thaïlande nourriture insecte : on en a mangé !

Manger des insectes en Thaïlande. Aussi bizarre que cela puisse paraître, j’étais curieuse de vivre cette expérience et quand je regarde Koh Lanta -ça m’arrive-, j’aime me dire que ce ne serait pas un souci pour moi de manger les bestioles qu’ils ont lors d’un des jeux. Bref, quand je me suis retrouvée devant les bestioles, ma voix a changé… C’est parti pour goûter cette nourriture à base de Sauterelles, criquet et autres espèces d’insectes avec une sauce thaïe à base de curry avec des herbes. Jetez un coup d’oeil à notre magazine voyage dédié à la Thaïlande.

Insecte comestible thailande

insectes thailande
insectes thailande

D’abord, il y a eu la surprise. Ce qui est assez fréquent quand il s’agit de filer en Thaïlande. Julien est allé chercher à manger pendant que moi, je m’installais dans notre cabane de Robinson Crusoé en Thaïlande en Asie du Sud Est. J’ai attrapé un bouquin et me suis installée sur la terrasse à Sukkotai.  Il est revenu les mains chargées mais pas tant que ça… Il a sorti du sac plastique : des boissons, du riz sucré et puis un sachet tout petit avec des trucs noirs auxquels je n’ai pas prêté attention. Puis on s’est mis à discuter du planning du lendemain quand il a ouvert le sachet pour le verser machinalement dans une petite gamelle thaïe.

Consommation insectes thailande

Et là, j’ai eu peur. Sur le coup. Immédiatement. Il en a même rigolé quand il a du voir ma tête. « C’est riche en protéine animale », m’a-t-il dit. Puis je me suis resaisie. Ce n’était que quelques grillons et des vers qui étaient dans cette assiette. Mais ça fait un choc et en même temps la curiosité m’appelle à les déguster. Ensuite, j’ai compris qu’il allait falloir les goûter. Ce qui aux premiers abords me semblait carrément impossible. J’ai alors attrapé un gros grillon noir par ses pattes même s’il ne bougeait plus. De quoi vous couper la faim… Pourtant, c’est un plat habituel de la cuisine thaïe !

Avaler des insectes

Et puis l’idée d’avoir ça dans le ventre m’a fait frissonner. Difficile de croire que ces petites bestioles peuvent vous nourrir. Pourtant elles sont bien comestibles, riche en valeurs nutritionnelles. Avec des qualités nutritionnelles rares. L’avantage surtout : aucune matière grasse ! Parfait donc pour mon régime alimentaire. Oubliez donc le bétail et autres viandes rouges que l’on mange trop souvent. Au départ, j’appréhende d’ingurgiter la bestiole telle qu’elle est. Par conséquent, je la considère davantage comme une sucette, essayant d’oublier ce que j’ai dans la bouche. Alors l’avaler, c’est une autre étape à laquelle je me refuse au départ. Ce serait même une réponse à la surconsommation de viande dans nos pays occidentaux. Ce serait également un moyen de lutter contre la faim dans le monde selon des études scientifiques. J’aurai pu paraitre au départ comme dégoûtée de devoir goûté ces insectes prêts à manger et finalement…

Impact environnemental

Une fois passé le dégoût, on parvient à se libérer et à manger les coléoptères sans trop de difficulté. Ils sont même considéré en Thaïlande comme un produit alimentaire aux qualités nutritionnelles rares ! Ces denrées sont croquantes et ont un goût de châtaigne ou de cacahuètes. Leur valeur nutritive serait dingue ! Incontestablement, cela oblige à changer nos habitudes alimentaires. Ces petites bestioles sont considérés ici comme des friandises, des gourmandises, des sucreries frits et pleines de saveur comme on mangerait des chips. Cela croustille gentiment sous la dent au moment de l’apéro. Quand en plus on sait qu’à l’avenir elles seraient le meilleur rempart contre le gaspillage alimentaire et la malnutrition et pour faire face au réchauffement planétaire… Alors si en plus, cela pouvait sauver la planète… grâce à leur faible impact environnemental.

Thailande nourriture insecte

Une fois la sécurité alimentaire assurée, l’impact sur l’environnement entre alors en jeu… Sauterelle, puceron, papillons, grillon, termites, blattes, cochenilles, vers, criquet, scorpion, scarabée, vers à soie, cigale, libellule, cricket, larve, coccinelles, fourmis, araignées, punaise, mouches, scorpions et autres insectes parasites s’alignent donc dans nos assiettes. Et si ces nuisibles que l’on trouve dans la nature avaient du goût ? Il faut croire qu’après dégustation, je ne peux que le confirmer. Les petites bêtes seraient des denrées alimentaires idéales pour lutter contre la malbouffe et l’obésité. Différentes espèces apparaissent alors sous nos yeux : criquets, chenilles, grillons, vers de farine, cafards et bien d’autres… Les insectes se multiplient à plus de 7 tonnes par an, grâce aux quelques 20 000 agriculteurs en Thaïlande qui possèdent des élevages de grillons et autres insectes. Cette activité apporte un complément de revenu précieux aux agriculteurs du nord du pays. Si la consommation d’insectes en Thaïlande n’est pas nouvelle, l’élevage est un phénomène relativement nouveau, remontant à la crise asiatique de 1997 qui a durement touché la Thaïlande, avec de nombreux travailleurs urbains contraints de reprendre leur travail après avoir perdu leur emploi de village. Du coup, ils se sont lancés dans cette activité.

Quelques grillons et des chenilles au menu !

Mais comme je ne suis pas du style à abandonner, je me suis forcée à le mettre dans la bouche. La sensation est difficile à appréhender. J’imagine bien qu’en lisant cet article vous vous dites que je suis timbrée de croquer des insectes comestibles. Je dois l’être alors. Le plus difficile, en fait, c’est de se lancer à grignoter ces petites bêtes. Car une fois que vous passez outre le fait que ce soit un insecte que vous avez dans la bouche, vous pouvez alors apprécier l’instant. Les croyances locales prêtent des vertus aux animaux. Par exemple, le scorpion serait aphrodisiaque.

Julien a testé les insectes en plat en Thaïlande
Julien a testé les insectes en plat en Thaïlande

Des insectes dans nos assiettes

Pour ma part, j’ai trouvé ça croquant et super bon. Les Thaïlandais les font frire avec une sauce qui est super délicieuse. En revanche, j’ai eu plus de mal avec les chenilles… Cela avait un goût de châtaigne, très doux en bouche. Mais c’est mou, ce qui laisse une drôle d’impression en bouche. Finalement, on a presque fini l’assiette puis on est passé à des plats plus consistants. Et comme l’appétit vient en mangeant, on se retrouve presqu’à terminer l’assiette. Tout pour une alimentation équilibrée ! C’est une sorte de barrière psychologique à dépasser pour apprécier ce mets. Bon appétit au pays du pad thaï.

Moi face à mon deuxième grillon
Moi face à mon deuxième grillon

Acheter des insectes en thailande

Dans tous les cas, je ne regrette pas cette expérience. D’ailleurs, pour ne pas vous mentir, on en a racheté quelques jours plus tard sur un food market… vous en trouverez dans n’importe quel food market. C’est vraiment une spécialité thaïlandaise. On va construire notre palais avec des sauterelles rôties, croustillantes comme des chips au goût de noisette. Près du marché, une femme met des grenouilles sur une brochette puis sur un feu de charbon de bois. Elle ajoutera par la suite d’autres insectes.

Thailand insect market

Vous pouvez trouver des stands d’insectes à vendre. Vous choisissez en général ceux qui vous semble le plus facile à manger si l’impact psychologique est soutenable. En effet, il faut savoir que les hôtels et autres guesthouses qui accueillent des voyageurs savent qu’on n’aime pas trop tous ces insectes en Thaïlande.

Cuisine thailandaise

Par conséquent vous n’en trouverez pas dans les hôtels en général. Vous en trouverez également dans les quartiers chauds de Bangkok, la nuit : des panneaux publicitaires clignotent, de la musique passe à tue-tête dans les bars. Grosso modo, impossible de ne pas tomber in love avec la cuisine thaïlandaise tant c’est raffiné et bon…

Cuisine insectes thailande

Ensuite les Thaïlandais ajoutent une sauce dont ils ont le secret. La recette dépend des goûts de chacun mais vous en trouverez frits, avec une sauce sucrée, avec du lait de coco… Cela vous offrira une bonne consommation d’insectes.

Insectes frits thailande

En Thaïlande, les insectes frits sont principalement frits avec la saveur des épices ajoutées, donnant presque l’impression de manger des chips. Disponible à toutes les sauces : vivante, nature, poêlée, bouillie ou caramélisée, seule l’imagination peut limiter les saveurs.

Quelles sont les insectes à manger ?

Les grillons et les vers de farine sont populaires, mais comme le montre la photo ci-dessus, près de 2 000 aliments sont consommés dans le monde, notamment des coléoptères, des chenilles, des guêpes, des fourmis, des sauterelles, des grillons, des cigales, des cochenilles, des punaises de lit, des termites, des libellules, cafard…

Pays ou on mange des insectes ?

La Thaïlande est le pays où on mange des insectes à toutes les sauces. Le Japon et la Chine se nourrissent de larves et de nymphes, notamment pour faire du thé.

Quels animaux voir en thaïlande ?

Malgré le fait qu’ils consomment des insectes, il existe une faune très diversifiée en Thaïlande. En tant que pays tropical, la faune thaïlandaise est très riche. Que vous aimiez les éléphants, les singes, les geckos, les pangolins, les tarsiers ou les Kalugos, vous trouverez votre bonheur en Thaïlande !

Quels sont les animaux les plus dangereux en thaïlande ?

  • Le serpent. On peut en trouver partout ! …
  • Le scorpion.
  • Le scolopendre. Le mille-pattes géant !
  • Les araignées…
  • Les moustiques…
  • Les méduses. …
  • Les chiens…
  • Les fourmis.

Pour découvrir notre voyage en Thaïlande :

Choisir l’Intercontinental à Bangkok

Séjour de rêve au Radisson Blu Plaza à Bangkok

Expérience au Péninsula à Bangkok

Profiter du Rayavadee à Krabi

 rester au Rayavadee Resort à Krabi

8 commentaires sur “thaïlande nourriture insecte : on en a mangé !

  1. Hello à vous,

    Je cherchais des informations sur les insectes en Asie du Sud Est et je suis tombée sur sur votre blog. Pour ma part je ne suis pas fan des insectes, en fait je hais ça. Vous êtes bien courageux ou gourmands 🙂

    1. LOL ! Je n’étais pas rassurée non plus, Rattana, si cela peut te rassurer ! Mais en même temps, ces insectes étaient morts donc aucun risque !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

×

La dernière édition de Jet-Lag magazine est disponible !

popup magazine