Share

Voyage à Bali : Une pause reposante à Sanur

Bali

Pour ce Voyage à Bali : Une pause reposante à Sanur qui nous attend. Quoi vous dire de plus que ce voyage s’annonçait comme une réussite avant son départ. Pourquoi ? Parce que j’étais épuisée de bosser sur le blog et sur d’autres projets. Sincèrement à partant pour l’aéroport, je n’avais même pas imaginée qu’en arrivant là-bas, je serais aussi crevée ! C’est long et compliqué pour aller jusqu’à Bali. En revanche une fois sur place, vous êtes ailleurs littéralement.

Voyage à Bali : Une pause reposante à Sanur

Transfert en Bus jusqu'à l'hôtel à Bali Transfert en Bus jusqu’à l’hôtel à Bali

Forcément avec pratiquement 25 h de voyage, j’aime autant vous dire qu’il y avait de quoi être crevée. Mais sincèrement j’étais contente de quitter l’avion de la Malaysia Airlines. Non qu’on n’y soit mal traitées mais comment décrire l’envie qui était la mienne de découvrir Bali. Mais j’en avais un peu marre de faire des escales – Kuala Lumpur (9h) avant Dempasar (3h). Heureusement, dès que vous arrivez à Bali, le contraste est immédiat. Une véritable claque entre nous soit dit. Limite : On chercherait presque les repères européens. Mais on n’est pas venu pour ça. Loin de là, d’ailleurs. Pour ce Voyage à Bali : Une pause reposante à Sanur qui nous attend.

Voyage à Bali : Une pause reposante à Sanur Voyage à Bali : Une pause reposante à Sanur

D’abord, j’ai quitté les 5°C français pour un 30°C à Bali. Puis il suffit de prendre d’un transfert vers l’hôtel qu’on avait réservé sur place pour ne pas se stresser en arrivant. Et la rupture est totale. Une végétation épaisse vous plonge littéralement ailleurs. Puis dès que vous arrivez près des villes, là, ce qui devait être un enchantement pour les yeux a littéralement viré au cauchemar pour moi.

Enfin arrivée, je suis seulement déçue. Bali semblait si différent dans mon imagination. Même trop différente en fait… J’avais sans doute trop idéalisée ce moment de connexion avec ce pays. Et le paradis vert ne ressemblait en rien à ce que j’avais cru voir sur toutes les photos que je l’ai déjà vu sur divers blogs et Instagram. Même si une fois le choc visuel surmonté, on tombe forcément amoureux de cette partie du monde et de son peuple. C’est quand même incroyable comment des endroits parviennent à vous retourner le cerveau. Retour à ce paradis. De retour dans la solitude verte même si vous serez obligée de revenir à l’agitation avec tous ses scooters et cafés.

D’abord, c’est crade, sale, et d’une extrême pauvreté. Sincèrement si j’ai déjà été dans des endroits à l’hygiène douteuse, là, cela atteint des sommets. Très éloigné donc pour moi des clichés de petit paradis sur terre que vous présentent les agences de voyage. De temps en temps, on croise de jolies maisons balinaises sur le bord de la route et partout des scooters ou des mobylettes qui laissent penser que c’est ici le moyen de transport le plus utilisé.

Tout le monde roule en scooter à Bali Tout le monde roule en scooter ici !

Bref, le temps de reprendre connexion avec cette nouvelle réalité, on arrive quand même enfin à l’hôtel. Les formalités administratives effectuées, j’entre enfin dans ma chambre et je m’écroule sur mon lit sans même regarder l’endroit où je suis. Je suis morte, kaputt, crevée… Laissez moi quelques heures pour récupérer de ce voyage et je suis à vous dès le lendemain. Voyage à Bali : Une pause reposante à Sanur.

Car Bali a quand même de belles plages, des foules, une fascination pour le calme et la méditation, la solitude, la nature. Peu importe ce que vous cherchez, vous pouvez le trouver. Vous devez savoir où seulement le chercher, ce qui est plus délicat.  Personnellement, j’aime la solitude et de tranquillité. Je l’aime vraiment original et authentique. Si possible, j’échapperrai volontiers aux centres touristiques comme le fait la population locale.

Première étape : Sanur

A peu près à une demi-heure de l’aéroport, nous avons découvert Sanur hier soir en arrivant. Même si ma mémoire n’a pas gardé un souvenir impérissable de la ville à notre passage. Ce matin, quand j’ouvre les yeux, je me rends compte que je suis véritablement dans un petit paradis qui n’a rien à voir avec le Bali, que j’ai, semble-t-il, jugé trop vite aux premiers abords. L’hôtel est propre, ultra chic. Bref, cela fait même bizarre de prendre un petit déjeuner aussi copieux près de la piscine alors que dans la rue où nous sommes, probablement des enfants n’ont rien à manger. Dur paradoxe de la vie, quand même. Mais le programme de la journée est de découvrir Sanur. Voyage à Bali : Une pause reposante à Sanur

Aujourd’hui le programme est simple : plage, plage et replage. Vous l’aurez compris, on avait vraiment envie d’être en vacances, de casser le rythme infernal et je crois bien que l’endroit est fait pour ça. Dès ce matin, le soleil brille déjà sur la plage. Les paysages sont sublimes. Forcément, prenez un masque et un tuba pour découvrir les profondeurs de l’océan. Ayant un problème aux oreilles, je renonce à la plongée sous marine et préfère l’option bronzage sur la plage.

Cérémonie Mélasti à Sanur

Les hommes de la cérémonie Melasti Les hommes de la cérémonie Melasti

L’après-midi se passe tranquillement entre sieste, grignotage – on vient toujours vous proposer des trucs à acheter sur la plage – et balade sur le sable noir et le sable blanc de Sanur quand soudain au milieu de l’après midi, un groupe d’hommes et de femmes arrivent sur la plages, tous habillés de blanc et ceinturés de jaune. Après renseignements, on se retrouve dans une cérémonie Melasti, une cérémonie de purification hindu qui consiste à porter les symboles de leur Dieu à l’océan ou à des sources d’eau pures. De la musique est joué dans la parade jusqu’à la plage. Voyage à Bali : Une pause reposante à Sanur

Le marché Pasar Sindhu

Vers la fin de la journée, on se rapproche du marché de la ville qui est pour moi un pur bonheur pour les narines tant des parfums  exotiques vous éloignent encore plus de l’Europe. N’hésitez pas à aller jusqu’au Pasar Sindhu, qui proposent tous les soirs à de nombreux exposants locaux venus préparer des plats typiques indonésiens ou balinais.

Les symboles sont omniprésents dans Sanur même sur la plage Les symboles sont omniprésents dans Sanur même sur la plage

On découvre alors les femmes entrain de préparer les repas. Et c’est là notre premier contact réel avec la population locale. Si souriantes, elles travaillent avec dextérité et efficacité pour ne pas nous faire attendre même si on n’arrête pas de leur dire de prendre le temps. On est en vacances. Les moyens pour préparer à manger sont plus que limités. Il n’empêche qu’avec même pas 2€, on se retrouve tout un tas de plats à gouter. C’est incroyable de voir autant de propositions aussi parfumées qui en plus affichent des goût et des saveurs de fou ! On s’assoit sur des petites tables juste à côté et on mange tranquillement. Voyage à Bali : Une pause reposante à Sanur

Infos pratiques !

  • Pour dormir à Sanur : On avait opté pour le Puri Santrian des Samur Hôtels. Très classe et vraiment très propre. L’hôtel est situé entre plage et rue, avec 4 piscines et une multitude d’offre de chambres. De quoi trouver son bonheur. Pour ma part, j’avais opté pour ce choix pour la plage. C’est quand même très agréable de prendre son petit dej devant un soleil qui se lève. Le décor se transforme lorsque le ciel prend des couleurs exceptionnelles.
  • Pour manger à Sanur : Aucun danger, vous trouverez de quoi manger à Sanur sur le marché, l’endroit est génial. Cela coûte pratiquement rien et c’est super bon. Moins de deux euros !!!
  • N’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à notre article sur Bali
  • Découvrez d’autres hôtels de luxe en Asie
Notez ce produit
snipet-image

Voyage à Bali : Une pause reposante à Sanur

par

Jet-lag-trips.com

5 une etoileune etoileune etoileune etoileune etoile (basé sur 1 avis)

Rédigé par Christel Caulet

le 04 avril 2016

Tags :

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

Leave a comment