Share

Gastronomie en Nouvelle Zélande

Gastronomie Nouvelle Zélande

Gastronomie en Nouvelle-Zélande. Voila quelques années déjà que les vignes prolifèrent en Nouvelle Zélande. Les riches terres du Marlborough ou de Queenstown offrent aux viticulteurs des cuvées dignes des plus grands vins. Parallèlement, de nombreux hôtels et lodges sont apparus sur le territoire formant une scène idéale pour développer l’oenotourisme. Mais c’est également désormais l’occasion de découvrir des chefs talentueux et leur cuisine innovante, les vins renommés et les nombreuses destinations culinaires forment le destin gastronomique de la Nouvelle-Zélande.

Gastronomie en Nouvelle Zélande Gastronomie en Nouvelle Zélande

Gastronomie en Nouvelle Zélande

Cette petite révolution gustative se fait aussi grâce aux matières premières d’exception que les producteurs néo-zélandais s’appliquent à cultiver et préserver. En effet, la gastronomie kiwi affirme des goûts uniques : viandes, poissons, herbes que l’on ne retrouve nulle part ailleurs, et une place particulière dans les assiettes pour l’emblème national : la fougère. Oui, oui, vous ne rêvez pas ! La cuisine est donc mise à l’honneur à travers de nombreux évènements gastronomiques.

Alors que les plus grands lodges de Nouvelle Zélande sont reconnus pour leur qualité de service unique, des lodges plus chaleureux se font connaître par leur chef, offrant des dégustations de mets et vins mémorables. Week-ends nature autour des thèmes de la chasse, au Hunting Lodge Poronui bordant le lac Taupo, culture maorie avec le Maori Food Trail proposé par le Treetops de Rotorua ; week-ends « people » avec les chefs iconiques de la cuisine internationale qui s’installent en résidence éphémère dans les plus beaux lodges néozélandais, comme Heston Blumenthal (The Fat Duck, UK) et Thomas Keller (The French Laundry, USA) qui ont récemment investi The Farm au Cap Kidnappers ; ou encore, week-ends caritatifs avec le Auckland’s Dining with a Difference où les plus grands chefs kiwis côtoient quelque uns des meilleurs chefs au monde pour un diner de gala caritatif en faveur de la Fondation Néo-zélandaise pour la Leucémie et les Maladies du sang sont autant d’idée pour découvrir la Nouvelle Zélande gastronomie.

Des Chefs talentueux

La scène gastronomique néo-zélandaise est en pleine ascension et de nombreux chefs s’exportent pour mieux revenir… Petit tour d’horizon à travers six chefs kiwis qui font briller leurs racines.

Peter Gordon : Chef célébrité il travaille entre la Nouvelle Zélande et le Royaume Uni, dans plusieurs restaurants renommés dont le Sugar Club à Auckland ou The Providores à Londres. Certainement le chef le plus réputé de Nouvelle Zélande, il se fait connaître sous le nom de « père de la cuisine fusion ». Débutant à Wellington avec un premier Sugar Club et s’expatriant à Londres par la suite, Peter Gordon s’impose finalement à Auckland au 53ème étage de la Sky Tower. Le nouveau Sugar Club offre une vue à 360° sur la ville de Auckland et rappelle le 1er Sugar Club des années 80. Les notes asiatiques et européennes de cette table sont associées aux goûts uniques des meilleurs ingrédients du pays : du safran d’Otago, des kumaras dorés (sorte de patates douces), des poissons hapuka, de l’agneau mérinos, des tamarillos ou du miel de manuka. Chef Gordon partage son savoir à travers ses livres et ses nombreux ateliers en écoles de cuisine, mais aussi par ses apparitions télévisées.

Pour en savoir plus

  • Consultez nos articles sur les restaurants que l’on a testés et jetez un coup d’oeil à nos articles gastronomie. N’hésitez pas à nous laisser un petit message…

Charles Royal : Charles Pipi Tukukino Royal est LE chef emblématique de la cuisine maorie, il a instauré l’identité culinaire des kiwis grâce à son travail autour des bases de ses ancêtres. En effet il a redécouvert les herbes sauvages et les fougères comestibles historiquement utilisées par les Maoris, et les a remis au goût du jour. Horopito (poivre maori), pikopiko (fougères) et kawakawa (basilic sauvage maori) apparaissent sur les menus des plus grandes tables néo-zélandaises pour le bonheur des gastronomes à la recherche de nouvelles sensations. Avec sa marque de produits maoris Kinaki Chef Royal propose des cours de cuisines, des livres et a de même lancé sa propre marque de saucisses aux herbes sauvages. Enfin, Charles Royal remercie la nature qui lui offre ses belles plantes à travers son entreprise d’exploitation durable d’herbes située sur la côte Est. Son engagement est total, le chef travaille beaucoup à l’éducation des néo-zélandais sur la valeur de la faune et la flore dans leur pays, une force unique et un merveilleux cadeau de la nature qu’il se bat pour préserver, il anime notamment les Maori Food Trails.

Simon Gault : Chef entrepreneur, il a commencé à seulement 22 ans et est aujourd’hui à la tête du Nourish Group avec l’Euro Restaurant, le Jervois Steak House, le Bistro Lago, le Shed 5 et le Pravda situés en Nouvelle Zélande. Largement récompensé pour ses plats exceptionnels, le jeune chef est une référence internationale en cuisine et participe à de nombreux plateaux télévisés dont Masterchef Nouvelle Zélande.

Al Brown : Télévision, livres, restaurants, marchés, Al Brown est partout et est donc le plus populaire des chefs kiwis. En démarrant par son co-restaurant Logan Brown à Wellington, Al Brown partage aujourd’hui sa cuisine autant qu’il peut. Il exerce son art à Auckland avec ses trois adresses spécialisées le Depot Eatery & Oyster Bar, le Best Ugy Bagels et le Federal Delicatessen. La nature tient une grande place dans le coeur du chef, il lui rend honneur avec son ami Logan à travers le programme télé Hunger for the Wild où sont mis en avant les meilleurs aliments sauvages. Ayant grandit dans la région de Wairarapa, chef Brown est un grand passionné de pêche et chasse et partages ses passions dans ses livres Go Fish et Stoked.

Fleur Sullivan : La plus importante des femmes chefs de Nouvelle Zélande, Fleur est une réelle ode à la nature. Depuis sa campagne sur la côte sud, Fleur accueille les plus grands gastronomes du monde à sa chaleureuse et authentique table. Sa cuisine est basée sur l’héritage néo-zélandais qu’elle tient à conserver et à transmettre. Le restaurant Fleur’s Place donne sur le wharf Moeraki et offre un arrivage de poissons incomparablement frais, déposés quotidiennement sur le ponton bordant le restaurant. Pour ce qui est du reste, les producteurs locaux apportent leurs produits bios au Chef Sullivan et le vin est issu des vignobles avoisinant, reconnus mondialement pour le Pinot Noir, ainsi que de la région viticole de Waitaki. Enfin, Fleur Sullivan travaille autour du « Resoration, recycling and restauranting » affirmant son amour pour la nature qui l’entoure en la restaurant, en recyclant et en offrant de bons plats aux plus fins épicuriens.

Josh Emett : De retour en Nouvelle Zélande après 10 ans autour du monde, il a ouvert son restaurant à Queenstown : Le Rata Lunch, Dinner and Bar. Le menu révèle l’incroyable talent et la technicité du chef Emett. Cuissons lentes et saveurs puissantes sont les mots clés de sa cuisine, la ville de Queenstown offre un climat stratégique parfaitement adapté à la carte proposée. Précédemment étoilé Michelin, sa discipline et sa technique assurent une cuisine parfaitement équilibrée et créative à souhait. Toujours fidèle à ses racines néo-zélandaises, l’enfance du chef a largement influencé sa philosophie culinaire : cuisiner des produits frais, locaux et de saison, car la Nouvelle Zélande est une terre si riche qu’elle offre à ses gastronome ce luxe indéniable.

Notez ce lieu
snipet-image

La bonne adresse

5 une etoileune etoileune etoileune etoileune etoile (basé sur 2 avis)

Rédigé par Christel Caulet

le 04 mai 2015

Tags :

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

Leave a comment