Ces règles non-dites à respecter pour un voyage en avion

Les aéroports sont de véritables miroirs de l’humanité, révélant un éventail de personnalités en un seul espace. Dès que nous pénétrons dans cet univers frénétique et vibrant, nous devenons l’un de ces archétypes bien définis. Peut-être êtes-vous le coup de cœur de l’aéroport : cette personne sereine et désinvolte qui capte les regards avec son allure stylée et ses tenues coordonnées, semblant tout droit sortie d’une scène de film romantique. Il y a aussi le papa de l’aéroport, celui qui arrive des heures à l’avance, « au cas où ». Dès qu’il franchit la sécurité, il se précipite vers la porte d’embarquement et s’installe jusqu’au moment de l’embarquement.

voyage en avion
Voyage en avion

Peu importe votre style de voyageur, nous avons tous rencontré cette personne qui fait lever les yeux au ciel à tout le monde lorsqu’elle traverse les couloirs de l’aéroport : cette personne-là. Pas dans le sens organisé et soigné de « cette fille », mais plutôt dans le sens de celle qui bloque les files d’attente, enchaîne les bévues et dérange l’expérience des autres voyageurs. Ces individus font fi des règles de bienséance en avion et sont les pires voisins de siège que l’on puisse avoir. Pour éviter de devenir cette personne, lisez la suite et découvrez les règles tacites de voyage que nos rédacteurs jugent essentielles à respecter en avion.

Assurez-vous d’avoir tous vos documents de voyage prêts avant d’atteindre le guichet

Le voyage, c’est avant tout une question de timing. Et sous le stress des aéroports, la patience devient une denrée rare. Chacun sait qu’il faut présenter ses papiers pour s’enregistrer : pièce d’identité, carte d’embarquement, passeport. Soyez prêt en amont pour éviter de fouiller dans vos poches ou sacs à la dernière minute. Épargnez-vous ainsi du stress supplémentaire et les regards impatients de ceux qui vous suivent. – Anne Caroline Perreira, Journaliste

Siège du milieu si les autres personnes de votre rangée semblent mal à l’aise

Si je suis installé près de la fenêtre ou dans l’allée et que mes voisins paraissent inconfortables, je n’hésite pas à offrir le siège du milieu. Pour moi, c’est une simple question de courtoisie, surtout lorsque je voyage seul et que je suis capable de supporter le siège du milieu sans problème. Ce n’est pas une situation fréquente, mais chaque fois que cela arrive, je sais que c’est la bonne chose à faire. – Norah El Bouzidi, Assistante éditoriale

Ne me parlez pas si je porte des écouteurs

Les écouteurs sont le signal universel du « ne pas déranger » en avion. Alors, si votre voisin de siège en porte, abstenez-vous de tenter une conversation. – Guillaume Pravis, rédacteur en chef de Jet-lag Magazine

Pour un vol court, gardez vos produits de soin dans votre sac

J’apprécie ma routine de soins autant que quiconque, mais pour un vol de moins de 6 heures, il est préférable de faire votre routine avant d’embarquer. Bien sûr, il est tentant d’agrémenter votre voyage en avion d’un petit soin du visage improvisé, mais personne ne souhaite être pris dans la zone de vaporisation de votre spray SOS de Tower 28. Si vous devez vraiment faire vos soins en vol, dirigez-vous vers les toilettes pour les effectuer rapidement et éviter de déranger les personnes autour de vous. – Lauren Verdier, Stagiaire éditoriale

Portez du déodorant

Mieux encore, doublez la quantité habituelle de déodorant que vous appliquez et gardez-en avec vous dans votre sac personnel. C’est tout ce que j’ai à dire, merci. – Sophie Bousquet, Rédactrice

Il est acceptable de retirer ses chaussures lors de vols long-courriers

La pratique de retirer ses chaussures dans un avion peut susciter des opinions divergentes, mais je vais affirmer ici que c’est parfaitement acceptable sous certaines conditions. En particulier, assurez-vous de ne pas envahir l’espace personnel des autres avec vos pieds nus, et surtout, ne retirez jamais à la fois vos chaussures et vos chaussettes propres. Les chaussettes fournissent au moins une barrière entre vos pieds et le reste du monde, et cela est non négociable. De plus, si vous vous levez pour utiliser les toilettes ou pour toute autre raison, remettez vos chaussures. – Juliette Rigal, Journaliste mode

Toujours céder sa place aux familles

Organiser un voyage peut être stressant pour les familles avec enfants, d’autant plus que les changements de siège sont souvent très coûteux de nos jours. Bien que les échanges de places soient rares, si une famille avec enfants vous demande de changer pour qu’au moins un parent puisse être assis avec son enfant, peu importe l’âge de celui-ci, vous devriez accepter. – Norah El Bouzidi, assistante éditoriale

passager assis
Passager assis

Le siège du milieu mérite les deux accoudoirs

Je suis catégorique sur la question des accoudoirs du siège du milieu ! Le seul avantage d’être au milieu, c’est d’avoir accès aux deux accoudoirs, alors ne soyez pas cet égoïste près de la fenêtre ou dans l’allée qui tente d’en monopoliser deux. Quand je suis au milieu, je prends sans hésitation ces accoudoirs dès que je m’assois, car c’est mon droit ! – ,Eléna Mirzella, Journaliste bien-être

Soyez particulièrement courtois envers l’équipage

C’est un conseil évident, mais ce qui m’irrite le plus, c’est de voir d’autres passagers être impolis envers les agents de bord ou le personnel de la TSA, donc évidemment ce n’est pas si clair pour beaucoup de gens. J’ai été assise à côté de nombreux étrangers qui exprimaient leur colère envers les agents de bord pour des problèmes totalement hors de leur contrôle : l’absence de connexion internet, les retards de vol. Même ceux qui secouent la tête avec mécontentement au lieu de simplement dire « Non, merci » lors du service des boissons me contrarient au plus haut point.

Je comprends que voyager peut être stressant et que les compagnies aériennes ne sont pas toujours parfaites, mais les personnes qui y travaillent font de leur mieux pour rendre votre expérience aussi sûre et confortable que possible, malgré les nombreux défis auxquels elles font face. Donc, faites un effort supplémentaire pour être particulièrement courtois (j’ai également reçu de nombreuses boissons alcoolisées et collations supplémentaires à bord simplement en étant amicale, et rire avec les agents de la TSA est bien plus agréable que de leur montrer de l’agacement !). Je vous assure que cela rendra également votre journée de voyage beaucoup plus agréable. – Christel Caulet, rédactrice en chef

Attendez votre tour pour sortir de l’avion

Sauf en cas d’urgence ou si vous avez une correspondance Tout se passe mieux lorsque chacun attend patiemment son tour pour sortir de l’avion. S’il vous plaît, ne soyez pas cette personne qui essaie de sortir avant tout le monde en étant impolie à ce sujet – cela provoque un stress inutile pour vos compagnons de voyage et perturbe le flux de sortie. En cas d’urgence ou si vous avez une correspondance à attraper, c’est compréhensible, mais soyez courtois ! – Sophie Bousquet, journaliste

Évitez de vous agglutiner près de la porte d’embarquement

Nous sommes tous pressés de monter dans l’avion le plus rapidement possible, mais se masser près de la porte avant que votre groupe ne soit appelé est inutile. Vous n’accélérerez pas le processus et cela crée simplement une confusion inutile. De même, ne vous tenez pas directement à côté du tapis roulant à la zone de récupération des bagages. Reculez de quelques pas et avancez lorsque vous apercevez votre sac. Si vous bloquez la vue en étant collé à la barrière du tapis roulant, vous empêchez les autres passagers d’accéder à leurs bagages. – Caroline Bellamara, Stagiaire éditoriale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *