Partager

Domaine de Capelongue dans le Lubéron

Grand chef Restaurant français

C’est un peu par heureux hasard qu’on a croisé la route d’Édouard Loubet, doublement étoilé au Michelin. Il nous agréablement entrainé au Domaine de Capelongue dans le Lubéron nous faisant vivre sa cuisine et sa passion pour ces si beaux lieux. Voyage dans le Lubéron.

Domaine de Capelongue dans le Lubéron Domaine de Capelongue dans le Lubéron

Domaine de Capelongue dans le Lubéron

Les routes sont escarpées près du Mont Ventoux, le soleil tape déjà fort en ce mois d’avril dans le Lubéron, la végétation délivre déjà ses premiers indicateurs pour la saison à venir en Provence à Bonnieux dans ce qui est considéré comme l’un des plus beaux villages de France, au milieu des champs de lavande, pas très loin du Colorado provençal sous un petit Mistral : « Ici, même avec les feuilles des chênes, vous pouvez faire de la salade. On trouve un nombre d’espèce végétale incroyable. » Édouard Loubet ne nous donnera pas de chiffre précis mais se lance avec bonheur dans le récit de tout ce que la terre vous propose dans ce coin de France si beau. Il pourrait même vous en parler des heures durant tant il aime cette terre qu’il a adopté sans trop de difficulté. Entre les plantes aromatiques, la perma-culture qu’il a récemment lancé et son jardin remarquable, avouez qu’il y a de quoi s’y perdre. Et pourtant y déambuler sur ce piton rocheux est un privilège  !

Édouard Loubet, chef de prestige

Édouard Loubet est comme cela. Brut, franc, un fort caractère qui « crée une recette toutes les 10 minutes » dit-il en rigolant. « J’ai déjà en tête l’ensemble de toutes mes recettes que je vais faire cette année. » D’ailleurs, c’est un peu déroutant parfois. On ne sait plus s’il vous vend son cadre totalement extraordinaire ou s’il veut vous faire passer son amour pour cette région où il s’est installé il y a 17 ans. « J’ai ouvert mon premier restaurant à 22 ans. A 25, j’avais ma première étoile au Guide Michelin. Cela m’a encouragé à poursuivre ma route« , explique-t-il tout en ralentissant par moment pour vous raconter une anecdote sur un lieu, un village, un arbre aussi parfois. Grosso modo, comprenez qu’ici, il y a tout. Les ingrédients parfaits pour cuisiner et préparer une cuisine provençale colorée, riche en saveur. « Je n’ai aucune raison d’aller ailleurs parce que j’ai tout ici« , confie-t-il, en cueillant quelques tiges vertes qu’il met dans son panier.

Des investissements colossaux

Aujourd’hui, avec 9 millions d’euros investis, il ne joue plus à ce jeu de séduction. Spontané, détendu au volant, il glisse quelques remarques amusantes sur certains puis revient à sa cuisine et son hôtel Le domaine de Capelongue qu’il vient d’achever. Une maison en pierre qui sent bon les maisons d’autrefois et qui ressemble parfaitement à l’image idéale d’un mas provençal. Tout en pierre sèche qui offre cette teinte beige si propre, il s’est offert une battisse exceptionnelle avec une piscine qui offre un point de vue fabuleux sur la vallée. « Au départ, on avait acheté ses bâtiments pour être chez nous. Et puis, c’était très grand, alors on s’est dit qu’on allait exploiter le potentiel de ce site exceptionnel. » Sur le coup, il se lance et propose des chambres d’hôte d’exception avant de revoir sa stratégie et imaginer les choses en grand. « J’ai voulu imaginer des gens qui viendraient passer quelques jours ici. Alors on a tout aménagé avec ma femme qui s’est occupée de la décoration intérieure pour faire des appartements de standing disponibles à la location l’été.  » Des chambres de charme cultivent toute la beauté du panorama naturel de ce lieu. Dans l’esprit de son créateur, il veut en faire une propriété de prestige au vrai sens du terme.

Là, pour le coup, pas de surenchère. Car il est vrai que c’est vraiment un havre de paix. Retranché et perdu dans la campagne du Lubéron, on oublie le temps. Il ne vantera pas plus que ça, ce complexe hôtelier Relais & Château. Non, il préfère vous parler des nombreux défis qu’il entend relever prochainement. Ancien champion de ski, il a ce gout du challenge ancré en lui. « Dès 2012, on installe un spa Décléor, juste là, à côté du jardin aromatique. Là, mon prochain objectif, c’est l’ouverture d’un restaurant bientôt à Chantilly, juste à côté de l’hippodrome. Cela va être géant ! » On imagine facilement ce qu’il en sera. Un goût prononcé pour le risque et l’envie de vous proposer un luxe certain… Un art de vivre de luxe qui offre le plaisir du palais jumelé à un site exceptionnel avec une nature généreuse.

Pour en savoir plus

  • Consultez nos articles sur les restaurants que l’on a testés et jetez un coup d’œil à nos articles gastronomie. N’hésitez pas à nous laisser un petit message…

Tout compte fait, on peut bien le croire car c’est sûr et certain, avec lui, que cela le sera. Hors de question de vous faire un ‘peu de parlote‘ comme on a parfois l’habitude de faire par ici.

Dans les rues de Sorgues dans le Lubéron Dans les rues de Sorgues dans le Lubéron

Le village de Sorgue dans le Lubéron Le village de Sorgue dans le Lubéron

Dans les espaces communs du Domaine de Capelongue Dans les espaces communs du Domaine de Capelongue

Dans ma chambre au domaine de Capelongue Dans ma chambre au domaine de Capelongue

La piscine du Domaine de Capelongue La piscine du Domaine de Capelongue

Un relief bucolique épatant dans le Lubéron Un relief bucolique épatant dans le Lubéron

Dans la cuisine du Domaine de Capelongue Dans la cuisine du Domaine de Capelongue

Les villages du Lubéron entre ombre et lumière Les villages du Lubéron entre ombre et lumière

Une végétation fabuleuse offre tout pour cuisiner Une végétation fabuleuse offre tout pour cuisiner

Voyagez stylées au Domaine de Capelongue dans le Lubéron 10 Le Domaine de Capelongue dans le Lubéron

 

Notez cet hôtel
snipet-image

La bonne adresse

Domaine de Capelongue

Les Claparèdes Chemin des Cabanes

84480 BONNIEUX EN PROVENCE

04 90 75 89 78

5 une etoileune etoileune etoileune etoileune etoile (basé sur 6 avis)

Rédigé par Christel Caulet

le 11 avril 2011

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

2 commentaires

  • […] au milieu des vignes languedociennes avec une vigneronne fantasque, ou encore une découverte du Lubéron en calèche avec un homme qui murmure à l’oreille des chevaux… Il y en a pour toutes les […]

  • […] amplement ! Le diamant noir se mélange à merveille à une omelette comme celle préparée par Edouard Loubet dans le Lubéron. J’en garde toujours un souvenir incroyable. Même si ce n’est pas la période où on […]

Un petit mot à ajouter ?