X
popup newsletter

Besoin d'astuces pour voyager stylées ? Inscris-toi et tu recevras nos meilleures infos voyage, hôtels et mode...

Destination > Moyen Orient > [ Oman ]

Les immanquables à voir à Oman

Oman est sans aucun doute possible le pays le plus beau et le plus fascinant du Moyen-Orient. C’est dommage que les récents événements survenus dans le monde aient suscité l’inquiétude des touristes, et plus particulièrement (à juste titre) au Moyen-Orient. Cependant, Oman est un pays parfaitement sûr, situé dans une région turbulente, et devrait figurer sur votre liste de voyages à faire. Ses paysages grandioses à perte de vue et sa culture fascinante ont inspiré des mythes, des légendes et des rêves qui font encore rêver. Ce petit pays s’avère être un joyau entre paysage désertique et longue plage. Une destination touristique à  visiter impérativement.

Explorer Oman

Montagnes de Sharb al Sheik
Montagnes de Sharb al Sheik

Oman possède des montagnes spectaculaires, des déserts solitaires, des plages idylliques, des villages pittoresques et une faune insaisissable. Un répit bienvenu et authentique pour le modernisme de son voisin populaire – les Émirats arabes unis – Oman offre toujours un sens de l’esprit oriental des 1001 nuits avec son profil touristique discret. Il est maintenant temps de vous immerger dans la mystérieuse beauté d’Oman, car ce pays du Moyen-Orient, situé dans le Golfe persique s’apprête à attirer beaucoup plus de touristes, avec un nouvel aéroport, un grand centre de conférence et une série de nouveaux hôtels. Car ici, pour l’instant, pas de tourisme de masse dans ce pays musulman.

Pour en savoir plus sur :

Meilleur période pour visiter
Comment aller à Oman
Exigences de voyage
Se déplacer à Oman
Inspiration et conseils de voyage
Itinéraires suggérés
Hôtels de luxe recommandés
Arrivée à Mascate
A la découverte des wadis
Rejoindre les plages du Sud
Désert Wahiba Sands
Alila Jabal Akhdar
Puis direction Nizwa
Djebel Shams

 

MEILLEURE PÉRIODE POUR VISITER

Le climat d’Oman est typique de la péninsule arabique, avec des étés très chauds (avril à septembre) et des hivers agréablement tempérés (octobre à mars). Cependant, la topographie et la géographie variées d’Oman font que son climat varie aussi :

Pour la plus grande partie du pays, y compris la capitale Mascate, la saison estivale est extrêmement chaude, humide et inadaptée aux voyages. La température pendant cette saison culmine à une moyenne de 40 ° C. Parfois, la température peut atteindre 50 ° C au cours de la journée. L’hiver est la meilleure période pour voyager, avec une température moyenne d’environ 27 ° C pendant le jour, tandis que les nuits sont venteuses et plus fraîches, avec des températures descendant à une moyenne de 15 ° C (60 ° C). Les journées d’hiver sont ensoleillées la plupart du temps (bien que le nombre de jours nuageux et pluvieux ait augmenté ces dernières années).

En revanche, la température dans les montagnes est d’environ 15 ° C (30 ° F), c’est à dire beaucoup plus froide qu’à Mascate toute l’année, ce qui en fait un endroit idéal pour échapper à la chaleur des basses plaines en été, ou pour une pause rafraîchissante et peut-être une vue imprenable sur les sommets enneigés sous le soleil d’hiver.

La région de Dhofar dans le sud d’Oman – où se trouve la station balnéaire de Salalah – subit des pluies de mousson de juin à septembre. La pluie tombe sous la forme d’une bruine constante, transformant le paysage en une oasis de verdure et de verdure.

COMMENT ALLER A OMAN ?

La plupart des visiteurs arrivent à Oman via l’aéroport international de Mascate, bien qu’un nombre croissant de visiteurs se rendent via l’aéroport international de Salalah.

L’aéroport international de Mascate (MCT) est le plus grand aéroport du pays et la principale entrée d’Oman. Il est situé à proximité de la capitale Mascate et propose des vols vers plusieurs destinations régionales ainsi que des services intercontinentaux vers l’Asie, l’Afrique et l’Europe.
L’aéroport international de Salalah (SLL) est le deuxième aéroport international du sultanat d’Oman. Il constitue la principale porte d’entrée du sud d’Oman et de la station balnéaire de Salalah.

Avant d’acheter un billet d’avion, pensez à lire mes astuces pour acheter le billet d’avion le moins cher.

Il est également possible d’entrer à Oman par la route des Émirats arabes unis, une option que l’on a faite après avoir débuté notre séjour par quatre jours à Dubaï. Même si ce transport par bus fonctionne bien, il est également un moyen de comprendre un peu mieux ce pays. Le passage de la frontière vous rappellera l’importance de ne pas transporter de substances illégales dans ce pays avec une fouille aux corps et une fouille de tous les bagages en soute. C’est là, en général, que vous aurez la sensation de perdre tout votre temps.  Le gouvernorat de Musandam – où se trouve le complexe Six Senses Zighy Bay – est une enclave séparée du reste de l’Oman par les Émirats arabes unis. On y accède plus facilement par voie terrestre depuis les Émirats arabes unis (à 2 heures de route de Dubaï).

EXIGENCES DE VOYAGE

Les conditions d’entrée en Oman diffèrent d’un pays à l’autre et sont susceptibles de changer. Avant le départ, vérifiez toujours auprès de votre gouvernement et de l’ambassade ou du consulat d’Oman le plus proche de quels documents vous avez besoin pour voyager vers Oman.

Vous avez besoin d’un passeport valide au moins six mois pour entrer à Oman. Vous devez obtenir un visa avant de voyager, sauf si vous venez d’un des pays dispensés de l’obligation de visa (qui font partie du Conseil de coopération du Golfe) ou de l’un des pays dont les citoyens ont droit à un visa de voyage d’un mois, pouvant être acheté à l’arrivée. dans tout port d’entrée terrestre, maritime ou aérien du pays.

Assurez-vous de lire mes 11 conseils pour planifier un voyage sans souci.

SE DÉPLACER

Il y a très peu de transports en commun à Oman. Vous pouvez vous rendre dans les principales villes par les bus publics, mais pour tout voir du pays, vous aurez besoin de votre propre moyen de transport : Voilà pourquoi la plupart des voyageurs vont louer une voiture. C’est en effet le moyen le plus simple de se déplacer dans le pays. Des sociétés de location de voitures sont présentes dans les principaux aéroports et les grandes villes. Bien que l’infrastructure routière soit excellente, les conditions de conduite peuvent être dangereuses.

La Mosquée est remarquable, l'une des plus belles du monde arabe. On confirme !
La Mosquée est remarquable, l’une des plus belles du monde arabe. On confirme !

La grande mosquée de Mascate
Dans la grande mosquée de Mascate
Le lustre de cette mosquée
Le lustre de cette mosquée

Les lustres et le tapis unique sans oublier le Coran dans son œuvre intégrale
Les lustres et le tapis unique sans oublier le Coran dans son œuvre intégrale

Le lustre est vraiment de toute beauté !
Le lustre est vraiment de toute beauté !
Un lustre sublime la pièce de prière de la grande mosquée de Mascate
Un lustre sublime la pièce de prière de la grande mosquée de Mascate

Puis direction Al Bustan, pour voir le palais du sultan (Al Alam). L’endroit est clôturé, personne n’a le droit d’y pénétrer. A contempler depuis la grille. Tout est ultra propre. Il y a un musée Fait Al Zubair mais la chaleur nous assomme. On préfère alors rejoindre le bord de la mer et improviser un pique nique. Julien part à la recherche de quelque chose à manger et revient une dizaine de minutes plus tard les mains pleines. On s’installe le long de la corniche à l’ombre et on avale notre déjeuner au calme.

Le palais royal à Mascate

Le palais royal à Mascate
Sur la place du palais royal
Sur la place du palais royal

La maison du sultan d'Oman
La maison du sultan d’Oman

Le symbole d'Oman
Le symbole d’Oman

Le palais royal le long de la corniche
Le palais royal le long de la corniche




Le lendemain matin, on profite du soleil pour aller au souk. Mais attention, vous êtes à Oman, les parfums y sont terribles, sensuels et on vous met toujours quelque chose sous le nez à sentir… Sinon, globalement, c’est un grand foutoir. Rien n’est rangé et on y vend de l’encens, des parfums forts, des babioles dont la plupart doit venir de Chine. Sinon, le lieu est plutôt agréable car à l’ombre.

L'entrée du souk à Mascate à Oman
L’entrée du souk à Mascate à Oman

Dans le souk de Mascate
Dans le souk de Mascate
Dans le souk de #Mascate, les femmes à la bijouterie
Dans le souk de #Mascate, les femmes à la bijouterie

Un panorama superbe
Un panorama superbe

Toujours plus haut
Toujours plus haut

L’après-midi, on enchaine avec une sieste dans le parc situé en contrefort de Mascate. C’est plutôt agréable. C’est aussi l’occasion d’aller voir de plus près l’énorme boule que l’on aperçoit à tout bout de champs depuis la ville. L’endroit vaut le coup d’oeil. On redescend alors vers le centre ville avant d’aller sur une tourelle le long de la plage. Si le lieu attire les investisseurs actuellement, c’est aussi l’occasion d’avoir un autre coup d’oeil sur la ville. Il est alors temps de rentrer à l’hôtel pour préparer ses sacs pour partir à la découverte d’Oman demain matin. Trop hâte.

A la découverte des Wadis

Dès qu’on quitte la ville, c’est des montagnes de roche sublimes avec le soleil qui tantôt se cache et à d’autres moments apparaît. Cela offre des reliefs de toute beauté. Les routes sont globalement en bon état même si parfois elles se transforment en piste. Mais peu importe, on avance à notre rythme. Sur la route, un grand nombre de Wadi sont mentionnés. Même si on ne peut pas s’arrêter à chacun, on fait en général un petit détour pour aller au moins y jeter un coup d’oeil. A chaque fois, ces wadis méritent l’attention car ils sont impressionnants. On peut s’y baigner en général même s’il y a du monde parfois. On se demande alors comment se fait il qu’il y ait de l’eau à cet endroit précis tant les extérieurs semblent secs et arides. Julien jubile à chaque fois en s’y baignant. La journée se déroule entre point de vue fabuleux sur la côte et wadis si bien qu’en fin de journée, alors qu’on se rapproche de notre étape, l’une des plus connues d’Oman avec le Wadi Shab. C’est des gorges immenses et profondes qui offrent un lieu improbable. L’eau émeraude dans cette piscine naturelle offre un bel endroit. On décide de s’éloigner des touristes. Le canyon semble se resserrer. Le lieu est vraiment un joyau d’Oman. Mais on reprend déjà la route.

Wadi Bani Khalid
Wadi Bani Khalid

Passage au Wadi Tiwi auquel on n’a pu accéder finalement, faute à des éboulements sur la route dûs à des pluies torrentielles. La route devient alors de plus en plus étroite au fur et à mesure qu’on remonte le canyon au fil des villages à flanc de falaise mais l’endroit est remarquable même si on n’a pas pu aller jusqu’au bout. Je dois reconnaître qu’on fait à plusieurs reprises des prières pour ne croiser personne car avec le 4X4 les manœuvres s’annonceraient difficiles. Au final alors qu’on grimpe toujours et encore plus haut, on croise sur la route deux garçons qui nous ordonnent de faire demi-tour. A tort peut être, on décide de les écouter, on fait alors demi-tour dans une zone de toute beauté. Sur le chemin du retour, on croise alors une petite voiture avec deux Français dedans qui s’inquiètent alors de l’état de la route. On les convainc de faire demi-tour pour leur sécurité.

Le wadi Singhole
Le wadi Singhole
Les eaux couleur émeraude offre à ce wadi un charme naturel
Les eaux couleur émeraude offre à ce wadi un charme naturel
Sur la route du wadi Tiwi
Sur la route du wadi Tiwi
Espace de relaxation sur la route du wadi Tiwi
Espace de relaxation sur la route du wadi Tiwi

Paysage grandiose vers le wadi Tiwi
Paysage grandiose vers le wadi Tiwi

Rejoindre les plages du Sud

Alors là, pour le coup, quand on rejoint la première grande plage, on n’imagine pas une seule seconde ce genre de lieux. Imaginez des kilomètres plages de sable blanc sans personne dessus ! Mieux pas un bar ou une boutique à côté ! Juste la plage de sable fin et les vagues. On décide alors de planter la tente par là, un peu au hasard à vrai dire tant l’endroit est nature. En fait, le lendemain matin après vérification sur notre GPS, on se rend compte qu’on était juste à côté de la réserve naturelle de Ras el Jinz au sud de Sur réputée pour être un haut lieu de ponte de tortues marines. On doit bien reconnaître que si l’idée paraissait séduisante sur le papier, on n’y est pas allé les voir. Car l’impact humain sur la reproduction des tortues n’est guère éco-touristique. On renonce donc à voir les précieuses bestioles et on poursuit la route à la recherche des dunes de sable.

Désert Wahiba Sands

Sur la route, il n’est pas rare de voir des amas de sable déplacés par le vent. Mais rassurez-vous, cela n’a rien à voir avec ce qu’on va voir. Car les Wahiba Sands se méritent et sont vraiment plus beaux que les dunes de sable de Dubaï qu’on avait eu la chance d’expérimenter. On arrive finalement à l’heure pour rejoindre notre camp bédouin même si ce fut difficile pour se retrouver. On nous avait initialement dit de nous arrêter à une station essence, sauf que des stations essence, il y en a plein. Demandez donc le nom précis de votre arrêt.

Coucher de soleil sur les plages de Sur
Coucher de soleil sur les plages de Sur
Planter la tente sur la plage à Sur
Planter la tente sur la plage à Sur
Paysages envoûtants
Paysages envoûtants

Se faire réveiller par quelques mouettes !
Se faire réveiller par quelques mouettes !

Une des nombreuses plages à Sur
Une des nombreuses plages à Sur
Deux enfants s'amusent au calme
Deux enfants s’amusent au calme
Au port de Sur
Au port de Sur
Les bateaux de pêche à Sur
Les bateaux de pêche à Sur

Après une belle balade en pleine nature, on met le turbo pour ne pas rater le soleil qui se couche sur le désert blanc d’Oman. Avec le sel amassé qui a ciselé le paysage pour créer des dunes de sable blanc. La zone est lunaire mais instable. Après avoir tenté d’avancer, nous sommes obligés de faire demi-tour tant la piste se complique.

Le désert de sable blanc d'Oman
Le désert de sable blanc d’Oman
Grimper sur les dunes de sel
Grimper sur les dunes de sel

On continue notre progression pour rejoindre les Wahiba sands à Oman. Julien était excité à l’idée de conduire en 4X4 dans le sable, il avait regardé un max de vidéo avant notre séjour pour savoir comment manœuvrer l’engin dans le sable. Après bien des appréhensions, il faut bien reconnaître que Julien a plutôt assuré aux commandes de l’engin. Notre guide était très relax et vous a fait confiance en laissant Julien prendre les commandes de son 4X4.

Les dunes de sables de Wahiba Sands à Oman
Les dunes de sables de Wahiba Sands à Oman

Coucher de soleil dans les dunes de sable à Oman
Coucher de soleil dans les dunes de sable à Oman
L'entrée de notre éco lodge au coeur des dunes de sable
L’entrée de notre éco lodge au coeur des dunes de sable

La salle du restaurant au cœur du désert
La salle du restaurant au cœur du désert
Soirée autour du feu de camp
Soirée autour du feu de camp… Tout le charme d’une nuit digne des mille et une nuits

tôt le matin, au lever du jour, on arpente les dunes
tôt le matin, au lever du jour, on arpente les dunes

Les vagues des dunes de sable sont hypnotisantes
Les vagues des dunes de sable sont hypnotisantes

N’importe ailleurs dans le monde, on vous aurait mis à l’arrière du véhicule et à regarder, ici, c’est le contraire. On vous fait vivre l’instant présent. Et c’était grandiose. Le lieu est sublime qui plus est avec le soleil couchant. On reste au sommet de notre dune un moment à regarder l’horizon de sable, les yeux dans le vague en se demandant un peu ce qu’on fait là mais guère d’hésitations quand on se rend compte que le soleil s’est déjà couché et qu’il faut regagner notre camp. Alors là, on arrive dans un camp bédouin, juste quelques tentes spartiates, sans électricité sont installées au milieu de nulle part. La douche extérieure offre quelque chose d’atypique. Il y a quelque chose d’authentique, de vrai, de sincère dans cette démarche de ne pas proposer un resort luxe au plein milieu du désert. Et j’adore ! Après un repas copieux, la soirée se passe autour du feu de camp. Installés sur des tapis, on boit un thé et on écoute des histoires, les yeux plongés dans le ciel scintillant d’étoiles.

Paysages envoûtants dans les dunes de sable
Paysages envoûtants dans les dunes de sable

Rencontres dans le desert...
Rencontres bédouines dans le désert… avec quelques Omanais et quelques dromadaires

Le lendemain matin, nous avions décidé de nous lever tôt pour aller admirer les mêmes endroits de jour. Que dire ? A part que l’endroit est bouleversant de beauté… Il s’y dégage une sérénité absolument reposante. On croise alors un chevrier avec son maigre troupeau qui s’inquiète de nous voir perdu dans le désert. Un autre 4X4 surgit du sable et nous propose alors de passer chez lui pour boire un thé avec quelques dattes. On ne sait plus si c’était un mirage ou pas, mais faute est de constater qu’ici, les gens sont d’un accueil chaleureux, souriants et particulièrement à l’écoute des visiteurs. C’est ce que l’on appelle l’hospitalité omanaise. Cela change des endroits trop populaires où on a tendance à se sentir souvent freiner dans nos envies. Le cadre est enchanteur, le dépaysement total pour ce voyage sur mesure hors des sentiers battus. Après avoir rechargé les batteries dans cet endroit fabuleux, il est déjà temps de reprendre la route vers les montagnes, dernière grosse étape de ce voyage aventure.

Au sommet des dunes de sable
Au sommet des dunes de sable
Un océan de sable face à nous avec ses vagues ondulantes
Un océan de sable face à nous avec ses vagues ondulantes

Je dois reconnaître qu’en voiture, j’ai déjà les souvenirs qui s’amoncellent dans la tête. Les silences sont nombreux comme pour marquer cette transition, ce temps en suspens. On passe une forme de contrôle de police qui vérifie que vous êtes bien équipés du bon 4X4 pour pouvoir y accéder. Ils valident l’autorisation de circuler par ici et c’est parti ! Le décor se transforme progressivement quand on arrive au sommet du premier col, la vue imprenable est purement grandiose. Ces montagnes offrent des reliefs étonnants, ciselés, abrupts. C’est la première fois de ma vie que j’en vois des comme celles-ci. Ça grimpe fort et en épingle. En un claquement de doigts, vous vous retrouvez à 2000 m d’altitude alors qu’il y a quelques heures encore vous étiez en bord de plage. C’est quand même impressionnant ! Les oreilles se bouchent et se débouchent à chaque instant. L’impression d’avancer dans l’inconnu se ressent alors.

Alila Jabal Akhdar

Une fois arrivé sur le plateau tout en haut, la route s’arrête et on pénètre dans une petite ville qui se fond dans le décor. Ici, il y a le célèbre Alila Jabal Akhdar, construit avec les pierres de la montagne. Cet hôtel est grandiose et spectaculaire avec sa vue époustouflante. L’endroit est vraiment remarquable.

Paysage impressionnant depuis l'hôtel
Paysage impressionnant depuis l’hôtel

Juste après un orage, la terrasse de l'hôtel avec sa piscine extérieure
Juste après un orage, la terrasse de l’hôtel avec sa piscine extérieure

Le site d'une beauté inouïe
Le site d’une beauté inouïe

Cet hôtel est vraiment grandiose ! Un charme dingue avec une déco sobre & design mettant en valeur l’artisanat et la culture omanaise pour un résultat raffiné. Un personnel accueillant et d’une gentillesse inouie qui vous fera apprécier l’endroit, un restaurant avec un buffet riche et immense avec des plats omanais, une terrasse incroyable qui surplombe le bord du canyon vertigineux. Ajoutez-y une piscine à la bonne température et vous comprendrez pourquoi on l’a tant apprécié. Il y a également un spa pour se faire chouchouter mais je n’ai pas eu assez de temps pour aller le tester.

Dans la chambre de notre hôtel même si les extérieurs sont bien plus captivants
Dans la chambre de notre hôtel même si les extérieurs sont bien plus captivants
La terrasse avec la piscine extérieure
La terrasse avec la piscine extérieure

Attention : Sachez cependant, que vous êtes dans un endroit où le temps change très vite. Il peut y pleuvoir et dix minutes plus tard, le soleil y brillera. Ce fut notre cas. Quand on y arrive, je râle un bon bout de temps de voir la vue bouchée avant que soudain, le soleil se déploie sur le canyon offrant alors une vue panoramique impressionnante. C’est à ce jour l’un des plus beaux hôtels où on soit allés dans le monde.

Conseils aux voyageurs : Il y a également une tour panoramique, appréciable pour les photographes.

Relief contrasté
Relief contrasté

Puis direction Nizwa

Après deux jours à se ressourcer dans cet hôtel de charme, on repart sur les routes. Très vite, Nizwa apparait sur le chemin. Une jolie ville où on s’arrête manger.

La mosquée de Nizwa

La mosquée de Nizwa

Un enfant pris en photo par surprise sur la place du marché
Un enfant pris en photo par surprise sur la place du marché
Un homme à vélo et deux enfants à vélo
Un homme à vélo et deux enfants à vélo
Dans les ruines de Nizwa
Dans les ruines de Nizwa
Une palmeraie gigantesque appelle à la découverte...
Une palmeraie gigantesque appelle à la découverte…

Dans la palmeraie de Nizwa, au calme
Dans la palmeraie de Nizwa, au calme
Entre pierre de montagne et palmeraie
Entre pierre de montagne et palmeraie

Djebel Shams

On quitte cet hôtel à regret avec l’impression d’avoir été requinquée par cet endroit bouleversant de beauté, il est alors temps de rejoindre Djebel Shams. Un massif montagneux où le point culminant du pays à 3075 mètres attire les convoitises. De magnifiques paysages s’en échappent car vous êtes dans le 2e canyon le plus grand d’Arabie, après Grand Canyon aux Etats-Unis où nous avions eu la chance d’aller. Lors de cette étape, randonnée et balades sont au programme. Julien plus sportif que moi, part affronter les hauteurs en courant, moi, je rêve alors de reportages à rédiger. Le soir, on décide de planter la tente dans l’obscurité en pleine nature dans les grands espaces. Nos voisins, deux guides touristiques, nous invitent à partager quelques dates et un thé autour d’un feu de camps. Partage d’expériences grandioses et rigolades ponctueront cette journée.

Le paysage grandiose de Jebel Shams à Oman
Le paysage grandiose de Jebel Shams à Oman
Djebel Shams, le grand canyon d'Oman
Djebel Shams, le grand canyon d’Oman

Vue panoramique impressionante
Vue panoramique impressionnante

Le relief est majestueux révélant des paysages sublimes
Le relief est majestueux révélant des paysages sublimes
Les routes sublimes prennent tout leur sens dans ces montagnes ciselées
Les routes sublimes prennent tout leur sens dans ces montagnes ciselées

On décide alors le lendemain de rejoindre Mascate en prenant la route la plus touristique. Si les points de vue y sont absolument remarquables, il convient de préciser que l’endroit accumule les virages et peut s’avérer long. On parvient néanmoins à regagner notre hôtel le Jebel Shams View Point, qui, lui, en revanche, ne vaut absolument pas le coup. L’endroit est sur un site génial mais on y mange très mal, les tentes sont peu équipées, rien n’est aménagé. Très décevant malgré le prix…

Il est alors temps de quitter ces paysages grandioses pour rejoindre Mascate. Pour cela, on prend la route la plus longue et la plus étroite qu’on n’est jamais prise, on n’en voit jamais la fin mais cette route touristique est assurément l’une des plus belles routes du monde lors de ce voyage découverte entre mer et montagne.


Rédigé par Christel Caulet

le 23 avril 2019

Un petit mot à ajouter ?