Share

Voyager en Harley-Davidson

Se déplacer

Voyager en Harley-Davidson. Prendre le temps et s’offrir le luxe de voyager en Harley Davidson à bord du TriGlide. Une expérience de voyage en soi qui procure de véritables sensations !

Voyager en Harley-Davidson

Voyager en Harley-Davidson Voyager en Harley-Davidson

État des lieux avec ce nouveau « 3 roues » unique ! Pas besoin de permis moto pour la conduire qui plus est, ce qui simplifie la donne ! Avec ses 1.40m de largeur, l’engin est d’un gabarit imposant… Plus question de se faufiler et de remonter les files ! Mais le plaisir est ailleurs… Et, en premier lieu, il vous faudra apprendre à attirer l’oeil. Non pas vous mais votre moto fascine.

La liberté totale

La liberté de voyager quand on veut où on veut en quittant les grandes autoroutes pour découvrir les petites routes. C’est grisant forcément, intense et magique !  On redécouvre le plaisir de la conduite avec le TriGlide. En avant aux commandes de notre TriGlide qui est une vraie Harley esthétiquement parlant !

La liberté en Harley Davidson La liberté en Harley Davidson

Puissante mécanique

On voyage à travers les petites routes du Sud de la France avec notre Triglide d’Harley Davidson. Pour ce premier passage en deux roues, nous sommes gâtés. Première impression : la peur du danger car il n’y a pas de ceinture de sécurité et pas de carrosserie autour de vous pour vous protéger. Et puis il y a la puissance de l’engin aussi qu’il faut apprendre à maitriser. Après les 5 premières minutes où on se harponne à notre Harley, on commence à ressentir le plaisir… Deux coffres, une sellerie grand luxe pour deux et un système multimédia permettent au Triglide d’offrir des prestations de haut vol. Clé de contact magnétique dans la poche, tableau de bord majestueux, frein de parking enlevé, c’est partie comme avec une moto car ce TriGlide conserve l’embrayage au guidon et un sélecteur au pied gauche. Cela demande un peu de poigne et d’exercice pour trouver le point mort, le fameux point N, sur lequel nous buterons souvent.

Une marque symbole du luxe Une marque symbole du luxe

Sensations incomparables

Le plaisir se ressent… L’air s’engouffre sous votre pantalon et vient tutoyer votre genou. Les pieds sentent les vibrations du véhicule. Mais à aucun moment, vous aurez l’impression de chavirer car l’engin ne tremble pas.  Et puis, il y a ce son incessant. Ce doux ronronnement qui vous transporte ailleurs… Au vrai sens du terme, ce mastodonte vous propose une nouvelle expérience de voyage en soi !

Harley Davidson symbole du luxeHarley Davidson symbole du luxe Harley Davidson symbole du luxe

Deuxième impression : la légende Harley Davidson. Le regard des gens que l’on croise dans les villages que nous traversons est béat d’admiration. Les hommes en général reconnaissent au son du moteur et du pot d’échappement la musique Harley et se retournent à notre passage. Allure stylée exigée par conséquent. Pour cela, on s’est équipée d’un casque Sharp. Puis ensuite, il y a le 3 roues. Suffisamment rare sur les routes pour impressionner ! Véritable invitation au voyage, il offre un premier pas dans l’univers Harley pour ceux dont l’instabilité d’un deux roues et le permis moto rebutent. Cela ne procure en rien les même sensations de conduite et de pilotage, mais ce TriGlide a son charme.

Troisième impression : on découvre ce que cela fait d’être aux commandes d’une Harley. Quand on croise d’autres motards, ils nous saluent immédiatement d’un geste de la main. Une sorte de respect mutuel qui sent la confrérie et la passion qui réunit les amateurs des deux roues. On a alors le sentiment d’appartenir un instant à une famille ! Génial… Puis il y a les gens qui n’hésitent pas à venir vous poser des questions sur votre moteur, votre cylindré…

Aux commandes d'une Harley Davidson Aux commandes d’une Harley Davidson

Un voyage intense

Voyager en Harley après avoir goûté aux paysages américains à l’occasion d’un séjour qu’a réalisé Jet-lag-trips, c’est franchement incroyable. On se rappelle alors notre passage sur la route 66 sans problème…Ce qu’on a le plus aimé : la puissance et la facilité d’accélération… Ce qu’on a le moins aimé : trouver le fameux point N pour démarrer. Un peu galère pour les novices en la matière !

Le tableau de bord du Triglide Le tableau de bord du Triglide

Des motards unis par une passion

Voyager en Harley après avoir goûté aux paysages américains à l’occasion d’un séjour qu’a réalisé Jet-lag-trips, c’est franchement incroyable. On se rappelle alors notre passage sur la route 66 sans problème…Ce qu’on a le plus aimé : la puissance et la facilité d’accélération… Ce qu’on a le moins aimé : trouver le fameux point N pour démarrer. Un peu galère pour les novices en la matière !


Rédigé par Christel Caulet

le 01 août 2014

Tags :

Rejoignez le club Jet-Lag-Trips

1 Comment

Leave a comment