Tahiti

Bora Bora, mythe ou paradis terrestre ?

Mythe ou paradis terrestre ? A travers l’ensemble des archipels de la Polynésie française, difficile de vous dire où on est exactement. Plutôt l’impression d’avoir quitté la terre ferme et d’avoir rejoint une autre planète tant Bora Bora vous emmène à la découverte d’un monde où la frontière entre le rêve et la réalité est bien souvent impalpable. Bora Bora est peut-être la plus belle île du monde. Ce merveilleux lagon bleu est ceinturé par des îlots de sable corallien. Un voyage passionnant, d’île en île, dont les étapes ne sont pas des clichés imaginaires, mais de fabuleuses images bien réelles. La définition même de l’exotisme à l’autre bout du monde !

Vue aérienne de Bora Bora
Vue aérienne de Bora Bora

Voyage Bora Bora, destination de rêve

Quelques heures plus tôt, dans le ciel polynésien, un enchainement de couleurs étincelantes vous laisse en suspension, voguant vers un paradis terrestre : Des atolls et des îles ceinturent des lagons aux eaux cristallines et bleus turquoises pour finalement rejoindre la diadème du Pacifique, Bora Bora. Ici, le sable blanc est plus blanc que blanc si bien qu’on imagine alors que les slogans publicitaires ont été inventés, ici.

Terre volcanique

En Polynésie, une vaste chaîne de cinq archipels, grande comme l’Europe, la plupart des îles sont séparés de l’océan par une barrière récifale. Ce qui choque, c’est cette faune marine qui s’agite dans tous les sens. Découvrez des bancs de poissons tropicaux, poissons papillons, anges ou clowns qui prospèrent dans les fonds marins. Une expérience unique dans les récifs coralliens où il vous faudra masque et tuba pour faire une plongée sous marine dans ces eaux turquoises.

Des plages paradisiaques

Le long des plages de sable blanc et chaud, bordées de cocotiers et de végétation luxuriante, sous le soleil, l’amateur de farniente se laisse facilement envoûter par les caresses des alizés. Température moyenne dans ces eaux turquoises : 26 degrés. A l’extérieur, idem. On se dit alors forcément que ce pays est béni des Dieux. Sans oublier sa culture polynésienne. Ici, les langues indigènes ont été préservées, les pirogues à balancier sont toujours utilisés et il n’est pas rare de croiser des gens entièrement tatoués traditionnellement. La terre d’adoption de Gauguin vous encourage à la détente.

La tradition au rendez-vous avec ukelélé

Sans oublier le rythme palpitant des danses traditionnelles qui se ressent à chaque instant. « Ici, on danse à chaque instant », confirme Mike. Le sens de le fête se ressent à chaque moment de l’année. Les « mamas », également gardiennes de la tradition, confectionnent toujours les célèbres couronnes de fleurs.

Un voyage à la carte, hors des sentiers battus

Difficile de vous dire ce qu’on a préféré tant les îles du Pacifique conjuguent les superlatifs. Alors oui, c’est loin. Trop loin peut-être ? Il vous 28 heures de vols pour marcher sur le sable chaud de Bora Bora. La Polynésie française se mérite, se gagne pour y passer 15 jours de vacances de rêve. Forcément, ici, la moitié des touristes du territoire se rendent à Bora Bora. On y trouve donc le plus grand nombre d’établissements de luxe et de charme, bungalows construits sur des pilotis posés sur le lagon, habitations fidèles à l’architecture des fare (maisons) traditionnels, dans lesquels les décorateurs se sont livrés à d’étonnantes surenchères. Mais il n’est pas impossible de rejoindre les îles de Huahine, Rangiroa et Raiatea, célèbres également pour la beauté de leurs lagons. Huahine et Raiatea se visitent aussi pour leurs ruines de marae (temples des anciens).

Combien de temps partir ?

Impossible une fois sur place de ne pas privilégier les circuits qui marchent le mieux, d’une durée de 15 jours, permettant de découvrir Tahiti, Moorea, Bora Bora et Huahine.

Quand partir, quel budget ?

Notre hiver est une bonne période pour visiter la Polynésie française, même s’il fait alors un peu plus chaud et humide qu’au printemps et en été. La fréquentation des visiteurs étrangers est en effet moindre en février et mars, même si la « pression » touristique n’est en rien comparable à celle d’autres destinations balnéaires. A noter que la température de l’eau reste très agréable toute l’année. Côté budget, il vous faudra casser votre tirelire sans aucun doute parce que c’est quand même un sacré budget. Comptez 5000 euros pour pouvoir découvrir la destination. Le moindre hôtel « économique », il vous faudra compter au moins 65 euros par nuit et par personne. Ajoutez-y des billets d’avion très cher et les liaisons inter-îles. Et vous comprendrez mieux pourquoi la Polynésie française n’est pas une destination bon marché, on peut même vous le dire : c’est un voyage de luxe par définition. De plus, tous les produits étant importés sont vendus environ 30% plus cher qu’en métropole. En revanche, une fois sur place, vous apprécierez la gentillesse et le sens de l’accueil de la population.

Comment s’y rendre ?

Plusieurs compagnies se rendent en Polynésie françaises, dont Air France et Air Tahiti Nui (en Airbus A 340).Pour vous rendre dans les différentes îles, vous pouvez emprunter ensuite les lignes de la compagnie Air Tahiti.

Où loger à Bora Bora ?

De l'hôtel de rêve au paradis, il n'y a qu'un pas
De l’hôtel de rêve au paradis, il n’y a qu’un pas

Accor est l’un des principaux hôteliers de l’archipel de la Polynésie, qui exploite le Sofitel Tahiti Maeva Beach Resort, Sofitel Moorea Ia Ora Beach Resort, Sofitel Bora Bora Marara Beach Resort et Sofitel Bora Bora Motu Private Island. Évidemment il serait impensable de ne pas profiter d’un bungalow sur pilotis en toute intimité.

Que manger à Bora Bora ?

Laissez-vous tenter par un poisson mariné au citron vert et arrosés de lait de coco. Une merveille de la nature, les pieds dans le sable.

La photo souvenir à faire

Pour des photos de rêve, rejoignez l’île sœur de Moorea et ses plages paradisiaques. Son lagon constitue souvent le lieu parfait pour se remettre du voyage. Ne manquez pas son coucher de soleil légendaire. Aller voir aussi les baies de Cook et d’Opunohu, ciselées par des siècles d’érosion, ou encore à l’intérieur de ses terres sauvages. Prendre l’Océan Pacifique en photo sera le meilleur antidote à conserver lorsque l’hiver pointe le bout de son nez chez nous. Il vous rappellera des souvenirs inoubliables.

Bora Bora, paradis terrestre
Bora Bora, paradis terrestre










Rédigé par Christel Caulet

le 04 avril 2019

Un petit mot à ajouter ?