien cette histoire, que c’est une suite d’au moins 50 m², décorées dans des teintes bleues apaisantes.. Très sincèrement, l’atmosphère y semble à première vue apaisante avec un confortable salon,  un king lit. Mais pour moi, comme toujours, ce qui fait la différence en général, c’est la vue. Là, elle est plus que grandiose. Vue panoramique sur la ville qui s’étale face à moi, totalement médusée.

Je pose ma valise dans un dressing. Puis mon deuxième réflexe, comme à chaque fois, c’est d’ouvrir la porte de la salle de bain. Là, c’est soit je pleure de joie ou alors je me couche sans grande excitation, à vrai dire. Là, je n’ai pas envie de pleurer de joie mais d’inonder de larmes tellement, je me sens comme une reine triomphante. La salle de bain est en marbre noir avec des peignoirs, des chaussons et pleins d’articles de toilette. Bref, je suis tellement heureuse, ravie, contente que je me couche dans un état d’excitation absolument dingue.

Ma salle de bain au Radisson Blu Plaza à Bangkok Ma salle de bain au Radisson Blu Plaza à Bangkok

Une vue fabuleuse

Je me réveille quelques heures plus tard, il est alors le début de l’après-midi, ici, et moi, je suis complètement à l’ouest. Je m’en veux presque d’avoir raté le petit-déjeuner. Car dans les hôtels de luxe, c’est l’instant que je préfère le petit-déjeuner. En général, il est copieux et remarquable. Dommage pour moi ! Je râlerai presque au comptoir de l’accueil mais je me retiens tant ils y sont pour rien de ma fainéantise à me lever.

Je me permets juste de signaler poliment que j’ai un petit creux et de leur demander s’ils ont un endroit à me recommander. On me sourit et m’encourage à regagner ma chambre. Je retourne donc dans ce havre de luxe et quand j’entre, je remarque immédiatement le petit déjeuner qui m’a été servi entre temps. Ces gens-là sont absolument grandioses ! Je les remercie en avalant chaque bouchée des pancakes qui m’ont été servis… Un pur régal.

Surprise ? Un petit-déjeuner !

Alors que je checke mes emails sur ma tablette, je me rappelle alors que j’ai une interview en fin de journée avec une spécialiste des massages thaïlandais, une sorte de gourou émotionnel qui vous requinque rien qu’en vous parlant et en vous touchant un ou deux endroits sur vos mollets ou vos chevilles… Je profite alors de ce début d’après midi pour gagner la piscine sur le toit de cet hôtel de luxe à Bangkok. Un peu comme au Na Nirang Hôtel à Chiang Mai où nous étions il y a peu. Ça aussi, c’est un de mes trucs préférés quand j’ai la chance d’aller dans ces hôtels de luxe à Bangkok. Les roof-bars font légion à Bangkok. Même si la piscine n’est pas de première jeunesse, l’endroit reste suffisamment agréable pour s’y  détendre… Je savoure tout simplement. Mais il est déjà temps de rejoindre ma suite pour me changer avant de rejoindre Puki pour son interview.

A la piscine au Plaza Radisson Blu à Bangkok A la piscine au Plaza Radisson Blu à Bangkok

Interview avec Puki, une experte en massage thaï

Cette femme est un ange tombée du ciel. Il ne peut pas en être autrement.  Sa voix est douce, mélodieuse, ses sourires apaisants et sa gestuelle d’une telle grâce divine que l’on se sent mieux rien qu’en la regardant. Légèrement maquillée, elle m’explique d’où lui vient sa connaissance des massages thaïlandais et toute la science qu’elle pratique depuis des années. En fait, elle n’a jamais rien fait d’autres. Elle est masseuse comme d’autres sont coiffeuses ou ouvrières. Et ici, c’est vraiment avec un sens de l’humilité décuplée qu’elle me raconte ça tant les récits d’appât sexuel se cachent derrière le  terme de masseuse. Gênée, elle rougit tellement que j’ai du mal à voir la différence entre son blush et sa timidité.

Un massage thaï

Finalement, à demi-mot, elle me confie n’avoir jamais eu de propositions indécentes. Me voilà rassurée pour elle et nous continuons à discuter de culture thaïlandaise entre cuisine, alimentation et massage. Pour elle, tout est lié. Et les massages ne sont qu’une des expressions du corps pour en apprécier  la qualité. J’avoue aisément qu’au fur et à mesure que l’on discute de ces fameux massages thaï, j’ai vraiment envie d’en faire un. Elle m’explique alors que nous autres, les Occidentaux, on n’est pas assez à l’écoute de notre corps. « Vous profitez uniquement d’un massage thaï quand vous venez ici pour vos vacances parce que cela fait partie du voyage. C’est bien mais c’est pas assez. C’est toutes les semaines qu’il faudrait vous faire masser. »

J’apprécie sa sincérité dépourvue de toute volonté mercantile. Elle m’assure alors que notre gastronomie n’est pas assez équilibrée et que nous devrions plus bouger. Puis elle m’encourage à la rejoindre le lendemain en fin de journée pour un massage dans son institut. J’accepte volontiers. On se sépare alors au pied de l’ascenseur, ravies de nos échanges.

Alors que je me hisse vers ma suite de prestige, je me fais la promesse de changer quelques mauvaises habitudes trop facilement acquises, suite à notre conversation.

Pour réserver votre chambre au Radisson Blu Plaza à Bangkok, suivez ce lien

Infos pratiques !

Pour découvrir d’autres hôtels de luxe en Thaïlande

Moon Shadow en Thaïlande Moon Shadow en Thaïlande

L’Amara hôtel ouvre à Bangkok L’Amara hôtel ouvre à Bangkok

Le Point Yamu By COMO à Phuket Le Point Yamu By COMO à Phuket

Le Na Nirang hôtel à Chiang Mai en Thaïlande Le Na Nirang hôtel à Chiang Mai en Thaïlande

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour découvrir la Thaïlande :

Les femmes girafes de Chiang May Les femmes girafes de Chiang May

 

 

 

 

 

 

 

 

Découvrez d’autres hôtels de luxe en Asie

Notez cet hôtel
snipet-image

La bonne adresse

489 Sukhumvit Rd, Khlong Tan, Khlong Toei, Krung Thep Maha Nakhon

10110 Bangkok

+66 2 302 3333

à partir de 120€

5 une etoileune etoileune etoileune etoileune etoile (basé sur 1 avis)

Rédigé par Christel Caulet

le 07 août 2017

Tags :

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

12 Comments

Leave a comment