Le spa Molitor de Clarins à Paris

Spa

Le spa Molitor de Clarins à Paris a quelque chose de magnétique. Incontestablement. D’abord sa décoration qui n’a évidemment rien à voir avec ce que l’on a pu voir ces derniers temps. Le Spa de l’hôtel Molitor à Paris a été inauguré il y a quelques mois. Et forcement il étonne et séduit les habitués du genre.

Le spa Molitor de Clarins à Paris Le spa Molitor de Clarins à Paris

Se ressourcer au spa Molitor de Clarins à Paris

Ici, surtout pas un design aseptisé comme on en voit dans la plupart des spas des palaces à Paris. Vous serez littéralement plongé dans une ambiance très Art déco dans cet espace bien-être. La piscine qui est devenue un emblème de ce spa parisien a inspiré également le coin spa. D’ailleurs, les 1700 m² du lieu, de l’accueil jusqu’ aux 13 cabines – dont deux suites de 50 m² avec jacuzzi –, le bleu y trône, des murs aux sols en carreaux de ciment ornés de différents motifs, un peu comme au Talise Ottoman spa où j’étais encore récemment à Dubaï.

Les plus averties remarqueront très certainement les remarquables fresques et vitraux de baigneuses des années 1930 qui occupent un pan de mur dans chaque cabine de ce spa paris. Ici des soins spa vous seront proposés. Massage californien, massage balinais, massage thaï, massage aux huiles essentielles et bien d’autres vous seront proposés. Des soins beauté sont également au programme de ce cadre enchanteur, idéal pour chasser les pensées noires. Un cadre paradisiaque plein de volupté et de bien-être. Dans tous les cas, des soins relaxants sensoriels digne des plus grands spas parisiens.

Des soins signatures symbole d’un lieu

Aussi, il fallait que le spa Molitor by Clarins trouve des soins signatures au vrai sens du terme. Et on est gâtées pour le coup avec le soin “Au-delà de l’Eau” qui traite le visage et le corps, et créé exclusivement pour Molitor par Clarins.

Comment se comporter dans ce spa ?

Dans ce spa à Paris, vous ne serez pas installés sur un banc de massage traditionnel mais plutôt sur des coussins remplis d’eau. On vous les posera sous la nuque et les pieds, plus précisément. D’ailleurs, c’est le but : donner l’impression de flotter comme si vous étiez dans la fameuse piscine de 1929. Il parait que ce serait idéal pour éliminer les tensions avec  ces soins.

Et que dire de ce massage ?

Que vous aurez toujours et encore d’être dans l’eau. Les mouvements amples des bras de ma masseuse imitent le ressac des vagues. Il ne manque plus que le bruit et ça y est je suis littéralement ailleurs. Vous sortirez de là détendue et fraiche, rafraichie en quelque sorte !

Cabine - tandem - spa du Molitor - Paris La cabine en tandem du spa du Molitor à Paris

On oubliera pas de mentionner que le spa est accessible tous les jours avec ses hammams, jacuzzi, saunas et douches sensorielles. Côté salon de repos, on est également gâté avec un coin bibliothèque, une tisanerie et même un salon de coiffure, soins. Sans oublier les soins magiques du pédicure et podologue des stars et des princes, Bastien Gonzalez ! Cet homme là vaut de l’or, mesdames.

Vivre une expérience de voyage au spa du Molitor - Paris L’accueil du spa du Molitor à Paris

Infos pratiques !

Découvrir ces spas :

Instants divins au Cove Eleuthera Hôtel aux Bahamas Massage divin au Cove Eleuthera Hôtel aux Bahamas

Instant bien-être au spa du Viceroy Hotel à Miami Le spa du Viceroy Hotel à Miami

Rester à la Grée des Landes à la Gacilly La Grée des Landes à la Gacilly

Profiter de bons moments inoubliables au Carnac Thalasso & Spa resort Carnac Thalasso & Spa resort

 

 

 

 

 

 

 

 

Arpenter le Serge Blanco Thalasso and Spa à Hendaye La Serge Blanco Thalasso and Spa à Hendaye

Parcourir l’Espace Payot à Paris L’Espace Payot à Paris

Profiter de la cure thermale à Moligt les bains En cure thermale à Moligt les bains

Voyager au spa de l’hôtel Hermitage en Andorre Un spa qui vous fait voyager à l’hôtel Hermitage en Andorre

Notez ce lieu
snipet-image

La bonne adresse

75016

5 une etoileune etoileune etoileune etoileune etoile (basé sur 13 avis)

Rédigé par Christel Caulet

le 15 juin 2016

9 commentaires

Un petit mot à ajouter ?