Voyage luxe à Dubaï, l’Internationale

Dubaï

Après des séjours en Jordanie, voyage au Qatar, il était temps d’aller visiter la ville qui incarne le mieux le tourisme de luxe : Dubaï. La première chose qui frappe lorsqu’on arrive à Dubaï, c’est sa démesure. Tout y est immense. D’abord, juste pour avoir une idée de la grandeur de cette ville, c’est que pour la traverser, c’est comme faire un Toulouse/Montauban.Les 4X4 voies s’entrelacent les unes avec les autres au point qu’on en perd son latin, les dunes de sable Dubaï étant aux extrémités de la ville. Voyage à Dubaï, l’Internationale…

Découvrir Dubaï

Si au départ, on avait prévu d’aller aussi à Abu Dhabi, notre planning s’est modifié sur place tant Dubaï mérite les superlatifs et vaut incontestablement le détour. Difficile par conséquent de vous recommander un quartier du centre-ville de Dubaï tant cette ville mord le désert et s’étale. Pour nous faciliter la visite, on avait réservé deux hôtels Dubaï dans deux quartiers historiques, aux antipodes l’un de l’autre, histoire de découvrir au mieux toute la grandeur de la ville. Dubaï est donc une nouvelle destination depuis quelques années à la mode qui compte pas moins de 55 millions de visiteurs.Voyage luxe à Dubaï, l’Internationale Il suffit de voir le nombre de Russes présents pour comprendre à quel point  cette ville attire l’œil. Il suffit de déambuler dans les complexes hôteliers pour comprendre tout le luxe qui y est offert.

Gigantisme à Dubaï

Faire un voyage à Dubaï, c’est en prendre plein les yeux dans le golfe persique pendant un séjour Dubaï. La ville internationale par définition située en plein désert attire les foules avec ses parcs d’attractions et autres parcs aquatiques,  centres commerciaux et autres subterfuges pour ce voyage sur mesure. Les plages privées s’alignent les unes à côté des autres. Autant de lieux incontournables à visiter si vous êtes de passages par ici, la modernité et les extravagances étant au rendez-vous. La ville internationale ayant quelque peu oublié sa culture des bédouins, ici, pas de chameaux ou de dromadaire, on circule en 4X4 climatisés à fond la caisse. Car même si c’est la meilleure période pour y aller, partir en voyage à Dubaï, c’est être prêt à se dorer au soleil à chaque instant. En moyenne, le thermomètre affichait les 35°C, parfaitement supportable tant l’air est sec.

Gratte-ciels et centres commerciaux à Dubaï

Bien sur, pour s’y repérer le Burj Khalifat, la plus haute tour du monde, sert de véritable repère, un peu comme le nord d’une boussole. Les quartiers se multiplient à vitesse Grand V, les grues poussent de manière incalculable. On s’y sent véritablement perdue au milieu des palmiers. Pourtant, les panneaux indicateurs sont hyper bien faits, offrant à chacun des repères et des balises pour éviter la perte de repère. Malgré cela, la démesure se conçoit comme une démonstration de la puissance des Émirats Arabes Unis. Difficile de ne pas le penser tant les « plus grands » ou les « plus hauts »sont sur toutes les bouches lors d’un séjour à Dubaï.

Constructions pharaoniques

Le plus grand centre commercial du monde y est présent sur la péninsule arabique. Ce lieu est idéal pour faire du shopping, n’hésitant pas à conjuguer le plaisir d’acheter avec les loisirs. Vous pouvez faire une balade en gondole sur l’espace eau ou admirer à la nuit tombée un spectacle grandiose de jets d’eau. Les constructions sont pharaoniques. Au pays des mille et une nuits, on vous en met plein les yeux.

Visiter Dubaï

Pour visiter Dubaï autrement, il vous suffira de prendre le Monotrain pour en avoir une démonstration claire et nette. Un seul train parcourt la palme de Dubaï d’un point A au point B. Aucun arrêt prévu même si on aimerait pouvoir mettre sur pause par moment l’engin histoire de pouvoir prendre des vue de la skyline qui se dresse face à nous. Les imposants buildings trônent face à la mer, imperturbables et à perte de vue. Tous les ingrédients pour un séjour luxe Dubaï sont réunis : spa de luxe Dubaï.

Monorail à Dubaï

Quand on arrive à l’Atlantis hôtel à la fin de la ligne du Monorail, on imagine alors un hôtel immense dans cette ville cosmopolite et extravagante. Pourtant là encore, on est très loin des justes dimensions. Gigantesque serait plus adéquat sur l’île artificielle. L’hôtel offre un visage, une porte d’entrée, un emblème à cette ville de Dubaï qui peut faire rêver. Du moins, elle a tout pour. Des hôtels, des tours de verre, des gratte-ciels, de larges routes en plein centre-ville avec à chaque fois un détail qui fait la différence. Mais rien de bling-bling. Vous n’êtes pas à Las Vegas. Ici, le riche côtoie le pauvre dans les mêmes habits – de larges chemises blanches bien taillées -. Les pistes de ski s’alignant en plein désert.

Souks, senteurs et épices à Dubaï

Les boutiques Louis Vuitton, Dior ou Chanel y sont omniprésentes, un peu comme les Séphora chez nous. Il existe même un souk à l’or où les bijouteries modernes sont collées les unes aux autres. Mais n’entendez pas 3 ou 4 bijouteries, car c’est bien une cinquantaine de bijouteries qui sont regroupées, offrant des visuels sur des pièces rares toutes en or massif.

Sa population est accueillante et souriante, la politesse n’y est pas absente et on n’hésite pas à arpenter ses souks sans se sentir agressée. Contrairement à d’autres endroits de la planète où nous sommes déjà allées. On vous prend au piège des senteurs des épices, des parfums enivrants mais jamais en vous forçant la main dans les quartiers historiques de la ville. Les sourires sont à chaque fois sur les visages des vendeurs. Il n’est pas rare qu’ils viennent spontanément vous adresser la parole avec un charme certain. Mais jamais avec arrogance ou mépris.

Adieu aux croyances européennes

Impossible de ne pas vous parler de la religion car les mosquées appellent régulièrement à la prière. Nous n’avons pas eu le temps de visiter la grande mosquée malheureusement. Pour autant, jamais en tant que femme, nous nous sommes senties en manque de confiance ou de sécurité. Des hommes en uniforme veillent au grain, cela dit. D’ailleurs, il n’est pas rare d’y croiser des Russes courtement vêtues. Tout ce beau monde vit les uns avec les autres sans jugement de valeurs. Certaines femmes portent l’ayaba, une robe longue noire. D’autres, pas. Mais chacune avec leur sac de marque haut de gamme. Comme quoi, les croyances européennes ont la vie dure pour pas grand chose.

Dubaï, ville internationale et futuriste

Incontestablement, passer des vacances Dubaï me semblait presque impossible avant de partir. Mais étant là en transit pour quelques jours avant de rejoindre le sultanat d’Oman, je peux dire que j’y reviendrai. Sans aucun problème. La ville futuriste sait se faire désirée. Et reste une destination touristique malgré toutes ces extravagances. Sur de petites criques, des plages de sable fin aux eaux turquoises s’imposent à la vue de tous, offrant des vues paradisiaques avec des hôtels luxe.

Pour en savoir plus

Découvrir quelques visuels de Dubaï

Atlantis Hôtel sur la palme à Dubaï Atlantis Hôtel sur la palme à Dubaï

la skyline de Dubaï la skyline de Dubaï

Dans la marina de Dubaï Dans la marina de Dubaï

La plage de Dubaï à Jumeirah La plage de Dubaï à Jumeirah

Dans le souk à Dubaï Dans le souk à Dubaï

 

 


Rédigé par Christel Caulet

le 02 novembre 2018

11 commentaires

Un petit mot à ajouter ?