Les hôtels Intercontinental fêtent leur 75 ans

Pionnière de l’hôtellerie internationale haut de gamme, la chaîne hôtelière créée en 1946 par le fondateur de Pan Am est aujourd’hui l’une des plus grandes marques d’hôtels de luxe de la planète. À l’avant-garde, InterContinental a toujours privilégié l’ancrage local de ses établissements, ainsi que l’illustrent ses 6 hôtels français premium. Retour sur une histoire riche.

Les origines

L’histoire d’InterContinental débute au moment de l’après-guerre. Une époque de paix et de reprise économique soutenue par la « politique de bon voisinage » instituée par le Président Roosevelt en 1933. Entre les États-Unis et les nations d’Amérique latine, l’heure est à la coopération, aux accords de défense mutuelle et au développement commercial mutuel.

La croissance des voyages aériens sur le continent va de pair avec ce grand dessein. Son acteur-clé en est la Pan-American World Airways – la fameuse Pan Am, fondée et gérée par Juan Trippe, père de nombreuses innovations dans le monde aérien civil. Depuis les années 1920, ce dernier agrandit son réseau à travers toute l’Amérique centrale et du Sud. Pressentant une croissance rapide et continue du tourisme international, ce visionnaire a alors une idée qui va révolutionner l’industrie touristique de son temps : proposer à la génération émergente de voyageurs qui empruntent régulièrement ses lignes des hébergements à la mesure de leurs attentes dans chaque escale desservie par ses avions. Ainsi naît en 1946 l’« International Hotels Corporation », la toute première chaîne hôtelière de luxe internationale. Rebaptisée l’année suivante « InterContinental », cette filiale s’appuie sur les réseaux locaux de Pan Am pour se développer dans chaque ville étape.

Des débuts brésiliens

C’est en 1949, trois ans après sa fondation, que la marque InterContinental ouvre son premier hôtel dans un édifice Belle Époque de Belém, au Brésil – un carrefour stratégique entre
l’Amérique du Sud et l’Afrique, emplacement d’une base militaire majeure de la Seconde guerre mondiale. Les quatre étages de cet immeuble de 80 chambres ne comptent chacun
qu’un téléphone : un préposé y coure toute la journée d’une chambre à une autre pour leur passer leurs appels. La buanderie de l’hôtel se trouve dans la cour centrale du bâtiment, où une vingtaine d’employés lavent le linge des hôtes à la main. L’établissement dispose même de sa propre usine à glace. L’hôtel palace enregistre des bénéfices dès sa première année d’exploitation – un exploit -, et les double l’année suivante.

Grande Hotel Belem
Grande Hotel Belem

À la conquête du monde

C’est le début d’une expansion ininterrompue jusqu’à aujourd’hui. Après l’Amérique latine et les Caraïbes, la chaîne se lance à l’assaut des autres continents. Elle ouvre l’InterContinental Phoenicia Beyrouth au Liban en 1961 – son premier établissement en dehors des Amérique mais aussi le tout premier d’une chaîne internationale au Moyen-Orient – puis d’autres établissements à Monrovia (Libéria), Jakarta et Melbourne. Trois hotels resorts sont aussi inaugurés en Irlande, un important centre d’avitaillement des vols transatlantiques à l’époque.

InterContinental ouvre 43 grands resorts au cours de ses 20 premières années et 134 au cours des 20 suivantes. Destinée à l’origine aux Américains en déplacement à l’étranger, ce n’est qu’en 1973 que cette entreprise plante son drapeau dans son pays d’origine, avec l’ouverture du Mark Hopkins San Francisco dans un grandiose bâtiment datant de 1926 – une véritable institution hôtelière qui demeure l’une des plus réputées de la marque.

Avec 206 hôtels exploités actuellement et 70 hôtels en projet, InterContinental Hotels & Resorts s’est progressivement développé pour devenir aujourd’hui la toute première marque
d’hôtels de luxe véritablement internationale au monde. InterContinental est aujourd’hui l’une des 17 marques d’IHG Hotels & Resorts, dont il fait partie du portefeuille Luxury & Lifestyle. Le groupe IHG est devenu le deuxième acteur mondial du luxe et du style de vie par le nombre d’hôtels ouverts (plus de 430 hôtels, soit quelque100.000 chambres) et en cours de développement. Les acquisitions des marques emblématiques Regent Hotels & Resorts et Six Senses Hotels Resorts Spas, et l’expansion internationale de Kimpton Hotels & Restaurants et Hotel Indigo.

L’ancrage local privilégié

La philosophie originelle de la chaîne brillamment illustrée par les 6 hôtels de charme InterContinental de France (Paris, Cannes, Marseille, Bordeaux et Lyon) : c’est dans cinq villes-phares de l’Hexagone que la chaîne InterContinental Hotels & Resorts a ouvert ses six établissements français*, qui comptent parmi les plus grandioses de son portefeuille mondial. Que ce soit dans la Cité phocéenne, la Capitale des Gaules ou la capitale, la chaîne a investi des efforts considérables pour redonner vie et lustre à des monuments historiques emblématiques, tels que les centenaires Hôtel-Dieu de Marseille et Lyon, l’iconique Carlton sublime témoin de la Belle époque, ou encore le Grand Hôtel Paris à l’inimitable splendeur Second Empire.

Reflets du patrimoine historique et architectural de leur ville, ces établissements hôteliers de prestige illustrent parfaitement la philosophie qui a présidé au développement de la chaîne depuis son origine : donner à ses clients la possibilité de capturer l’essence de leur destination en y vivant des expériences authentiques – à l’opposé de toute uniformisation de ses hôtels et de leurs offres. Cet enracinement local se retrouve dans les assiettes, avec une offre gastronomique basée sur les produits du terroir et revisitant avec une touche contemporaine certaines des grandes spécialités régionales – tel qu’un étonnant « Milk-shake de bouillabaisse » au restaurant étoilé de l’InterContinental Marseille ou la « K’nelle » du jeune chef Mathieu Charrois à Lyon. Elle se traduit également par une offre multiple d’expériences locales permettant aux clients de s’immerger dans la culture et le de chacune de ces cités.

Quand les hôtels InterContinental font l’Histoire

• Le Grand Hôtel de Paris – aujourd’hui l’InterContinental Paris Le Grand, qui vient d’être complètement rénové – est inauguré le 5 mai 1862 par l’Impératrice Eugénie. Une des pièces-maîtresses du plan de métamorphose de la capitale engagé par le Baron Haussmann, l’établissement situé place de l’Opéra est le plus vaste du monde, avec ses 800 chambres double et suites et son restaurant gastronomique « table d’hôte », le légendaire Café de la Paix. Prévu pour accueillir les visiteurs de l’Exposition universelle de 1867, il est le premier et le plus moderne grand hôtel international de son temps, préfigurant l’essor du voyage au long cours. Trois ans après son ouverture, le Grand Hôtel de luxe se dotera du tout premier ascenseur hydraulique de France.

• C’est dans le hall d’entrée (« lobby ») de l’InterContinental Washington DC – The Willard qu’a vu le jour le terme « lobbyiste », désormais passé dans le langage courant autour du monde. Et son auteur n’est autre qu’Ulysses Grant, 18ème Président des États-Unis, qui avait inventé ce terme pour décrire tous ceux qui venaient l’importuner pour plaider leur cause pendant qu’il y était confortablement assis en train de savourer son cigare et son cognac. Le 23 février 1861, le détective Allan Pinkerton introduit clandestinement Abraham Lincoln dans ce même hôtel pour le mettre à l’abri de nombreuses menaces d’assassinat à son encontre. Le futur Président y vit jusqu’à son investiture le 4 mars de la même année, organisant des réunions dans le hall et travaillant aux premiers jours de son mandat depuis sa chambre. C’est aussi là que Martin Luther King écrit son célèbre discours « J’ai fait un rêve » en 1963 avant sa Marche sur Washington.

Marquer l’histoire de son empreinte

• En 1945, les murs de l’InterContinental San Francisco – Mark Hopkins accueillent les grands dirigeants internationaux pour la création de l’Organisation des Nations Unies. Les dernières discussions de mise au point de la Charte de l’ONU ont lieu dans la salle du jardin de l’hôtel. Une plaque du palais cinq étoiles y commémore fièrement l’événement.

• En janvier 1922, tous les feux des médias internationaux sont braqués sur l’InterContinental Carlton Cannes où a lieu une conférence décisive de la jeune Société des Nations, l’ancêtre de l’ONU. Cette réunion au sommet des puissances vainqueurs de la guerre dessine les contours des nouvelles relations internationales intra-européennes à la suite de la signature des traités de paix de la Première guerre mondiale. En 1954, Alfred Hitchcock y tourne des scènes-clés de “La Main au Collet” avec Cary Grant et Grace Kelly. C’est dans le palace que l’actrice américaine fait la connaissance du Prince Rainier de Monaco. Plusieurs autres couples célèbres s’y forment au fil des années, dont Gregory et Véronique Peck ou encore Kirk et Anne Douglas.

• L’InterContinental Sydney est niché au sein de l’ancien bâtiment historique du Trésor australien, datant de 1851. Ses principales caractéristiques architecturales originelles sont demeurées largement intactes, notamment une voûte souterraine cachée qui abritait autrefois la richesse de la nation, au sein de ses « chambres d’or » demeurée entièrement intactes au sous-sol de l’hôtel design.

Intercontinental Marseille
Intercontinental Marseille

De nombreuses anecdotes

• L’ancien Hôtel-Dieu abritant depuis juin 2013 l’InterContinental Marseille – Hôtel Dieu a été inauguré le 15 novembre par Napoléon III, le jour de la fête de son épouse l’impératrice Eugénie. Au cours des travaux de transformation de cet édifice historique en hôtel de luxe, une ancienne chapelle du XIIe siècle est découverte, enterrée sous l’actuel hall d’accueil, entraînant des fouilles archéologiques poussées. Des vestiges anciens y sont découverts, dont une mosaïque datant du 1er siècle avant JC, aujourd’hui exposée dans l’Espace culturel du rez-de-chaussée de l’établissement.

• L’InterContinental New York Barclay est construit en 1926 dans le cadre de la rénovation urbaine du quartier du Grand Central Terminal de New York. C’est l’un des tous premiers grands resorts à bénéficier de l’électricité 24h/24 et 7j/7. Et pour cause : il utilise la salle des turbines de la gare comme générateur ! En 1945, une immense cage à oiseaux est installée dans son hall, pour permettre aux clients d’héberger leurs oiseaux gratuitement. Jusqu’à 200 d’entre eux y ont cohabité ensemble !

• Ouvert en juin 2019, l’InterContinental Lyon – Hôtel-Dieu est la nouvelle référence de l’hôtellerie de luxe lyonnaise pour la clientèle de loisirs comme d’affaires. Cet établissement est niché au cœur du plus grandiose monument historique de la capitale des Gaules : son Grand Hôtel-Dieu. Un ancien hôpital ayant fonctionné sans interruption pendant 8 siècles jusqu’à sa fermeture en 2010, et qui a vu naître au cours des dernières décennies un Lyonnais sur trois ! Cet édifice hors-normes doté d’une façade colossale de 360 mètres courant le long du Rhône et d’un impressionnant dôme de 32 mètres signés Soufflot, a fait l’objet de 2013 à 2019 de la plus grande opération de rénovation privée d’un site classé en France.

Des histoires d’hôtels qui font date

• InterContinental Hotels & Resorts a été le premier groupe hôtelier international à planter son drapeau au Moyen-Orient, en ouvrant dès 1961 le toujours légendaire InterContinental Phoenicia Beirut.

• Inauguré en 2018, l’InterContinental Shanghai Wonderland est le 200ème hôtel de la marque. Merveille architecturale, il est le tout premier hôtel de la planète bâti dans une ancienne carrière – un parfait exemple de l’esprit pionnier originel de la marque. Ce luxueux complexe hôtelier de 18 étages (dont 16 souterrains et 2 sous l’eau) épouse la paroi rocheuse et offre un cadre bucolique irréel. Cet hôtel prestigieux réinvente la relation entre la ville et la nature.

• Cette année, l’InterContinental revient à Rome, avec l’ouverture de l’InterContinental Rome Ambasciatori Palace. La propriété existante – qui comprend 160 chambres et suites, un restaurant, un bar, un espace wellness et des espaces publics – est en train d’être restaurée. Construit au début des années 1900 par l’architecte Carlo Busiri Vici dans un style néo-renaissance, le palais a à l’origine accueilli des ambassadeurs séjournant à Rome. Il a, à partir de 1946, abrité la bibliothèque de l’ambassade des États-Unis avant de devenir un grand hôtel en 1993.

Intercontinental Lyon
Intercontinental Lyon

Des hôtels à la prestation grandiose

Il suffit d’avoir mis les pieds une fois dans un de leurs établissements hôteliers pour comprendre que le plaisir du luxe est une évidence. Un leitmotiv même pourrait-on dire. Nous avions eu la chance de séjourner quelques nuits à l’Intercontinental Bangkok, un lieu grandiose qu’on ne vous recommandera jamais assez. Tout y était fabuleux. Difficile par conséquent de parler de ratés. Les chambres double était parfaitement équipées, spacieuses et confortables avec un coffre-fort, un minibar, un lit king-size, un écran plat de télévision, une baignoire, un salon et un coin bureau.

Espace Wellness

La résidence hôtelière dispose d’un bar lounge, idéal pour boire un cocktail, d’un restaurant gastronomique, d’un espace wellness fabuleux pour des massages exceptionnels, d’une piscine extérieure chauffée. Il y avait également un espace remise en forme avec des équipements de pointe. Tout pour profiter d’un instant de relaxation dans l’agitation de Bangkok. Mais je me souviens surtout du patio avec ces réceptions pour passer une nuit dans un hôtel. L’hôtel propose des chambres, l’hôtel intercontinental nous avait mis à disposition une Junior suite confortable dans ce boutique hôtel. C’est à ce jour l’un des meilleurs hôtels où j’ai été. Avec son room-service qui vous livre dans votre chambre un brunch grandiose. Le concierge nous avait indiqué des attractions touristiques à aller voir tout autour du resort…

Intercontinental Ho Tram
Vue aérienne de l’Intercontinental Ho Tram
InterContinental Ras Al Khaimah Mina Al Arab Resort & Spa - seafood restaurant
Rester à l’hôtel InterContinental Ras Al Khaimah Mina Al Arab Resort & Spa – seafood restaurant
InterContinental Paris le Grand - Suite Charles Garnier ©Eric Cuvillier
Séjourner à l’InterContinental Paris le Grand – Suite Charles Garnier ©Eric Cuvillier
InterContinental Paris le Grand - Suite Royale ©Eric Cuvillier (5)
rester à l’InterContinental Paris le Grand – Suite Royale ©Eric Cuvillier
Le Dome bar (c) STUDIO JEAN-PHILIPPE NUEL_INTERCONTINENTAL LYON HOTEL DIEU_NICOLAS MATHEU
Le Dome bar (c) STUDIO JEAN-PHILIPPE NUEL_INTERCONTINENTAL LYON HOTEL DIEU_NICOLAS MATHEU
L'occasion de boire un verre, non ?
L’occasion de boire un verre, non ?
Le lobby de l'Intercontinental Willard - Washington DC
Le lobby de l’Intercontinental Willard – Washington DC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

La dernière édition de Jet-Lag, le magazine, est disponible !

popup magazine