Un automne à Kyoto

Kyoto

En automne, on hésite toujours à partir en voyage : où ? Que faire ? Est ce vraiment intéressant ? Pourtant, il existe bien une destination éblouissante à cette saison :Un automne à Kyoto. La ville japonaise jouit de lieux totalement subjuguants qui vous redonne l’envie de prendre la route.

Un automne à Kyoto Un automne à Kyoto

Aller en automne à Kyoto

On connait Kyoto pour ses cerisiers en fleurs dès le mois d’avril. Mais l’automne est également une saison fantastique pour cette région. Tous ces arbres qui se transforment et prennent une couleur orangée, marron, rouge, un spectacle visuel magnifique. Il existe de nombreuses façons de se distraire en automne à Kyoto notamment, le Momijigari (lit. chasse aux feuilles) mais aussi en découvrant les nombreux établissements de bains publics ou Sento de la ville car Kyoto est assurément une des villes à visiter à l’occasion d’un roadtrip itinérant dans l’archipel japonais. Entre ces traditions, ses geishas dans le quartier de Gion, son palais impérial et son palais d’or, découvrir le Japon sera un jeu d’enfant tant cette cité de Kyoto recèle d’attractions touristiques pour un séjour Japon.

Bien sur, au Pays du Soleil levant, tout se fait avec une politesse renversante et un respect de son prochain. Ce pays qui a su affronter les tremblements de terre et autres catastrophes saura vous donner envie de revenir une fois de plus à Kyoto.

Kyoto entre coutume et art de vivre

En automne, les feuilles des arbres, et notamment de l’érable japonais, virent au rouge (Koyo). La coutume veut que l’on se promène dans des lieux où l’on peut apprécier la beauté de leurs couleurs changeantes entre amis ou en famille, c’est le Momijigari. Le Momijigari était une coutume répandue dans l’aristocratie de l’ère Heian (794-1185). Les nobles composaient des poèmes ou peignaient en appréciant les couleurs de l’automne et notamment à propos des régions de Nara et Kyoto et ses alentours. L’ère Edo (1600 – 1868) a vu la coutume se répandre dans les autres couches de la population japonaise qui a pu, par la suite et avec l’évolution des transports, se rendre dans des endroits plus lointains et réputés pour leurs magnifiques feuillages d’automne. De nos jours, la tradition perdure parmi les japonais mais aussi les touristes.

Kyoto est une ville très réputée pour le Momijigari, il existe donc de multiples endroits à travers la ville pour profiter de ce spectacle haut en couleur. Dans la région montagneuse d’Arashiyama, à l’ouest de Kyoto, il est possible de monter à bord d’un train ancien qui serpente dans la montagne et suit le cours d’une rivière permettant de profiter de la vue de nombreuses feuilles d’érables rougeoyantes. Pendant cette période, le temple Kiyomizu ouvre la nuit pour qu’il soit possible d’admirer les feuilles d’érables éclairées mais aussi le beau paysage urbain de Kyoto.

Au cœur du Japon

Après s’être baladé pourquoi ne pas se détendre dans un des nombreux établissements de bains publics de la ville ? Le rituel du bain possède une place importante dans la culture japonaise et est il considéré comme une purification. Kyoto, ancienne capitale du Japon, fut et reste un centre culturel et de raffinement, dont la population développa une forte sensibilité à l’hygiène. Il est donc tout naturel de trouver, encore aujourd’hui, de nombreux bains publics à Kyoto.

Les Sentos ou bains publics s’adaptent aux nouveaux goûts du publics et disposent en général de plusieurs bassins (profonds, saunas, froids…). On ne peut parler des bains publics de Kyoto sans parler de Funaoka Onsen, digne représentant de l’ensemble des bains japonais, dont le bâtiment s’est vu désigné propriété culturelle par le gouvernement japonais.

Bref vous l’aurez compris, nous, on a adoré le Japon dont Kyoto qui fut une étape de notre voyage au Japon. Nous y avons passé une semaine fantastique. Sa situation géographique offre le plaisir de visiter les alentours avec le pass Shinkansen. La facilité pour rejoindre cette ville fut la principale raison de notre venue au départ dans cette ville du Japon.

Quoi faire à Kyoto ?

  • Manger de la cuisine japonaise en allant dans les bars à sushis.
  • Se balader dans le jardin public et en profiter pour visiter le Palais impérial
  • Aller au onsen
  • Pourquoi ne pas profiter pour voir la Fête des lumières d’Higashiyama
  • Visiter les temples
  • Voir le Adashino Nenbutsu-ji, un temple qui rassemble plus d’un millier de sculptures.
  • On profitera d’une visite à l’ouest de la ville des sanctuaires les plus connues de la ville (Temple de Ryôanji, de Kinkakuji et de Tenryuji…)
  • Passer profiter du Pavillon d’Or ou Kinkakuji qui est un temple zen de la secte de Rinzai après la mort de ce dernier en 1408. Site classé au Patrimoine mondiale de l’Unesco, le Pavillon d’Or est un site incontournable de Kyoto. A voir impérativement
  • Passage également au Fushimi Inari…
  • Découvrir les collines en fleurs de Chichibu
  • Boire un verre en soirée dans ces repères japonais à Gion
  • Boire un thé dans un salon original à Kyoto
  • Déguster une autre cuisine à Kyoto

Découvrir des visuels

Les onsens ou sources d'eau chaude naturelles sont nombreuses à Kyoto Les onsens ou sources d’eau chaude naturelles sont nombreuses à Kyoto

Visiter le Palais impérial est un impératif, son jardin botanique vous en mettra plein les yeux Visiter le Palais impérial est un impératif, son jardin botanique vous en mettra plein les yeux

 

A découvrir également

Préparer un voyage pour le Gion Matsuri, le festival incontournable au Japon Gion Matsuri : un festival incontournable au Japon

Préparer un voyage pour la Fête des lumières d’Higashiyama au Japon Voyage au Japon : Fête des lumières d’Higashiyama

 

Notez ce lieu
snipet-image

La bonne adresse

5 une etoileune etoileune etoileune etoileune etoile (basé sur 1 avis)