Share

En direction vers Pucon

Chili Road trip

Après Valparaiso, nous décidons de rependre la route vers Pucon en faisant un détour par Pichilemu et Llico pour découvrir leurs plages de sables noirs. En direction vers Pucon lors d’un road-trip au Chili.

 direction - Pucon - road-trip Chili

En direction vers Pucon

En direction vers Pucon

Forcément quand on fait un road-trip au Chili, on n’oublie le nombre de kilomètres que l’on effectue au vrai sens du terme. On se laisse davantage porter par l’ambiance du voyage et l’envie du moment. Grosso modo, avant de partir on s’était fixé un itinéraire à suivre que finalement on n’a pas suivi car on avait sous-estimé littéralement les distances.

Llico et le parc national de Laguna Torcas

On reprend la route ce matin vers Pichilemu, une plage de sable noir même si le paysage est désertique. Seul décor : Des plaines arides, pas de maisons ou si peu et quelques villages le long de l’océan pacifique. Ici, vous croiserez plus des surfeurs tant le coin est reconnu pour avoir de grosses vagues. Et c’est vrai qu’elles sont grandes. Le seul problème c’est l’épais nuage qu’il y a dessus.

bateaux- plages de Llico -road-trip Chili

Les bateaux sur les plages de Llico au Chili

On reprend la route vers Llico où nous passerons une nuit pour couper la route. Llico donne l’impression d’être dans un village sorti tout droit du farwest. Cet après-midi est réservé à la découverte du Parc National de Laguna Torcas. Très sincèrement, c’est plus une pause pour couper la route que réellement pour visiter le Parc National de Laguna Torcas. En fait, c’est une grande forêt de pins et d’arbres gigantesques en bord de mer.

Retour à Llico où on prend un repas. Mais pas le temps de trainer car il nous faut aller s’installer au camping que l’on a du mal à trouver. Il est tout simplement paumé au beau milieu de la forêt dans le Parc National de Laguna Torcas. On y accède par une route de sable. A cet instant précis, je ne regrette pas un instant d’avoir opté pour un 4X4.

 parc - plage - road-trip Chili

Depuis le parc vue sur la plage

Le lendemain, on décide de rouler vers Pucon mais c’est très loin, la route étant usante moralement même si la beauté du paysage vous fait oublier le rythme. On décide finalement de s’arrêter à Los Angeles pour couper la route et à Temuco pour pouvoir bien profiter à chaque fois de nos escales.

La région del Maule

Nous poursuivons notre road-trip au Chili en nous rabattant un peu vers le centre et la « Région del Maule », aussi connue comme la Région des vins. Les paysages changent au fur et à mesure. Le désert se transformant en des champs de vignes. Après 3 bonnes heures de route, on arrive enfin à Los Angeles. Rien à voir avec la célèbre ville américaine… C’est juste la base pour visiter le parc national Altos de Lircay.

Road-trip Chili - Llico - vagues - démoniaques

A Llico, les vagues sont démoniaques

La réserve nationale Altos de Lircay

Car sincèrement, la Réserve Nationale Altos de Lircay mérite le détour. Si vous aimez les lacs perdus, les efforts physiques, marcher sur les crêtes des montagnes, vous pourrez ainsi admirer la cordillère des Andes. C’est splendide, tout simplement. On part pour une rando qui je l’espère ne sera pas trop difficile. On opte finalement pour le « Sendero Laguna del Alto » qui est assurément la rando la plus longue de ma vie que j’ai faite. Physiquement, c’est hardos. Le début de la rando est vraiment physique car il y a un fort dénivelé qui vous fait grimper sur la montagne. On passe de 600 m à 2800 m d’altitude dans la forêt.

En revanche, lorsque vous sortez de la forêt, vous ne serez pas où regarder tellement tout est beau. C’est littéralement estomaquant. On marche sur la crête des montagnes. La sensation est totalement incroyable. Pour arriver à la « Laguna del Alto », il faut descendre un peu car il se situe en contre bas.

Je suis morte physiquement mais tellement heureuse par ce que je viens de voir que mes batteries sont comme rechargées. Le décor est vraiment magique j’ai l’impression d’être devant un ballet de montagnes plus grandes les unes que les autres. Soyez prudents. j’ai manqué tomber au début de la descente. C’est du gravier et du sable au sol, ce qui rend le terrain glissant…

Infos pratiques !

  • Pour aller au le parc National de « Laguna Torcas »:

    Les droits d’entrée sur le parc National de « Laguna Torcas » coutent 5000 pesos par personne si vous n’avez pas la carte de la Conaf. De là, plusieurs randonnées sont possibles. Un conseil : aller jusqu’à la mer (6km, durée 2h30).

  • Pour dormir à Llico : Camping du Parc national à Llico : 3500 pesos par personne. WC et douches propres mais l’eau est froide.
  • Pour dormir à Los Angeles : C’est à l’hôtel del Centro que nous avons passé la nuit. Très sincèrement, c’est tout sauf charmant !  Davantage vieillot que flambant neuf, vous êtes dans un endroit qui sent le rustique. Néanmoins, le petit déjeuner est copieux et ça fait l’affaire pour une nuit, surtout après avoir passé une nuit en camping la veille. Comptez 43€ la nuit.

 

Notez ce produit

En direction vers Pucon

par

Jet-lag-trips.com


Rédigé par Christel Caulet

le 09 mars 2017

Tags :

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

Leave a comment